"Obludarium", la fête débridée des frères Forman

Aurélien Martinez | Mardi 28 juin 2016

Photo : © DR


Une femme à barbe très glamour, trois grosses têtes timides, un monsieur muscle effrayant à souhait... Dans le cirque bigarré des frères Petr et Matej Forman (les fils jumeaux du cinéaste Milos), l'on croise tout ce qui se fait de mieux en termes de personnages loufoques et hors normes, et ce n'est pas pour nous déplaire (Obludarium, en langue tchèque, signifie "monde des monstres").

Deux heures durant, toute cette joyeuse troupe va investir la piste d'un chapiteau déglingué et mystérieux et présenter ce qu'elle sait faire de meilleur... ou de pire ! Obludarium est un spectacle sur un spectacle, mise en abyme intégrale d'un cabaret détraqué, un show complet. Décrire ici dans les moindres détails le tout relèverait de la gageure et serait dommageable tant ce spectacle fonctionne sur la surprise et le décalage.

Obludarium est un hommage aux forains et aux saltimbanques ambulants avec un côté rétro assumé. Ce voyage à travers le temps est porté par deux alchimistes à l'imagination débordante, nous proposant un univers visuel et poétique saisissant comportant son lot de moments burlesques, émouvants et splendides, servis par une joyeuse bande de "comédiens-musiciens-circassiens-marionnettistes-chanteurs", où chacun participe joyeusement à cette fête débridée et incontrôlable.

Obludarium
Au Domaine de la Croix-Laval jusqu'au 31 juillet


Obludarium

Par les Frères Forman
Domaine de Lacroix-Laval Route de Saint-Bel Marcy-L'Étoile
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Sur la piste aux trouvailles du "Petit théâtre de gestes"

Nuits de Fourvière | Pour la seconde année consécutive, les Nuits de Fourvière investissent le parc de Lacroix-Laval. Sous ses trois chapiteaux, en juillet, il se passera toujours quelque chose : des bals, des concerts mais surtout du cirque. Avec deux spectacles mémorables : le féerique et quasi classique Obludarium et ce bijou de modestie et de savoir-faire qu'est Petit théâtre de gestes.

Nadja Pobel | Mardi 28 juin 2016

Sur la piste aux trouvailles du

Sous un chapiteau ou dans une grande salle aux fauteuils en velours, il y a ce petit rituel depuis quelques années : demander aux spectateurs d’éteindre leurs téléphones portables. L’un des circassiens, Laurent Cabrol, ouvre alors son manteau en silence, au revers duquel figure le dessin d’un pictogramme barré : celui du nouveau meilleur ami (mouchard) de l’homme. Ce qui n’empêchera nullement un adulte de fréquemment regarder le sien (et d’éclairer ainsi la salle) quand les ados qu’il accompagne se tiennent à carreau. Passée cette rapide et simpliste analyse du public, le spectacle peut commencer, directement placé sur le mode du minimalisme et de l’économie de mots, ce qui ne signifie nullement qu’il est rabougri. Bien au contraire. Si le couple Laurent Cabrol et Elsa De Witte s'est lancé dans cette aventure légère, c’est qu’il a fait ses armes et sa vie dans des artilleries plus lourdes dont il a gardé la sève. Lui s’est formé auprès d’Annie Fratellini et du Cirque Plume, a co-fondé les cirques Convoi Exceptionnel et le délicieux, grinçant et pour tout dire très attachant Trottola (l’inoubliable Matamore !) tout en collabor

Continuer à lire

Monstres & cie

SCENES | Attention ! Les fils jumeaux du réalisateur Milos Forman reviennent avec "Obludarium", un cabaret poétique et foutraque en hommage au monde des forains. Exceptionnel ! Aurélien Martinez

Dorotée Aznar | Mercredi 2 mai 2012

Monstres & cie

Une femme à barbe très glamour, trois grosses têtes timides, un monsieur muscle effrayant à souhait... Dans le cirque bigarré des frères Forman, on croise tout ce qui se fait de mieux en termes de personnages loufoques et hors normes, et ce n’est pas pour nous déplaire (Obludarium, en langue tchèque, signifie "monde des monstres"). Deux heures durant, toute cette joyeuse troupe va investir la piste d’un chapiteau déglingué et mystérieux (on pénètre à l’intérieur avec un mélange d’appréhension et d’excitation) pour nous présenter ce qu’elle sait faire de meilleur… ou de pire. Car Obludarium, c’est ça : un spectacle sur un spectacle, une mise en abyme intégrale, un cabaret détraqué, un show complet. Entendez par-là qu’il ne s’agit pas d'entrer dans la salle, poser son postérieur sur un fauteuil moelleux, applaudir à la fin puis rentrer chez soi comme si de rien n’était. Si vous cédez à l’aventure Obludarium, les choses vont changer au plus profond de votre être ! Alchimistes artistes Décrire ici dans les moindres détails tout ce que nous proposent les frères Forman relèverait de la gageure, et ne serait surtout pas très

Continuer à lire

Obludarium

SCENES | Le grand Milos Forman, Prix Lumière en 2010 dans notre bonne ville de Lyon, a eu des fils, deux jumeaux, Matej et Petr, qui n’ont pas tout à fait repris (...)

Dorotée Aznar | Jeudi 1 septembre 2011

Obludarium

Le grand Milos Forman, Prix Lumière en 2010 dans notre bonne ville de Lyon, a eu des fils, deux jumeaux, Matej et Petr, qui n’ont pas tout à fait repris le flambeau paternel : ils sont metteurs en scène, mais d’opéras et de «théâtre forain». Ils ont construit un chapiteau bizarre dans lequel ils tournent à travers le monde leurs spectacles tout aussi de traviole, carnaval de freaks, de marionnettes et de mythologies des pays de l’Est, défiant les genres et les étiquettes, mais aussi les limites. Du mercredi 9 au samedi 12 mai, sous chapiteau à Décines

Continuer à lire