Un virage hip-hop

Démon d’Or | Sur les hauteurs de Lyon, dans un cadre champêtre et bucolique, la quatorzième édition du festival Démon d’Or prône la mixité et l’éclectisme. Au programme : les incontournables scènes dub et techno. Petit nouveau cette année, le hip-hop francophone fait une entrée remarquée avec une sélection d’artistes impressionnante.

Louis Dufourt | Mardi 19 juin 2018

Photo : © Sarah Schlumberger


Nouveau programmateur, nouvelle ambiance. Les chapiteaux bariolés, scènes en plein air et jardins à thèmes sur fond de forêt seront bien présents, on se rassure. Sur la commune de Poleymieux-au-Mont-d'Or, le festival durera trois jours avec l'ouverture de la grande scène le dimanche après-midi : quand on aime, on ne compte pas.

À l'origine orienté vers les frénétiques sonorités trance, techno et dub, Démon d'Or ouvre ses portes aux musiques urbaines. Et de quelle manière : en trois jours, tous les grands noms de la scène hip-hop francophone actuelle se succèderont avec Lomepal, Moha La Squale, Caballero et JeanJass et l'Or du Commun, pour ne citer que les plus médiatisés.

Et Moha et Moha

Deux phrases de Brel et Brassens, le récit de son parcours de dealer, un visage d'ange, le flow de Mister U, les cheveux de PNL et des millions de vues sur YouTube grâce à ses street clips, c'est la recette du succès de la Squale. Avec la sortie de son album Bendero et du haut de ses 22 ans, le natif du XXe arrondissement de Paris grandit. Fini les freestyles façon Planète Rap, l'artiste, revanchard, narre son parcours d'écorché au gré des paroles, rythmées, phrasées, parfois même criées, et ça fonctionne. Mention spéciale pour Il fallait, hommage à sa maman.

Et l'électronique dans tout ça ? Elle occupait le terrain. Aujourd'hui, elle en cède. Moins mais mieux ? Avec le nouveau live planant de Darius, les concerts teintés de musiques enivrantes d'Omar Souleyman, Acid Arab ou Ghetto Kumb, la qualité sera bien présente.

La fameuse scène dub, moins vivace ces temps-ci, accueillera tout au long du week-end différents artistes de toute l'Europe, dont le collectif OBF et leurs amis de Dubkasm et Massai Warrior. Sur la grande scène, c'est Panda Dub et High Tone qui feront la part belle aux sonorités du dub.

Démon d'or
À Poleymieux-au-Mont-d'Or du vendredi 29 juin au dimanche 1er juillet

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Lomepal, rouge vif

Rap | Skateur mais surtout rappeur, Lomepal vient de rééditer Jeannine, son deuxième album sorti il y a presque un an, qui rendait hommage à la folie de sa (...)

Anaïs Gningue | Mardi 19 novembre 2019

Lomepal, rouge vif

Skateur mais surtout rappeur, Lomepal vient de rééditer Jeannine, son deuxième album sorti il y a presque un an, qui rendait hommage à la folie de sa grand-mère. Jeannine devient Amina : suite logique puisqu’il s’agit du prénom qu’elle s’est choisit à la suite d’une initiation mystique. Cette version est enrichie de six titres exclusifs dont une maquette, des versions acoustiques et live, et la voix de sa mère que l’on retrouve en continuité du premier opus, comme pour donner sens à cette métamorphose. Soit près d’une trentaine de morceaux introspectifs à porter au plus près de son public. De sa capacité à exprimer ses émotions les plus intimes à des

Continuer à lire

Josman, action en hausse

Hip-Hop | À la suite du remarqué et remarquable album Jo$ paru le mois dernier, Josman déboule en ville pour le défendre sur la scène du Ninkasi sous l'égide du décidemment suractif promoteur High-Lo.

Sébastien Broquet | Mardi 30 octobre 2018

Josman, action en hausse

Josman, c'est l'histoire d'une paire, d'une rencontre, avec son producteur Easy Dew : si le premier ciselait depuis 2015 des textes où la langue française virevolte avec humeur et humour dans toutes les positions, le second lui a permis d'atteindre une nouvelle dimension par ses compositions où prime souvent la mélodie, pas trop portées sur le sampling. C'est l'histoire d'un succès, également, d'une montée en puissance pour ce duo solidement imbriqué depuis la sortie en septembre dernier de Jo$, premier album propulsant enfin le jeune espoir venu de Vierzon et ayant écumé les tremplins rap en tous genres sur le haut d'une affiche qu'il risque de squatter un certain temps. Lui qui revendique s'être biberonné au hip-hop américain qu'écoutait sa frangine et n'avoir découvert le rap français que sur le tard, avec l'album Ouest Side de Booba et Ol'Kainry, a su mêler les styles pour mieux s'imposer comme nouveau roi de la rime. Révélé durant l'été 2016 par la grâce de sa mixtape Matrix, Josman n'a cessé depuis d'écumer toutes les sortes de flow, refusant de se limiter et alternant les registres, d'une voix parfois

Continuer à lire

Les princes de la ville

Hip-Hop | High-Lo Weekender investit les salles de Lyon et des alentours pour un aperçu du hip-hop actuel, allant du psychédélisme new-yorkais de Flatbush Zombies à la verve aussi riche que crasse d'Alkpote.

Sébastien Broquet | Mardi 16 octobre 2018

Les princes de la ville

Ce n'est pas loin d'être le plus gros événément hip-hop lyonnais de cette année, ce High-Lo Weekender qui se balade partout dans la ville et au-delà, jusqu'à Caluire, pour présenter la fine fleur de la scène francophone actuelle et quelques raretés anglo-saxonnes en quatre soirées bien condensées. Que retenir ? Le retour de Flatbush Zombies au Radiant (samedi 20), tant le groupe de Brooklyn avait dynamité une salle comble à leur dernier passage par ici, l'an dernier. Indépendant, largement influencé par le psychédélisme, ce trio est l'une des belles confirmations de la scène east coast décloisonnée. Côté star, ou du moins nouvelle star, au même moment mais du côté du Transbordeur on note le retour de Moha la Squale, à peine repéré, déjà glorifié. Son album Bendero sorti en mai dernier n'a rien du chef d'œuvre, mais tout du correct disque de saison collant à son époque. Normal, pour un gamin qui n'avait encore jamais rien écrit il y a un an et des poussières et pour qui tout s'est emballé suite au succès de ses freestyles sur le Net et une signature en major dans la foulée. On attendra un peu avant de

Continuer à lire