Amadeus enchanté

Sébastien Broquet | Mardi 5 juin 2018

Photo : © DR


Sorti en 1984, Amadeus, signé Miloš Forman, conte les élucubrations, parfois fantasmées, d'un certain Wolfgang Amadeus Mozart, précoce génie un brin excentrique. Bercé de louanges, le film est un classique dont le soundtrack fut enregistré et conçu par Neville Marriner avec l'Academy of St. Martin in the Fields, autour d'œuvres de Mozart of course, mais aussi de Pergolèse ou du grand rival Salieri. Le voici rejoué live par l'Orchestre National de Lyon, avec les chanteurs de Spirito : un ciné-concert proposé par l'Auditorium, quatre soirs d'affilée, du mercredi 6 juin au samedi 9 juin (à 20h, sauf samedi à 18h). L'occasion de revoir sous un nouvel angle cet opus brillant d'un réalisateur prolifique (Vol au-dessus d'un nid de coucou), déjà habitué au film musical (dans un tout autre genre, on lui doit le tout aussi chevelu mais moins perruqué Hair) et accessoirement prix Lumière en 2010 (l'Institut Lumière coproduisant d'ailleurs cet événement). Le tout sera dirigé par le chef Ludwig Wicki.


Ciné-concert : Amadeus

De Milos Forman (1984, EU, 2h38), par l'ONL et le chœur Spirito
Auditorium de Lyon 149 rue Garibaldi Lyon 3e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

10 concerts à ne pas louper en juin

Bons Plans | Début du festival Nuits de Fourvière et gros noms à foison, Thom Yorke en solo au Transbo, saison des festivals lancée : en juin, point d'ennui, les esgourdes ne risquent pas encore de s'ensabler.

La rédaction | Samedi 2 juin 2018

10 concerts à ne pas louper en juin

King Khan & the Shrines + Reverend Beat-Man Soyons clairs, voici probablement réunis deux des performers les plus dingos du paysage musical : un King de la soul à l'excentricité consommée (et bien connue), mêlant le groove de James Brown et la folie de Sun Ra, et un révérend, one-man band helvète souvent évoqué ici, capable de jeter un sort à n'importe quel audience avec son blues de l'enfer. Au Marché Gare le samedi 2 juin Amadeus Sorti en 1984, Amadeus, signé Miloš Forman, conte les élucubrations, parfois fantasmées, d'un certain Wolfgang Amadeus Mozart, précoce génie un brin excentrique. Bercé de louanges, le film est un classique

Continuer à lire

Régénération spontanée

SCENES | L'apparition d'une nouvelle compagnie par ci, l'inauguration d'une scène dédiée par là : cette saison, l'impro vise toujours plus haut. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mardi 9 septembre 2014

Régénération spontanée

La saison passée, la terre a tremblé. Du moins celle que foule d'un pas soudain le microcosme lyonnais du théâtre d'improvisation, suite à l'implosion de l'un des collectifs les plus emblématiques du milieu, Et Compagnie. Désireux de recapturer le parfum de danger qui leur mis l'eau à la bouche voilà plus d'une décennie, six de ses membres s'en sont allés fonder Amadeus Rocket dans l'idée, pour reprendre les mots de son directeur artistique, Alexandre Chetail, de «réaffirmer l'improvisation comme un outil d'expression plus que comme un outil de délire». Deux rendez-vous permettront de prendre la mesure de cette ambition. Le premier, dérivé d'un concept du pionnier canadien Keith Johnstone et intitulé Life Time, se tiendra un lundi par mois à la Comédie-Odéon (mise à feu le 22 septembre) et verra la troupe puiser son inspiration dans les souvenirs plus ou moins intimes d'un spectateur – Et Compagnie, dont les effectifs ont depuis été renouvelés (son Mondial d'impro connaîtra donc une neuvième édition les 11 et 12 mars), propose un spectacle voisin avec Story Board, tous les mardis à l'Espace Gerson. Le second, Tempo

Continuer à lire