Le Jeu de l'amour et des reprises

Nadja Pobel | Vendredi 4 septembre 2009

Café-théâtre / À l'instar des théâtres, les cafés-théâtres ont aussi leurs classiques qu'ils ne se privent pas de reprogrammer au cours de cette première moitié de saison. Les Cocottes retrouvent les planches de l'Espace Gerson pour une virée au supermarché qui tourne au rire. En novembre et en décembre, le Complexe du rire accueille Jacques Chambon (Monsieur Merlin dans Kaamelott) qui invente une rencontre improbable dans une clinique psychothérapeutique entre un prof d'histoire-géo dépressif et un homme qui tente de sauver sa peau. Le Rideau rouge reprend les aventures de Pénélope durant tout l'automne. Ce premier volet est l'occasion de revoir les trois amies de longue qui s'apprêtent à enterrer la vie de jeune fille d'une quatrième copine. Et si les Monologues du vagin sont absents de la programmation de fin 2009, la réplique masculine des Monologues du pénis prendra le relais de septembre à décembre, toujours au Rideau rouge. La salle jumelle du Boui Boui surfe sur l'éternelle opposition des genres puisque, chaque soir, le Mode d'emploi homme-femme sera joué du point de vue des hommes (à 19h45) et des femmes (à 21h30). Le nouveau café-théâtre créé cet été, les Tontons flingueurs, laisse jusqu'à Noël sa scène à Didier Bouchaud, distilleur de gags. Quant à l'autre salle récemment ouverte, Lulu sur la colline, elle accueille Le Destin s'emmêle où il est à nouveau question du couple et de ses errements par la troupe des Experts. Le couple hétérosexuel étant décidément une source comique infinie, les Vedettes secrète proposent de nouveau Le Mariage de Léon. Enfin, toutes ces salles laissent place chaque semaine à de jeunes talents pour des sessions découvertes ou de l'improvisation. Nadja Pobel

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter