Insomniaque - Semaine du 26 mars au 1er avril

MUSIQUES | Trois RDV nocturnes à ne pas manquer cette semaine : l'opening de la boutique Jimmy Fairly, Oscar Mulero au Club Transbo et San Proper au DV1. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mardi 25 mars 2014

28.03. Jimmy Fairly grand opening

On a les hommes-sandwiches qu'on mérite, y compris dans le secteur de l'optique : tandis qu'Atoll et Optique 2000 continuent d'alimenter la querelle infantile qui opposa Antoine et Johnny Hallyday à la fin des années 60, la très en vogue start-up toulousaine Jimmy Fairly se paye, elle, pour l'ouverture de sa boutique lyonnaise (au 72 rue du président Édouard Herriot), deux pontes d'Ed Banger. D'un côté DVNO, mascotte officieuse du label de Justice (c'est sa voix qu'on entend sur le morceau qui porte son nom) et moitié de Scenario Rock. De l'autre So Me, son graphiste attiré. Joli.

 

28.03 Haste

A peine vient-on de lui tirer le portrait que le collectif Haste renouvelle son identité graphique. Ce n'est pas l'unique changement que sa prochaine soirée au Club Transbo entérinera, puisqu'en lieu et place de l'habituelle avant-garde de la techno britannique, c'est un Espagnol qu'elle verra se produire. En l'occurrence Oscar Mulero, discret vétéran du genre – il a notamment fondé au début des années 90 le mythique et regretté Omen Club à Madrid – dont les morceaux ressemblent, avec leur reverb métallique et leurs textures corrodées, à des terrains de jeu pour explorateurs urbains.

 

28.03 San Proper

«I change shapes just to hide in this place. But I'm still, I'm still an animal». Ce refrain de Miike Snow, San Proper aurait pu en faire l'incipit de son album – et de son set au DV1. Non seulement car il porte le même titre que le plus fameux single du trio qui a rendu la pop grand public plus fréquentable (le Toxic de Britney Spears, c'était lui), Animal. Mais surtout parce qu'il résume parfaitement le son de ce producteur hollandais, guitar hero devenu producteur d'une house incantatoire et psychédélique sans réel équivalent – à quelques ressemblances avec les travaux de DJ Koze et Matias Aguayo près.


Haste 13

Oscar Mulero + Leome + Haste collective DJ

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


San Proper

+ Mush
DV1 6 rue Violi Lyon 1er
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Insomniaque

Clubbing | Trois plans pour vos nuits blanches.

Sébastien Broquet | Mardi 22 novembre 2016

Insomniaque

26>11>16 LE SUCRE GARÇON SAUVAGE À savourer en duo, en tandem ou en couple : cette Garçon Sauvage convie deux paires de platinistes aux sets métissés et enjoués. Une lyonnaise, les Sheitan Brothers, dont on ne sait encore ce qu'ils vont inventer pour se faire remarquer (remember leur ouverture des Jeux Olympiques l'été dernier) et l'autre parisienne, Pouvoir Magique, issue du collectif Mawimbi, pour une nuit queer et forcément très sauvage déflorée par Bolito. Paradise. 26>11>16 NINKASI SUPER DISCOUNT Le concept marketing initié dès 1996, en pleine explosion de la french touch, fait toujours autant recette... Mais comme les ingrédients sont savoureux (disco, house, pop ou techno : tout s'emmêle) on accepte sans rechigner la grande braderie, même si ça fait longtemps que De Crécy n'invente plus grand chose, même

Continuer à lire

Insomniaque - Semaine du 14 au 20 janvier

MUSIQUES | Trois RDV nocturnes à ne pas manquer cette semaine : Oscar Mulero et Robert Hood au Double Mixte, Rahaan au Kafé et Vakula au Transbordeur. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mardi 13 janvier 2015

Insomniaque - Semaine du 14 au 20 janvier

16.01 Jacob 002 Après un premier event pour le moins chaotique (promotion agressive, préventes très inférieures aux prévisions, tête d'affiche bloquée à l’aéroport...), le groupuscule techno Jacob reprend le chemin du Double Mixte pour une deuxième soirée qui s'annonce sous de bien meilleurs augures. Ne serait-ce que du point de vue strictement musical, grâce à la présence à son affiche de deux producteurs intransigeants et bien dans leur époque (autrement dit hantés par le spectre de la crise économique) : l'Espagnol Oscar Mulero et Robert Hood, pionnier de Detroit qu'on ne présente plus. 16.01 Le Beat #2 «The beat is my native language

Continuer à lire