Insomniaque - Semaine du 12 au 18 février

MUSIQUES | 3 RDV nocturnes à ne pas manquer cette semaine : Molécule au DV1, la "Sound Pellegrino Label Night" du Sucre et Italojohnson au Club Transbo. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mardi 11 février 2014

13.02 Molécule
Ce jeudi, vous aurez peut-être le privilège de croiser Georges Pernoud au DV1. Pourquoi ? Parce que Thalassa a récemment consacré tout un reportage au producteur techno parisien que le club recevra ce soir-là. Son nom : Molécule. Le projet qui lui a valu cette attention : l'enregistrement, à bord d'un chalutier, d'un concept-album inspiré par les sautes d'humeur de la Mer du Nord et l'inclémence du quotidien des marins-pécheurs. Encore plus implacable et enveloppant que les productions régulières de son auteur, Les Déferlantes, premier extrait de60°43' Nord, laisse entendre que l'expérience a été concluante.

15.02 Sound Pellegrino Label Night
De loin, Orgasmic et Teki Latex sont un peu les Laurel et Hardy de la musique électronique. De près, quand sur leurs vêtements devient distinguable le logo de Sound Pellegrino, le label que les deux ex-TTC ont fondé en 2009 - il était à l'époque une division de feu Institubes - et qu'ils incarnent sous le nom de Sound Pellegrino Thermal Team, ils sont deux des selectors les plus gourmands qui soient. En témoigne SND.PE, excellente compilation paneuropéenne et transgenre (techno, house, r'n'b...) parue à l'été 2013. En témoignera aussi, on vous le garantit, la soirée que leur dédie Le Sucre ce week-end.

15.02 Hunkpapa
Après deux cérémonies miniatures au Terminal, les chamans à plumes numériques de Hunkpapa replantent leur hutte à sudation au Club Transbo. Ils y recevront cette semaine Italojohnson, trio qui, depuis à peu près quatre ans, via son propre label éponyme et non sans cultiver un goût démesuré du secret - photographies de dos, prestations choisies, morceaux sans titres, localisation géographique (Berlin) mensongère et peut-être même inscription sur liste rouge -, produit une house d'un saisissant classicisme. Autrement dit brute, spontanée et terriblement ensorcelante.


Molécule

+ Road trip + No-K
DV1 6 rue Violi Lyon 1er
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Sound Pellegrino label Night

Sound Pellegrino therman team + Matthias Zimmermann + Nicolas Malinowsky
Le Sucre 49-50 quai Rambaud Lyon 2e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Hunkpapa

Italojohnson + DJ Sentiments

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Insomniaque

Clubbing | Trois plans pour vos nuits blanches.

Sébastien Broquet | Mercredi 2 novembre 2016

Insomniaque

05>11>16 TERMINAL TUNNEL VISION La paire écossaise d'Optimo tire son nom d'un track de Liquid Liquid : le genre de balise qui rassure. Les sets de ces proches de la famille Kill the DJ sont à l'avenant, éclectiques et denses, sans fioriture, dépourvus de la moindre facilité et farouchement dansants, rodés des années durant tous les dimanches soirs au mythique Sub Club, dans leur cité : c'est dire si la venue de JG Wilkes, moitié de ce duo, dans la petite boîte noire fait figure d'événement ; il sera accompagné de Jutix et Thomas B. Malté. 05>11>16 LE SUCRE BLACK ATLANTIC CLUB Parce qu'il est toujours salvateur de secouer son bodjo sur des rythmes différents, la Black Atlantic Club menée de main de maître par son résident James Stewart trouve ici régulièrement une place de choix. Ce mois-ci, le DJ de RTU convie un oublié de la scène hip-hop africaine, le ghanéen Ata Ka

Continuer à lire

Clubbing : les trois soirées à ne pas louper

MUSIQUES | 22.01 Correspondant Certains se souviennent l’oeil humide d’un final dantesque de Nuits sonores où, très punk, Jennifer Cardini avait fini son set (...)

Sébastien Broquet | Mardi 19 janvier 2016

Clubbing : les trois soirées à ne pas louper

22.01 Correspondant Certains se souviennent l’oeil humide d’un final dantesque de Nuits sonores où, très punk, Jennifer Cardini avait fini son set soleil levé, champagne à la main, perchée sur le praticable hébergeant ses platines face à un public en communion totale : c’est dire si la patronne de Correspondant connait son public lyonnais sur le bout des ongles. Elle déboule au Sucre accompagnée de sa comparse de Cologne, Lena Willikens : signée sur le génial label Comème de Matias Aguayo, l'allemande en a l’implacable et si particulier groove, et une puissance de feu techno qui ne devrait pas se relâcher avec la présence du norvégien Andre Bratten, DJ loin du cliché nu disco nordique, dont les sets de techno abstraite sont réputés de toute beauté. Classe. 22.01 We Are Reality Ricardo Villalobos dans une salle, Andrew Weatherall dans l’autre : détonnant duel concocté par We Are Reality et Don't Mess au sein d’un Transbordeur qui risque fort de suinter de sueur au vu des sets chamaniques d’un Villalobos perpétuellement p

Continuer à lire

Les soirées du 1er au 7 avril

MUSIQUES | Trois RDV nocturnes à ne pas manquer cette semaine : la nuit Voyage Direct au Transbo, Teki Latex au Petit Salon et Ben Sims / Robert Hood au Sucre. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mardi 31 mars 2015

