L'appel du pied

Benjamin Mialot | Jeudi 24 janvier 2013

JB Wizz par-ci, JB Wizz par-là : quand un média se met en tête de tirer le portrait d'un contre-exemple du lent déclin qualitatif et structurel de l'industrie musicale, il n'y en a que pour le boss du label Born Bad. Tant mieux pour lui, d'autant qu'il est indéniablement l'un des rares activistes du secteur à avoir non seulement du flair et de la passion, mais aussi un discours plus élaboré que la rhétorique de punk à chien dans laquelle se complait nombre de ses confrères. Reste qu'il n'est pas le seul à perpétuer à la force de ses bras tatoués une certaine idée du rock'n'roll (insoumission, débrouille et compagnie). C'est également, par exemple, le cas du dénommé Mr Cu!, fondateur de Kicking Records, label plus qu'indé qui depuis maintenant six ans fait frétiller les pavillons des amateurs de musiques à guitares franches du collier, aussi bien sur disque que par le biais d'un festival maison, le Kicking Fest. La prochaine édition de celui-ci, originellement programmée en septembre, se tiendra finalement samedi 2 février au Clacson. À l'affiche : le heavy rock horrifique et burné des Hellbats et les Girondins de Sleeppers, dont la noise n'a pas grand chose à envier en intensité et en souffle à celle d'Unsane.

Benjamin Mialot

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter