Du mouvement dans la danse

SCENES | Comme dans les théâtres, de nouvelles têtes apparaissent à la direction des structures chorégraphiques. Un vent frais dont on ne percevra les effets que progressivement dans le temps… Jean-Emmanuel Denave

Jean-Emmanuel Denave | Jeudi 1 septembre 2011

Photo : Guy Darmet et Dominique Hervieu


Belle leçon de déontologie : Maguy Marin a quitté le 1er août la direction du Centre Chorégraphique National de Rillieux-la-Pape, après 13 ans de travail de fourmi dans cette banlieue défavorisée et sans s'y accrocher interminablement. A 60 ans, la chorégraphe se lance donc, avec sa compagnie, dans de nouvelles aventures, reste pour l'instant installée à Lyon, et se met en danger… Enfin pas trop cette année vu le succès critique (fort mérité) de sa dernière pièce Salves et la tournée impressionnante qui en découle cette saison (du 3 au 5 avril au Toboggan de Décines par exemple). Maguy Marin fera aussi un retour très attendu à l'Opéra pour la création d'une pièce avec l'ensemble du Ballet… Elle lègue à son successeur au CCN, Yuval Pick, un bel outil de création, de résidence et d'échanges. Le jeune quadragénaire d'origine israélienne a certes une aura artistique moindre que Maguy Marin et des engagements publics moins marqués, mais il compte sur sa fougue, son énergie, son univers plus sensible et intuitif que conceptuel, pour créer des liens et des étincelles artistiques à Rillieux-la-Pape. À suivre prochainement à travers les ouvertures publiques, les représentations et les ateliers du CCN non encore dévoilés à ce jour.Horizons
Cet été aussi, Domnique Hervieu a pris les commandes de la Maison de la Danse et de la Biennale de la danse (un mastodonte que les édiles lyonnais n'ont pas voulu scinder), après le départ à la retraite de Guy Darmet (retraite toute relative puisqu'il deviendra l'ambassadeur des compagnies Mimulus et Grupo Corpo, aidera les compagnies Käfig et Gallotta, et programmera une structure à Rio !). On ne connaîtra les choix artistiques précis de Dominique Hervieu, ex-responsable du Palais de Chaillot, qu'à l'horizon 2012 avec la prochaine Biennale et la saison 2012-2013 de la Maison de la danse. Mais dores et déjà, la chorégraphe indique vouloir s'inscrire dans la continuité de Guy Darmet et ses choix artistiques hétérogènes. Et confie quelques projets encore un peu flous pour la Biennale : une co-direction artistique du défilé avec Mourad Merzouki, une programmation mêlant «grands maîtres» et jeunes chorégraphes, une présence accrue de la danse dans le tissu urbain, la nomination de Laurent Goumarre (journaliste à France Culture, ELLE, ArtPress, Danser…) comme adjoint à la programmation… Pour la Maison de la danse : des spectacles regroupés par thématiques, des mini rétrospectives… Elle aura aussi la lourde tache de suivre le projet d'une nouvelle Maison de la danse qui devrait s'implanter dans le quartier de la Confluence côté Rhône et qui n'en est encore qu'à l'étape des études. Avec, peut-être, un aboutissement concret en 2016 ?

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter