Métal Hurlant

Sounds Like Hell | Les trois filles de Sounds Like Hell propulsent le métal sur le devant de la scène lyonnaise depuis dix ans déjà : retour sur l'histoire des promoteuses qui ont fait venir la crème du genre, de Overkill à Batushka, dans notre cité.

Sébastien Broquet | Mardi 25 septembre 2018

Photo : De gauche à droite : Magali Besson, Klémentine Develay et Jordane Lelong © DR


Dix ans, déjà. Dix ans que les filles de Sounds Like Hell ont posé leur empreinte indélébile sur la scène metal régionale, en devenant les actrices incontournables : si la ville foisonne de concerts de black, speed ou heavy, elles n'y sont certainement pas étrangères, ayant contribué à entretenir un terreau fertile. Tout a commencé en 2008, donc, quand Klémentine Develay et Magali Besson ont lancé l'aventure, alors étudiantes. De passionnées du genre, elles en sont devenues chroniqueuses au sein de webzines. Insuffisant. L'envie d'en découdre étant plus forte, une association émerge, pour organiser les premiers concerts dédiés à la jeune scène locale qu'elles fréquentent. Le premier se déroulera au Lyon's Hall, à Vaise, salle aujourd'hui détruite restée dans les mémoires des aficionados, avant une date charnière en 2009 au CCO, leur festival H'Elles on Stage, qui les persuade de persévérer. Elle prend tellement forme, l'aventure, que des agents commencent à les remarquer et leur proposer leurs groupes en tournée. Lesquels apprécient d'être au centre du projet. Mais tout ceci se fait encore en parallèle des études ou des premiers boulots des organisatrices...

Pas d'œillères

En 2014, rupture. Année charnière : des promoteurs de la ville s'intéressant au métal mettent la clé sous la porte. De leur côté, les filles souhaitent évoluer, Klémentine Develay, elle-même musicienne, aimerait consacrer plus de temps à ce qui l'anime. Les agents leur soumettent des tournées plus importantes, n'ayant plus de relais en ville. Décision est prise : Sounds Like Hell évolue, devient officiellement un promoteur professionnel. De cinq concerts par an, elles passent à vingt-cinq. L'année suivante, première date symbolique au Transbordeur avec Sick of it All et Tagada Jones, en avril 2015 : « pour nous, c'était un rêve innaccessible quand on a commencé. On l'a fait, on a eu le courage de prendre les risques financiers ! » explique Klémentine, par ailleurs membre du groupe autrichien Visions of Atlantis.

Elles sont trois permanentes (avec Jordane Lelong, en charge de la régie), à œuvrer dans leurs bureaux au sein du CCO de Villeurbanne. De là, elles ont aussi mis en accord leurs convictions avec leur action, révisant leur façon de consommer également lors des concerts : chaque catering d'artistes est ainsi constitué en circuit court.

Chez Sounds Like Hell, on est métal, mais sans chapelles : « on veut faire plaisir à tout le monde. Donc, nous sommes métal au sens large, en terme de styles mais aussi de taille, d'importance des groupes. On fait de la découverte comme des groupes qui remplissent le Transbo. Du fait d'être les spécialistes dans la région, on travaille aussi en communication pour d'autres artistes ou organisateurs. On veut fédérer et devenir un acteur majeur du métal au niveau régional, et pourquoi pas national ! ».

Klémentine poursuit : « depuis que nous sommes dans ce milieu, le genre s'est sans cesse renouvelé. Le métal se développe par niches, certaines très modernes, d'autres anciennes comme le black métal : on ne croise pas forcément les mêmes métalleux à nos concerts, il y a une grande diversité dans notre public, qui vient parfois du Sud où il y a peu de concerts du genre ou de Suisse. Et plus de filles dans le métal moderne ! » La scène locale, vivace, est évidemment choyée et conviée pour les premières parties, comme Celeste le 2 octobre en ouverture d'Amenra.

Par rapport au reste de l'Europe, la France aime le métal plus agressif, la programmation du Hellfest s'en est longtemps fait le relais. Mais c'est aussi une communauté d'esprit ouverte à la jeune scène, qui est très passionnée. Nous, nous sommes éclectiques !


Dates à venir

27 septembre au CCO : Alcest + Vampillia
2 octobre au Transbordeur : Amenra + Celeste + Obscure Sphinx
7 octobre au CCO : Kamelot + Leave's Eyes
12 octobre au Hard Rock Café : Mono + A Storm of Light
13 octobre au CCO : The Amity Affliction
30 octobre au CCO : Serenity + Visions of Atlantis
6 novembre au CCO : Riverside
2 décembre au Ninkasi : August Burns Red + Wage War
5 décembre au Warmaudio : The Night Flight Orchestra
10 décembre au CCO : Caliban + Lionheart
22 janvier au Transbordeur : Architects + Beartooth
15 février au CCO : Obscura + Fallujah + Allegaeon


Alcest + Vampillia

Metal
CCO 39 rue Georges Courteline Villeurbanne
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Amenra + Celeste + Obscure Sphinx

Métal
Transbordeur 3 boulevard Stalingrad Villeurbanne
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter