Basta, le steak / frites !

Restaurant | Les amener déjeuner en ville ? Un casse-tête... Peu de restaurants jouent le jeu des bambinos, se contentant de servir du steak haché / frites. Sans idée. Et la découverte gustative ? Voici trois restaurants "kids friendly".

Antoine Allègre | Mardi 11 avril 2017

Photo : © DR


Il n'y a pas plus family friendly que le Café Pimpon. Arriver en poussette dans ce petit restaurant à la déco bricolo-rigolote - situé à deux pas d'une caserne de pompiers - ne vous donnera pas la fâcheuse impression d'être comme un chien dans un jeu de quilles. Au déjeuner, la chef japonaise Keiko tricote une jolie cuisine fusion – notamment ce minestrone qui fait la part belle au soja et légumes au wok.

Il y a toujours des surprises sur le menu : les minots ont droit à leur formule "comme les grands" à 5, 5 euros, assis sur leurs sièges en forme de poney cool. Et une fois leur plat dévoré, ils prennent la tangente pour s'amuser avec des toys vintage et une cuisine en plastique. À l'heure du goûter, le lieu se mute en salon de thé où l'on s'empiffre de gâteaux au chocolat et de cheesecakes.

Bistronomie en culottes courtes

Un autre établissement joue la carte famille nombreuse : Apiales, une maison sérieuse dont votre journal préféré s'était fait écho à son ouverture. On y propose une cuisine terroir inventive, dressée au cordeau et servie aux petits oignons.

Décoré avec goût et spacieux à souhait (critère primordial), Apiales a pensé à tout et même aux kids. Au moment de la réservation, glissez à votre interlocuteur qu'à midi vous serez accompagné du fruit de vos entrailles : la chef Camilla adaptera les suggestions de la semaine à leur palais délicat. À noter : le brunch du samedi arrosé au champagne, comme si vous fêtiez à nouveau la naissance du petit dernier. Tellement accueillant.

Et si jamais ils réclament à corps et à cri d'aller faire un saut chez l'enseigne junk au grand M, optez plutôt pour Burger & Wells ouvert en juin dernier. Les ingrédients sont bio. Les burgers frôlent la perfection et caleront n'importe quel préado en manque de protéines. Les frites maison sont top. Pour ce qui est du cadeau happy meal, improvisez : vous êtes en centre ville, bon sang.

Café Pimpon
16 rue de la Madeleine, Lyon 7e
Tél. 04 72 76 45 84
Ouvert du mardi au vendredi, de 8h30 à 11h30 ; le samedi et vacances scolaires de 9h30 à 18h

Apiales
11, rue Laurencin, Lyon 2e
Tél. 09 81 90 28 90
Ouvert du mardi au vendredi de 9h à 18h ; le samedi de 11h à 18h

Burger & Wells
18, rue du Bât d'Argent, Lyon 1er
Tél. 04 72 07 73 44
Ouvert 7/7 de 10h à 21h30 (sauf le jeudi 22h30)

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Les douceurs inspirées d'Apiales

Restaurant | Au Sud de Bellecour, côté Rhône, vient d'ouvrir l'un de ces établissements mutants : coffee shop, salon de thé, bar à dessert ou néobistrot, on ne sait plus trop. Confort, chic, féminin : ça c'est certain.

Adrien Simon | Mardi 14 juin 2016

Les douceurs inspirées d'Apiales

« Le quartier d'Ainay change », entend-on, répété, depuis quelques années. Comme pour l'excuser d'avoir été si longtemps « maussade et habité par une élite. » Côté bonnes assiettes, autour du musée des Tissus, il est vrai que ça bouge depuis un moment. On va au Troquet des Sens pour le vin nature (Ganevat, Dard et Ribo, Calek, au verre) ; chez Slika pour l'art et le café ; chez Jeannine et Suzanne pour des pâtisseries racées ; le tout autour de la flotte (resto, bouchon, bistrot, etc) de Thomas Ponson, dans la rue Laurencin. Dans la rue Laurencin justement, vient d'apparaître Apiales. À travers ses grandes vitres on inspectera son intérieur épuré : des murs tout blanc qui se finissent en haute voûte, des meubles clairs en épais multiplis, du papier kraft en guise de nappe, pour seule déco quelques plantes et des coussins bariolés, une clientèle à 90% féminine. "Chaleureux" n'est

Continuer à lire