Chartreuse de Sainte-Croix-en-Jarez, unique et incontournable

CONNAITRE | Trésor architectural préservé par de régulières campagnes de restauration, la Chartreuse de Sainte-Croix-en-Jarez est un lieu unique en France par son histoire et par sa situation. Abritant annuellement un festival de musique classique incontournable, la Chartreuse interpelle toutes les âmes qui s'y laissent glisser.

Nicolas Bros | Mardi 31 mars 2015

Photo : Saint-Étienne Tourisme


Intemporelle et hors du commun, la Chartreuse de Sainte-Croix-en-Jarez est une construction parmi les plus atypiques de France et de Navarre. Construit en 1280 par Béatrix de Roussillon, cet ensemble architectural n'a cessé d'évoluer au fil des siècles qu'il a traversés. Initialement lieu de vie spirituel pour les moines Chartreux, ce bâtiment est successivement devenu bien national à la Révolution française puis ensemble d'habitations privées. Cette transformation d'un bâti monastique en logements privatifs est une particularité assez inédite dans le paysage français. Théâtre des Musicales de Sainte-Croix en septembre, la Chartreuse possède un double intérêt architectural et culturel. Patrimoine préservé, cette construction abrite aussi des éléments artistiques inédits telles les quatre fresques figuratives ornant l'église primitive, peintes entre 1327 et 1340, alors que la décoration des églises de moines était proscrite par la règle de Saint-Bruno. Ces réalisations exceptionnelles par leur caractère un peu subversif pour l'époque vont être remises en état parallèlement à la rénovation complète du choeur de l'édifice. Une raison supplémentaire de découvrir ce lieu emblématique. NB

Chartreuse de Sainte-Croix-en-Jarez
Le Bourg 42800 Sainte-Croix-en-Jarez
(04 77 20 20 81)
Du 1er avril au 30 juin, mardi au dimanche de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h. Fermé le 01/05. Visites guidées à 11h, 15h et 16h30.


Vis. de la Chartreuse


Chartreuse de Sainte-Croix-en-Jarez Le Bourg Sainte-Croix-en-Jarez
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Ludivine Ducrot : « Faire du Fil un véritable lieu de vie et pas seulement un lieu de diffusion »

Grand entretien | Elle a pris ses nouvelles fonctions le 1er septembre. Ludivine Ducrot est la nouvelle directrice du Fil, la salle de musiques actuelles de Saint-Etienne, après le départ de Thierry Pilat pour Lyon et la Halle Tony Garnier. Née en Haute-Savoie, cette acharnée de travail connaît déjà bien le Fil et ses équipes. Elle aura la difficile tâche de faire revenir le public dans la salle stéphanoise tout en essayant d'attirer encore plus de curieux.

Nicolas Bros | Mardi 7 septembre 2021

Ludivine Ducrot : « Faire du Fil un véritable lieu de vie et pas seulement un lieu de diffusion »

Quel est votre parcours professionnel ? Je suis originaire du village d’Habère-Poche en Haute-Savoie et j’ai 41 ans. J’ai fait mes études supérieures en sociologie à Chambéry et info-com Lyon. Pendant mes études à Lyon, j’ai fait un stage de 6 mois à la Nacre, l’agence régionale du spectacle vivant puis au Toboggan à Décines-Charpieu dans le Rhône. J’ai ensuite enchaîné les expériences dans des structures de production dans la coordination puis j’ai travaillé au Centre de musique traditionnelle à Saint-Fons, à la Biennale du Fort de Bron, etc. En 2010, je suis revenue à la Nacre en tant que conseillère juridique pendant huit ans. Enfin, en 2018, j’ai pris la direction de Grand Bureau, le réseau régional des musiques actuelles. Le défi était relevé car il fallait structurer ce dernier. Puis avec l’arrivée du Covid, il a fallu être proche des différents acteurs du secteur et des pouvoirs publics. Parallèlement, depuis que j’ai 14 ans, j’interviens pour le festival Rock’n’Poche dans mon village. Bénévole jusqu’en 2005, j’ai travaillé ensuite à mi-temps pour cet événement, à la coordination puis la direction. Avec votre arrivée au Fil, al

Continuer à lire

Sous le masque, un grand souBuire

Lieu | Ces dernières semaines, la structure l’hormoise a rouvert ses portes au grand public, et surtout, aux, scolaires… Non sans euphorie.

Cerise Rochet | Mercredi 23 juin 2021

Sous le masque, un grand souBuire

C’était le mercredi 19 mai, en début d’après-midi. Alors que dans les centres-villes, les terrasses commençaient à se remplir de leurs clients impatients, à l’Horme, dans les bureaux de l’Espace culturel La Buire, on poursuivait le travail consciencieusement. Ici, malgré la non présence du grand-public, l’activité ne s’était jamais vraiment arrêtée… Et le moral avait toujours été plutôt au beau fixe. « On n’a jamais flanché », soufflait alors Caroline Agher, responsable des affaires culturelles de la ville, dont on devinait facilement le sourire sous le masque. Forte d’un « climat politique permettant de travailler sereinement » - entendons par là, une augmentation du budget alloué par la municipalité à la culture -, la structure a ainsi accueilli, plus de six mois durant, des résidences de toutes sortes, y compris certaines choses… « Surprenantes », dont la responsable avait alors envie de se faire l’écho. « Des décors et des costumes » « Nous nous sommes ouverts à des esthétiques très différentes, poursuivait-elle. A La Buire, l’accueil en résidence n’est pas nécessairement conditionné par le fait de devoi

Continuer à lire

Ludivine Ducrot est la nouvelle directrice du Fil

Nouvelle tête | Après le départ de Thierry Pilat pour prendre la direction de la Halle Tony Garnier, la salle de musiques actuelles de Saint-Etienne était dirigé (...)

Nicolas Bros | Mardi 29 juin 2021

Ludivine Ducrot est la nouvelle directrice du Fil

Après le départ de Thierry Pilat pour prendre la direction de la Halle Tony Garnier, la salle de musiques actuelles de Saint-Etienne était dirigé temporairement par un triumvirat composé de Simon Javelle, David Rivaton et Clément Terrade. Cet intérim va bientôt prendre fin avec l'arrivée fin juillet de Ludivine Ducrot à la tête de la structure stéphanoise. Depuis mars 2007, elle est directrice du festival Rock'n Poche (qui se déroule en Haute-Savoie, à Habère-Poche) et depuis septembre 2018 elle officiait à Lyon en dirigeant le réseau des musiques actuelles d'Auvergne-Rhône-Alpes : Grand Bureau. Son profil a séduit le jury parmi une vingtaine de candidatures reçues pour le poste de direction de la salle de musiques stéphanoise.

Continuer à lire

Thierry Pilat, nouveau directeur de la Halle Tony Garnier

Mercato | L'actuel directeur du Fil, Thierry Pilat, va succéder à Thierry Téodori à la tête de la Halle Tony Garnier de Lyon. Lyonnais d'origine, il fait son retour sur sa terre natale en prenant en main l'avenir de cette grande salle du Rhône, dans un contexte difficile nourrissant plusieurs questions.

Sébastien Broquet | Jeudi 21 janvier 2021

Thierry Pilat, nouveau directeur de la Halle Tony Garnier

Elle aura pris son temps, la nouvelle municipalité lyonnaise, pour acter le choix de son candidat. Ou du moins multiplié les étapes. Il faut dire que l'enjeu est de taille : cette Halle Tony Garnier est régulièrement revendiquée comme étant le naviral amiral de la flotte des salles de l'agglomération lyonnaise. Et, bonus, elle rapporte de l'argent à la Ville. Entre 200 000€ et 400 000€ par an, selon les années. Bon, bien sûr, beaucoup moins en 2020 : et cette crise sanitaire qui a plombé les finances et vidé la salle de ses concerts et salons divers, a en plus sérieusement questionné le modèle, déjà interrogé préalablement par l'évolution du secteur du divertissement (la précédente équipe municipale se posait presque les mêmes questions il y a deux ans) : quid de la concurrence de l'Arena ? Quand reprendront les grosses tournées, avec quels artistes ? Auront-elles encore lieu si le pouvoir d'achat baisse suite à la crise économique, si la lutte contre le réchauffement climatique impose moins de mouvements de stars accompagnées de plusieurs semi-re

Continuer à lire

Dessine moi le Pilat

Découvertes en famille | Deux nouvelles éditions viennent mettre en images notre fameux Pilat. Tout d'abord A la découverte de la nature du Pilat, un 32 pages qui permet aux (...)

Nicolas Bros | Lundi 14 décembre 2020

Dessine moi le Pilat

Deux nouvelles éditions viennent mettre en images notre fameux Pilat. Tout d'abord A la découverte de la nature du Pilat, un 32 pages qui permet aux familles de découvrir les trésors de faune et de la flore pilatoises, avec l'appui de connaissances naturalistes expliquées et des dessins réalisés par l'illustratrice Adeline Avril. Parallèlement, on peut offrir un joli carnet de coloriages conçu par une autre dessinatrice locale, Armelle Drouin. Colorie la nature du Parc naturel régional du Pilat constitue un petit livret de 10 doubles-pages où l'on met en couleur les principales espèces qu'on croisera lors des prochaines balades dans cet écrin naturel hors pair. A la découverte de la nature du Pilat et Colorie la nature du Parc naturel régional du Pilat, aux éditions du Parc naturel régional du Pilat. En vente dans les offices du tourisme du Pilat et sur leur boutique en ligne

Continuer à lire

Le Rhino reporte une partie de sa prog'

Festival jazz | Devant les difficultés liées à l'accueil de jauges réduites à 1 000 personnes et que « la quasi-totalité de l'équipe du festival, à l'exception de deux personnes (...)

Nicolas Bros | Lundi 28 septembre 2020

Le Rhino reporte une partie de sa prog'

Devant les difficultés liées à l'accueil de jauges réduites à 1 000 personnes et que « la quasi-totalité de l'équipe du festival, à l'exception de deux personnes testées négatives, est en quarantaine soit pour positivité ou cas contact en cours de test », le festival Rhino Jazz a décidé de reporter une partie des concerts prévus du 2 au 20 octobre. Voici donc la liste des concerts maintenus : - A POLYLOGUE FROM SILA – Château du Rozier – Feurs – 2 octobre – 0477286609 - PAUL LAY TRIO – Maison de la Culture – Firminy – 7 octobre – 0477100777 - STOCHELO ROSENBERG TRIO – La Passerelle – Saint Just Saint Rambert – 8 octobre – 0477556551 - LUCAS SANTTANA SOLO – Le Quarto – Unieux – 10 octobre – 0477403080 - UMLAUT BIG BAND – Théâtre de la Renaissance – Oullins – 13 octobre – 0472397491 - GRIO – Théâtre de la Renaissance – Oullins – 14 octobre – 0472397491 - GAËL HORELLOU SEPTET – Salle Jeanne d'Arc – Saint-Étienne – 14 octobre – administration@gagajazz.com Concerts reportés : - Le Grand Barouf Du Rhino à la Grande Usine Créative – Cité du Design – Saint-Étienne / Re

Continuer à lire

Haut et fort

Chanson & éloquence | S’exprimer et argumenter en public est un exercice très délicat. Le projet Hauts Parleurs mené par la MJC de Rive-de-Gier et le Théâtre Couzon donnent chaque (...)

Nicolas Bros | Mercredi 4 mars 2020

Haut et fort

S’exprimer et argumenter en public est un exercice très délicat. Le projet Hauts Parleurs mené par la MJC de Rive-de-Gier et le Théâtre Couzon donnent chaque année la possibilité aux jeunes de plus de 8 ans de se frotter à cette activité. Stages intensifs de préparation et rendus publics sont au programme jusqu’au challenge final le 4 avril à la salle Jean Dasté. Mais avant cela, une grosse soirée est prévue le samedi 21 mars avec le concert de CharlÉlie Couture, parrain officiel de l’édition 2020. L’occasion pour ce chanteur-peintre-poète de distiller le blues délicat de son 23e album, sorti en 2019 et intitulé Même pas sommeil, après l'avoir déjà fait au Théâtre de Roanne le 11 mars. CharlÉlie Couture, samedi 21 mars à la salle Jean Dasté à Rive-de-Gier

Continuer à lire

Bloody hell

Blues/soul | Après un concert remarqué au Château du Rozier le mois dernier à Feurs, Jessie Lee et ses quatre alchimistes seront de nouveau en terres ligériennes pour mettre (...)

Niko Rodamel | Mercredi 4 décembre 2019

Bloody hell

Après un concert remarqué au Château du Rozier le mois dernier à Feurs, Jessie Lee et ses quatre alchimistes seront de nouveau en terres ligériennes pour mettre le feu au temple pélussinois du blues. Après une première formule, en duo, née en 2011 de la rencontre entre la chanteuse et le guitariste Alexis Didier, il faudra attendre quelques années pour que le groupe prenne enfin sa forme définitive. Laurent Cokelaere (basse), Julien Audigier (batterie) et Laurian Daire (claviers) rejoignent alors le binôme originel pour fonder un solide combo et développer sa propre identité. Exit les reprises, les compositions originales constitueront dorénavant l’essentiel d’un répertoire qui va résonner aux six coins de l’hexagone. En 2018 sort un premier EP, éponyme. Jessie Lee & The Alchemists y grave pour l’éternité son puissant cocktail (tendance molotov) de blues, de soul et de rock : onze titres plutôt couillus et une superbe couverture sur laquelle la chevelure rougeoyante de la belle Jessie envahit tout l’espace. Jessie Lee & The Alchemists, vendredi 13 décembre à 20h30, Hall Blues Club à Pélussin

Continuer à lire

L’attablé du coin

Créations | Le festival Roanne Table Ouverte invite les créateurs du collectif d'artisans stéphanois l’Atelier du Coin à exposer dans un lieu atypique. L’occasion de (...)

Niko Rodamel | Mardi 1 octobre 2019

L’attablé du coin

Le festival Roanne Table Ouverte invite les créateurs du collectif d'artisans stéphanois l’Atelier du Coin à exposer dans un lieu atypique. L’occasion de redécouvrir le travail de Malika Ameur, Marie Eve Ginhoux, Sandra Coelho, Maud Salançon, Jean-François Bazzara, Marie Dubois, MatTim, Laurence Pasero ou Florie Keller. La Savonnerie du Pilat sera également présente aux côtés d’un invité-bonus, l'ébéniste Jean Sylvain Masse. À Table 2 par L’Atelier du Coin, jusqu'au 10 novembre, salle d’exposition de La Cure à Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire

Continuer à lire

L'Âme Cartusienne

Festival classique | Sainte-Croix-en-Jarez est un lieu magique. Classée parmi les plus beaux villages de France, cette commune unique abrite la célèbrissime Chartreuse de (...)

Nicolas Bros | Mardi 3 septembre 2019

L'Âme Cartusienne

Sainte-Croix-en-Jarez est un lieu magique. Classée parmi les plus beaux villages de France, cette commune unique abrite la célèbrissime Chartreuse de Sainte-Croix-en-Jarez. Chaque mois de septembre, on entend résonner des notes célestes au coeur de l'église. Ce sont celles des Musicales de Sainte-Croix-en-Jarez, un festival qui fête en septembre ses 34 ans d'existence. Pour cette édition, c'est un programme intitulé Du souffle à l'âme que propose François Sauzeau, son directeur musical, avec trois concerts possédant chacun une thématique propre. Tout d'abord, une orientation autour des instruments à vents avec la présence de l'ensemble à vents de l'ONL (Orchestre National de Lyon) qui présentera des oeuvres inédites telle que le Dixtuor pour vents en ré, opus 14 d'Enesco ou l'Ouverture de Coriolan de Beethoven. Les Cordes seront mises à l'honneur le dimanche suivant avec le retour du Quatuor Wassily, qui était en fil rouge lors de l'édition 2018. Enfin, ce seront les voix qui prendront le relais dimanche 29 septembre mais pas n'importe lesquelles puisque ce seront celles de l'Ensemble Tarentule, spécialisé dans la musique polyphonique a cappella. Les quatres chanteurs s

Continuer à lire

Portrait d'une ville plus propre

ARTS | 16 clichés qui dressent le portrait d'une ville au travers de ceux qui travaillent à la rendre plus propre. Le photographe Brice Leclert a reçu carte (...)

Antoine Desvoivre | Lundi 24 juin 2019

Portrait d'une ville plus propre

16 clichés qui dressent le portrait d'une ville au travers de ceux qui travaillent à la rendre plus propre. Le photographe Brice Leclert a reçu carte blanche de la part du conseil municipal de Rive de Gier et de son maire Jean-Claude Charvin, pour illustrer le "plan propreté renforcé" mis en place par la mairie. Rive de Gier, des hommes, un autre regard, un hommage rendu aux agents du service d'aménagement et cadre de vie dont le travail, trop souvent oublié, est ici magnifié par l'oeil de l'artiste. Exposition photo Rive de Gier, des hommes, Un autre regard, par Brice Leclert au Jardin des Plantes à Rive-de-Gier jusqu'au 28 juin + temps fort du marché des arts de l'Union des commerçants "Les rues de Rive" le 29 juin

Continuer à lire

Saint-Chamond voit grand

Nouveau lieu | À l'heure où nous écrivons ces quelques lignes, le club de basket de Saint-Chamond basket vallée du Gier est peut-être en passe de réaliser son objectif : une (...)

Nicolas Bros | Mardi 4 juin 2019

Saint-Chamond voit grand

À l'heure où nous écrivons ces quelques lignes, le club de basket de Saint-Chamond basket vallée du Gier est peut-être en passe de réaliser son objectif : une accession en Jeep Elite (1ère division nationale). Seule condition, battre l'équipe de Nancy chez elle... Cette montée serait synonyme de poursuite d'une progression entamée il y a quelques années et qui a fait de Saint-Chamond une ville qui compte sur la carte du ballon orange, au même titre que peut l'être Roanne. Afin d'accompagner ce développement exponentiel, Saint-Chamond va se doter d'une nouvelle salle d'ici à début 2022. Cette nouvelle Arena omnisports sera composée de deux salles : une principale pouvant accueillir 3821 spectateurs en configuration basket-ball (dont 682 places VIP, 36 places PMR, 20 places commentateurs-médias) et une la salle annexe allant jusqu'à 300 spectateurs. Avec un budget de construction annoncé de 30 millions d'euros TTC répartis entre Saint-Étienne Métropole, la région Auvergne Rhône-Alpes, le département de la Loire et la Ville de Saint-Chamond, la nouvelle enceinte en forme d'ellipse est destinée également à accueillir des rencontres notamment de handball. « Il s’agit là d’un véri

Continuer à lire

Femmes en scène

ARTS | C’est lors de ses études aux beaux-arts de Tourcoing que Laurence Verrier a découvert son sujet, l'humain, ainsi que son médium de (...)

Niko Rodamel | Mardi 5 février 2019

Femmes en scène

C’est lors de ses études aux beaux-arts de Tourcoing que Laurence Verrier a découvert son sujet, l'humain, ainsi que son médium de prédilection, la photographie. Travaillant principalement auprès des femmes de tous âges, la photographe capte la part indicible de l’être, laissant le corps raconter la personne qui l’habite. À travers la série protéiforme Les tribulations de Géraldine qu’elle développe depuis plusieurs années, l’artiste met en scène la comédienne et danseuse Géraldine Berger dans des scénarios décalés, à la croisée de la réalité ordinaire et d’un monde intérieur onirique. A travers l’image fixe, la vidéo et toute une collection d’objets, les deux artistes rendent ainsi hommage à cette faculté qu’ont les femmes de vivre deux réalités dans le même temps. Une installation à découvrir durant tout le mois de février à la MJC de Rive-de-Gier. Le vendredi 8 février, à 15h et 20h30 au théâtre Couzon, Laurence Verrier donnera également, avec Isabelle Almeras-Heyraud, une représentation du spectacle Attention, une femme créative peut en cacher une autre. Les Tribulations de Géraldine de Laurence Verrier, à la MJC de Riv

Continuer à lire

En pleine lumière

Vitraux | Henri Guérin et Le Corbusier ont eu en commun le fait d’avoir placé l’un comme l’autre la lumière au centre de leurs préoccupations artistiques. La (...)

Niko Rodamel | Mardi 4 décembre 2018

En pleine lumière

Henri Guérin et Le Corbusier ont eu en commun le fait d’avoir placé l’un comme l’autre la lumière au centre de leurs préoccupations artistiques. La Ville de Firminy avec le Site Le Corbusier ainsi que le village de Sainte-Croix-en-Jarez rendent hommage, dix ans après sa disparition, au prolifique créateur que fut le peintre-verrier. Henri Guérin a en effet laissé derrière lui une œuvre riche de plusieurs centaines de vitraux, de nombreux dessins à la gouache ou à l’encre de Chine, de tapisseries ou encore de textes. L’exposition Lumière(s) se joue en trois temps et trois lieux. Une double-exposition vient prolonger le premier volet que fut Le chemin de croix, mettant en avant les différents chemins esthétiques empruntés par l’artiste. Les salles basses de l’Église Saint-Pierre abritent le programme Patience de la main, tandis que la troisième partie du triptyque, Paysages notre berceau, prend place au sein même de la Chartreuse de Sainte-Croix-en-Jarez. Visites guidées, projections et ateliers sont proposés jusqu’au 3 mars aux visiteurs pour qui l’accès libre aux expositions ne suffirait pas. Henri Guérin, Lumière(s)

Continuer à lire

Là-bas, là-bas, dans la montagne...

