Elektrhône

Sébastien Broquet | Mardi 29 novembre 2016

Photo : Clara 3000 © Pierre-Ange Carlotti



Elekt'rhone festival

Nuit 1 : Axia + Clara 3000 + Yarosslav Nuit 2 : Jonas Kopp + Djedjotronic + Tapage nocturne
Le Petit Salon 3 rue de Cronstadt Lyon 7e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

La Madone, chic et décontractée

Bar | La Madone semble jouer un match à trois France-Italie-Espagne dans une ambiance festive avec des produits de qualité.

Sarah Fouassier | Mardi 26 juin 2018

La Madone, chic et décontractée

En cette place des Capucins, vous ne trouverez nulle statue mariale aux bras tendus veillant sur vous, mais une nouvelle chapelle où vous recueillir et confesser votre soudaine soif de prosecco. La Madone, bar qui emprunte ses codes à la restauration méditerranéenne et à la brasserie parisienne avec ses chaises de bistrot en rotin et une volonté d’être ouvert à la rentrée prochaine dès 8 heures pour accueillir les clients et leur croissant, jusqu’à 1 heure et ce sept jours sur sept. Pour l'instant, c'est en rodage, avec des horaires d’ouverture restreints, mais on nous promet une programmation qui devrait plaire aux voisins de tous âges. Les créateurs du spot ont imaginé La Madone comme un repère de copains : la formule semble fonctionner. Depuis l’ouverture le 4 mai, la terrasse ne désemplit pas une fois que l’heure de l’apéro sonne. Vous aurez sûrement à jouer des coudes pour trouver une table libre après 19h... Il faut dire que Guillaume Monet, Lotfi Alami, Raphaël Fuhrmann et leur quatrième acolyte anonyme disposent d’un sacré carnet d’adresses. En ce samedi soir, on observe quelques

Continuer à lire

Insomniaque

Clubbing | Trois plans pour vos nuits blanches.

Sébastien Broquet | Mardi 20 décembre 2016

Insomniaque

22>12>16 LE SUCRE CASSIUS --- Attention : en raison d'un problème de santé de l'un des membres de Cassius, cette date est reportée à la rentrée 2017. Infos billets sur le site du Sucre --- L'autre duo ayant explosé les codes de la house en pleine french touch a su sans cesse se réinventer, accumulant les hits même quand on ne les attendait pas (I <3 u so) ; l'un, Zdar, s'imposant aussi comme orfèvre du son pour tout ou presque ce que la planète compte de stars. À intervalles réguliers, la paire trouve encore le temps de se retrouver derrière les platines pour quelques sets où l'hédonisme se décline sous toutes ses facettes. Ibiza. 23>12>16 LE SUCRE LA CHINERIE Il va falloir tenir onze heures d'affilée, et les huîtres de Oyster Sonore (Clément Marandon, l'un des meilleurs écaillers de France) ne seront pas de trop pour vous revitaliser même si le line-up, comme toujours bien senti, c

Continuer à lire

10 concerts à ne pas manquer en décembre

MUSIQUES | Votre calendrier en décembre est déjà bien rempli ? Nul doute que vous trouverez une petite place pour ces dix concerts immanquables.

Gabriel Cnudde | Vendredi 2 décembre 2016

10 concerts à ne pas manquer en décembre

Oxia Dans le cadre du festival Elekt’rhône, Oxia viendra faire danser le Petit Salon en début de mois. Incontournable derrière les platines de la région, le Grenoblois propose depuis plus de dix ans une techno en perpétuelle évolution. Agrémentant ses tracks de funk, de rythmes tribaux ou proposant une techno minimale dans la plus pure tradition du genre, Oxia a toujours su utiliser la bonne recette au bon moment. Au Petit Salon le vendredi 2 décembre Benjamin Biolay Après avoir passé plusieurs années au fond du gouffre, mélangeant spleen, alcool et médicaments, Benjamin Biolay est de retour avec Palermo Hollywood, un album placé sous le signe du renouveau. Enregistré en Argentine, cet opus permet enfin au chanteur de laisser s'exprimer son côté festif – si, si, il en a un – sans délaisser sa moitié mélancolique. Biolay s'est

Continuer à lire

Insomniaque

Clubbing | Trois plans pour vos nuits blanches.

Sébastien Broquet | Mardi 11 octobre 2016

Insomniaque

14>10>16 TERMINAL PHILOU LOUZOLO Nous ne connaissions pas Philou Louzolo, avant d'aller jeter une oreille sur le Web en préparant cette rubrique : l'invité du crew Art Feast était passé sous nos radars, et cette première venue dans nos contrées permet de réparer ce manque ; car l'afro house de ce producteur basé à Rotterdam, nourrie de ses héritages congolais et nigérians, enflamme par son groove implacable. Quand l'Afrique s'invite dans la petite boîte noire, en compagnie pour l'occasion de Klaaar et de Miimo. Black. 14>10>16 NINKASI OUTRANCE Parmi les grands mystères de l'humanité figure en bonne place le retour de la trance, genre que l'on pensait évaporé dans les limbes des années 90. Et pourtant le retour en force est flagrant, de la clubbeuse jeunesse à une Nina K

Continuer à lire

Nick V, un dimanche pour voguer

Clubbing | C'est l'un des DJ les plus discrets et les plus précieux de la scène française : le natif de Manchester Nick V, ardent défenseur d'un certain esprit du clubbing où l'hédonisme, le partage et la danse priment sur la starification, s'installe au Sucre le temps d'un dimanche précieux avec sa party La Mona, invité par Art Feast.

Sébastien Broquet | Mercredi 7 septembre 2016

Nick V, un dimanche pour voguer

La Mona, une soirée initiée à la Java que tu exportes au Sucre ? Nick V : Mona est une soirée que j’ai co-fondée il y a huit ans avec une bande d’amis, aujourd’hui seul Fred (de Mona) est resté parmi les premiers fondateurs, mais la soirée s’organise toujours en équipe. C’est clairement une soirée house, dont les bases s’inspirent de la house et du disco des origines, c’est à dire des musiques originaires de New York, Chicago et Detroit, qui correspondent à une bonne partie de mes influences musicales personnelles. Pour apporter une vraie énergie aux soirées, j’ai voulu y associer la danse. Cela m’a paru essentiel car cette musique a été créée avec pour unique but de faire danser. Hélas avec le temps cela a été quelque peu oublié dans les clubs, au profit de la fascination pour la starification des artistes, ou de la consommation de produits divers. J’ai voulu faire revenir le plaisir simple de la danse dans mes soirées, qui correspond à une démarche plus globale pour retrouver une dimension plus sincère et une énergie plus puissante dans le club. Ce qui m’intéresse avant tout est d’apporter la danse aux non initiés et non la surenchèr

Continuer à lire

L'électro sur son 31

MUSIQUES | Les musiques électroniques sont, dans bien des métropoles françaises, le parent pauvre de la Fête censée les célébrer. À Lyon, elles en sont plutôt l'enfant gâté. Benjamin Milaot

Benjamin Mialot | Jeudi 14 juin 2012

L'électro sur son 31

À Clermont-Ferrand, les musiques électroniques servent de jingles publicitaires à des patrons de bar plus sensibles au tintement de l'or nordique qu'au foisonnement de la scène britpop scandinave. À Grenoble, où l'on enflamme plus volontiers des bolas que des dancefloors, elles sont tout juste bonnes à raviver chez les étudiants le souvenir des soirées «désintégration» données un mois plus tôt. À Tulle, elles sont des beats de foires, qu'on fait parader au rythme trépidant d'un petit train touristique. Quid de Lyon ? Il en va tout autrement : ici, la house, la minimale et toutes leurs copines synthétiques sont autant de Grâces pour lesquelles aucun temple n'est trop beau. Cette année encore, la Ville a ainsi réquisitionné les environs du terrain de Tola Vologe, usuellement dévolu aux entrainements de l'Olympique Lyonnais, pour y installer six remorques sur et aux abords desquels se relaieront de la tombée de la nuit au petit jour des Dj's sélectionnés par des assos aussi notoires que Elektro System,

Continuer à lire

Nuits Sonores – Samedi 19 - Report

MUSIQUES | Sept lieux, six sessions de 9h de live, trois concerts spéciaux. Il fallait bien ça pour fêter les dix ans de Nuits sonores, fleuron européen de la musique électronique (et plus si affinités). Compte-rendu du jour 4. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Dimanche 20 mai 2012

Nuits Sonores – Samedi 19 - Report

Trois sur neuf. Nous n'avons deviné les noms que de trois des neuf invités qui, hier, se sont relayés jusqu'au petit jour aux platines de la secret stage des anciennes usines Brossette. Même pas la moyenne. Nulle incompétence derrière ce pronostic de parieur mutuel urbain du dimanche, seulement le reflet du crédit que l'on accorde à Nuits sonores. Quitte à éprouver des regrets là où tout ne devrait être que gratitude.     Stage divin Il faut reconnaître qu'Arty Farty nous a fait un beau cadeau avec ce secret stage, foulé dans l'ordre par Clara Moto, The Hacker, Gesaffelstein, Oxia, Dixon, un Ricardo Villalobos tout juste remis de son examen du très exigeant catalogue du label ECM aux Célestins, Brodinski, Agoria et Laurent Garnier. Reconnaître également que, même si nous étions en attente d'une surprise qui n'est jamais venue, d'un

Continuer à lire