Insomniaque

Clubbing | Trois plans pour vos nuits blanches.

Sébastien Broquet | Mardi 20 décembre 2016

Photo : Cassius © DR


22>12>16 LE SUCRE
CASSIUS

--- Attention : en raison d'un problème de santé de l'un des membres de Cassius, cette date est reportée à la rentrée 2017. Infos billets sur le site du Sucre ---
L'autre duo ayant explosé les codes de la house en pleine french touch a su sans cesse se réinventer, accumulant les hits même quand on ne les attendait pas (I <3 u so) ; l'un, Zdar, s'imposant aussi comme orfèvre du son pour tout ou presque ce que la planète compte de stars. À intervalles réguliers, la paire trouve encore le temps de se retrouver derrière les platines pour quelques sets où l'hédonisme se décline sous toutes ses facettes. Ibiza.

23>12>16 LE SUCRE
LA CHINERIE

Il va falloir tenir onze heures d'affilée, et les huîtres de Oyster Sonore (Clément Marandon, l'un des meilleurs écaillers de France) ne seront pas de trop pour vous revitaliser même si le line-up, comme toujours bien senti, concocté par La Chinerie pourrait amplement suffir : pensez, voici réunis en une nuit l'illustre Manoo avec la sensation The Pilotwings (BFDM), avant un final maison signé G'boy et Jean-Mi... Cosmique.

31>12>16 LA MARQUISE
ART FEAST

Et un réveillon de plus pour amateurs de dancefloors exigeants : le crew Art Feast pose ses bacs sur la Marquise, histoire de tanguer en bande avec la présence aux manettes de Klaaar, l'un des fers de lance de la jeune scène lyonnaise, accompagné de Tushen Raï (entendu sur RTU) et Aron. Beaucoup de disco pour ce menu de fête, sous toutes ses variantes, qu'elles soient cosmic ou italo... Paillettes.


Art Feast

Klaaar + Tushen Raï + Aron
La Marquise 20 quai Augagneur Lyon 3e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Extended : La Chinerie x Oyster Sonore

The Pilotwings + Manoo + G2S + Kaffe creme + G'boi & Jean Mi + Thomas B + Jutix
Le Sucre 49-50 quai Rambaud Lyon 2e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Go up party

Cassius + Oussama K + Klaaar
Le Sucre 49-50 quai Rambaud Lyon 2e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

La Madone, chic et décontractée

Bar | La Madone semble jouer un match à trois France-Italie-Espagne dans une ambiance festive avec des produits de qualité.

Sarah Fouassier | Mardi 26 juin 2018

La Madone, chic et décontractée

En cette place des Capucins, vous ne trouverez nulle statue mariale aux bras tendus veillant sur vous, mais une nouvelle chapelle où vous recueillir et confesser votre soudaine soif de prosecco. La Madone, bar qui emprunte ses codes à la restauration méditerranéenne et à la brasserie parisienne avec ses chaises de bistrot en rotin et une volonté d’être ouvert à la rentrée prochaine dès 8 heures pour accueillir les clients et leur croissant, jusqu’à 1 heure et ce sept jours sur sept. Pour l'instant, c'est en rodage, avec des horaires d’ouverture restreints, mais on nous promet une programmation qui devrait plaire aux voisins de tous âges. Les créateurs du spot ont imaginé La Madone comme un repère de copains : la formule semble fonctionner. Depuis l’ouverture le 4 mai, la terrasse ne désemplit pas une fois que l’heure de l’apéro sonne. Vous aurez sûrement à jouer des coudes pour trouver une table libre après 19h... Il faut dire que Guillaume Monet, Lotfi Alami, Raphaël Fuhrmann et leur quatrième acolyte anonyme disposent d’un sacré carnet d’adresses. En ce samedi soir, on observe quelques

Continuer à lire

La Chinerie dévoile les premiers noms de son festival

Aux Puces du Canal | Un lieu inédit, un concept participatif qui l'est tout autant et déjà quelques jolis noms : La Chinerie Festival, qui se tiendra les 8 et 9 juin aux Puces du Canal, ça promet !

Sébastien Broquet | Mardi 20 mars 2018

La Chinerie dévoile les premiers noms de son festival

C'est l'histoire la plus dingue des festivals modernes : une bande potes qui lance un crowfunding pour monter son événement, proche d'abandonner et qui récupère 20 000 € dans les dernières 24 heures... La Chinerie, emmené par G'Boï & Jean-Mi, que l'on suit avec passion au Petit Bulletin, lance donc son festival. Ce sera les 8 et 9 juin, sur un site évidemment pas comme les autres : les Puces du Canal, l'endroit rêvé pour des chineurs... Il y a aura cinq scènes (house, techno, minimal, hip-hop et origines) qui tourneront de midi à 1h du matin, dont l'une dans la salle de laser game, avant que deux soirées en ville (l'une au Ninkasi, l'autre au Transbordeur avec Encore) ne permettent de poursuivre les festivités. La programmation a été faite par vote de la communauté des Chineurs, ces membres des di

Continuer à lire

G'Boï & Jean-Mi : « On part facilement dans des délires... »

House | Créateurs du réseau de social digging La Chinerie, d'un label et du premier festival 100% collaboratif, G'Boï & Jean-Mi assènent en sus des sets pointus où leur science du groove contagieux fait des merveilles. Surveillez-les : ils seront un peu partout pendant Nuits Sonores, sur la grande scène de la Nuit 3, au Sunday Park ou encore pour un Extra! version zonards. Explications avec Anthony (G'Boï) et Quentin (Jean-Mi).

Sébastien Broquet | Mardi 16 mai 2017

G'Boï & Jean-Mi : « On part facilement dans des délires... »

#Baskets Anthony : On s'est rencontré à Confluence, on bossait tous les deux dans un magasin de vêtements et baskets, Hollister. On s'est rapproché par le rap, on est devenu potes et on a lancé une asso, je venais d'acheter deux platines. Ensuite, on s'est mis en coloc' et on a monté le groupe Les Chineurs de House. La Chinerie a commencé tout simplement... On a mis nos études entre parenthèse à ce moment-là. #G'Boï & Jean-Mi Quentin : Notre première date, c'était au Djoon à Paris, en février 2016. Joli club pour commencer ! Anthony mixait tout seul avant, c'est lui qui m'a appris. #Influences Quentin : On est devenu potes grâce à notre passé de diggers dans le hip-hop. On organisait des apéros hip-hop chez Anthony, qui se sont transformés en mixes. Petit à petit, on a glissé vers la musique électronique et notamment la house. Ce sont deux musiques créées par les Noirs américains dans les années 80, qui utilisaient les mêmes samples de disco et de funk. J'ai trouvé des similitudes. Dans nos sets, il y a beaucoup de funk, de disco, de house. On va auss

Continuer à lire

The Pilotwings, explorateurs nostalgiques

Italo disco | Un succès qui s'exporte hors de nos frontières, une Boiler Room remarquée et un premier album en 2016 : les Lyonnais The Pilotwings jouent live à domicile, entre électro disco et house rétro.

Corentin Fraisse | Mardi 16 mai 2017

The Pilotwings, explorateurs nostalgiques

Fin 2016, The Pilotwings sortaient leur premier véritable album, après deux EPs et un mini LP déjà signés chez la grande famille BFDM (Brothers From Different Mothers), label lyonnais hyperactif. Le duo formé par Guillaume Lespinasse et Louis de la Gorce vogue sur des courants alternatifs, expérimentant, tournoyant quelque part entre l'italo disco, l'acid des années 1990 et la balearic house des eighties. Ce premier opus, Les Portes du Brionnais, est un concentré de house et de disco aux sons presque métalliques : des basses grasses, des nappes de synthé, quelques rythmiques tribales... De l'électronique moite pour faire transpirer les foules. Entre textes en français et en anglais, sons rétro et mélodies peu communes, l'album est homogène, parfaitement encourageant. Les compositions se veulent volontairement kitsch, comme l'imagerie. En témoigne une pochette d'album aux faux airs de Wham!. Chez The Pilotwings, tout semble tourner autour du jeu vidéo, à commencer par leur nom tiré d'un simulateur de vol sur Nintendo 64... Ils s'avouent influencés par des bandes-son minimalistes comm

Continuer à lire

Insomniaque : les 3 soirées du week-end

Clubbing | Trois plans pour vos nuits blanches.

Sébastien Broquet | Mardi 28 mars 2017

Insomniaque : les 3 soirées du week-end

31.03.17 > LE SUCRE LA CHINERIE À Lyon, on marche par paire ! Rhône et Saône. Fourvière et Croix-Rousse. Cesar & Jason. G'Boï & Jean-Mi... Ces deux derniers nommés secouent sévère les dancefloors sous l'égide de leur crew La Chinerie, repaire pour orfèvres de la house music qui fête là deux années d'existence en compagnie du londonien Mr G, de la parisienne Marina Trench, de Raär et Leo Pol, et bien sûr, des deux duos suscités. Sweety. 01.04.17 > NINKASI KAO QUASAR Si vous avez kiffé la techno profonde, poisseuse, dub et réellement heavy développée par le label Chain Reaction depuis le mitan des 90's, précipitez-vous au Kao ce samedi : l'un de ses représentants, DJ Pete, membre également de la famille Hard Wax, moitié du culte duo Scion, assure de sa présence pour un DJ set forcément épique. Autre headliner à l'affiche : le new-yorkais Adam X, pas vu depuis des lustres. Indus. 02.04.17 > LE SUCRE MISS KITTIN Toujours un immense plaisir de savourer un set de Kittin, lové entre sucré et sexy, un brin coquin, un bout tabou : sa techno lourde à l

Continuer à lire

Du Sucre au Terminal sur un même tempo

Clubbing | C'est devenu un rituel : Le Sucre pour le jour de l'an lâche totalement prise et accueille sa soirée la plus déjantée, la désormais incontournable Garçon Sauvage à (...)

Sébastien Broquet | Mardi 13 décembre 2016

Du Sucre au Terminal sur un même tempo

C'est devenu un rituel : Le Sucre pour le jour de l'an lâche totalement prise et accueille sa soirée la plus déjantée, la désormais incontournable Garçon Sauvage à l'impertinence affichée, conviant les souvenirs des nuits les plus mythiques du clubbing, évoquant les souvenirs des fêtes dantesques du Palace et du Paradise Garage, flirtant avec les fantasmes comme avec les interdits : c'est jouissif et un brin décadent, c'est surtout très bien achalandé côté... musique, où l'incontournable Bolito sera bien évidemment de la fête, comme L'Homme Seul. Le traditionnel live de minuit sera assurée par une chorale, Omega, au répertoire jazz & variété... Et la suite assurée par The Man Inside Corrine puis les icônes du clubbing gay de San Francisco que sont le Honey soundsystem. Ambiance. Du côté du Terminal, le club le plus à l'affût des sons qui feront demain, on finit l'année en version all star game avec le programmateur maison Stakhan (Tunnel Vision), Mush des voisins de Chez Émile, Markus Gibb, Mohammed Vicente, G'Boi & Jean-Mi de La Chinerie... Collision des sons en prévision et surtout,

Continuer à lire

Elektrhône

MUSIQUES | Changement de lieu pour l'Elekt'rhône Festival, qui investit pour la première fois le Petit Salon dans le 7e arrondissement, les vendredi 2 et samedi 3 (...)

Sébastien Broquet | Mardi 29 novembre 2016

Elektrhône

Changement de lieu pour l'Elekt'rhône Festival, qui investit pour la première fois le Petit Salon dans le 7e arrondissement, les vendredi 2 et samedi 3 décembre. Deux nuits, deux salles, avec en guise de headliners le grenoblois Oxia, vu et revu depuis la sortie de son premier EP en 1995 sur le label Ozone ou son hit single Domino en 2006, mais qui se bonifie avec le temps comme un bon vin. On guettera aussi la perf' de la prometteuse Clara Deshayes, alias Clara 3000, issue du crew Kill the DJ, ou encore le passage de l'Argentin inspiré par le Berghain qu'est Jonas Kopp, accompagné ce même soir par Djedjotronic. La petite salle est laissée aux bons soins de la radio Rinse France, qui invite le crew Artjacking le vendredi soir (soit une grosse rasade de hip-hop avec Manaré, Malinké, Azamat B et Asura) et pour le samedi soir, la bande Art Feast pour une virée dans l'esthétique house & disco avec Klaaar et Miimo. Banco.

Continuer à lire

Insomniaque

Clubbing | Trois plans pour vos nuits blanches.

Sébastien Broquet | Mardi 8 novembre 2016

Insomniaque

10>11>16 AYERS ROCK BOAT À CORPS PERDU Le collectif PapaMaman lance une nouvelle soirée itinérante, avec la volonté de « s'éloigner des habituelles surenchères de plateau » pour mieux se consacrer à ceux qui font le clubbing nuit après nuit : à Lyon, qui mieux que l'inoxydable Manoo, qui inaugure cette première À Corps Perdu ? Maître d'une house raffinée, deep et afro, intensément connectée aux pulsations de l'Afrique du Sud (Culoe de Song, Black Coffee...), le boss de l'Ambassade sera pour l'occasion accompagné de Jutix et de Thomas B. Local hero. 11>11>16 LE SUCRE MUTANTE Voici venir la soirée queer du Sucre : Mutante, au nom si parfait, conviant pour cette édition Alexander Berg (from Genius of Time) sous son alias live Dorisburg, mais aussi rRoxymore, française en vue repérée à Berlin, où elle sème dans les meilleurs spots (Ber

Continuer à lire

Vice ouvre un bar éphémère sur les quais de Saône

Liqueur | Le Repaire, bar éphémère de Vice, ouvre à Lyon le 10 novembre pour trois semaines.

Lisa Dumoulin | Vendredi 4 novembre 2016

Vice ouvre un bar éphémère sur les quais de Saône

Après un premier succès à Paris en juin dernier, Vice, en partenariat avec une marque d'alcool, inaugure un nouveau bar éphémère à Lyon, investissant le Ké Pêcherie (1 rue de la Platière) sur les quais de Saône. Dès le 10 novembre et pendant trois semaines, il sera transformé en maison de chasse : collections de trophées, fusils et cheminées à larges foyers envahiront les lieux jusque sur la terrasse. La façade aussi sera redécorée, par le collectif Ready Made France qui réalisera une fresque inédite. Le duo est composé de V2M (Vincent de Mestral) et B00K (Adrien Bertrand), deux artistes bien connus des Lyonnais qui ont traîné dernièrement du côté de la Taverne Gutenberg, de la boutique Blitz ou du festival Graffik’Art. Le groupe de médias Vice proposera ainsi moult animations, trois soirs par semaine, de 18h à 1h. Les jeudis seront pilotés par Munchies, la chaîne food, les vendredis par No

Continuer à lire

Insomniaque

Clubbing | Trois plans pour vos nuits blanches.

Sébastien Broquet | Mardi 11 octobre 2016

Insomniaque

14>10>16 TERMINAL PHILOU LOUZOLO Nous ne connaissions pas Philou Louzolo, avant d'aller jeter une oreille sur le Web en préparant cette rubrique : l'invité du crew Art Feast était passé sous nos radars, et cette première venue dans nos contrées permet de réparer ce manque ; car l'afro house de ce producteur basé à Rotterdam, nourrie de ses héritages congolais et nigérians, enflamme par son groove implacable. Quand l'Afrique s'invite dans la petite boîte noire, en compagnie pour l'occasion de Klaaar et de Miimo. Black. 14>10>16 NINKASI OUTRANCE Parmi les grands mystères de l'humanité figure en bonne place le retour de la trance, genre que l'on pensait évaporé dans les limbes des années 90. Et pourtant le retour en force est flagrant, de la clubbeuse jeunesse à une Nina K

Continuer à lire

César du meilleur espoir musical

À Suivre | Voici quatre Lyonnais sur lesquels on veut bien miser quelques gonettes cette année. Suivez-les de près.

Sébastien Broquet | Mardi 20 septembre 2016

César du meilleur espoir musical

Big Junior Qu'est-ce que cela donnerait si Grandmaster Flash avait mangé Damon Albarn au goûter, et quelques synthétiseurs au souper ? Réponse : Big Junior. Emmené par quatre briscards de la scène lyonnaise émergente (Matthieu et Richard, ex-Welling Walrus, Adrien et Johan, de Hokins), la formation pour le moins singulière se veut fondatrice d'un nouveau genre, le hip-wave. Avec un premier EP en poche (Snii), les Big Junior enchaînent les dates avec toujours la même énergie communicative. Avec du flow, du beat et des riffs tout le monde est servi : il ne vous reste plus qu'à taper du pied. Pomme Elle n'a pas 20 ans mais l'assurance vocale des plus grandes. Autodidacte de talent, Pomme n'a besoin que d'une guitare, d'un banjo et d'un violoncelle pour ouvrir les portes d'un univers mielleux. Après cinq ans à arpenter les caveaux et les péniches lyonnaises, elle s'exporte enfin grâce à l'aide de Polydor. Si elle n'a pour l'heure qu'un EP en poche (En Cavale), Po

Continuer à lire

Nick V, un dimanche pour voguer

Clubbing | C'est l'un des DJ les plus discrets et les plus précieux de la scène française : le natif de Manchester Nick V, ardent défenseur d'un certain esprit du clubbing où l'hédonisme, le partage et la danse priment sur la starification, s'installe au Sucre le temps d'un dimanche précieux avec sa party La Mona, invité par Art Feast.

Sébastien Broquet | Mercredi 7 septembre 2016

Nick V, un dimanche pour voguer

La Mona, une soirée initiée à la Java que tu exportes au Sucre ? Nick V : Mona est une soirée que j’ai co-fondée il y a huit ans avec une bande d’amis, aujourd’hui seul Fred (de Mona) est resté parmi les premiers fondateurs, mais la soirée s’organise toujours en équipe. C’est clairement une soirée house, dont les bases s’inspirent de la house et du disco des origines, c’est à dire des musiques originaires de New York, Chicago et Detroit, qui correspondent à une bonne partie de mes influences musicales personnelles. Pour apporter une vraie énergie aux soirées, j’ai voulu y associer la danse. Cela m’a paru essentiel car cette musique a été créée avec pour unique but de faire danser. Hélas avec le temps cela a été quelque peu oublié dans les clubs, au profit de la fascination pour la starification des artistes, ou de la consommation de produits divers. J’ai voulu faire revenir le plaisir simple de la danse dans mes soirées, qui correspond à une démarche plus globale pour retrouver une dimension plus sincère et une énergie plus puissante dans le club. Ce qui m’intéresse avant tout est d’apporter la danse aux non initiés et non la surenchèr

Continuer à lire

Insomniaque

Clubbing | Trois plans pour vos nuits blanches.

Sébastien Broquet | Mardi 6 septembre 2016

Insomniaque

09.09.16 > BELLONA DJ SNEAK Les soirées In Osmose With ont fait le bonheur de L'Ambassade, emmenées de main de maître par Julien Kano et faisant la part belle à la house music. En cette nouvelle saison, elles migrent vers la péniche Bellona avec une première de très, très haut niveau en compagnie de l'historique DJ Sneak, légende de la house de Chicago (comme Paul Johnson et Green Velvet, qui le signa sur son label Cajual) qu'il a largement contribué à populariser dans nos contrées où il eut une influence considérable : la disco filtrée, donc la french touch, c'est lui. Teacher. 09.09.16 > LE SUCRE DISCWOMAN Encore une prog' impeccable au Sucre ce soir avec le collectif & label new-yorkais Discwoman, dont le credo est limpide : mettre en l'air les femmes queer et transgenre de la scène électronique. Illustration avec Avalon Emerson, pépite issue de la scène techno de San Francisco, DJ Haram venue de Philadelphie où elle dirige le club ATM, mêlant avec une

Continuer à lire

Insomniaque - Soirées du 12 au 18 novembre

MUSIQUES | Trois RDV nocturnes à ne pas manquer cette semaine : l'after du film "Eden" au Sucre, Boombass et DJ Pone au Logo et JanJelinek et Raymond IV au Croiseur. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mardi 11 novembre 2014

Insomniaque - Soirées du 12 au 18 novembre

13.11 Lyon Techno Generators Jamais le dernier pour exalter le dynamisme de la scène techno/house/you name it locale, Le Sucre ne pouvait rester insensible à la sortie du nouveau film de Mia Hansen-Løve, Eden, biopic "truffaldien" d'un laissé-pour-compte de la French Touch. Dans la foulée de son avant-première au Comoedia, il recevra ainsi quatre DJs qui, tandis que tous les regards se braquaient sur Versailles, posèrent les fondations de la place forte qu'est devenue Lyon depuis : Rocco, St Jean, Manoo et Patrice Moore. Entrée gratuite pour les spectateurs du film – et payable en francs pour les autres ? 13.11 La 69e Puisqu'on parle de pionniers de l'électro à la française, sachez qu'en parallèle de l'after Eden se produira au Logo un authentique artisan de la French Touch : Boombass, frère de Sinclair (on choisit pas sa famille) et moi

Continuer à lire

L'électro sur son 31

MUSIQUES | Les musiques électroniques sont, dans bien des métropoles françaises, le parent pauvre de la Fête censée les célébrer. À Lyon, elles en sont plutôt l'enfant gâté. Benjamin Milaot

Benjamin Mialot | Jeudi 14 juin 2012

L'électro sur son 31

À Clermont-Ferrand, les musiques électroniques servent de jingles publicitaires à des patrons de bar plus sensibles au tintement de l'or nordique qu'au foisonnement de la scène britpop scandinave. À Grenoble, où l'on enflamme plus volontiers des bolas que des dancefloors, elles sont tout juste bonnes à raviver chez les étudiants le souvenir des soirées «désintégration» données un mois plus tôt. À Tulle, elles sont des beats de foires, qu'on fait parader au rythme trépidant d'un petit train touristique. Quid de Lyon ? Il en va tout autrement : ici, la house, la minimale et toutes leurs copines synthétiques sont autant de Grâces pour lesquelles aucun temple n'est trop beau. Cette année encore, la Ville a ainsi réquisitionné les environs du terrain de Tola Vologe, usuellement dévolu aux entrainements de l'Olympique Lyonnais, pour y installer six remorques sur et aux abords desquels se relaieront de la tombée de la nuit au petit jour des Dj's sélectionnés par des assos aussi notoires que Elektro System,

Continuer à lire