L'austérité de l'église Saint-Pierre-Chanel

Patrimoine | Années 60 : la population augmente et les lieux de culte ne sont plus assez nombreux pour accueillir les fidèles. C'est dans ce contexte des Trente Glorieuses que de nouvelles églises voient le jour. En béton plutôt qu'en pierre (plus coûteux), elles permettent de libérer les formes. Exemple avec la chapelle Saint-Pierre-Chanel à Bourg-en-Bresse.

Nadja Pobel | Mercredi 6 juillet 2016

Photo : © DR


Le cumul de l'afflux de main-d'œuvre étrangère, du retour des Pieds-noirs en France et surtout de la hausse de la natalité dans l'après-guerre, ajoutés à la création de nouveaux quartiers périphériques aux centres-villes voire aux villages... Autant de raisons pour que surgissent de nouveaux édifices dédiés à la pratique de la religion, comme encore récemment, en 2012, l'église Saint-Thomas à Vaulx-en-Velin, la dernière en date construite en France.

En 1966, commence la construction de l'église Saint-Pierre-Chanel dans une zone récente de Bourg-en-Bresse. Près de là ont surgit, entre 1959 et 1962, les premières habitations à loyer modéré dans le quartier dit de la Reyssouze, du nom de la rivière qui serpente en contrebas. Le curé d'alors prend contact avec le maire pour initier ce projet qui sera confié à Pierre Pinsard et finalement inauguré pour la messe de minuit de Noël 1967. Cet architecte connaît bien le béton puisqu'il a également œuvré pour l'église semi-souterraine Notre-Dame de la miséricorde d'Ars-sur-Formans (dans les Dombes) ou Saint-Hugues à Pontcharra (en Isère).

Croyance rectiligne

Avec ses angles droits, ses tracés impeccables et sa grisaille, difficile de prime abord de trouver du charme à ce lieu mais c'est l'aspect fonctionnel qui a guidé sa conception. Exposé Est-Ouest, cette chapelle est toujours suffisamment éclairée par le jour qui passe à travers des bandes verticales percées dans le mur latéral.

Le plafond est en béton armé, composé de 12 000 briques creuses ; la tribune et l'autel sont en béton brut. Ne pas chercher ici des traces de ce qui a fait la grandeur des édifices chrétiens du Portugal baroque du début de l'ère moderne ou du rococo bavarois plus tardif : ici il n'est question que d'ascèse. Ni décoration, ni mobilier, à part la croix grecque en métal, suspendue au-dessus du chœur. Amis de l'austérité, bienvenue !

Église paroissiale Saint-Pierre-Chanel
9 rue Comté de Montrevel à Bourg-en-Bresse (Ain)

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter