Cocoon

Stéphane Duchêne | Vendredi 4 février 2011

Si l'on se souvient du film "Cocoon" de Ron Howard, on se rappellera qu'il parlait de personnes âgées qui découvraient la jeunesse éternelle. Sans doute le duo de Clermont-Ferrand, au Transbordeur lundi 14 février, n'arbore-t-il pas ce nom par hasard. S'ils ne sont pas encore des vieillards, loin de là, ils ont en revanche su rester jeune et attachés à un univers fait d'animaux extraordinaires, de fées et de comètes fantastiques. De là, ils tirent des albums de comptines pour adultes au sens de la narration aiguisée et aux arrangements précieux. Que l'on s'y attache ou pas dépend certainement un peu de l'état de l'enfant qui sommeille (ou pas) en nous. SD

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Cocoon en acoustique à la Comédie Odéon

Pop | Vu pour la dernière fois à Lyon en octobre 2017, en ouverture du Petit Bulletin Festival à la Chapelle de la Trinité, Cocoon fait son retour sur scène en amont (...)

Stéphane Duchêne | Mercredi 20 mars 2019

Cocoon en acoustique à la Comédie Odéon

Vu pour la dernière fois à Lyon en octobre 2017, en ouverture du Petit Bulletin Festival à la Chapelle de la Trinité, Cocoon fait son retour sur scène en amont de la sortie de Wood Fire, album programmé pour l'automne 2019, avec une mini-tournée acoustique qui passera par les fauteuils rouges et cosy de la Comédie Odéon le 24 juin. Ce Spark Tour – Warm Up Acoustic Shows sera l'occasion pour Mark Daumail de proposer un live épuré rehaussé par la présence de choristes, qui revisitera les classiques de Cocoon, des titres moins connus et évidemment quelques inédits issus de Wood Fire. Mise en vente le 21 mars à la Comédie Odéon et dans les points habituels. On doute qu'il y en ait pour tout le monde.

Continuer à lire

Le Petit Bulletin Festival #1 sur vos écrans

Vu à la TV | Vous n'étiez pas présent les 27, 28 et 29 octobre dernier pour la première édition du Petit Bulletin Festival à la Chapelle de la Trinité ou vous avez simplement (...)

Stéphane Duchêne | Jeudi 21 décembre 2017

Le Petit Bulletin Festival #1 sur vos écrans

Vous n'étiez pas présent les 27, 28 et 29 octobre dernier pour la première édition du Petit Bulletin Festival à la Chapelle de la Trinité ou vous avez simplement envie de revivre l'émotion de ces concerts ? Ça tombe bien, en guise de cadeau de Noël, les meilleurs moments des trois concerts du festival, captés par Séquence SDP, seront diffusés sur TLM (Télé Lyon Métropole) pendant les fêtes selon le calendrier suivant : Cocoon avec le Quatuor Debussy : le 25 décembre à 21h. Rover : le 26 décembre à 20h. Keren Ann et le Quatuor Debussy : le 27 décembre à 20h. Quelle meilleure manière pour se remettre en douceur des agapes de Noël qu'un festin de musique ?

Continuer à lire

Petit Bulletin Festival #1 : clap de fin !

Pop Contemporaine | La première édition du Petit Bulletin Festival s'est achevé ce dimanche 29 octobre en La Chapelle de la Trinité. Une première réussie avec trois concerts complets mais surtout trois moments hors-du-temps dans la droite ligne de l'ambition du festival : proposer des concerts pas comme les autres. Ce qui fut fait et pas qu'un peu avec Cocoon, Keren Ann et Rover. Petit bilan pour la bonne bouche.

Stéphane Duchêne | Lundi 30 octobre 2017

Petit Bulletin Festival #1 : clap de fin !

Ça y est, c'est terminé et le moins que l'on puisse dire c'est que c'est passé vite. Le Petit Bulletin Festival s'est achevé dimanche soir après trois soirs de concerts vibrants en une Chapelle de la Trinité comble à chaque fois. De public, mais aussi d'émotions. Tout avait commencé le vendredi soir avec la création opérée par Cocoon et baptisée Chupee Chapel. Accompagné de la pianiste et chanteuse Thea et, sur certains morceaux, du Quatuor Debussy, c'est un Mark Daumail aux anges qui entamait le concert par un Cathedral joué au milieu du public et sans micro, avant de délivrer un mélange des classiques de Cocoon (On my way, Hummingbird, Tell me, Comets, Sushi) et d'extraits de son dernier album, W

Continuer à lire

Cocoon « Le Quatuor Debussy, c'est la cerise sur le gâteau »

Petit Bulletin Festival | 10 ans après le succès de Chupee, tube emblématique de Cocoon jamais passé de mode, son maître d'œuvre Mark Daumail vient clore au Petit Bulletin festival la tournée de son troisième album de folk gracile et anglophone, Welcome Home, par un concert très particulier pour quatuor à cordes. Un événement baptisé Chupee Chapel que le Clermontois attend avec impatience.

Stéphane Duchêne | Mercredi 20 septembre 2017

Cocoon « Le Quatuor Debussy, c'est la cerise sur le gâteau »

Le premier album de Cocoon a dix ans cette année, le projet a connu une petite éclipse de quelques années, entrecoupée notamment de votre album solo. Le retour à Cocoon a-t-il été quelque chose de naturel ? Une sorte de retour à la maison, comme peut l'indiquer le titre de l'album, Welcome home ? Mark Daumail : Complètement. Cocoon, c'est mon projet de toujours, celui d'avant le succès. Je l'ai laissé un peu de côté avec le départ de Morgane, qui était avec moi sur les deux premiers albums. Mais en même temps, comme il y a eu un impact assez fort de Cocoon à un moment, on continuait à m'en parler beaucoup. Et puis mon fils est né pendant l'exploitation de mon album solo, malheureusement avec des problèmes de santé. Il a dû être hospitalisé et là on est parti avec mon épouse pour un tunnel d'hôpital. C'est là que je me suis retrouvé à reprendre la guitare acoustique, et sans m'en rendre compte à faire un disque de Cocoon, dans les règles

Continuer à lire

Un festival, trois étoiles

Petit Bulletin Festival | Rosemary Standley et Dom La Nena, Benjamin Clementine, San Fermin, Alela Diane, Piers Faccini et Vincent Segal, Bruce Brubaker plays Philip (...)

La rédaction | Mercredi 20 septembre 2017

Un festival, trois étoiles

Rosemary Standley et Dom La Nena, Benjamin Clementine, San Fermin, Alela Diane, Piers Faccini et Vincent Segal, Bruce Brubaker plays Philip Glass, Gabriel Kahane, Yael Naim, The Apartments, Pedro Soler et Gaspar Claus, Chris Thile, Thomas Dybdahl... Depuis novembre 2013, ce sont pas moins de 15 concerts, organisés en partenariat avec Rain Dog Productions, qui ont régalés les spectateurs dans le cadre des Petit Bulletin live. L'idée : inviter un artiste à se produire dans un lieu exceptionnel, atypique, ou les deux : Chapelle de la Trinité, Théâtre des Ateliers, Temple Lanterne, Sucre, Subsistances ou Comédie Odéon. Des artistes confirmés ou à découvrir dans une configuration musicale parfois inédite et souvent intime. La formule a fait ses preuves et quelques heureux, à commencer par nous, mais nous avons décidé de la modifier. Après tant de concerts parsemant la saison musicale, place à un format festival dont la première édition, en collaboration avec Les Grands Concerts se t

Continuer à lire

Le Petit Bulletin Festival, première !

Festival | C'est décidé ! Nous lançons notre propre festival, en partenariat avec nos amis de Rain dog productions et en coréalisation avec Les Grands Concerts ! La suite logique des PB Live itinérants, qui se sont baladés dans la cité depuis novembre 2013, accueillant Benjamin Clementine ou encore Gaspar Claus & Pedro Soler. Cette première édition du Petit Bulletin Festival se déroulera du 27 au 29 octobre, à la Chapelle de la Trinité.

Sébastien Broquet | Mardi 13 juin 2017

Le Petit Bulletin Festival, première !

