Eskatologie

MUSIQUES | Eska est de retour, sans son Crew, mais avec l'EP "Inspiration", première partie d'un triptyque. Rencontre avec un lyriciste emblématique de la scène rap stéphanoise, qu'il représentera cette semaine en première partie des mythiques IAM. Propos recueillis par Nicolas Bros

Benjamin Mialot | Lundi 25 novembre 2013

Pourriez-vous revenir sur votre parcours ?

Je vais le résumer à travers des dates marquantes. L'histoire commence en 1992, avec ma découverte de la musique hip-hop. Je deviens vite accro et me mets à écrire sans cesse. Ensuite, 1999 avec la création du groupe Eska Crew. Nous avons sorti deux maxis vinyles : On a ce qu'il faut qui avait été repéré par Joey Starr et On rêve tous où la Dub Inc avait travaillé avec nous. Grâce à ce dernier morceau, nous avons intégré une maison de disques avec ce que cela engendre de bon et de mauvais. Mais ce fut une expérience intéressante. Eska Crew s'arrête en 2008. Je pars ensuite en tant que backer de Tunisiano pendant deux ans et demi, d'où une véritable expérience du live.
 

Vous avez été absent pendant plusieurs années de la scène. Pourquoi  ?

Après cette tournée, j'ai souhaité me tenir à l'écart du monde musical, en privilégiant ma vie personnelle. Je ne trouvais plus l'envie. Je n'ai pourtant pas arrêter de travailler et ces quelques années m'ont permis d'évoluer vers une musique beaucoup plus riche qu'auparavant. C'est alors posée la question de l'utilisation de cette expérience accumulée. La rencontre avec David de WAB Productions a déclenché ce retour.
 

Vous avez sorti début 2013 un premier EP, Inspiration, qui est le prémisse d'un triptyque...

Je voulais parler d'un concept de vie, du premier au dernier souffle, que je divise en trois étapes dont la première est l'inspiration. C'est un parallèle artistique et humain à la fois. Ce triptyque parlera tout simplement de la vie et de sujets pas abordés pour l'instant.
 

Est-ce que le public de l'Eska Crew a d'ores et déjà suivi votre retour ?

L'aura Eska Crew est encore présente et cela m'aide beaucoup. Mais après 7 ans d'absence, il ne faut pas se leurrer non plus et ne pas se contenter de ça. Le départ est moins évident car il faut prouver à nouveau. L'étape deux arrivera rapidement si nous gardons ce cap.
 

En live, vous jouez essentiellement des titres de votre dernier disque ?

Je ne joue finalement que très peu de titres du projet Inspiration. Je ne conçois pas mon live comme la promotion de mon disque mais plutôt l'inverse.
 

Eska [+ IAM]
Au Radiant-Bellevue, jeudi 28 novembre


IAM + Eska


Radiant-Bellevue 1 rue Jean Moulin Caluire
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Manifestation d'images

CONNAITRE | Des programmateurs constitués en collectif ont décidé d’ouvrir un espace temporaire de diffusion d’images. DodesKaden, c’est son nom, entend bien jeter les bases d’un lieu alternatif pérenne en presqu’île. Laurence Magnaudet

Dorotée Aznar | Lundi 3 mai 2010

Manifestation d'images

Cinéma / Mercredi 5 mai, DodesKaden, zone cinématographique temporaire, ouvre ses portes sur les pentes de la Croix-Rousse. Une salle de projection éphémère, pour diffuser des images, toutes les images : fictions, documentaires, cinéma expérimental, courts-métrages, performances... Un espace pour une production cinématographique trop souvent cantonnée à la diffusion confidentielle des festivals. À l'origine du projet, plusieurs acteurs du cinéma indépendant lyonnais, et un constat : il manque un lieu associatif de diffusion à Lyon. Une situation étrange dans la ville qui vit les premiers balbutiements de l'image en mouvement. À cela s'ajoute la disparition de plusieurs salles indépendantes sur la presqu'île ces dernières années. En actesRéponse de DodesKaden : occuper, pendant deux mois, un bâtiment appartenant à la Ville de Lyon et le transformer en salle de projection. Créer un lieu associatif, permettant de diffuser des œuvres sans contraintes de rentabilité, un espace de rencontres et de débat ouvert aux associations et au public. Une manifestation en actes pour engager le dialogue avec les pouvoirs publics, et ainsi espérer obtenir un lieu permanent. Si la méthode

Continuer à lire