Sélections régionales du Printemps de Bourges : les candidats en vidéo

MUSIQUES | Jusqu'à la veille des Auditions Inouïs du Printemps de Bourges des 12 et 13 février prochain à la Cordonnerie (Romans), les candidats de l'antenne Rhône-Alpes Tagada Tsoin Tsoin se présentent à nous en avant-première. Et fort bien mis en scène avec ça dans des vidéos live réalisées tout exprès comme l'an dernier par l'équipe de vidéastes de Shoot !t. Suivez bien, on vous dévoile un groupe ou artiste par jour pendant une semaine. Stéphane Duchêne.

Stéphane Duchêne | Mercredi 4 février 2015

Grimme (pop)

Ancien membre d'Azrael et Xxmariani, fondateur de l'association AADN, Grimme apporte autant de soin à l'image (vidéo, arts numériques), où il excelle, qu'à la musique. A moins que ce ne soit l'inverse, puisqu'en la matière – qui nous intéresse ici au premier chef – il brille tout autant que dans le domaine visuel, y compris dans un registre à mille lieux de ses formations précédentes. On pourrait ergoter à l'infini sur le pourquoi du comment, le décorum, les instruments – mélange d'acoustique, d'électronique et de noyade de violons – les genres – un enfant de Bob Dylan et d'Aphex Twin, dit-on, oui bon, pourquoi pas ?. Mais quand l'essentiel parle de et pour lui-même, il n'y a quasiment plus rien à faire d'autre qu'écouter des compositions pour certaines renversantes, En témoignent Lordship Lane, baroque folk en cordes à pleurer, timbre posé entre un Shane McGowan pas encore ravagé et un Ben Lee enfin pubère, ou encore Hey Stranger et As friend or fighter qui rappellent, entre autre, les nuages cosmiques de Mercury Rev. On s'arrête là avec l'idée que pour Grimme, dont le premier EP est à venir, sait peut-être travailler son image comme personne, on a quand même très envie de l'écouter les yeux fermés.

http://grimmemusic.com

En concert aux Auditions régionales le vendredi 13 février à la Cordonnerie (Romans)

Caspian Pool (Electro)

On dit que les voyages forment la jeunesse. Parfois, ils se contentent de former des groupes et c'est déjà pas mal. Il aura suffi – enfin suffi, on s'entend – d'un voyage (réel ou imaginaire, laissons la légende parler) au bord de la Caspienne en Azerbaïdjan pour donner envie aux deux anneciens de Caspian Pool de former leur duo. Pourquoi l'Azerbaïdjan ? On l'ignore, et pour tout dire ça n'a guère d'importance. Ce qui importe c'est cette électro-pop en tout point irrésistible, dont les mélodies vous grattent aussi sûrement et longuement que le lycra de leurs joggings vintage. Tout cela étant déjà « compilé » sur leur premier album Tropical Inside, confié au bon soin d'Oliver Wright (Hot Chip, notamment) et de sortie (prochaine) chez, noblesse annecienne oblige, Kidderminster (autrefois maison hôte, entre autres, de Coming Soon). L'an dernier à ce stade de la compétition, un duo mixte électro-pop peut-être moins évaporé mais pas moins joueur et baptisé De La Montagne nous avait beaucoup séduit, au point qu'on avait un peu envie de les suivre sur les hauteurs. Cette année, on envisage plutôt d'aller à la piscine.

https://soundcloud.com/caspian-pool/sets/hot-ep

En concert aux Auditions régionales le jeudi 12 février à la Cordonnerie (Romans)

Gontard ! (Chanson)

Fusionnons comme ça pour voir dans l'intimité froide d'un laboratoire Alister, Albin de la Simone, Mathieu Boogaerts et notre ami Daisy Lambert, soumettons l'expérience aux ondes émises par une vieille radio et il est fort possible que nous obtenions quelque chose comme Gontard ! Un truc à la fois totalement branque et faussement mal branlé (parce que derrière, les mélodies, bon, elles font le job comme dirait l'autre) et repeint de nostalgie jmenfoutiste. Manière de dire qu'ici on est pas à l'abri d'un paradoxe, comme celui de voir évoluer ce songwriter en formation collégiale pour les auditions régionales. Ca tombe bien, il sera en plus le régional – en bon drômois –, si l'on peut dire, de ces auditions. Ah, au fait, pour les plus avertis, Gontard ! est une moitié (l'autre officiant aujourd'hui sous le nom de Chevalrex) de ceux qu'on appelait autrefois les frères Nubuck, ce qui ajoute une petite ligne pas dégueu à son CV.

http://gontard.bandcamp.com/

En concert aux Auditions régionales le vendredi 13 février à la Coordonnerie (Romans)


Wailing Trees (Reggae)

On ne se demandera pas plus de trois secondes où les Wailing Trees sont allés chercher le « Wailing » de leur nom. La réponse étant évidemment à chercher tel le cochon truffier aux racines de l'arbre à reggae du roi Marley (et donc de ses Wailers pour ceux qui auraient fait tomber une dreadlock). Il faut croire que la marque du Dieu Bob leur a plutôt réussi puisque le groupe de Vienne ramasse un peu toute les récompenses qui passent, non que le reggae ne consiste de quelque manière que ce soit en une quête de récompenses aux petits pieds (même nus). N'empêche en flirtant avec les frontières comme on frotte des silex, les Wailing Trees parviennent avec les étincelles soul et jazz et funk qui en découlent à se faire une place au soleil malgré l'ombre pesante des grands arbres à feuilles tombantes et larges qui ont poussé avant eux.

http://www.wailingtrees.com/

En concert aux Auditions régionales le jeudi 12 février à la Cordonnerie (Romans)

Beny le brownies (Hip-hop)

Les fans de Brian De Palma, se souviennent sans doute de Benny Blanco, l'homme du Bronx, petite frappe ambitieuse qui cause la perte du grand Carlito Brigante incarné par Al Pacino dans L'Impassse. Eh bien voici  Beny (le) brownies, avec un seul « n », un type d'une toute autre trempe et pas tellement voué à se contenter d'impasse. Son blase, il le doit autant à James Brown qu'aux Goonies (et à l'inoubliable Choco) ce qui est tout de suite plus avenant. Passé à deux doigts d'une carrière de footballeur, comme son père, aujourd'hui converti à la rumba congolaise, Beny la « pépite sur le cookie » s'est assez vite tourné vers le rap qui le lui a bien rendu. Est-ce d'ailleurs son côté rappeur alpin et/ou des productions tout en suspension qui donnent à son rap quelque chose d'élévateur, mais aussi une distanciation sur une profondeur dont on ne sait si elle est voulue ou protectrice ? En tout cas une chose est sûre, le petit gars a du biscuit. Vous apprendrez à connaître Beny le brownies, l'homme du Lac.

https://www.facebook.com/benylebrownies

En concert aux Auditions régionales le jeudi 12 février à la Cordonnerie (Romans)

Poil (Rock)

Vous aimez Cheveu, considéré comme l'un des meilleurs groupes d'avant-garde rock français, vous aimerez sans doute Poil – autoproclamé nom de groupe le plus con de la galaxie – et pas que pour la blague capillotractée. Con, Poil pourrait aussi en avoir l'air : à coups de titres de morceaux volontairement en vrac, de quelques poussées onomatopées quand ce n'est pas carrément d'embardées à la Gilles de La Tourette. Mais Poil est beaucoup plus intelligent qu'il n'en a l'air, ce qu'il y a c'est qu'il fait tout pour le cacher absolument afin de ne pas paraître pour ce qu'il est vraiment, pu peut-être pour le souligner en creux : soit une déviance de rock intelligent qui aurait décidé de faire l'école buissonnière, une furieuse engeance math-rock qui poserait des équations pour mieux pisser dessus. Poil comme celui qu'on se laisse pousser dans la main et qu'on conserve volontairement rebelle, incoiffable, inrangeable

http://poil.bandcamp.com/

En concert aux Auditions régionales le vendredi 13 février à la Coordonnerie (Romans)

Phazz (Hip-hop)

Entre remixes (la liste est longue comme le bras) et compositions (elle commence à l'être), en toute logique, le cœur de Phazz balance. Producteur est donc, en hip-hop, le terme le plus adéquat pour définir ce genre de metteur en son compulsif. Et si son nom vous dit quelque chose c'est parce qu'il a déjà fait pas mal parler de lui dans le milieu hip-hop local, français et même international. Notamment du fait d'une réputation non usurpée de briseur de nuques et de casseur de chevilles, autant de sévices délicieux engendrés par des breaks toujours bien placés là où on ne les attend pas, au milieu d'atmosphères qu'on croyait crémeuses.

https://soundcloud.com/phazzmusic

En concert aux Auditions régionales le jeudi 12 février à la Cordonnerie (Romans)

Brace ! Brace ! (Rock)

D'ordinaire quand on entend « Brace ! Brace ! » (ce qui heureusement n'arrive pas souvent et, au mieux à moins que ce ne soit au pire, une fois dans une vie) on serre les jambes on baisse la tête, on se cale les mains dessus et on s'interroge en urgence sur l'existence de Dieu. C'est à peu près l'inverse qu'il faut faire avec le duo lyonnais baptisé Brace ! Brace ! (même si l'on peut continuer à s'interroger sur l'existence de Dieu, c'est comme on veut). Ici c'est debout qu'il faut se mettre, lever bien haut la tête et tendre les oreilles (et tout ce qu'on peut tendre avec par la même occasion). Tendu, c'est d'ailleurs un peu le programme de leur punk-pop, noise-rock, garage (il faudra un jour s'interroger sur la véritable définition de ce terme fourre-tout, en dehors du simple contexte automobile), appelons ça comme on voudra. Sur des préoccupations futilement pop, c'est bien de fracas et de chaos qu'il s'agit ici (« DIY songs for disillusioned kids » disent-ils) et qui nous ferait dire qu'il faut que jeunesse sonique se passe, mais le plus tard possible.

http://www.lesinrocks.com/lesinrockslab/artistes/bracebrace

En concert aux Auditions régionales le vendredi 13 février à la Coordonnerie (Romans)

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Inouïs du Printemps de Bourges : et les auditionnés sont...

Tremplin | Les affaires reprennent pour les Inouïs du Printemps de Bourges, chargés de repérer les talents de demain qui iront s'illustrer au festival du même nom. Ou (...)

Stéphane Duchêne | Lundi 17 décembre 2018

Inouïs du Printemps de Bourges : et les auditionnés sont...

Les affaires reprennent pour les Inouïs du Printemps de Bourges, chargés de repérer les talents de demain qui iront s'illustrer au festival du même nom. Ou plutôt elles ont déjà repris puisque nous es dévoilée la sélection rhônalpine dûment qualifiée pour les auditions régionales qui se tiendront le 26 janvier prochain à la Coopérative de Mai (Clermont-Ferrand), le 31 janvier à Bizarre (Vénissieux) et le 1er février à la Tannerie (Bourg-en-Bresse). Parmi eux quelques noms pas tout à fait inconnus des suiveurs de la scène régiono-locale en les personnes de Martin Luminet (chanson), Dowdelin (world d'obédience créolisante), Pelouse (projet de la figure grenobloise Xavier Machault), et même Piniol (savant mariage forcément foufou des cultes Poil et Ni). Ajoutez y le hip-hop du lyonnais Marty de Lutèce et du stéphan

Continuer à lire

Les sélectionnés du Printemps de Bourges dévoilés

MUSIQUES | Ils ont été auditionnés en ces bonnes villes de Grenoble et Lyon parmi huit candidats et aux termes de ces deux soirées réparties en groupe de quatre, ils ont (...)

Stéphane Duchêne | Mardi 6 mars 2018

Les sélectionnés du Printemps de Bourges dévoilés

Ils ont été auditionnés en ces bonnes villes de Grenoble et Lyon parmi huit candidats et aux termes de ces deux soirées réparties en groupe de quatre, ils ont été sélectionnés. Voilà donc les lauréats Rhône-Alpes des Inouïs du Printemps de Bourges : la rappeuse lyonnaise au flow insensé Tracy de Sa, la chanson écorché vive du duo stéphanois Terrenoire et le rock technoïde des Drômois de Parquet représenteront donc la région au festival. Sachant que sur les huit candidat il pouvait n'en rester qu'un, deux ou trois. Ou même aucun. C'est donc carton plein pour les jeunes pousses Rhône-Alpes cette année.

Continuer à lire

Présélections des iNOUïs : Les 8 artistes régionaux en lice pour le Printemps de Bourges

Printemps de Bourges | Ils étaient 297 au départ, les jurys d'écoute en ont choisis 8 et comme chaque année voici les élus, les présélectionnés régionaux des iNOUïs du Printemps de Bourges 2018.

Stéphane Duchêne | Mardi 5 décembre 2017

Présélections des iNOUïs : Les 8 artistes régionaux en lice pour le Printemps de Bourges

Huit projets rhônalpins (pour des raisons pratiques, la nouvelle carte des régions n'a pas impacté celle des antennes régionales des iNOUïs) qui représentent chacun l'éventail des esthétiques du dispositif. En chanson, Leïla Huissoud, piquante jeune iséroise vue à Nouvelles Voix (et à The Voice) et bercée par les grands anciens du triple B (Barbara, Brel, Brassens) côtoiera Terrenoire, projet de Raphaël Herrerias, auteur d'une chanson électro oscillant entre Murat et Massive Attack. En pop, le mot ramasse large, brilleront les univers si singuliers des Lyonnais Kcidy et Saint Sadrill (le projet crypto-wyattien du prolifique Antoine Mermet de Chromb !). En rock le trio Pratos combinera distorsion de guitare, claviers fou et batterie en furie. L'électro mettra à l'honneur le producteur isérois Nikitch et les drômois de Parquet, se définissant comme la rencontre de Pac Man et de Jeff Mills. Enfin en hip-hop, on découvrira, si ce n'est déjà fait, l'espoir du hip-hop lyonnais, mais anglophone, c'est importa

Continuer à lire

L'Effondras – Rock (Ain)

Les Inouïs du Printemps de Bourges 2017 - Sélections régionales | Comme chaque année, Les Inouïs du Printemps de Bourges présélectionnent huit candidats en Rhône-Alpes, toutes disciplines musicales confondues. Et pour aller avec huit clips musicaux inédits confiés aux bons soins des vidéastes de Shoot !t.

Stéphane Duchêne | Jeudi 21 septembre 2017

L'Effondras – Rock (Ain)

L'Effondras, rien que ce nom aurait pu constituer un chapitre du programme de François Fillon et de son si vendeur pays en faillite – ou le délitement de sa réputation et de sa campagne. On doute pourtant que ce trio (deux guitares, une batterie qui en vaut deux) aux assonances post-rock et aux allitérations noise soit très fans de l'ex-candidat à la présidentielle (une intuition, comme ça). Comme le chantait Julien Baer, avec lequel on ne leur sent guère plus d'accointances (musicales, cette fois), ici, « Le Monde s'écroule, mais le monde c'est [eux] ». Il y a en effet chez l'Effondras, bien au-delà de ce nom (celui d'un hameau de l'Ain), comme une esthétique de l'affaissement et de ce qu'il faudrait en faire : soit une musique qui pratiquerait avec l'Apocalypse-même, la politique de la terre brûlée, à la fois renoncement apathique au bord de la génuflexion et affront semé d'orgueil, comme sur ce Lux Furiosa. Chez L'Effondras, lauréat auvergne-rhônalpin des Inouïs cette année, il ne semble pas plus y avoir d'instant présent que d'après, juste un flux ininterrompu de saccades et d'effluves sonores, « de la neige en été » et « des feux toutes les dix maisons » c

Continuer à lire

1000 Chevaux-vapeur – Electro (Loire)

Les Inouïs du Printemps de Bourges 2017 - Sélections régionales | Comme chaque année, Les Inouïs du Printemps de Bourges présélectionnent huit candidats en Rhône-Alpes, toutes disciplines musicales confondues. Et pour aller avec huit clips musicaux inédits confiés aux bons soins des vidéastes de Shoot !t.

Stéphane Duchêne | Mercredi 24 mai 2017

1000 Chevaux-vapeur – Electro (Loire)

S'ils sont vapeur, les 1000 chevaux de 1000 Chevaux-vapeur n'en sont pas moins des chevaux de race, remorquant une électro classieuse et atypique, langoureuse, vaporeuse (forcément), aqueuse, même. En un mot insidieuse. Son EP Animals (Cascade Records), sorti fin novembre, et ses live pas comme les autres – s'il reste dans la veine de ces électroniciens solo qui chantent, plus rares sont ceux qui sont aussi habités dans l'exercice vocal, comme le prouve ce Dream #1 ou agrémentent leurs sets de saxophone – témoignent de cet abord immédiatement addictif. Comme dans un rêve donc, doucement tentaculaire comme une pieuvre (Octopus), piquant et cavalant comme une armée de fourmis vous montant le long des bras (Ants), lumineux et brûlant comme une méduse (Jellyfish), et on l'a dit, racé comme un troupeau de chevaux (Horses). Vapeur ou pas.

Continuer à lire

DD's Brothers – Soul (Haute-Savoie)

LES INOUÏS DU PRINTEMPS DE BOURGES 2017 - SÉLECTIONS RÉGIONALES | Comme chaque année, Les Inouïs du Printemps de Bourges présélectionnent huit candidats en Rhône-Alpes, toutes disciplines musicales confondues. Et pour aller avec huit clips musicaux inédits confiés aux bons soins des vidéastes de Shoot !t.

Stéphane Duchêne | Mardi 4 avril 2017

DD's Brothers – Soul (Haute-Savoie)

Un nom qui fleure bon l'âge d'or de la soul, et les look ad hoc. Une vibe à vous remettre en marche le légendaire « Soul Train » en deux temps syncopés et trois mouvement chaloupés. Les DD's Brothers sont huit et pas spécialement frères, résident dans le 74 mais s'arment, en plus de l'incroyable chanteuse Dora Kuvuna, d'un chanteur californien, Dorien Smith, qui n'a rien à envier aux meilleurs hâbleurs du genre (ce sont donc eux, les DD du groupe). Ils étaient préselctionnés aux Inouïs mais ont déjà pas mal de bouteille sous la forme notamment de leur redoutable album We got the law, masterisé à Abbey Road. Au long de dix titres qui oscillent entre soul et pop, basses rondes et cuivres mélancoliques, harmonies vocales aux petits oignons frits – d'où ce clip dans un diner, sans doute pour le Tarantinien The Sun goes down – et vous creusent allègrement la cervelle (Tennesse Burning, Eyes on Me), les DD's Brothers font la loi, oui, mais avec une désinvolture de hors-la-loi.

Continuer à lire

L'Effondras (seul) lauréat rhônalpin des Inouïs du Printemps de Bourges

Inouïs du Printemps de Bourges | Fusion des régions oblige, sans doute, ce n'est pas, comme d'usage, deux mais un seul qualifié sur les huit qui représentera Rhône-Alpes sur la scène des Inouïs du (...)

Stéphane Duchêne | Vendredi 3 mars 2017

L'Effondras (seul) lauréat rhônalpin des Inouïs du Printemps de Bourges

Fusion des régions oblige, sans doute, ce n'est pas, comme d'usage, deux mais un seul qualifié sur les huit qui représentera Rhône-Alpes sur la scène des Inouïs du Printemps de Bourges : L'Effondras. Il sera accompagné par le duo électro-synth-pop auvergnat Brabalan (représentant l'Auvergne donc). On imagine, au regard de la qualité tous azimuts des présélectionnés de cette année, que le choix a dû se révéler d'autant plus draconien et compliqué. Toujours est-il que c'est le trio L'Effondras (deux guitares, une batterie) qui aura l'honneur de voir le Printemps et d'en secouer quelque peu le cocotier avec son post-rock à la fois renonciateur et têtu. Sans chauvinisme aucun on leur souhaite le meilleur, c'est-à-dire de déchausser quelques mâchoires en terre berruyère, le mercredi 16 avril.

Continuer à lire

Raoul Vignal - Folk (Drôme)

Les Inouïs du Printemps de Bourges 2017 - Sélections régionales | Comme chaque année, Les Inouïs du Printemps de Bourges présélectionnent huit candidats en Rhône-Alpes, toutes disciplines musicales confondues. Et pour aller avec huit clips musicaux inédits confiés aux bons soins des vidéastes de Shoot !t. En attendant les résultats, découvrez leurs visages et leur musique au jour le jour à raison d'une vidéo quotidienne pendant une semaine.

Stéphane Duchêne | Jeudi 2 mars 2017

Raoul Vignal - Folk (Drôme)

Né à Lyon, Raoul Vignal a fait ses armes sur les scènes de Berlin. Mais aussi dans ses studios (Klangbild en tête) où il enregistra un EP et la musique du film Sweet Water of Memories, aux accents post-folk hypnotiques. C'est au studio Klangbild toujours qu'il met au jour son album à venir The Silver Veil, qui portera magnifiquement son nom. C'est que Raoul Vignal pratique un folk qui jette un voile brumeux sur la tristesse de ses chansons et sur leur origine française. Au programme, des arpèges à la Nick Drake période Pink Moon, une voix ombrageuse et une langueur qui n'est pas sans rappeler les meilleurs élèves du folk scandinave. Son talent, récompensé par le tremplin Jeunes Talents du festival Cognac Blues Passions, n'a pas tardé à être remarqué puisque The Silver Veil paraîtra sur le très défricheur label bordelais Talitres. Le site Soul Kitchen l'a d'ailleurs qualifié de « joyau le mieux gardé du coffre à musique lyonnais ». Un joyau de noirceur dont les éclats de lumière et les inflexions de voix en clair-obscur parviennent à faire danser les méduses, comme sur ce Bless you déchirant. D'ici peu, c'est sûr, on va vraiment savoi

Continuer à lire

Ma Pauvre Lucette – Chanson (Isère)

Les Inouïs du Printemps de Bourges 2017 - Sélections régionales | Comme chaque année, Les Inouïs du Printemps de Bourges présélectionnent huit candidats en Rhône-Alpes, toutes disciplines musicales confondues. Et pour aller avec huit clips musicaux inédits confiés aux bons soins des vidéastes de Shoot !t. En attendant les résultats, découvrez leurs visages et leur musique au jour le jour à raison d'une vidéo quotidienne pendant une semaine.

Stéphane Duchêne | Mercredi 1 mars 2017

Ma Pauvre Lucette – Chanson (Isère)

On connaît PNL (ou pas), voici, même si rien à voir, MPL, acronyme de Ma Pauvre Lucette, groupe de chansons élégantes et de spoken word fauviste – qu'on apprécie ou pas la référence à Fauve, il y a dans ces arpèges, parfois dans le ton, quelque chose de l'ex-phénomène du rock français –, bande de musiciens et comédiens pour lequel chaque chanson est aussi l'objet d'un drôle de clip : on s'y shoote, jusqu'aux hallus malsaines, aux cendres de la regrettée et tant aimée Lulu ; on danse façon boy's band rappeur dans une friche (Le Videur du quartier) ; on y kidnappe Pierrot sur un rond point ; on y caracole sur des chevaux de bois sur Infidèles destriers, par ailleurs, petit bijou d'écriture ; on s'y accoutre drôlement (la plupart du temps) comme dans ce clip réalisé par Shoot it, petits maillots et gros bonnets (de bain) pour ce Jeté à l'eau. Il y a boire et à manger, chez Ma Pauvre Lucette, mais c'est au bon sens du terme, tant la collation stylistique, la créativité visuelle à trois bouts de ficelle et les mini-tubes sont copieux. Comme la collation, à la fois triste et joyeuse, qui succède toujours aux funérailles. En l'occurrence,

Continuer à lire

Trinix – Electro (Rhône)

Les Inouïs du Printemps de Bourges 2017 - Sélections régionales | Comme chaque année, Les Inouïs du Printemps de Bourges présélectionnent huit candidats en Rhône-Alpes, toutes disciplines musicales confondues. Et pour aller avec huit clips musicaux inédits confiés aux bons soins des vidéastes de Shoot !t. En attendant les résultats, découvrez leurs visages et leur musique au jour le jour à raison d'une vidéo quotidienne pendant une semaine.

Stéphane Duchêne | Mardi 28 février 2017

Trinix – Electro (Rhône)

Partagé entre les influences électro (Gramatik, Nebbra, DJ Fly, 20 SYL) et classiques hip-hop (De La Soul, Methodman & Redman, Krs One), le duo de beatmaker Trinix, composé de Josh Chergui et Lois Serre, l'air à peine sorti de l'adolsecence s'est pris d'affection pour les beats bien pesants propre à rester gravés dans le cortex et à provoquer des mouvements involontaires de la face (et d'ailleurs) qu'ils décrivent eux-mêmes comme old, bass et vintage. Manière aussi de résumer en trois mots un album baptisé en trois lettres OWN (2015). En 2017, le duo qui a ouvert dans le passé successivement pour Vald et deux de leurs idoles, Method Man & Redman, ne pourra plus se cacher beaucoup avec la sortie récente du EP Hide, dont la plupart des titres sont des hits en puissance. Le premier titre de ce EP ? Never Enough. On avait bien compris. Tout comme on a compris que le single No sleep, sorti l'an dernier s'il peut avoir des airs de berceuse, garantit surtout le somnambulisme dansant au risque d'aller se perdre au fond des bois.

Continuer à lire

Madame Bert – Hip-hop (Drôme)

Les Inouïs du Printemps de Bourges 2017 - Sélections régionales | Comme chaque année, Les Inouïs du Printemps de Bourges présélectionnent huit candidats en Rhône-Alpes, toutes disciplines musicales confondues. Et pour aller avec huit clips musicaux inédits confiés aux bons soins des vidéastes de Shoot !t. En attendant les résultats, découvrez leurs visages et leur musique au jour le jour à raison d'une vidéo quotidienne pendant une semaine.

Stéphane Duchêne | Lundi 27 février 2017

Madame Bert – Hip-hop (Drôme)

Comme son nom ne l'indique pas, Madame Bert (MadBert pour les intimes) est un rappeur à la verve inextinguible, capable de vous narrer en moins de trois minutes une journée sans briquet (le titre Guerre du feu) ou de rendre hommage à Abebe Bikila, légendaire athlète éthiopien des courses de fond, l'homme qui courait pied nu. Madame Bert aussi court dans tous les sens, se définissant comme un « artiste local (…) agité du bocal ». Pas facile d'être un rappeur à Valence mais Madame Bert s'en extirpe avec une rage, un humour et surtout une bonne dose d'autodérision qui ne font pas oublier ses productions qui frappent juste et ses mots qui frappent fort, justes et drôle, ici, sur De Longue, « La France vieillit mal comme Alain Delon ». Avec lui, Valence devient Valence Angeles, c'est dire. Quant à savoir pourquoi Madame Bert, vous le saurez bien assez tôt.

Continuer à lire

Sélection Rhône-Alpes Inouïs 2016 : les auditions régionales en live

MUSIQUES | Comme chaque année, nous vous présentons en vidéo, avec la complicité, et surtout le talent, du collectif Shoot it, les huit candidats rhonalpins aux Inouïs du Printemps de Bourges. La formule consacrée : un jour/un artiste/une vidéo (du vendredi 5 au mardi 16 février). La nouveauté 2016 : c'est extrait live des auditions des 29 et 30 janvier derniers, sises à respectivement à Cluses et Annemasse que nous vous livrons – inouï, non ? En attendant le choix du jury qui désignera le (ou les) lauréats, les nominés sont...

Stéphane Duchêne | Vendredi 5 février 2016

Sélection Rhône-Alpes Inouïs 2016 : les auditions régionales en live

Daisy Lambert Daisy Lambert n'est pas seulement Un Chic Type, comme le stipulait le titre de son premier album, c'est aussi un spécimen si ce n'est unique, du moins rarissime. Et pas seulement parce que ce garçon porte un prénom de fille – hommage à une chanson de Christophe, le chanteur. Avant tout parce qu'il l'un de ces rares chanteurs à pouvoir jouer la tristesse avec un sourire en coin – on appelle ça l'élégance –, à citer la plus honteuse – pour nous, pauvres snobs – des références variétoches en l'accolant aux plus pointus des bricoleurs musicaux, à tisser des atmosphères rétro-futuristes d'une main, tout en tricotant des tubes de l'autre. La preuve avec... De l'autre côté, saisi ici en live. Mais il y en a d'autres. Sin Tiempo Si l'on a fait allemand première langue comme Jean-Marc Ayrault, on a des chances d'accéder au Quai d'Orsay mais on ignore probablement qu'en espagnol Sin Tiempo signifie « pas le temps ». Celui que cet électronicien lyonnais passé par le conservatoire, machiniste mais aussi

Continuer à lire

Inouïs du printemps de Bourges : les sélectionnés sont...

MUSIQUES | Alors voilà. Après un marathon de deux soirées au Marché Gare qui a vu s'affronter huit candidats répartis en divers genre musicaux, la décision vient de tomber (...)

