Ça décale aux Fêtes Escales

Fêtes Escales | Le rendez-vous musiques du monde de l’agglomération lyonnaise s’enrichit cette année d’une programmation rap : KLM et Dosseh partageront l’affiche avec Cumbia All Stars ou encore Pat Kalla & le Super Mojo. Rendez-vous à Vénissieux du 12 au 14 juillet.

Nina Roussel | Mardi 11 juin 2019

Photo : © DR


Proposer un festival de trois jours entièrement gratuit : c'est le défi que la Ville de Vénissieux a choisi de relever pour la 21ème année consécutive. Le 12 juillet, direction l'Amérique latine avec une soirée cumbia. Le groupe Sonido del Monte, dont le concert avait été annulé l'an passé pour cause d'orage, tentera de prendre sa revanche. En prime : la présence de la formation péruvienne des Cumbia All Stars, l'un des plus éminents représentants du genre. Les musiques du monde seront également à l'honneur lors de la soirée de clôture, avec une programmation afro.

La grande nouveauté est pour le 13 : le festival tente un interlude rap, en partenariat avec la salle de la ville, Bizarre!. En début de soirée, l'une de ses protégées, la rappeuse lyonnaise KLM fera vibrer de ses textes engagés, avant de laisser la place au Sétois Rachid Daïf, alias Demi-Portion, puis à Dosseh. Révélé au grand public par son titre Habitué, cet artiste cultive un profil singulier dans le paysage du rap français.

En addition à ces trois soirées de concerts, petits et grands pourront profiter de spectacles vivants, de lectures de contes, ou encore de visites guidées insolites, au cours de la journée du 14 juillet. À ne pas manquer : à 11h, la rencontre inédite du Ballet de l'Opéra de Lyon et de la compagnie de hip-hop Pockemon Crew. Et toujours, le traditionnel pique-nique républicain, avec son lot d'animations et l'incontournable dictée.

Fêtes Escales
Au Parc Dupic à Vénissieux les vendredi 12 et samedi 13 juillet 2019 au soir et le dimanche 14 juillet à partir de 11h

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Aux Invites, l'art fait le trottoir

CONNAITRE | Fidèles à leur ethos d'ouverture au monde et de revalorisation de la notion de citoyenneté, Les Invites fêtent l'arrivée officielle des beaux jours avec quatre jours de déambulations tragi-comiques. Suivez le guide. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mardi 16 juin 2015

Aux Invites, l'art fait le trottoir

Treize ans que Les Invites tordaient le cou aux idées reçues sur les artistes de rue et/ou engagés – des zonards qui creusent le trou de l'intermittence, en gros. Et soudain, patatras : les mains sont moites, les réflexes peut-être émoussés, on lâche prise et on se retrouve avec un concert du Collectif 13, "super" groupe de chanson pas contente et néanmoins décontractée du dreadlock où émargent des mecs de La Rue Ketanou, de Massilia Sound System, de Tryo... Le reste de la programmation musicale de cette quatorzième édition, bien qu'il ne renoue pas avec l'exubérance des têtes d'affiche de ces dernières années (Jean-Louis Murat et son orchestre, Har Mar Superstar, SKIP&DIE, La Femme, Rachid Taha...), propose une approche heureusement beaucoup plus authentique et subtile de l'altérité culturelle. Chercheurs d'or black (l'éclectique radio host Gilles Peterson, pour un Black Atlantic Club hors les murs qui devrait faire date, les ethnomusicologues du label francfortois Analog Africa, le baroudeur de longue date DJ Oil), bluesmen passés maîtres dans l'art du désensablement d'esgourde (le qua

Continuer à lire

De nouveaux noms pour L'Original

MUSIQUES | Une semaine après l'annonce de la venue événement de Joey Bada$$, l'édition 2015 de L'Original se précise un peu plus. Si on ne se réjouit pas plus que cela (...)

Benjamin Mialot | Mercredi 4 mars 2015

De nouveaux noms pour L'Original

Une semaine après l'annonce de la venue événement de Joey Bada$$, l'édition 2015 de L'Original se précise un peu plus. Si on ne se réjouit pas plus que cela de la venue du musculeux Gradur (le 30 mai au Transbo, avec son compère Dosseh), on a en revanche hâte de retrouver la verve discordante de Vald et le boom bap patiné d'Apollo Brown (la veille au même endroit, avec Lino et Big Pooh). Et de savoir si le reste de la prog prendra lui aussi acte du renouvellement générationnel du hip-hop. On l'espère.

Continuer à lire