Woodstower, toujours vert

Benjamin Mialot | Mercredi 24 juin 2015

Battu par les flots, Woodstower ne sombre pas. Deux ans après un déluge qui l'a contraint à revoir ses ambitions à la baisse, le festival du Grand parc Miribel Jonage propose au contraire l'un des week-ends – concerts le samedi, arts de la rue et animations décalées (sauna, retrogaming, sound system sous-marin...) le dimanche – les plus solides de son histoire.

Sur la scène principale se succéderont notamment la révélation post-punk Jeanne Added, les exubérants Sud-africains de SKIP&DIE (qui revisitent les traditions tropicales à l'aune d'une bass music éminemment rassembleuse) et un Mr. Oizo plus barré et acide que jamais, tandis que sa petite sœur fera la part belle au hip-hop, fut-il décontracté et old-school (Chill Bump) ou abstrait et futuriste (Fowatile).

Quant au club, il accueillera le pionnier de la minimale Ivan Smagghe, Claude (le projet disco/house tout chelou de l'inclassable beatmaker Fulgeance) et Thylacine, magicien de la MPC qui, comme Fakear et Superpoze, réinjecte méticulosité et mélancolie au concept de French Touch. Bref, l'association isèroise Hadra, accueillie pour une carte blanche suite à l'annulation de son raout trance, sera bien entourée.

Woodstower
Les 29 et 30 août au Grand parc Miribel Jonage (69)

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Démons d'or sort de sa boîte : la programmation dévoilée

Festival | Annoncé pour les 28 et 29 juin en son antre de Poleymieux-au-Mont-d'or, Démon d'or vient de dévoiler la programmation de ce qui sera sa quinzième édition. (...)

Stéphane Duchêne | Vendredi 25 janvier 2019

Démons d'or sort de sa boîte : la programmation dévoilée

Annoncé pour les 28 et 29 juin en son antre de Poleymieux-au-Mont-d'or, Démon d'or vient de dévoiler la programmation de ce qui sera sa quinzième édition. Fidèle aux canons esthétiques du festival, on y retrouvera les maîtres du dub Stand High Patrol en compagnie de Marina P pour leur album commun Summer on Mars, sorti en novembre dernier, et dans la même veine : Jahneration. Sur le front électro, on retrouve le très hype producteur Thylacine pour une version live de son album Roads. Contrefaçon (acid techno) et Columbine (rap) viennent compléter le tableau en compagnie des inclassables zinzins de Bagarre. À noter également deux cartes blanches à Hadra Records et EZ ! Sur la scène 2 dont la programmation tournée vers la trance et la bass music restent à définir, tout comme celle de la désormais traditionnel Dub Arena du Démon.

Continuer à lire

Insomniaque : trois plans pour vos nuits blanches ce week-end

Clubbing | Trois plans pour vos nuits blanches.

Sébastien Broquet | Mardi 27 septembre 2016

Insomniaque : trois plans pour vos nuits blanches ce week-end

30>09>16 LA PLATEFORME LAZARE HOCHE La bonne nouvelle, c'est la relance d'une activité clubbing régulière à La Plateforme avec une nouvelle direction artistique axée house, le tout à prix modique ce qui n'est plus si fréquent la nuit venue : 6€. Pour cette seconde 01046, le parisien Lazare Hoche, fondateur des labels LHR et Oscillat Music et protégé de DJ Grégory, est l'invité de marque : adepte d'une house aérienne emplie de soul, le jeune producteur arrive précédé d'une belle réputation en tant que DJ. Le local Hergè et Wavesonik sont aussi à l'affiche. Planant. 30>09>16 LE SUCRE THE BLACK MADONNA Difficile de passer outre le retour dans la ville de l'américaine, tant The Black Madonna a marqué les esprits lors de la dernière édition de Nuits sonores... Issue de la

Continuer à lire

Insomniaque

MUSIQUES | Trois plans pour vos nuits blanches.

Sébastien Broquet | Mardi 22 mars 2016

Insomniaque

25.03.16 DV1 Nick V La Chinerie a décidé de rompre l’ennui qui peut régner dans l’univers des DJ, en lançant un concept très particulier nommé La Ligue des Chineurs, où le DJ invité se voit imposer quatre morceaux à placer dans son set d’1h30 : dans ce cas, Nick V (résident des Mona à Paris et DJ aussi pointu qu’éclectique) va devoir se coltiner le Lady de Modjo, Smile Now Cry Later de Santiago Salazar, un a capella de Midway et un inédit de Sweely pour composer sa prestation. Nul doute que le natif de Manchester s’en sortira avec les honneurs, lui qui sait à merveille faire voyager son monde au gré des pépites oubliées ou fraîchement sorties des studios. Madchester. 25.03.16 Terminal Ivan Smagghe Le plus pointu des DJ français vient fêter les trois ans du Terminal. Issu de l’indie pop autant que des clubs, fan de rockabilly comme de techno, l’ancien journaliste de Nova (il présentait la culte émission Test avec une érudition sans faille) est devenu un artiste incont

Continuer à lire

Les soirées du 30 septembre au 6 octobre

MUSIQUES | 03.10 Encore Tel Van Pelt, le chasseur qui voulait faire de Robin Williams une descente de lit dans Jumanji (chacun ses classiques), le collectif (...)

Benjamin Mialot | Mercredi 30 septembre 2015

Les soirées du 30 septembre au 6 octobre

03.10 Encore Tel Van Pelt, le chasseur qui voulait faire de Robin Williams une descente de lit dans Jumanji (chacun ses classiques), le collectif Encore n'aura visiblement de répit que le jour où il aura accroché à son tableau de chasse toutes les figures historiques de la techno. Cette semaine, c'est ainsi au tour de Kevin Saunderson de voir sa tête placardée au-dessus de la cheminée, en l'occurrence celle du Petit Salon, en sa qualité d'originator, à égalité avec Juan Atkins et Derrick May, du "nouveau son pour danser de Detroit" – il paraît qu'on utilise trop d'anglicismes, alors voilà, enjoy (oups).

Continuer à lire

L'électro à la mode de Caen

MUSIQUES | Focus sur l'effervescente scène musicale normande, dont Superpoze est l'un des ambassadeurs les plus prometteurs.

Benjamin Mialot | Mardi 21 avril 2015

L'électro à la mode de Caen

Baignant dans son jus (de pomme) depuis que Stone & Charden ont cru bon de chanter le Débarquement avec le même détachement qu'un air de colo, la Normandie s'impose ces derniers temps comme l'un des territoires sonores les plus féconds du pays – et dont l'épicentre n'est autre que la ville natale de Superpoze, Caen. Des Concrete Knives aux Lanskies en passant par Granville, c'est d'abord grâce à ses artisans pop que la région a fait parler d'elle. Aujourd'hui, ce sont ses producteurs de musique électronique qui, sur les traces de l'intrépide beatmaker Fulgeance et sous l'oreille bienveillante de Gilles Peterson, enfant du pays parti faire la pluie (surtout, climat océanique oblige) et le beau temps à la radio de l'autre côté de la Manche, lui valent toutes les attentions. Ainsi de Fakear, autre vingtenaire qui revisite l'abstraction façon Warp par le prisme du sensible (et figurait au générique de la première soirée Embrace). Ainsi du duo Beataucue, dépositaire d'une novo French Touch pour le moins vigoureuse. Ainsi, également, des techno kids qui deviendront grands Baadman et Madame. Tout un petit monde qui, s'il a choisi de r

Continuer à lire

Woodstower : les premiers noms

MUSIQUES | Dépossédé de son terrain de jeu, le festival de trance Hadra a assuré qu'il ferait tout de même parler de lui cet été. Chose promise, chose due, puisque (...)

Benjamin Mialot | Jeudi 2 avril 2015

Woodstower : les premiers noms

Dépossédé de son terrain de jeu, le festival de trance Hadra a assuré qu'il ferait tout de même parler de lui cet été. Chose promise, chose due, puisque Woodstower lui a attribué une scène de son édition 2015. Au-delà de ce rapprochement amical, le raout aoutien (paf, assonance) du Grand Parc de Miribel-Jonage recevra cette année les Sud-africains sur ressorts de Skip&Die, le duo tourangeau détendu du flow Chill Bump et Vaudou Game et son afro-funk pour 33 tours, ainsi que Jeanne Added et Thylacine. Suite de la programmation le 27 mai prochain.

Continuer à lire

À (premiers) pas de géants

MUSIQUES | À New-York, le pont reliant les borroughs de Brooklyn et Staten Island se nomme le Verrazano-Narrows Bridge. Achevé en 1964, il honore l'explorateur (...)

Benjamin Mialot | Jeudi 5 avril 2012

À (premiers) pas de géants

À New-York, le pont reliant les borroughs de Brooklyn et Staten Island se nomme le Verrazano-Narrows Bridge. Achevé en 1964, il honore l'explorateur lyonnais d'origine florentine Giovanni da Verrazzano, qui découvrit la baie de New York au début du XVIe siècle. Traversé quotidiennement par près de 200 000 véhicules, il fut pendant un temps le fonds de commerce de deux vendeurs de journaux, Robert Diggs et Corey Woods. Vous les connaissez, depuis 1991 et la fondation de l'influent Wu-Tang Clan, sous les nom de RZA et Raekwon. Rapportée à nos oreilles par une confrère aussi calée en hip-hop qu'en urbanisme, l'anecdote s'est muée le 9 avril dernier en mythe fondateur : Lyon, qu'on se le dise, est la Big Apple tricolore. «Da fuck ? What happened on April 9th ?» (ah bah oui, va falloir s'y mettre). Il happens qu'est paru à cette date le premier album de Fowatile, quatuor bien de chez nous et bien de son temps (il possède son propre label et ses concerts tiennent plus de la recréatio

Continuer à lire