Trompette de la renommée

| Mercredi 24 janvier 2007

Rencontre / La librairie Musicalame propose une lecture musicale du texte autobiographique de Chet Baker, Comme si j'avais des ailes. Un petit livre dans lequel le trompettiste revient sur certaines périodes de sa vie avec un style vif, poétique et incarné qui fait de ces confessions un véritable objet littéraire. L'homme à la gueule d'ange et à la voix blessée évoque d'abord son enfance et ses premiers rapports à la musique (trombone et trompette), marqués par une oreille et un instinct exceptionnels. Viennent ensuite les années d'armée, la découverte de la marijuana, la ville de Berlin et la rencontre, mythique, avec Charlie Parker et les deux semaines au Tiffany où ils jouent ensemble : «Bird jouait à la perfection, et même s'il sniffait des cuillérées d'héro et engloutissait des litres de Hennessy, tout cela semblait n'avoir pas ou peu d'effet sur lui. J'étais émerveillé par son énergie. Il me traitait comme un fils, chassant tous les types qui essayaient de me refiler de la came». Chet ne restera pas longtemps à l'écart de la poudre blanche. Celle-ci lui vaudra de nombreux séjours en prison, et est directement à l'origine de la disparition du quartet de Gerry Mulligan, un saxophoniste avec lequel il enregistre, au cours des années cinquante, ses plus beaux disques (on les retrouve dans un coffret intitulé The Complete Pacific Jazz Recordings of the Gerry Mulligan Quartet with Chet Baker). C'est sur son périple en Europe au début des années 60 que se termine l'autobiographie, qu'on aurait aimé plus complète, de l'un des plus grands musiciens de jazz du XXe siècle. Une autobiographie dont Carol Baker, la dernière épouse de Chet, dit fort justement, dans une préface émouvante, qu'elle exprime bien «l'essence même de son existence, qui fut un chaos perpétuel irradié par un pur génie». Yann NicolSoirée Chet Baker autour de «Comme si j'avais des ailes» avec : Miguel Gonzales (lecture), Michel Robert (clarinette, sax), Yves Perrin (guitare)À la librairie MusicalameVendredi 19 janvier à 19h30

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter