Archipel de passions

Jean-Emmanuel Denave | Mardi 17 novembre 2015

Photo : Images de répétition de la pièce de Florence Girardon


Depuis qu'il s'est redéfini en "centre d'art" avec la présence et le soutien de la compagnie Maguy Marin, Ramdam a l'ambition de produire des projets pluridisciplinaires et singuliers audacieux.

Le premier d'entre eux, Passion(s), est propulsé par la chorégraphe stéphanoise Florence Girardon à partir de la magistrale Passion selon Saint Matthieu de Bach. Elle a proposé à huit autres artistes, liés à Ramdam, de créer une œuvre en écho à la musique de Bach. «Chacun nous dit la chorégraphe, s'est approprié librement cette proposition, la musique pouvant parfois ne rester présente que sous forme de bribes... C'est une œuvre musicale grandiose, très longue, qui constitue en elle-même un défi et qui ouvre à une multitude de possibilités.»

Florence Girardon a de son côté imaginé une pièce sous forme de fête paradoxalement païenne, transposant l'élan joyeux de la musique de Bach. Du 19 au 21 novembre, on pourra découvrir la première articulation des neuf créations, fruits de six chorégraphes (Ulises Alvarez, Florence Girardon, Cécile Laloy, Maguy Marin, Pierre Pontvianne, Ennio Samarco), deux metteurs en scène (David Mambouch et Philippe Vincent) et un cinéaste (Éric Pellet). Rien moins que l'un des projets artistiques les plus excitants de la saison !


Passions(s)

Sortie de résidence, d'après La Passion selon St Matthieu de Bach
Ramdam, un centre d'art 16 chemin des Santons Sainte-Foy-lès-Lyon
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Nuaj Live, ovni scénique

Danse | Après Passion(s) l'an dernier, le Centre d'art Ramdam (à Sainte-Foy-lès-Lyon) lance un nouvel ovni scénique et collectif : Nuaj Live du 6 au 8 (...)

Jean-Emmanuel Denave | Mardi 4 octobre 2016

Nuaj Live, ovni scénique

Après Passion(s) l'an dernier, le Centre d'art Ramdam (à Sainte-Foy-lès-Lyon) lance un nouvel ovni scénique et collectif : Nuaj Live du 6 au 8 octobre. Le projet a été initié par David Mambouch et sa compagnie Katet sur l'idée d'un duo avec la musicienne Marion Leclercq. Un travail à deux qui s'est développé, dispersé, enrichi de courtes créations performatives d'une douzaine d'auteurs invités (des circassiens, des metteurs en scène, des chorégraphes tels que Maguy Marin, Florence Girardon, Valérie Marinese, Philippe Vincent...).

Continuer à lire

Pierre Pontvianne à Ramdam

SCENES | Les 8 et 9 avril, on pourra découvrir à Ramdam un nouveau solo signé David Mambouch et la reprise du duo Motifs, de Pierre Pontvianne (Cie PARC). Un (...)

Jean-Emmanuel Denave | Mardi 5 avril 2016

Pierre Pontvianne à Ramdam

Les 8 et 9 avril, on pourra découvrir à Ramdam un nouveau solo signé David Mambouch et la reprise du duo Motifs, de Pierre Pontvianne (Cie PARC). Un duo amoureux tout en délicatesse et pudeur où le chorégraphe, en compagnie de Marthe Krummenacher, explore des "motifs" simples : tisser et détisser deux corps, nouer et dénouer, serrer et desserrer...

Continuer à lire

Saison danse 2015/2016 : morceaux choisis

SCENES | Roland Petit, Merce Cunningham, Saburo Teshigawara, Maguy Marin, Alain Platel... La nouvelle saison danse s'annonce riche en têtes d'affiche. elle réserve aussi bien des projets singuliers et enthousiasmants, comme celui, collectif et ambitieux, de Florence Girardon sur "La Passion selon Saint-Matthieu" de Bach...

Jean-Emmanuel Denave | Mardi 15 septembre 2015

Saison danse 2015/2016 : morceaux choisis

Landscape / Coup Fatal Le Japonais Saburo Teshigawara danse autant avec la musique qu'avec la lumière, développant une gestuelle singulière, tour à tour poétique ou tranchante et précise comme une lame. Il revient cette saison à Lyon avec une pièce récente, Landscape (2014), un duo sous forme de quasi-improvisation avec la danseuse Rihoko Sato, sur des musiques de Bach (Variations Goldberg) et de John Cage (In a Landscape) interpré- tées sur scène au piano par le touche-à-tout Francesco Tristano – il s'est notamment produit aux côtés du pionnier techno Carl Craig et de l'Orchestre des Siècles à la Villette. Les 22 et 23 septembre à la Maison de la danse Qu'il nous déçoive ou qu'il nous enthousiasme, Alain Platel présente depuis plusieurs décennies des pièces sombres, souvent aux bords de la folie. Coup fatal, crée en 2014 pour le Festival d'Avignon, est un étonnant volte-face du chorégraphe belge qui, sur des musiques baroques se mêlant à des rythmes africains (jouées live par un orchestre d'une quinzaine de musiciens) et avec le concours d'énergiques danseurs congola

Continuer à lire