Les soirées du 1er au 7 avril

03.04 Voyage Direct Label Night Désormais qu'on ne peut même plus faire confiance aux pilotes allemands, la façon la plus sûre de découvrir un pays est encore de s'y projeter mentalement. Ça tombe bien, c'est ce que proposent Art Feast et le Transbordeur cette semaine, le temps d'une nuit consacrée au label Rush Hour, institution néerlandaise de la house des années 2000, et plus précisément à son émanation localiste Voyage Direct. Seront aux commandes Maxi Mill, Boris Werner et surtout Tom Trago, le boss de l'imprint en question – et accessoirement l'un des plus fins connaisseurs des musiques fiévreuses (funk, disco, boogie...).

Continuer à lire

Insomniaque - Semaine du 18 au 24 juin

MUSIQUES | Trois RDV nocturnes à ne pas manquer cette semaine : le BPM Contest 2014, l'ultime soirée d'Ed'n Legs au Sucre et la date du Humanist S.K. Festival au Périscope. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mardi 17 juin 2014

Insomniaque - Semaine du 18 au 24 juin

20.06 BPM Contest 2014 A peine quatre mois se sont écoulés depuis son dernier passage à Lyon que déjà Teki Latex repointe sa bouille de Bouddha fluo, cette fois au Club Transbo, où l'ex-bâtard sensible et actuel thermaliste sonore supervisera l'édition 2014 du BPM Contest. Kézako ? Comme son nom l'indique, un tremplin électro. Cette soirée en est un éliminatoire, et elle verra s'opposer les dénommés Unseal, PINKMAN, JEN onesailor et Mr Cardboard. On mise une pièce sur ce dernier, qui n'est autre que l'un des fondateurs du label grenoblois Carton-Pâte Records. 20.06 Last but not least Après quatre ans d'activisme électronique, Ed'N Legs tire sa révérence.

Continuer à lire

Quand la ville gronde

MUSIQUES | Ne jamais employer l'expression "envoyer du gros". C'est l'une des règles élémentaires du journalisme musical. Comme toutes les règles, elle a son exception : on peut y recourir pour parler de bass music, cette frange souterraine et tonitruante des cultures électroniques, et des événements qui la promeuvent, à l'image de l'impeccable Rumble Festival. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Vendredi 1 mars 2013

Quand la ville gronde

La scène se déroule au printemps 2003, à Clermont-Ferrand. Ce soir-là, la Coopérative de Mai accueille Fred Avril, compositeur de musiques de film dont la carrière pop fut aussi honnête qu'éphémère. Sa prestation, elle, n'a rien d'extraordinaire et le public le fait savoir en éclusant bruyamment ses bières. Soudain, il se saisit d'un potard géant et le tourne d'un cran. Un monstrueux bourdonnement s'échappe des enceintes. Silence dans la salle. Les vêtements se décollent des peaux comme des masques peel off. Il le tourne d'un cran supplémentaire. Les cages thoraciques résonnent au point qu'on ne s'entend plus battre du cœur. Encore un cran. La situation devient limite supportable. Avril reprend son set. Soulagement et déception dans l'assistance, encore saisie de cette impression unique d'être à la fois en pleine conscience de soi et sur le point d'exploser tel un œuf dans un micro-ondes. Impression qu'une seule musique nous aura fait éprouver depuis : la bass music. Marée de basses Autant dire que nous n'étions pas les derniers à nous réjouir lorsque, en 2011, est né le Rumble Festival, événement tout entier consacré à cette appellation d'ori

Continuer à lire

Le line-up du Rumble Festival 2013

MUSIQUES | "Une grosse ligne de basse, voilà mon type de silence". Si vous vous retrouvez dans cet énoncé du rappeur Dizzee Rascal, le Rumble Festival ne vous est pas (...)

Benjamin Mialot | Mercredi 2 janvier 2013

Le line-up du Rumble Festival 2013

"Une grosse ligne de basse, voilà mon type de silence". Si vous vous retrouvez dans cet énoncé du rappeur Dizzee Rascal, le Rumble Festival ne vous est pas inconnu. Vous devez même trépigner tel un poussin sur une poêle à frire dans l'attente de la troisième édition de ce grand raout de la bass music (drum & bass, dubstep, dancehall, trap, bref tout ce qui provoque des séismes au niveau de la cage thoracique), qui se tiendra du mercredi 6 au dimanche 17 mars à la Marquise, au Sonic, au Marché Gare, au Kao et au Transbordeur. Ce qui suit ne va pas arranger votre cas, puisqu'il s'agit du line-up quasi-complet de ladite édition, tout juste dévoilé. Et comme suffit à en témoigner la présence à sa tête d'une certaine paire de wonderboys écossais du hip hop instrumental et des proprios de l'intarissable source house Sound Pellegrino, il promet du lourd. Prenez une grande respiration, c'est parti : Hudson Mohawke & Rustie, Andy C, Sound Pellegrino Thermal Team (Tekilatex et Orgasmic), Om Unit, Brown & Gammon, Foamo, Free The Robots, J:Kenzo, Dismantle, Mono/Poly, Kowton, Darling Fara

Continuer à lire