L'Aven d'Orgnac et autres grottes

Nadja Pobel | Mercredi 8 avril 2015

Photo : J.M. André


L'Ardèche regorge de témoignages de la Préhistoire. À quelques encablures de la Caverne du Pont d'Arc, le site de l'Aven d'Orgnac abrite ainsi non seulement la célèbre grotte découverte en 1935, mais aussi une cité historique avec un parcours allant du Paléolithique moyen au Premier âge du fer (de – 350 000 à – 750 ans).

Complémentaire de celle de Pont d'Arc, la cavité, d'une profondeur de 121 mètres maximum, n'a pas été ornée par les hommes et se visite donc librement. Sur vingt hectares et sous des plafonds ahurissants de 55 mètres de hauteur (autant que les chutes du Niagara), c'est un véritable chef-d'œuvre de la nature qui vous y attend. Pour les plus passionnés, il est possible d'aller au-delà de la classique visite touristique (1h, 700 marches à descendre, mais remontée en ascenseur) avec des randonnées souterraines de 3h à 8h dans les profondeurs de la terre, où certaines concrétions affichent même cent millions d'années de formation géologique au compteur !

Les grottes ont, d'une manière générale, le vent en poupe en ce début de printemps, puisque se tiendra le week-end des 11 et 12 avril la deuxième édition des Journées nationales des grottes de France. L'Aven d'Orgnac fait bien sûr partie de ce programme dont les bénéfices seront reversés à l'Association Enfants de la Lune – qui vient en aide aux enfants atteints de Xeroderma Pigmentosum, maladie de peau provoquant une hypersensibilité au soleil, et sera présente à l'Aven. Á cette occasion, les divers sites participants accueilleront ateliers, concerts et expositions. La région Rhône-Alpes en répertorie neuf, l'Ardèche étant particulièrement bien dotée avec, outre l'Aven d'Orgnac et Chauvet, La Madeleine, la Forestière, Marzal et Saint-Marcel.

Grand site d'Aven d'Orgnac (Ardèche)

Journées nationales des grottes touristiques
Samedi 11 et dimanche 12 avril

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Pop céleste au Plateau

Festival musiques actuelles | Le festival Oh Plateau a fait volte-face, et tant mieux. D'abord annulé pour cet été 2020, il se tiendra bel et bien les 25 et 26 juillet du côté de la (...)

Nicolas Bros | Mercredi 8 juillet 2020

Pop céleste au Plateau

Le festival Oh Plateau a fait volte-face, et tant mieux. D'abord annulé pour cet été 2020, il se tiendra bel et bien les 25 et 26 juillet du côté de la Commanderie et du Lac de Devesset à la limite entre Ardèche et Haute-Loire. Côté line up, toujours une jolie orientation pop actuelle avec trois formations à suivre. Les Stéphanois de La Belle Vie sont de la partie aux côtés des Lyonnais de Johnnie Carwash et des Marseillais de Tropicold. Bonnes vibes, balades champêtres et fraîcheur du son assurés. Oh Plateau 2020, samedi 25 et dimanche 26 juillet au Lac du Devesset (Ardèche)

Continuer à lire

Cirque à l'antique

Festvial d'Alba à la Romaine | Petit village de caractère au sud de l'Ardèche, Alba-la-Romaine, la bien-nommée, accueille en juillet son traditionnel festival autour des arts du cirque où (...)

Monique Bonnefond | Mardi 2 juillet 2019

Cirque à l'antique

Petit village de caractère au sud de l'Ardèche, Alba-la-Romaine, la bien-nommée, accueille en juillet son traditionnel festival autour des arts du cirque où des artistes de renommée internationale viennent investir ce site antique exceptionnel. Cirque, théâtre, danse, musique, humour constituent un moment phare du territoire ardéchois. Festival d'Alba, du 9 au 14 juillet à Alba-la-Romaine (Ardèche)

Continuer à lire

Cordes à gogo

Cordes en ballade (Ardèche) | Cordes en ballade, 20e édition ! Toute en joie, en étonnements multiples, en convivialité : le pari initial a dépassé les espérances.

Pascale Clavel | Mardi 3 juillet 2018

Cordes à gogo

Depuis 20 ans, Cordes en Ballade est devenu une référence auprès des amoureux d’une musique exigeante, diverse et subtile. La direction artistique, menée depuis l’origine par le Quatuor Debussy, reste terriblement inventive. Douze jours de balades en Ardèche au cœur d’une programmation en forme de patchwork élégant, où chaque festivalier part à la rencontre de musiques improbables. Le Teil, Viviers, Antraigues-sur-Volane, Cruas, Alba-la-Romaine, Privas… partons flâner ! Cette 20e édition s’ouvre à la cathédrale Saint-Vincent-de-Viviers avec un hommage appuyé à Claude Debussy pour le centenaire de sa mort. Suit une programmation riche en expériences décalées : nous entrons de plain-pied dans la cuisine d’Offenbach, avec un concert de parodies d’opérettes où le Quatuor Debussy et les chanteurs solistes d’Orphéon la Compagnie Vocale s’associent pour interpréter ses plus grands tubes. Pour fêter les 20 ans du festival, le Quatuor Léonis se lâche dans un spectacle fou : Éclisse totale. Les musiciens déroulent une musique dans tous ses états, passent du rock psychédélique le plus dingue aux mélodies de Gainsbourg les plus suaves. Les mélodies irlandais

Continuer à lire

La Grotte de la Bâtie

GUIDE URBAIN | Château Renaissance aux influences italiennes unique en France, la Bâtie d'Urfé est un véritable écrin en plein coeur du Forez. Entre le sphinx en marbre (...)

Nicolas Bros | Mercredi 20 avril 2016

La Grotte de la Bâtie

Château Renaissance aux influences italiennes unique en France, la Bâtie d'Urfé est un véritable écrin en plein coeur du Forez. Entre le sphinx en marbre protégeant l'accès à l'ancienne bibliothèque, la galerie de douze colonnes remarquables ou encore l'inspiration du lieu qui a donné le premier roman français, L'Astrée écrit par Honoré d'Urfé, la Bâtie possède surtout un élément un peu fou : sa salle Rocaille. Seule grotte artificielle du XVIème siècle conservée de nos jours en France, cette pièce se caractérise par son décor composé de décors mythologiques réalisés en galets, en stalactites et en coquillages. Symbolique, cette salle Rocaille a été entièrement restaurée en 2008 et offre une vision de ce que pouvait être cette salle de fraîcheur où les multiples jets d'eau jaillissaient au beau milieu des matériaux naturels assemblés un par un et à la main par les artisans italiens et locaux. NB La Bâtie d'Urfé à Saint-Étienne-le-Molard

Continuer à lire

Plongée dans la réplique de la grotte Chauvet

ESCAPADES | Le 25 avril ouvrira la plus grande grotte reconstituée au monde : celle de Chauvet. À Vallon Pont d’Arc, en Ardèche, la cavité découverte en 1994 s’offrira enfin au visiteur ; un voyage de 36 000 années en arrière que nous avons pu faire en avant-première. Nadja Pobel

Nadja Pobel | Mercredi 8 avril 2015

Plongée dans la réplique de la grotte Chauvet

Deux fois Lascaux. La grotte nichée en Dordogne est tout simplement deux fois moins ancienne que celle découverte par des spéléologues amateurs dans les gorges de l’Ardèche en décembre 1994. Lascaux nous fait en effet remonter 18 000 années en amont quand la cavité ardéchoise est datée de 36 000 ans. Par ailleurs, si Lascaux s’est laissée envahir par les touristes (jusqu’à 1500 par jour !) entre la fin de la guerre et 1963, année d'une fermeture destinée à mettre fin à la dégradation de ses peintures rupestres – causée par l’émission de gaz carbonique des passants – il fut d'emblée hors de question de réitérer cette erreur en Ardèche, où la plus grande réplique de grotte ornée au monde voit le jour ce mois-ci. C'est précisément le 25 avril, après dix-huit mois de travaux, que le public pourra fouler ce lieu unique inauguré le 10 avril par François Hollande. Dès lors, il faudra oublier le nom de Chauvet, qui ne s’applique qu’à la grotte réelle, sise à cinq kilomètres de là et sujette à controverse (les trois découvreurs, Jean-Marie Chauvet, Eliette Brunel et Christian Hillaire, s’estimant spoliés par l’État qui en est devenu propriétaire en 1997) et retenir ce

Continuer à lire