Les démons déjantés de Camion Bazar

Démon d'Or | Chaque année les Monts-d'Or, s'ornent de leur plus belle parure durant trois jours de festival... Et pour sa douzième édition, Démon d'Or se paye un joyeux bazar en sus d'une belle programmation.

Maïté Revy | Mardi 21 juin 2016

Photo : © DR


Festival qui n'a rien d'angélique, Démon d'Or se déroulera cette année du 24 au 26 juin, accueillant une pointure comme Noisia, mais aussi Brainless ou Sadhu. Et chaque soir, un camion un brin particulier va prendre racine sur le site, après s'être garé sur quelques autres festivals et fêtes qui comptent, comme le Weather.

Des licornes, des paillettes, des couleurs à n'en plus finir ; et surtout de la musique, beaucoup de musique : un panel de titres (sur vinyles) que le DJ Romain Play joue avec un entrain sans faille, accompagné de sa femme Benedetta Bertella qui met un point d'honneur à ce que l'ambiance plus que survoltée ne s'arrête pas une seule seconde.

Camion Bazar c'est une scène chill-out qui bouge tout le temps : « on n'avait pas envie de faire quelque chose de fixe, on aime la musique, voyager, on a concilié les deux. On a vraiment réussi à apporter un truc qui change des scènes électro ordinaires. » raconte Benedetta. C'est une véritable échappatoire musicale devant laquelle se retrouve le public pendant parfois six heures d'affilée.

« Nous voulons que les gens dansent et s'amusent, c'est le principal ! Si on se retrouve dans de bonnes conditions, on parvient à faire bouger le public toute la nuit. » Jamais seuls dans ce camion où l'amour est le maître mot, leurs amis DJs ou danseurs sont invités à prendre part à la folle ambiance qui règne à l'intérieur, transportant les festivaliers dans leur monde complètement dingue. « Romain passe beaucoup de temps dans son studio à bidouiller ses instruments », et il n'est pas rare de le croiser devant son camion, à jouer de la batterie avec son panier de légumes bio : poivron, concombre, courgette... toujours dans le seul but de faire bouger tout le monde, tout le temps.

Passant de la house à la variété, c'est un set totalement éclectique qu'ils offrent à leur public : « c'est un peu chiant de se cantonner à un seul style de musique ! » Ils se font plaisir, et réussissent à le transmettre : « il y a toujours un échange particulier avec les gens, c'est super important pour nous. » Une belle pagaille qui redonne le sourire. Vous saurez quoi faire entre deux groupes, avec le risque d'être happés par ce camion d'un autre genre !

Festival Démon d'Or
À Poleymieux-au-Mont-d'Or du 24 au 26 juin

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Une touche de dub

Démon d'Or | Beaucoup de dub, une carte blanche à Hadra, une autre à EZ! : ceux qui veulent skanker seront à Démon d'Or fin juin.

Sébastien Broquet | Mardi 11 juin 2019

Une touche de dub

La marque de fabrique de Démon d'Or, c'est sa Dub Arena. Qui cette année encore fait des merveilles pour les amateurs de sound-system, en conviant le grand Jah Tubby's et son World System, incontournable de la scène dub anglaise, producteur hors-pair, fabriquant de matériel (les sirènes !) et bien sûr, sound majeur depuis de longues années, en possession d'une inestimable collection de dubplates qui sauront assurément faire le boulot auprès des nombreux connaisseurs se donnant chaque année rendez-vous sur cette scène. Qui verront aussi se succéder Indica Dubs feat. Danman, UK Principal et Amahoro Sound feat. Mad Joe en ce vendredi 28 juin. Le lendemain, l'attraction sera l'Anglais Young Warrior mais le vétéran français Weeding Dub, très axé stepper, devrait aussi facilement tirer son épingle du jeu par ses rythmiques implacables. Les dubbeurs devront faire une infidélité à leur scène favorite le premier soir pour aller sur la main stage skanker sur le live explosif de Stand High Patrol et Marina P, probablement la plus vivifiante percée dans le genre dub ces dernières années, qu

Continuer à lire

Nouveaux noms pour Démon d'Or

Festival | Et voici la suite de la programmation...

Sébastien Broquet | Jeudi 7 mars 2019

Nouveaux noms pour Démon d'Or

Au tour de Démon d'Or de dévoiler plus avant son affiche 2019, qui marque comme l'indique les organisateurs un retour en force des musiques électroniques : à commencer par la percutante AZF, sensation techno de ses deux dernières années, qui apporte un vent de sincérité bienvenu à cette scène. L'Afro-house addictive de Pouvoir Magique (Mawimbi) est aussi de la fête, comme le producteur masqué Malaa. Côté deep house, on note la présence de Efix et Romanesque et pour le versant plus pop, de French 79. Inévitable dans toute programmation de festival, le rap francophone est représenté par Lord Esperanza et par Maxenss. Qui rejoignent les noms déjà annoncés : Marina P & Stand High et Jahneration côté dub, ou encore Columbine, Bagarre, Thylacine, Contrefaçon et Moxobe. La semaine prochaine seront annoncées les cartes blanches confiées à EZ! (bass music) et Hadra

Continuer à lire

Démons d'or sort de sa boîte : la programmation dévoilée

Festival | Annoncé pour les 28 et 29 juin en son antre de Poleymieux-au-Mont-d'or, Démon d'or vient de dévoiler la programmation de ce qui sera sa quinzième édition. (...)

Stéphane Duchêne | Vendredi 25 janvier 2019

Démons d'or sort de sa boîte : la programmation dévoilée

Annoncé pour les 28 et 29 juin en son antre de Poleymieux-au-Mont-d'or, Démon d'or vient de dévoiler la programmation de ce qui sera sa quinzième édition. Fidèle aux canons esthétiques du festival, on y retrouvera les maîtres du dub Stand High Patrol en compagnie de Marina P pour leur album commun Summer on Mars, sorti en novembre dernier, et dans la même veine : Jahneration. Sur le front électro, on retrouve le très hype producteur Thylacine pour une version live de son album Roads. Contrefaçon (acid techno) et Columbine (rap) viennent compléter le tableau en compagnie des inclassables zinzins de Bagarre. À noter également deux cartes blanches à Hadra Records et EZ ! Sur la scène 2 dont la programmation tournée vers la trance et la bass music restent à définir, tout comme celle de la désormais traditionnel Dub Arena du Démon.

Continuer à lire

Démon d'Or, un premier pied dans l'été

Démon d'Or | Treizième tour de piste pour Démon d’Or. Au-delà d’une programmation festive, ce festival écolo met le public au centre du débat en lui offrant une expérience unique sur la colline du Mont-d’Or. Un cadre idyllique, cinq scènes aux allures cosmiques et de nombreuses activités en font un festival différent.

Corentin Fraisse | Mardi 20 juin 2017

Démon d'Or, un premier pied dans l'été

Sur le modèle du Boomtown anglais, Démon d’Or fait passer « l’expérience festival » avant toute chose. Les scènes sont repensées, chacune customisée selon un thème spécifique. La scénographie ainsi que le VJing sont assurés par Mo+ Design et le collectif WSK (qu’on connait pour ses soirées EZ!). Ainsi, changement de décor, l’ancienne mainstage La Plaine est rebaptisée La Sphère : on oublie le chapiteau, pour accueillir toujours plus de spectateurs qui viendront voir Pethrol, Wax Tailor, Polo & Pan, Sinners (aka N’to et Joachim Pastor) le vendredi, puis Kacem Wapalek, Dub Inc ou Foreign Beggars le samedi. Tout à côté, rendez-vous sur La Comète où l'on attend deux ambiances bien marquées : en début de soirée, programmation éclectique avec notamment Killason, Rakoon ou encore Baja Frequencia puis à partir de minuit, on change de mood puisqu’une carte blanche est laissée à Vibes, pour ravir les amateurs de trance et p

Continuer à lire

Insomniaque

Clubbing | Trois plans pour vos nuits blanches.

Sébastien Broquet | Mardi 3 janvier 2017

Insomniaque

06>01>17 BELLONA JEF K C'est le genre de DJ que l'on oublie un peu : tellement présent dans le paysage depuis longtemps (1992 !), mais sans hit populaire et rarement placé en headliner des gros festivals... Jef K est plutôt un incontournable de l'exigente scène club, arpentant sans relâche les contrées lointaines (ou pas) pour distiller sa house, qu'elle soit deep, soul ou minimale, celle qu'il défend sur son excellent label Silver Network, valeur sûre du groove. Respect. 06>01>17 LE SUCRE ENCORE Promoteur de goût, Encore fête ses quatre années d'activisme électronique sur un week-end étalé entre le Sucre et le Club Transbo le samedi 7 janvier. La première soirée du côté de Confluence convie le londonien Ross From Friends (en live), Linkwood et Folamour. La seconde partie étant confiée à l'Australien basé à Londres

Continuer à lire