La discrète house fondatrice d'Isolée

Clubbing | L'homme derrière Beau Mot Plage et instigateur de la micro house fait une halte par la péniche Bellona.

Sébastien Broquet | Mardi 29 novembre 2016

Photo : Isolée © DR


Ce gars est clairement pour beaucoup le compositeur d'un seul titre, ce fameux Beau Mot Plage aux glorieux arpèges qui berça tellement de dancefloors les années suivant sa parution en 1998, symbolisant le début du passage de relais entre la french touch et la scène allemande qui allait dominer la décennie suivante. De la house filtrée nourrie au disco, l'on passait ainsi à la micro house, ce genre popularisé par quelques labels comme Perlon et Playhouse (revenu dans l'air du temps ces derniers mois), avant la grande vague minimale.

Mais l'influence de Rajko Müller, alias Isolée (oui, il est francophile depuis son passage dans une école française en Algérie où il a grandi, d'ailleurs le titre de son morceau phare pourrait venir de la plage de Bomo, à Oran) ne se limite pas à ce seul morceau emblématique initialement paru sur l'excellent et suscité label Playhouse (qui signa aussi Villalobos ou Losoul), qu'il quitta quelques années plus tard pour celui fondé par DJ Koze, Pampa Records.

En trois albums (Rest en 2000, We Are Monster en 2005 et Well Spent Youth en 2011), Rajko Müller a intégré à la scène électronique des réminiscences de shoegazing ou de synth pop, de dub et d'ambient, de techno bien sûr, façonnant un son aussi merveilleux dans un club que dépourvu de l'obligation de danse, s'écoutant lové dans son canapé.

Étalant ses sorties, refusant de s'enfermer dans un carcan, celui qui vit à Francfort multiplie les sources pour mieux les remodeler et s'il devance les modes, Isolée a tendance à fuir les tendances dès qu'elles le rattrapent. Son live au Bellona comblera autant les adeptes de synth-pop que les clubbers exigeants.

Isolée + P.Moore + Barasco
Au Bellona le samedi 3 décembre

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter