Dark Dark Dark

Stéphane Duchêne | Jeudi 30 août 2012

Victime du grand dilemme du 24 mars 2011, vous n'aviez pu choisir entre The Chap au Clacson et Dark Dark Dark et Matt Elliott au Marché Gare et errez toujours entre les deux salles en hurlant à la mort. Ou plus simplement vous aviez choisi The Chap et depuis ce petit doute vous torture d'avoir fait le mauvais choix. Soyez rassurés – et arrêtez un peu de hurler –, l'Epicerie Moderne vient de tout arranger en annonçant la venue de Dark Dark Dark lundi 3 décembre. Quoi, et Matt Elliott ? Et un merci, non ?

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

The Chap, candidat aux érections européennes

MUSIQUES | On avait déjà allègrement identifié The Chap comme un groupe anti-crise, dont la désinvolture et la foutraquerie fait quasiment office de manifeste politique, (...)

Stéphane Duchêne | Mardi 13 octobre 2015

The Chap, candidat aux érections européennes

On avait déjà allègrement identifié The Chap comme un groupe anti-crise, dont la désinvolture et la foutraquerie fait quasiment office de manifeste politique, canal je-m’en-foutiste mais néanmoins radical – cf. les éructations de quasi-dégoût de leur dernier single, le très garage Jammer. Mais aussi comme un concentré de cette Europe à laquelle ils mettaient le feu sur la pochette de Well Done Europe – ses membres venant des quatre coins du continent. De ce point de vue, leur disque à paraître le 25 octobre enfonce le clou. Son titre : The Show Must Go. Et le show go on, surtout, malgré la crise, entre electronica sucrée, krautrock assassin et pop ondulatoire, en fait entre tout et à peu près n'importe quoi. C'est que les membres de The Chap savent, eux, constituer une union sacrée aux services de problématiques diverses et même contradictoires – notamment quand ils appellent à un «capitalisme socialement conscient» (insérer ic des éclats de rire du Medef et/ou d'Emmanuel Macron). Cela n'est pas plus exotique pour eux que de mélanger grosses guitar

Continuer à lire

Rentrée musique : 20 concerts à ne pas manquer

MUSIQUES | De mémoire de rats de salle de concert, cette rentrée musicale est l'une des plus chargées que la ville ait connue. Qu'à cela ne tienne, ce ne sont pas dix concerts que nous vous avons tagués comme "incontournables" cette année, mais une vingtaine. Faites chauffer les boules Quiès.

Stéphane Duchêne | Mardi 29 septembre 2015

Rentrée musique : 20 concerts à ne pas manquer

Aline / Tigran / Jay Jay Johanson / Is Tropical Après avoir bu et dansé jusqu'à plus soif, bien profité de la belle hype initiée par Regarde le ciel, les Ex-Young Michelin ont pris la route du studio ICP de Bruxelles (temple du rock contemporain) à la rencontre de Stephen Street, mythique producteur et/ou ingénieur des Smiths (il fut le sage-femme de The Queen is Dead, t'as qu'à voir !), de Morrissey et de quatre albums de Blur. Le résultat, bien inspiré (et intitulé La Vie électrique), dégouline forcément de guitares cristallines et de rythmiques 80's dévalées en frenchy dans le texte. Quelque part entre les Smiths donc, les Triffids et un Daho d'époque moins daté. Aline est là, manquerait plus qu'elle revienne. Stéphane Duchêne Le 9 octobre au Marché Gare C'est un fait, le Tigran est un genre de prodigieux caméléon musical dont le génie serait profondément agaçant s'il n'avait pas la mansuétude d'en faire profiter les autres. Ce pianiste jazz (sur le papier uniquement), on l'a connu sous

Continuer à lire

Le Blues de la rentrée

MUSIQUES | En cette rentrée musicale, Lyon a, comme tout un chacun, le blues. Sauf qu'en l'espèce, c'est plutôt très bon signe et annonciateur d'un automne riche en fibre musicale. Stéphane Duchêne

Stéphane Duchêne | Jeudi 13 septembre 2012

Le Blues de la rentrée

Inutile de présenter le blues du dimanche soir, c'est une réalité identifiée (quasi) scientifiquement. On sait d'ailleurs depuis cet été – en tout cas, pour ce que ça vaut, un sondage l'a montré – que le blues du dimanche soir commence en réalité le dimanche... matin pour atteindre un pic vers 16h13 – la science est implacable et précise comme une Rolex. Prenons donc ce phénomène et multiplions-le par la racine carrée de la rentrée scolaire, que multiplie la nostalgie d'un été doré, moins les bouchons et les marmots qui braillent à l'arrière du Kangoo, plus l'arrivée imminente de l'automne, et la perspective d'un dimanche après-midi de novembre devant Michel Drucker, et vous obtenez une sorte de super blues du dimanche soir : le blues de la rentrée. Avec ceci de spécifique qu'il peut – cela a été établi par nos soins à l'aide d'une savante approximation – durer jusqu'à Noël. Talk about the blues Car même si l'on s'en tient à un strict point de vue musical, notre rentrée 2012, «elle vient de là, elle vient du blues», comme dit notre poète national. Ça a même commencé très fort le 4 septembre dernier, le jour même de la rentrée scolaire (comment

Continuer à lire

Le Manifeste Chap

MUSIQUES | Dans Le Manifeste Chap, guide de savoir-vivre que tout gentleman se doit de posséder afin de conserver une attitude impénétrable et désinvolte face aux (...)

Stéphane Duchêne | Jeudi 15 mars 2012

Le Manifeste Chap

Dans Le Manifeste Chap, guide de savoir-vivre que tout gentleman se doit de posséder afin de conserver une attitude impénétrable et désinvolte face aux vicissitudes d'un monde qui ne le mérite pas, il est dit : «Tandis que des jeunes mal peignés, vêtus de passe-montagne, hurlent des slogans et brisent les vitrines des McDonald's, les Anarcho-Dandys se contentent d'exposer le pli impeccable de leurs pantalons en serge de coton, le sourcil levé au-dessus de leur monocle, un sourire ironique aux lèvres». Le rapport avec The Chap, le groupe, outre une homonymie à la limite de la provocation ? Aucun, du moins à première vue. Après We are the best, son prédécesseur – un best of –, le dernier album en date de The Chap («Le gars» en argot) s'intitule We are nobody, ce qui, pour eux, revient au même.

Continuer à lire

Dark Angels

MUSIQUES | À ceux qui en ont soupé du néo-folk ou du folk tout court – et Dieu sait s'il y en a – Dark Dark Dark est la réponse adéquate. Car il y a dans cette musique (...)

Stéphane Duchêne | Jeudi 15 mars 2012

Dark Angels

À ceux qui en ont soupé du néo-folk ou du folk tout court – et Dieu sait s'il y en a – Dark Dark Dark est la réponse adéquate. Car il y a dans cette musique quelque chose d'à la fois extrêmement simple et pourtant infiniment sophistiqué qui déborde du cadre. Et c'est dans cette articulation même que réside toute l'ambiguïté de la promesse d'un groupe qui comme son dernier EP, aurait pu tout aussi bien s'appeler Bright Bright Bright. Tandis que de ce côté-ci de l'Atlantique, les artistes folk tentent de raviver, parfois à coups de clichés, le Grand Esprit d'une Americana aussi vénérée que fantasmée, c'est vers la vieille Europe, au cœur des ténèbres, que l'Amérique folk de Dark Dark Dark vient chercher ses propres racines. Car, comme Beirut, Devotchka ou même Arcade Fire, le quintet de Minneapolis a compris que c'est de toute façon là, en Europe, qu'en creusant le terreau des musiques américaines, on finit toujours, en partie du moins, par atterrir. Répartis aux quatre co

Continuer à lire

Musicophilia

MUSIQUES | Rock, électro, rap — Automne au balcon, printemps au diapason. Trêve des confiseurs et ripailles de Noël digérées, les salles lyonnaises remettent le couvert pour une saison musicale quasiment au niveau de celle que l'on vient de vivre. Stéphane Duchêne

Stéphane Duchêne | Mardi 20 décembre 2011

Musicophilia

Ici, on n'est pas du genre à dire «on vous l'avait bien dit», mais avouez qu'on vous l'avait bien dit : l'automne a été particulièrement riche en (bon) cholestérol musical. Et au vu de ce qui se profile dans la première moitié de l'année, on n'a pas fini de saucer. Commençons par une fin en beauté excentrique avec la reine Björk de Biophilia aux Nuits de Fourvière. Un événement ! De même pour la venue le 26 mars à l'Epicerie Moderne de l'immense Jonathan Richman. Une Epicerie qui continuera de régaler cette saison avec le néo-rocker Hanni El-Khatib (26/02), un co-plateau international Piers Faccini (anglo-italo-quasi français) et Chad Van Gaalen (Canadien) le 15 mars, ou encore, la veille, ce sombre illuminé de Daniel Darc. Le printemps fleurera d'ailleurs bon le vieux chanteur «françois» révolté avec un Miossec très rock le 7 février au Transbo mais aussi, le 10, Michel Cloup (ex-Diabologum et Expérience) qui présentera son sublime album solo Notre Silence au Clacson. En dépit de ses difficultés actuelles avec le silence justement, la salle d'Oullins ne désarme pas pour autant avec une progra

Continuer à lire

The Chap

MUSIQUES | Incapable de se choisir un style, de crainte d’avoir à en renier mille autres, The Chap, de passage à Grnd Zero Gerland le 1er novembre, a opté pour un (...)

Stéphane Duchêne | Vendredi 24 octobre 2008

The Chap

Incapable de se choisir un style, de crainte d’avoir à en renier mille autres, The Chap, de passage à Grnd Zero Gerland le 1er novembre, a opté pour un credo tout autre : embrasser la pop mondiale à pleine bouche pour mieux lui faire la tête au carré (cf. leur reprise de What’s Love Got To Do With It). Sublimant les notions de «références» et d’ «influences» pour mieux les détourner à coups d’expérimentations, The Chap se ballade d’un genre à l’autre comme on ferait son marché pour préparer d’improbables plats. En témoigne leur dernier album : Mega Breakfast, un peu étouffe-chrétien mais surtout bouffeur de curetons pop.

Continuer à lire