Big Business is Big Business

Benjamin Mialot | Vendredi 8 juin 2012

Jarred Wallen et Coady Willis, les deux actionnaires historiques de Big Business, ont lancé une Offre Publique d'Achat hostile sur l'Épicerie Moderne le 2 octobre dernier. Ce fut un succès retentissant : attifés comme des gigolos du IIIe Reich, ils passèrent la soirée à violenter les deux batteries des Melvins avec la rigueur et l'impitoyabilité de ces joueurs de tambour qui, dans les fictions antiques (et uniquement dans les fictions antiques : l'instrument était inconnu de nos ancêtres latins), sont chargés de motiver les galériens.

C'est donc en terrain conquis et accompagnés par les influents noiseux Unsane (dont le bassiste est, pour la petite histoire, le tour manager des Melvins), qu'ils feront leur retour dimanche 17 juin. L'occasion pour eux de rappeler qu'avant d'être la section rythmique du groupe de metal le plus déglingo de son temps, Big Business est un producteur de décibels sacrément performant. Surtout depuis Mind the Drift (2009), troisième album où sous l'impulsion du guitariste Toshi Kasai, Wallen et Willis ont pris acte de la perfectibilité du modèle basse-batterie pour lequel ils avaient opté à leurs débuts.

Benjamin Mialot 

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Épicerie Moderne, Marché Gare et Trokson : 30 ans à eux trois

MUSIQUES | Hasard du calendrier, trois hauts lieux des musiques dites actuelles fêtent leur dixième anniversaire cette saison : l’Épicerie Moderne, le Marché Gare et le Trokson. Et en fanfare s'il vous plaît.

Benjamin Mialot | Mardi 22 septembre 2015

Épicerie Moderne, Marché Gare et Trokson : 30 ans à eux trois

Il est aussi vain de vouloir donner du sens à un anniversaire que de chercher à justifier un mariage : dans un cas comme dans l'autre, l'événement est surtout prétexte à faire la chouille avec les copains. Reconnaissons toutefois à l’Épicerie Moderne ses efforts : pour marquer le coup de ses dix ans d'existence, elle s'est mise en quatre pour éditer un livre et un vinyle live commémoratifs. Le premier verra le jour le 17 octobre, dans le cadre d'une journée d'animations (tatouage, photo call, papertoys...) ponctuée par un concert du brass band à tout faire The Soul Rebels. Le second sera prêt pour celui du mètre-étalon (et étalon tout court) rock Jon Spencer (voir page 4). Deux habitués des lieux verront également leurs prestations "pimpées" pour l'occasion : d'un côté les Melvins (le 2 octobre), de l'autre Patrick Watson. Les parrains malgré eux du grunge se produiront au sortir d'une dégustation de vin en compagnie des œnologues with an attitude de Wine&Noise, tandis que l'élégant songwriter baroque le fera en parallèle d'un débarras de goodies

Continuer à lire

The Melvins

MUSIQUES | À quoi reconnait-on un groupe culte ? Au fait qu'il ait besoin de la déférence de ses héritiers pour sortir du bois. Les Melvins en sont la plus probante (...)

Benjamin Mialot | Lundi 12 septembre 2011

The Melvins

À quoi reconnait-on un groupe culte ? Au fait qu'il ait besoin de la déférence de ses héritiers pour sortir du bois. Les Melvins en sont la plus probante illustration, eux qui, en dépit de la géniale radicalité de leur musique (imaginez du Black Sabbath joué par les pensionnaires d'un sanatorium hanté), de leur presque trente ans de carrière, de leur discographie tentaculaire et de l'invraisemblable choucroute de leur frontman, doivent leur peu de célébrité à l'admiration que leur vouait Kurt Cobain. Autant dire qu'ignorer leur exceptionnelle date lyonnaise relève du pur et simple crime de lèse-majesté.

Continuer à lire