Trois artistes majeurs de la scène pop française vous invitent à découvrir leur "atelier", en se produisant en solo. Sans les musiciens qui les entourent habituellement sur scène, Cocoon, Keren Ann et Rover replongent à la source de leur inspiration et livrent des versions intimes, proches des premières ébauches de leurs compositions. En accord parfait avec l’acoustique de la Chapelle de la Trinité, Le Petit Bulletin Festival a convié des musiciens classiques (cordes, quatuor, violoncelle) à les rejoindre sur scène pour des collaborations inédites. Cocoon On se souvient du succès de Cocoon il y a une dizaine d'années, de ses tubes d'une douceur tantôt amère, tantôt sucrée. Si Mark Daumail a mis le projet entre parenthèses pendant quelques années, le temps de vivre l'aventure solo qui le chatouillait, le voici revenu dans son cocon séminal, avec le bien nommé Welcome Home, paru l'an dernier. Sans Morgane Imbeaud, cette fois mais, ça et là, bien accompagné, sur des duos avec Natalie Prass et Matthew E. White, également producteur de l'album

Continuer à lire

Rattrapage

MUSIQUES | Vendredi 15 juillet

Dorotée Aznar | Mardi 12 juillet 2011

Rattrapage

Ceux qui avaient raté, il y a deux ans, le show tout en bisounourseries et en bavardages de Cocoon ont l'occasion ici de se rattraper. Quelque chose nous dit qu'elle ne se reproduira pas de sitôt, sauf à faire du duo Clermontois un résident du Théâtre antique. Pour d'autres, il s'agira plutôt de pallier la défection lyonnaise de Junip cette année à L'Épicerie Moderne pour enfin découvrir sur scène le magnifique premier (c'est pas trop tôt) album du groupe fantôme du folkeux suédois Jose Gonzalez. SD

Continuer à lire

Cocon de Lyon

MUSIQUES | Électro / Difficile d’importer au Ninkasi le décor digne de planète Tatooine qui fait tout l’exotisme du prestigieux club de Sven Väth. À Francfort, le (...)

Dorotée Aznar | Vendredi 27 novembre 2009

Cocon de Lyon

Électro / Difficile d’importer au Ninkasi le décor digne de planète Tatooine qui fait tout l’exotisme du prestigieux club de Sven Väth. À Francfort, le Cocoon est par essence un temple du noctambulisme qui défie tous les superlatifs. Pourtant, même si la salle de Gerland ne peut pas transformer ses murs carrés en triangles, ni imposer une soucoupe volante en lieu et place de la scène, l’association Elektro System réalise toujours des prouesses pour décorer le Kao dans l’esprit SF du club allemand. Salle maculée de blanc, réalisation de mobiles et de tentures spécialement conçus par un décorateur et une couturière «sur mesure», vidéos fournies par les Vj’s Cocoon eux-mêmes, scénographie coordonnée par l’équipe de maître Sven… Comme le souligne Gregg d’Elektro System : «Cocoon ne laisse rien au hasard. C’est tout un concept artistique et technique qui est encadré par le staff de Francfort». Pour sa quatrième édition, la soirée de Lyon entend donc bien mettre le paquet pour transporter les clubbers dans un cosmodrome d’hédonisme et d’ailleurs, un outre-monde de transe où la Fête avec un grand F sera conduite, entre autres, par le live d’Extrawelt. Electro minimale de rigueur, b

Continuer à lire

Les montagnards ne sont pas las

MUSIQUES | Musique / On connaît les propriétés minérales des sommets volcaniques du Massif Central. Elles expliquent sans doute la vitalité actuelle de la scène musicale (...)

| Mercredi 9 mai 2007

Les montagnards ne sont pas las

Musique / On connaît les propriétés minérales des sommets volcaniques du Massif Central. Elles expliquent sans doute la vitalité actuelle de la scène musicale auvergnate. Car si on ne sait pas, comme le dit la pub, si quand un volcan s'éteint un être s'éveille, ce qui semble clair c'est qu'à chaque fois un groupe émerge, faisant de Clermont-Ferrand une place de plus en plus forte de la musique hexagonale. Cocoon en est l'un des derniers avatars de qualité. Quand les Elderberries ou les Kissinmas cavalent sur les sommets de la région comme des dahus dératés, le duo (un gars, une fille) arpente d'un pas tranquille leur versant folk aux côtés d'Helian in the Sun (mélange de Bert Jansch sous aligot et de Nick Drake passé au charbon) ou The Delano Orchestra (dans une veine neurasthénique à la Mark Linkous). Et, l'air de rien, Cocoon emporte tous les suffrages : révélés fin 2006 par le flair de la compile CQFD des Inrocks, découverte du dernier Printemps de Bourges, les voilà Lauréats du tremplin Eurockéennes 2007. Collègues de label des excellents Hey Hey My My, ils contribuent déjà discrètement à hisser une école française folk d'un éclectisme stupéfiant à la hauteur de ses consœurs am

Continuer à lire