Paulo la Science

Dorotée Aznar | Mercredi 16 juin 2010

À la règle bien connue qui affirme que nul n'est prophète en son pays, il y a quelques exceptions notables. À commencer par l'Anglais Paul Weller, loin d'être une star internationale du niveau de certains de ses compatriotes rockers, mais héros national dans son pays. Prédisposé à conquérir les charts britanniques par un double prénom évocateur John Paul Weller aura été à lui tout seul le Lennon-McCartney du post-punk. Ainsi que le commandant en chef du revival mod des années 80. Avec The Jam d'abord, trio pour lequel il composa quelques hymnes du rock toujours très sociologique alors à l'œuvre en Angleterre (des histoires de gars qui se font démonter dans le métro par une bande de nazillons) mais qui refusa de renoncer au futur. Puis avec The Style Council, plus jazz et pop. Après une éclipse de quelques années au début des années 90, Weller est littéralement ressuscité par le renouveau britpop. Et notamment les frères Gallagher qui lui empruntent leur célèbre coupe de playmobil et l'érigent en parrain du mouvement. L'homme fait l'unanimité, puisque même les ennemis jurés de Blur en font une idole. Bref, Weller est intouchable. Il en profite alors pour sortir quelques albums qui lui permettent de se recoltiner avec le succès et avec l'Angleterre, d'autant que les Jam sont régulièrement à l'honneur des BO de films (Billy Elliot notamment). Assez rare en France, et particulièrement dans nos régions, Paul Weller fait partie cette année des quelques exclusivités françaises proposées par Musilac, ce qui donne au festival un attrait tout particulier. SD

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Musilac

MUSIQUES | Dans la multitude de festivals estivaux et leurs nombreuses redites de programmation, Musilac a pris ces dernières années une dimension considérable. Une (...)

Dorotée Aznar | Mercredi 16 juin 2010

Musilac

Dans la multitude de festivals estivaux et leurs nombreuses redites de programmation, Musilac a pris ces dernières années une dimension considérable. Une réalité reflétée par l'affluence croissante du festival d'Aix-les-Bains qui est elle même le résultat d'une popularité qui ne délaisse pas l'exigence artistique. Cette année, Musilac se distingue notamment par quelques belles exclusivités hexagonales. Paul Weller, donc, mais aussi le hipster hippie Devendra Banhart, White Lies ou le très demandé bluesman senior Seasick Steve. Pour le reste on oscille entre espoirs régionaux (les lyonnais Pm's Better), belles découvertes (Joseph Leon) et une belle brochette de stars aussi différentes que Phoenix, ZZ Top, Peter Doherty ou Mika. Musilac (73)Les 16, 17 et 18 juillet à Aix-les-Bains

Continuer à lire

Les honneurs britanniques

CONNAITRE | C’est reparti ! L’édition 2009 du festival Musilac à Aix-les-Bains nous promet, comme à l’accoutumée, trois jours de musique orgiaques. Présentation et zoom sur la flopée d’artistes anglais prévus sur les scènes du festival. Patrice Coeytaux

Dorotée Aznar | Vendredi 19 juin 2009

Les honneurs britanniques

Festival - Musique / En moins d’une décennie, y ont défilé Muse, Iggy Pop, Peter Gabriel, The Cure, Patti Smith ou Babyshambles. Cette année, la huitième édition du festival Musilac aura lieu les 10, 11 et 12 juillet sur les abords du lac du Bourget à Aix-les Bains, avec pas moins de dix artistes par jour (de 15h30 à 3h du matin) pour trois jours de biberons auditifs. Diversité, convivialité et gestion des déchets y sont de plus en plus prisées, dans un esprit écolo-qualité très proche de manifestations comme le Paléo festival de Nyon, en Suisse. Niveau programmation, le dada de Rémi Perrier et de ses acolytes demeure inchangé : éclectique, populaire et international. Du lourd, voire du très lourd avec les «bankables» Gossip, Camille, The Prodigy ou encore Franz Ferdinand, Duffy et même… Bénabar ! De quoi satisfaire tout le monde à priori. Une programmation qui demeure plutôt «soft» (aucune formation de rock «parpaing» ou expérimentale n’est programmée) et orientée pop, un style qui sera grandement défendu par Coming Soon, The Kooks, Bombay Bicycle Club, Cocoon et autres Ghinzu. Pour les amateurs d’ambiances plus exotiques, la soirée du vendredi 11 fera assurément des émules, notam

Continuer à lire