Stéphane Duchêne | Jeudi 13 mars 2014

Inouïs du printemps de Bourges : les sélectionnés sont...

Alors voilà. Après un marathon de deux soirées au Marché Gare qui a vu s'affronter huit candidats répartis en divers genre musicaux, la décision vient de tomber sur nos téléscripteurs. Les trois groupes chargés de défendre les couleurs de Rhône-Alpes aux Printemps de Bourges seront le duo hip-hop stéphanois un rien cramé du bulbe Schlaasss, l'électronicien Miso Soup et l'étrange duo pop Pethrol. Ca se passera respectivement les 23 (pour les deux premiers cités) et le 25 avril au 22 (ça c'est le nom de la salle) à Bourges.

Continuer à lire

Inouïs du Printemps de Bourges : le compte-à-rebours en vidéo

MUSIQUES | Jusqu'à la veille des Auditions Inouïs du Printemps de Bourges sises les 13 et 14 février au Marché Gare, découvrez chaque jour l'un des candidats de l'antenne Rhône-Alpes Tagada Tsoin Tsoin. Et en avant-première les vidéos live réalisées tout exprès pour l'occasion par les shooteurs fous de Shoot !t. Huitième et dernier épisode avec la Hip-pop de Joe Bel. Stéphane Duchêne

Stéphane Duchêne | Vendredi 7 février 2014

Inouïs du Printemps de Bourges : le compte-à-rebours en vidéo

Joe Bel (pop) S'il y a une artiste qui mérite le qualificatif de « découverte » sur, disons, l'année et demie écoulée, c'est bien Joe Bel. En l'espace d'une grosse poignée de mois, la jeune femme est passée de concerts en petit comité et en mode guitare-voix à des premières parties inespérées à ce stade de la compétition (Corneille, Ms Dynamite au Stade des Alpes, Ólafur Arnalds à l'Epicerie Moderne), incluant une tournée en ouverture d'Asaf Avidan conclue à l'Olympia (rien que ça). Des concerts qui se comptent par dizaines et presque autant de sollicitations médiatiques pour cette folkeuse pop à la voix soul et au feeling hip-hop. Un album arrivera très bientôt pour non pas boucler la boucle mais pour franchir une nouvelle étape, après celle d'une formule scénique qui la voit désormais se produire en groupe et, pour la première fois, dans le cadre des Inouïs, avec une batterie chargée de rajouter – s'il en fallait – encore un peu plus d'épaisseur au groove irrésistible de demoiselle Bel. Au Marché Gare, vendredi 14 février.

Continuer à lire

Si loin, tout proche

MUSIQUES | Souvent qualifié de Dominique A lyonnais depuis l'époque King Kong Vahiné, Denis Rivet souffre la comparaison mais ne s'y réduit pas. Échappé en solitaire avec le très beau mini-album "Tout Proches", ce chanteur de l'entre-deux vient d'être sélectionné pour représenter Rhône-Alpes au Printemps de Bourges. Stéphane Duchêne.

Stéphane Duchêne | Lundi 21 janvier 2013

Si loin, tout proche

«Dimanche, 18 heures, c'est déjà lundi / les dernières lueurs / tombent dans la nuit / dans ton cœur / il y a de la mélancolie / sur la route du fort / il y a la pluie». Rédiger un portrait de Denis Rivet un dimanche d'hiver en écoutant en boucle son Dimanche, 18h, voilà qui plonge illico dans le syndrome du dimanche soir. C'est un fait, que ce soit avec Le Bruit des Touches ou King Kong Vahiné (lauréat de feu Dandelyon en 2006), Denis Rivet, 37 ans, a toujours su mettre des mots sur ces petites sensations indéfinissables, ces impressions fugaces, ces sidérations qu'on ne saurait forcément nommer mais qui nous traversent sans cesse. Jusqu'à ce qu'un jour, un scientifique distrait se penche sur la question en trébuchant et nous invente le «syndrome du dimanche soir», «la colique d'avant piscine», ou «la boule au ventre de l'Amour qui passe». « Près des voies ferrées » Comme ce Monsieur A auquel on l'a beaucoup comparé, mais avec une patte bien à lui, preuve que la comparai

Continuer à lire