Bim, Bam, Bum

MUSIQUES | Bumcello, alias Vincent Ségal et Cyril Atef, déroute avec son petit cirque musical. Pas d'étiquette pour ces fauves en liberté mais, dix ans plus tard, toujours le besoin vital d'improviser. Marion Quillard

Marion Quillard | Lundi 15 décembre 2008

Photo : © Claude Gassian


L'un, Vincent Ségal, allure de gendre idéal, joue du violoncelle électrique ; l'autre, Cyril Atef, facétieux et débridé, manie les percussions tous azimuts. Né à Reims, de parents juifs d'origine roumaine, Vincent a fait ses armes au Conservatoire de Lyon, avant de se jeter tout à la fois dans le rock, le funk et les musiques contemporaines. Issu d'une famille franco-iranienne, Cyril a grandi entre Berlin et Los Angeles, a été cancre, «punk hardcore», avant d'étudier au Berklee College of Music de Boston. Parcours parfaitement inversé donc, pour ce couple improbable. De cette rencontre entre un percussionniste dispersé et un violoncelliste surdoué est né Bumcello, «Violoncelle clodo», une entité musicale inclassable qui, sous des dehors quelque peu foutraques, recèle de trésors mélodiques. Car le fil conducteur de leur parcours artistique est bien l'expérimentation, l'envie de mélanger, de mixer, de marier des influences musicales aussi variées que le ragga et la rumba, le rock et le rap, le dub et la variété française, le jazz et l'électro, le funk et l'afro-beat. Une question de fidélité
Au sein de ce melting-pot musical, les deux zigues exploitent et explorent leur génie instrumental. Ils se stimulent l'un l'autre, testent leurs limites, expérimentent de nouveaux terrains de recherche artistique. «Il y a des contrastes dans notre musique, car Cyril et moi n'avons pas du tout la même façon de voir les choses", raconte Vincent Ségal. "Mais en même temps, il y a une certaine homogénéité… Je ne sais pourquoi, ça fonctionne.» Depuis dix ans, comme un vieux couple, les Bumcello se disputent, se supportent, évoluent parfois parallèlement, souvent ensemble. «J'aime bien la fidélité en musique", ajoute Ségal. "Ce n'est pas toujours facile, mais on essaye de garantir notre façon de jouer. Au fur et à mesure des années, des difficultés, des embûches, tout ça évolue.» Et pour avancer, le duo n'hésite pas travailler avec des artistes aux influences aussi variées que M, Piers Facini, Susheela Raman, Jeanne Cherhal, 113, Cheb Mami ou Enrico Macias… Fureteurs inconditionnels, curieux insatiables, ces électrons libres évoluent aux frontières de tous les référents, jusqu'à la création d'un univers tout à la fois ludique, tellurique et hypnotique. Impro en live
Les Bumcello naviguent perpétuellement à vue entre l'instinctif et le cérébral. Préférant l'art de l'éphémère à celui des compositions enregistrées et figées, le duo est tout de même à l'origine de six albums : Bumcello (1999), Booty Time (2001), Nude For Love (2002), Get Me (2003), Animal Sophistiqué (2005) et le dernier, Lychee Queen (2008). Mais c'est bien sur scène que Vincent Ségal et Cyril Atef démontrent la pleine mesure de leur talent. «La scène, c'est ce qui nous relie", s'extasie Vincent. "Là, rien n'est interdit.» Avec eux, point de programme : la scène est le lieu d'une expérimentation permanente, le berceau d'une improvisation toujours renouvelée. «Il n'y a pas deux concerts pareils ! De toute façon, on n'a jamais fait de répétition ensemble… Alors !». Ainsi naissent des moments tour à tour énergiques, profonds, explosifs, inventifs, félins, rugueux, excitants, troublants et dansants… Les Bumcello, insaisissables globe-trotters, élaborent un ébouriffant vocabulaire de polyglotte. Au fil des voyages et des rencontres, humaines ou musicales, le jeu parfois tribal de Cyril et la spontanéité érudite de Vincent se sont enrichis, puis se sont révélés mouvants, mutants. Comme si pour évoluer, le duo trimballait dans ses valises des souvenirs et des parfums de ses voyages au fil du monde et des époques : d'autres instruments, d'autres parfums, d'autres épices, d'autres rythmes. Et comme si ces voyages nourrissaient le manque, le besoin de se voir, de refaire une scène ensemble. «Quand on se voit avec Cyril, ce sont vraiment des moments à part. Des moments complices, évidemment.» Évidemment. Avec ces deux compères, les étiquettes musicales valsent et nous forcent à nous raccrocher à quelques certitudes : Bumcello est un duo français, composé de Vincent Ségal et de Cyril Atef. Et puis c'est tout.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter