Hard Fist, nouveau départ

Clubbing | Cornelius Doctor et Tushen Raï sortent le quatrième EP de leur label Hard Fist : à déguster au Sucre lors du Club Méditerranéen avant une release party secrète la semaine prochaine.

Sébastien Broquet | Mardi 2 octobre 2018

Photo : © DR


Commençons par démêler les fils : non, Hard Fist, ce n'est pas Art Feast. Mais oui, il s'agit d'une continuation de ce label monté par Romain Tamayo en 2013 autour de l'esthétique house music et mis en sommeil l'an dernier après sept vinyles parus. La house, c'est ce qui a rapproché Guillaume (ex-Klaaar, devenu Cornelius Doctor) et Romain, qui ont donc lancé ce nouveau projet ensemble courant 2017 : Hard Fist. Vite rejoints par Baptiste Pinsard, alias Tushen Raï. « On avait besoin d'exprimer d'autres idées, un nouvel univers, plus barré » explique Guillaume, attablé à la terrasse de La Madone.

« L'aspect graphique est très important, on a choisi dès le début de travailler avec Sheree Domingo, une illustratrice de Berlin, pour nos pochettes. La connexion a été immédiate dès le premier disque. » Important, pour le crew Hard Fist, qui au fil de ses quatre premiers EPs révèle ainsi une vision aussi bien musicale que graphique, et porteuse de sens dans son propos. « On fait une musique globale, aux influences mondiales, tribales. Le troisième EP était plus influencé par les musiques orientales, celui-ci a une empreinte plus africaine. Mais nos disques sont avant tout destinés au dancefloor : on veut les jouer ! »

Presque 500 copies de chacun des trois premiers disques sont parties garnir les bacs de DJs du monde entier, touchés par cette esthétique musicale qui se veut plus lente que la house, plus ouverte sur le monde, un peu plus dark aussi. « On pense qu'à l'avenir, plus de monde s'intéressera à cette musique crossover et en évolution » poursuit Guillaume. Ce quatrième EP tout juste paru est donc signé Cornelius Doctor & Tushen Raï. Le prochain sera plus cold wave dans l'esprit, concocté par Mr TC. Le sixième est déjà en route, commandé à Pletner, basé à Vilnius, qui signe déjà un remixe sur la sortie du mois - une sortie que l'on fêtera le 13 octobre dans les sous-sols d'un restaurant de la Croix-Rousse... En attendant, rendez-vous au Sucre.

Tushen Raï & Cornelius Doctor
Au Sucre le samedi 6 octobre
Hard Fist Release Party le samedi 13 octobre (lieu surprise)


47Soul + Cornelius Doctor + Tushen Raï

Club Méditerranéen
Le Sucre 49-50 quai Rambaud Lyon 2e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Gigi, l'espiègle petite sœur

Bar | La Madone, bar de la rue des Capucins, accueille une petite sœur là-haut sur le plateau : ambiance guinguette !

Adrien Simon | Mercredi 14 octobre 2020

Gigi, l'espiègle petite sœur

Les pentes connaissaient La Madone, débordant bruyamment sur la place de la scientologie. Ses tenanciers, Romain Tamayo et Guillaume Monet, les fondateurs du label Hard Fist étendent leurs affaires sur le boulevard. Épaulés par Isa Favotte (ex Lavoir Public), ici cuisinière. Ce Gigi tape dans l’œil comme sa grande sœur — préférant le rose princesse au bleu roi (façade bonbon et bar en marbre). Et soigne son extérieur, avec sa terrasse au cul des camions, les chansons des gens du marché en bande-son, lampions de guinguette, serviettes vichy et auvent à braies vertes. Le coin plus calme est en bas d’une volée de 7 marches — le nom du bar dont il prend la place, institution pour premiers baisers, premières pintes, premier chichon aussi disait la police. À la carte les pressions de la Brasserie Georges (dont la Gigi à 2, 8

Continuer à lire