Festival classique | Les Musicales de Sainte-Croix-en-Jarez n'en finissent pas de ravir le chartreux, ses ermitages, ses visiteurs, tutoyant les étoiles, élevant l'âme, (...)

Alain Koenig | Mardi 4 septembre 2018

Là-bas, là-bas, dans la montagne...

Les Musicales de Sainte-Croix-en-Jarez n'en finissent pas de ravir le chartreux, ses ermitages, ses visiteurs, tutoyant les étoiles, élevant l'âme, toujours. L'édition 2018 entend semondre un triumvirat de rêve : Schumann, Schubert et l'indispensable Wolfgang. Le programme invite paradoxalement au péché, un comble en ces lieux ; de gourmandise, naturellement. C'est avec le génial trublion que s'ouvrira l'ascension vers les cimes : la mort du "commandeur" Leopold, son père, coach fusionnel et tyrannique, point entre les lignes de la partition. On ne présente plus la deuxième partie du concert : le célébrissime Quintette pour clarinette K581, une des plus belles pages du maître "maçon" de Vienne. Puis vient le Quintette à deux violoncelles D.956 de Schubert. Ce dernier se sait condamné par le mal silencieux, et compose ces pages, un peu lunatiques parfois, mais toujours magnifiques. Enfin c'est à Schumann qu'incombe de clore l'escalade spirituelle. Le rayonnant Quatuor en la mineur Op.41 invite à un apaisement bienvenu, tandis que le Quintette avec piano en mi bémol majeur Op.44, créé avec sa musicienne d'épouse Clara au piano, nous invite au vo

Continuer à lire

La musique de maintenant

Festival musique contemporaine | L'EOC (Ensemble Orchestral Contemporain) sévit depuis 25 ans dans la région et au-delà, en proposant un répertoire de qualité autour de la musique (...)

Nicolas Bros | Mardi 3 octobre 2017

La musique de maintenant

L'EOC (Ensemble Orchestral Contemporain) sévit depuis 25 ans dans la région et au-delà, en proposant un répertoire de qualité autour de la musique contemporaine. Dirigée par le chef appelou Daniel Kawka, cette formation se lance dans un nouveau projet inédit : un nouveau festival dédié aux musiques contemporaines françaises, intitulé Maintenant Musiques !. Se déroulant du 23 novembre au 2 décembre entre Saint-Étienne, Roche-la-Molière, Rive-de-Gier et Firminy, cet événement permettra aux spectateurs de découvrir 15 œuvres de compositeurs tels que Debussy, Jünger, Mantovani, Schoeller, Jakubowski ou Gaussin. Festival Mainteant Musiques ! du 23 novembre au 2 décembre à Saint-Étienne, Roche-la-Molière, Rive-de-Gier et Firminy

Continuer à lire

Rive-de-Gier veut redorer son blason

Rive Music Festival | La Ville de Rive-de-Gier souhaite changer son image. Pour cela, plusieurs actions ont été lancées la semaine dernière. Outre le programme Rive-de-Gier 2028 (...)

Nicolas Bros | Mardi 11 juillet 2017

Rive-de-Gier veut redorer son blason

La Ville de Rive-de-Gier souhaite changer son image. Pour cela, plusieurs actions ont été lancées la semaine dernière. Outre le programme Rive-de-Gier 2028 qui prévoit un programme complet de renouvellement urbain afin d'insuffler à son centre-ville une nouvelle dynamique. Le corolaire de cette annonce est la mise en place d'un nouveau rendez-vous musical populaire et festif sur la place del aLibération ce 13 juillet : le Rive Music Festival. En partenariat avec la station NRJ, la ville accueillera Joachim Garraud (ex-producteur de David Guetta), Sound of Legend et Oddyssey pour un "live" gratuit. « L'idée est de reconquérir le centre-ville en faisant plus qu'un simple animation "classique" tout en permettant un changement d'image pour notre centre-ville, assure Serge Chmielarz de la Direction des animations, de la culture et des sports. Nous avons souhaité remonter une soirée électro-pop populaire et "mainstream" pour attirer le maximum de personnes. Notre objectif se situe entre 5 000 et 8 000 personnes. » Ce nouvel événement rappelle les soirées que la ville organisati il y a quelques années avec la station Radio Scoop et pour lesquelles jusqu'à 20 000 spect

Continuer à lire

De Sainté à la mer à pied

Sortie | Reliant jadis Saint-Étienne à Avignon, en traversant les départements de la Loire, de l'Ardèche, du Gard et du Vaucluse, le chemin de Grande Randonnée 42 (...)

Nicolas Bros | Mercredi 30 novembre 2016

De Sainté à la mer à pied

Reliant jadis Saint-Étienne à Avignon, en traversant les départements de la Loire, de l'Ardèche, du Gard et du Vaucluse, le chemin de Grande Randonnée 42 (GR42) a été peu à peu oublié. Surtout par le manque de balisage et d'entretien. Le lancement d'un nouveau topoguide consacré à ce chemin en cette fin d'année, marque son renouveau. Partant désormais de la gare de Châteaucreux, le GR42 emmène le randonneur en 20 jours et 452 km jusqu'au Grau-du-Roi (Hérault). Du Pilat à la Méditerranée par les Balcons du Rhône, éd. FF Randonnée, 1ère édition - 10/2016, 144 pages

Continuer à lire

Sainte-Croix et la bannière

MUSIQUES | Le féminisme de nos bisaïeules trouve désormais ses combats dans les niches artistiques jadis délaissées. La musique au féminin, thème des « Musicales » (...)

Alain Koenig | Mardi 6 septembre 2016

Sainte-Croix et la bannière

Le féminisme de nos bisaïeules trouve désormais ses combats dans les niches artistiques jadis délaissées. La musique au féminin, thème des « Musicales » cette année, est une occasion de plus de restaurer le statut de la femme dans une histoire de la musique, marquée du sceau d'un patriarcat millénaire. On redécouvrira que Fanny Mendelssohn fut injustement écartée au profit de Félix, son frère, ou que Nadia et Lili Boulanger furent de grandes musiciennes et pédagogues. On revisitera l'intimité troublante du couple George Sand-Frédéric Chopin, par le truchement d'un concert-lecture. Enfin, Marie-Laure Teissèdre, ayant baptisé tout simplement son chœur de femmes de ses initiales (Emelthée et non Amalthée), dirigera un répertoire exclusivement féminin. Tous les interprètes seront... des femmes. L'enjeu est-il encore d'actualité en 2016 ? N'est-il pas plus urgent d'engager le combat contre une logorrhée machiste oppressive émergente, prosélyte du sacrifice, et de celui de "la femme" en préambule? AK Les Musicales de Sainte-Croix, les 11, 18 et 25 septembre 2016, à Sainte-Croix-en-Jarez

Continuer à lire

Le nouveau directeur du Fil est...

MUSIQUES | ... Thierry Pilat, désormais ex-responsable du pôle diffusion et de la programmation de la Salle des Musiques ACtuelles de Saint-Étienne. Une période de (...)

Nicolas Bros | Mercredi 29 juin 2016

Le nouveau directeur du Fil est...

... Thierry Pilat, désormais ex-responsable du pôle diffusion et de la programmation de la Salle des Musiques ACtuelles de Saint-Étienne. Une période de recrutement avait été engagée par la Limace (association en charge de la gestion du lieu dans le cadre d'une Délégation de Service Public, qui sera renouvelée dans deux ans) afin de remplacer Olivier Colin, directeur du site depuis sa création le 31 janvier 2008. Quarante-huit candidatures avaient été reçues suite à la première offre d'emploi parue. Il aura fallu une seconde session d'envois de Curriculum Vitae afin de déterminer le nom du futur directeur de la salle. Thierry Pilat, 52 ans, avait auparavant été à l'initiative de la salle lyonnaise du Ninkasi Kao à Gerland, où il avait œuvré pendant neuf ans à la programmation. Il travaille au Fil depuis son lancement. « La structure a été très bien gérée jusqu'à aujourd'hui et a rempli ses trois missions : la diffusion, l'accompagnement d'artistes et la médiation culturelle » explique l'intéressé. « Mon envie première sera d'améliorer davantage le travail effectué ici, en utilisant toutes nos forces et en allant dans l'orientation souhaitée par le collecti

Continuer à lire

Truffaz survole l’Afrique

MUSIQUES | Le trompettiste Erik Truffaz sera de passage à Rive-de-Gier le 9 avril pour défendre son nouveau projet, dont est issu un CD plein d’africanité grâce à la présence lumineuse de la chanteuse malienne Rokia Traoré. Niko Rodamel

Niko Rodamel | Mardi 5 avril 2016

Truffaz survole l’Afrique

Quel artiste, quel musicien n’a-t-il pas connu sa période africaine ? Déjà Gainsbourg ou Nougaro et plus tard Peter Gabriel (pour ne citer qu’eux), ont en leur temps puisé dans la palette rythmique et mélodique du continent noir, pour renouveler leurs arrangements, et se relancer le temps d’un ou deux albums… Terre de toutes les origines (et pas seulement en termes artistiques bien sûr), l’Afrique continue d’inspirer le reste du monde musical. Le trompettiste Erik Truffaz aura attendu de préparer son dix-neuvième album pour donner à de nouvelles compositions une franche couleur africaine. Souvent étiqueté jazzman de façon restrictive, on connaît les nombreux autres univers auxquels le musicien s’est frotté jusqu’ici, du rock au rap en passant par le funk ou encore les musiques électroniques. Lors de son dernier passage dans la Loire en 2009, le trompettiste partageait le devant de la scène avec le beat boxeur et rappeur Sly Johnson. Préférant dire qu’il joue de la pop instrumentale plutôt que du jazz, le musicien a régulièrement joué aux côtés de différentes voix comme celles de Christophe, Rodolphe Burger, Ed Harcourt ou encore Sophie Hunger. Après une première

Continuer à lire

La radio, tout là-haut

SCENES | Voilà un projet pour le moins inédit. Radio Jasserie, lancé par notre confrère, journaliste de France Bleu, Julien Trambouze et Adela Coman (en charge de la (...)

Nicolas Bros | Mercredi 9 mars 2016

La radio, tout là-haut

Voilà un projet pour le moins inédit. Radio Jasserie, lancé par notre confrère, journaliste de France Bleu, Julien Trambouze et Adela Coman (en charge de la scénographie et des costumes), est un spectacle un peu particulier. Ponctué d'interviews, d'interventions musicales et de reportages sur les tranches de vie locale, ce " spectacle radiophonique " va transformer la célèbre Jasserie du Pilat en studio de radio, mais dans un style "ORTF" rétro avec costumes d'époque et accessoires. Même si le spectacle ne sera pas retransmis en direct, ce projet est un événement unique dans la région. Une vraie-fausse émission qui mettra l'histoire de la Jasserie ainsi que les valeurs histoires locales, d'une manière décalée et conviviale, avec les interventions de Georges Masson, Michal Achard, Eric Perrin et Gil Chovet. NB Radio Jasserie, vendredi 11 mars à 21h, à l'auberge de la Jasserie au Bessat

Continuer à lire

La Chartreuse de Charme

MUSIQUES | Le mélomane, assoiffé de spiritualité, gagnera son élévation ce mois-ci, en marchant sur les chemins du monastère chartreux de Sainte-Croix-en-Jarez. Autour du (...)

Alain Koenig | Mardi 1 septembre 2015

La Chartreuse de Charme

Le mélomane, assoiffé de spiritualité, gagnera son élévation ce mois-ci, en marchant sur les chemins du monastère chartreux de Sainte-Croix-en-Jarez. Autour du thème "L'esprit du chant", les Musicales de Sainte-Croix se déploient cette année sur trois dimanches, durant lesquels la fine fleur du chant rhônealpin viendra baguenauder autour des ermitages. L'Ensemble Tarentule, tout d'abord, vaut à lui seul l’ascension du Pilat, d'autant plus qu'il s'adonnera à son répertoire de prédilection: la musique a cappella de la Renaissance et ses trésors. L'Octuor de l'Orchestre National de Lyon et ses quatre solistes proposeront leur vision du très sombre Octuor à vent en ut mineur KV.388 de Mozart. L'oeuvre témoigne de l'engouement de l'époque pour une formation dont le répertoire comporte, certes, des œuvres originales, comme les sérénades de Mozart, mais qui, depuis la création de l'Harmonie Impériale par Joseph II, permettaient, bien avant l'invention du MP3 de rejouer des transcriptions d'airs que fredonnait le passant viennois, comme les opéras ou les symphonies. De talentueux chanteurs lyonnais, dont l'excellent Paul-Henry

Continuer à lire

Aux confins des lueurs sonores

MUSIQUES | Musiques persanes, séfarades, kurdes, ... voici quelques unes des cultures se mariant dans le spectacle Yakinthé de la formation de musiques (...)

Marlène Thomas | Mardi 2 juin 2015

Aux confins des lueurs sonores

Musiques persanes, séfarades, kurdes, ... voici quelques unes des cultures se mariant dans le spectacle Yakinthé de la formation de musiques anciennes Canticum Novum. Isabelle Courroy, joueuse de flûtes kaval (flûtes de tradition pastorale jouées dans toute l’Europe Orientale et l’Anatolie), sera en leur compagnie lors du 7ème Festin Musical, le 14 et 17 juin à Sainte-Croix-en-Jarez. L'occasion de découvrir un trio né du désir de poursuivre l'aventure du spectacle L'immobile voyage où Isabelle Courroy s'illustrait aux côtés de la musicienne iranienne-kurde Shadi Fathi. Gülay Hacer Toruk au chant vient parfaire ce tandem, apportant avec elle son influence turque. Isabelle Courroy évoque des «rencontres humaines et de répertoires» enrichissantes, facilitées par une esthétique musicale proche. «À une certaine époque, toutes ces cultures vivaient dans les mêmes quartiers et se croisaient beaucoup» explique la flûtiste. Ce spectacle conte la vie de Yakinthos, un jeune homme aimé des dieux Apollon et Zéphyr, à la lueur des sons chauds et lancinants des mélodies turques, persanes, arméniennes, kurdes et grecques.

Continuer à lire

Novaciéries, une ville dans la ville

CONNAITRE | Situé dans le cœur de ville de Saint-Chamond, Novaciéries est l’un des plus gros projets de réhabilitation de Saint-Étienne Métropole. L’ancien site de GIAT industrie s’étale sur 45 hectares. Pascal Premillieu, responsable du service aménagement opérationnel de Saint-Étienne Métropole explique le projet. Propos recueillis par Florence Barnola.

Florence Barnola | Mardi 31 mars 2015

Novaciéries, une ville dans la ville

Qu’était à l‘origine le site Novaciéries ? Les Forges et Aciéries de la Marine de Saint-Chamond sont la plus grosse partie de l’histoire industrielle du site. Au milieu du XIXe siècle, c’était une entreprise très importante connue presque au niveau mondial. Elle fabriquait d’abord des blindages pour faire des coques de cuirassiers puis s’est spécialisée dans l’industrie de l’armement jusqu’après la deuxième guerre mondiale. Le site a connu par la suite des restructurations successives. Une fusion d’entreprises a donné lieu à la naissance de Creusot Loire, l’aventure a duré une trentaine d’années. Enfin, il y a eu GIAT Industrie qui a fabriqué des véhicules blindés entre 1985 et 2005. Comment le projet Novaciéries est-il né ? Dès que les pouvoirs publics ont su que GIAT allait fermer, les premières réflexions ont été engagées pour récupérer le site et envisager un projet de transformation assez important. Il est situé en pleine ville aujourd’hui ce qui n’était pas le cas au XIXe siècle. Très vite, il a été question de récupérer une partie du site industriel pour le transformer en secteur à vocation urbaine. Les études ont

Continuer à lire

La Route de Babel

MUSIQUES | Après la tournée "Toboggan", Jean-Louis Murat poursuit sa route avec l'excellente formation post-folk clermontoise The Delano Orchestra. Il sera de passage dans la Loire, à Rive-de-Gier pour présenter le foisonnant double-album "Babel" paru fin 2014. Stéphane Duchêne

Stéphane Duchêne | Mardi 3 mars 2015

La Route de Babel

Lors d'un entretien réalisé en mars 2013 avec Murat pour la sortie de Toboggan, le Bourboulien nous confiait son ras-le-bol des automatismes inhérents à l'enregistrement en groupe. Raison pour laquelle il s'était alors isolé pour donner naissance à un disque comme patiné par cent ans de solitude, pour ne pas dire cent hivers éternels. Un Toboggan si vertigineux qu'on ne pouvait qu'acquiescer à ce «caprice» muratien.. Mais le grand amateur de football – celui d'avant, celui des fougueux avants cavalant cheveux au vent – n'est, on le sait, avare ni de contre-pieds, ni de coups du foulard. Et c'est en changeant radicalement de tactique (ou, comme on dit aujourd'hui, d'animation offensive) qu'il a accouché les chansons du successeur de Toboggan, s'offrant non seulement un groupe, mais en plus pas le moins fourni – six membres solides comme des rocs : The Delano Orchestra, chef de file de la

Continuer à lire

Princesse de gouaille

MUSIQUES | Accordéon en bandoulière, chansons aux paroles fleuries et chaleur humaine, la Suissesse Yoanna est une artiste hors des sentiers battus. Avec son troisième album "Princesse", elle continue son voyage musical avec sa gouaille caractéristique en passant en fin de mois à Rive-de-Gier. Nicolas Bros

Nicolas Bros | Mardi 3 février 2015

Princesse de gouaille

Lorsque l'on voit chanson française avec accordéon, un furieux a priori monte en nous à la rédaction (ce n'est pas bien, nous vous l'accordons...) et une irrésistible envie de fuir nous prend au cou. Pourtant, il n'y a pas de raison de s'écarter si rapidement d'un style. Qui sait, peut-être avons-nous subi un "trauma-guinguette" généralisé ? Cela dit, lorsque l'on approche une oreille près du travail de la Suissesse Yoanna, on se rend compte de notre bêtise initiale. Cette auteur-interprète possède un côté nature et sincère que l'on avait déjà ressenti dans ces deux premiers albums Moi Bordel ! et Un peu brisée. Fin 2014, elle a sorti son troisième opus, sobrement intitulé Princesse. Empruntant avidement les routes du jazz, du hip hop et de la chanson, les titres de Yoanna possèdent la force d'attirer à elle. Gouaille tenante, artisanal jusqu'à l'autoprod', ce nouvel album contient de l'émotion à revendre mais toujours colorée par les textes ciselés de la Genevoise. Car ses paroles sont franches, teintées d'honnêteté, où transparaissent les fêlures que la vie peut laisser sur les âmes. Franc parler à toute épreuveCette fa

Continuer à lire

Un 31 avec la Ballade de Comedy Nils'on

CONNAITRE | Si vous avez encore un peu de force après avoir ingurgité soit avec délice soit avec regret, la sempiternelle dinde aux marrons de grand'maman, on remet le (...)

Nicolas Bros | Lundi 2 décembre 2013

Un 31 avec la Ballade de Comedy Nils'on

Si vous avez encore un peu de force après avoir ingurgité soit avec délice soit avec regret, la sempiternelle dinde aux marrons de grand'maman, on remet le couvert une semaine pile-poil après Noël avec la Saint-Sylvestre. Mais là, vous vous dites "y'en a vraiment marre des réveillons du 31 classiques". C'est vrai, le Champagne, même avec modération, ça devient vite redondant... Mais heureusement, il existe des soirées différentes. Il est rare que nous parlions d'humour dans le Petit Bulletin. Certes, vous allez me dire, nous ne sommes peut-être pas les mieux placés pour cela. Cependant, pour un 31 décembre, on peut se permettre de s'enticher du noeud pap' en pied-de-poule et de se lâcher un peu. Mettons donc le cap sur une soirée-réveillon organisée du côté de Rive-de-Gier et de l'Imprimerie Théâtre en l'occurence. Angolais d'origine, adopté à 9 ans et débarqué à Nantes à 15, Nilson José est aujourd'hui un jeune humoriste en verve. Après avoir présenté son dernier spectacle Le Journal d'Amélie le 9 novembre dernier dans cette même salle, il revient avec son one-man-show précédent Affaires de Famille où il se moque avidement mais avec bienveillance

Continuer à lire