La mélancolie de Léonie Pernet à l'Opéra Underground

Sébastien Broquet | Jeudi 18 novembre 2021

Photo : © Jean-François Robert


Infiné n'en finit plus d'assouvir nos passions mélomanes pour les chemins de traverse, œuvrant aux confins des musiques électroniques, du contemporain et de la sono mondiale, constituant un laboratoire fort pertinent de la création actuelle. Un labo accueillant depuis trois ans en collaboration avec le label Crybaby les pas de côté d'une jeune artiste auparavant repérée par le label Kill the DJ de Fany Corral, épatante tête chercheuse. Cette jeune femme, c'est Léonie Pernet, autrice d'un premier album baptisé Crave en 2019 qui l'avait d'emblée posée sur la carte des productrices les plus influentes du pays.

Son successeur, Le Cirque de Consolation, paraît ce vendredi 19 novembre — la veille de son passage à l'Opéra Underground qui devrait rayonner de ses volutes électroniques couplées à des influences africaines ou orientales, développées au fil d'un disque où elle chante aussi beaucoup plus : c'est forcément pop, aussi. Femme de goût, Léonie Pernet a confié son dernier clip en date, Hard Billy, à l'épatant réalisateur Jean-Gabriel Périot — expert en cut-up d'mages d'archives — pour un défilé de masques issus de différentes cultures africaines. Elle est aussi à la manœuvre pour la bande son de la série H24 diffusée sur Arte depuis octobre. Une artiste précieuse.

Léonie Pernet
À l'Opéra Underground le samedi 20 novembre à 20h ; 19€


Léonie Pernet + Lucie Antunes + Franky Gogo


Opéra de Lyon Place de la Comédie Lyon 1er
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Insomniaque : trois plans pour vos nuits blanches

Clubbing | Trois plans pour vos nuits blanches.

Sébastien Broquet | Mardi 23 mai 2017

Insomniaque : trois plans pour vos nuits blanches

24.05.17 > LE SUCRE CLARA MOTO Le label Infiné fête dix printemps d'aventures transversales, de quêtes sonores, de défrichage alliant musiques électroniques, contemporaines et improvisées. Une partie de ses représentants se retrouve au Sucre pour souffler les bougies, avec la mélancolique et superbe techno de l'autrichienne Clara Moto, mais aussi Apparat, Arandel, Dresde et Almeeva. Curieux. 24.05.17 > BELLONA AMOUR FESTIVAL L'un des spots off qui risquent encore une fois de s'annoncer très cool à fréquenter durant la semaine de Nuits Sonores, c'est la péniche Bellona qui fait carrément son propre festival si bien nommé, Amour, du mercredi au dimanche, conviant une star comme Max Cooper mais aussi le grand Manoo, Traumer, Raresh, Axel Bauman, Folamour, Kiko, Anton X... Plage. 26.05.17 > NINKASI HAPPINESS THERAPY Pas de bon festival sans un off qui gratte la plante des pieds : c'est le crew Happiness Therapy, instigateur de fêtes house de goût sûr, qui s'y colle en squattant deux soirs d'affilée (vendredi + samedi) le Ninkasi, en terrasse et i

Continuer à lire

Dirty Dancing avec Chloé

Clubbing | Pour leur seconde Wet for me au Transbordeur, les filles de Barbi(e)turix ont eu la judicieuse idée de convier Chloé, véritable perle de la scène électronique frenchy.

Sébastien Broquet | Mardi 11 octobre 2016

Dirty Dancing avec Chloé

Pour bien cerner Chloé, l'importance de ce qu'elle continue d'apporter, il faut replonger dans les années 90. Fouiller l'histoire du Pulp, ce petit club porté par une bande de lesbiennes à l'imagination fertile qui firent de ce spot adjascent au Rex Club un mythe du clubbing parisien, un chaudron créatif qui enfanta nombre d'histoires à succès, toujours pas démenties à l'heure actuelle. Prenez le crew Barbi(e)turix emmené par Rag, qui invite Chloé cette semaine pour sa Wet for Me au Club Transbo : des sauvageonnes issues du Pulp, au point d'en documenter la vie d'après sur leur blog. Chloé : « Je les suis depuis le début... C'est une soirée de filles, ouvertes aux garçons. Ce sont les enfants du Pulp ! On a donné cette impulsion. Les Barbi(e)turix, elles ont débuté dans les bars, c'est devenu l'une des plus grosses soirées lesbiennes. Je les adore, j'ai toujours une vraie affinité à jouer chez elles. Quand j'ai commencé à mixer à

Continuer à lire

Pedro Soler & Gaspar Claus pour ouvrir la prochaine saison

PB Live | Dialogue empreint de finesse entre un père et son garçon, noué autour du flamenco, la rencontre musicale entre le guitariste Pedro Soler et son fils le (...)

Sébastien Broquet | Mercredi 18 mai 2016

Pedro Soler & Gaspar Claus pour ouvrir la prochaine saison

Dialogue empreint de finesse entre un père et son garçon, noué autour du flamenco, la rencontre musicale entre le guitariste Pedro Soler et son fils le violoncelliste Gaspar Claus tisse avec subtilité et virtuosité des liens entre l’Andalousie et les musiques improvisées : un voyage onirique, pur moment de joie nomade que l'on pourra savourer en PB Live la saison prochaine. Ce sera le mercredi 9 novembre, dans un cadre soigné : le Temple Lanterne, dans le 1er arrondissement. Les deux protégés du label Infiné (Bachar Mal-Khalifé, Rone, Clara Moto...) trouveront là un écrin à leur juste mesure pour dévoiler les merveilles de leur dernier album récemment paru, Al Viento, poursuivant ces échanges de cordes familiaux entamés dès 2011 avec Barlande, à l'initiative du fils, alors enregistré à New York.

Continuer à lire