Trouver la source du bien-être

Conférences | Dans le cadre des conférences "hors-les-murs" proposées par la radio France Inter et retransmises sur les écrans de cinéma, le journaliste et animateur Ali Rebeihi, accompagné par le psychiatre Christophe André, nous convie à l'Alhambra pour parler de bienveillance avec l'actrice Rachida Brakni et la pédiatre Catherine Gueguen. Une soirée d'échanges et de méditation pour mieux vivre tous ensemble.

Nicolas Bros | Jeudi 12 octobre 2017

Photo : Christophe André et Ali Rebeihi © Christophe ABRAMOWITZ / France Inter


Vous avez déjà dû entendre leurs voix posées et calmes. Sévissant chaque jour sur les ondes de France Inter, dans l'émission Grand bien vous fasse !, l'animateur Ali Rebeihi et le psychiatre Christophe André - grand spécialiste de la méditation en France - se lancent dans un cycle de 3 conférences autour du "vivre enesmble", décliné de leur travail quotidien. Avec pour thématique générale le "bien vivre ensemble", ces rendez-vous auront la particularité d'être retransmis en direct depuis les studios de la radio parisienne sur les écrans de nombreuses salles de cinéma à travers l'Hexagone, dont L'Alhambra à Saint-Étienne. La première conférence prévue lundi 16 octobre à 20h se concentrera sur "les bienfaits de la bienveillance" sous différents angles : en famille, à l'école ou encore au travail. Sont invitées à venir témoigner l'actrice Rachida Brakni mais également la pédiatre Catherine Gueguen. Au programme, deux heures d'échanges, de questions, d'extraits d'œuvres d'art en illustration mais également de la méditation en direct. Bref, une belle soirée pour se faire du bien.


Ali Rebeihi : « Rendre accessibles​ des conférences qui sortent du cadre de l'émission de radio »

Ali Rebeihi, journaliste et animateur sur les ondes de France Inter de l'émission Grand bien vous fasse ! (du lundi au vendredi à 10h05), passé par Télématin, Europe 1 ou encore France 4 (avec son émission Viens dîner dans ma cité), nous a accordé quelques minutes pour nous parler de ce nouveau projet connexe à son émission quotidienne en compagnie de son ami Christophe André.

Comment avez-vous réussi à imposer une émission telle que Grand bien vous fasse ! dans la grille d'une radio nationale telle que France Inter, en traitant du bien-être, de la psychologie, du développement personnel... ?
Tout simplement, après plusieurs saisons où je travaillais l'été en hebdo sur France Inter, en 2015/2016 j'ai eu la chance de tenir une émission qui s'appelait Ca va pas la tête et qui parlait de psychologie, de philosophie, de développement personnel... le matin à 9 heures. Ce format a rencontré un joli succès puisque en juillet et août 2015, nous avions réuni 1 200 000 auditeurs en audience cumulée. Nous sommes arrivés à 1 800 000 auditeurs en audience cumulée à l'été 2016. Face à ce succès, la direction a trouvé qu'il serait judicieux de lancer une nouvelle émission consacrée à ces sujets-là mais plus largement à la vie quotidienne en ouvrant donc sur les questions d'éducation, de famille, de couple, de santé, de société... C'est comme cela qu'est née Grand bien vous fasse !. De plus, une case horaire se libérait à 10h puisque Bruno Duvic, qui présentait Un jour en France, est devenu présentateur du 13h.

J'ai beaucoup d'estime pour Christophe André.

Comment avez-vous connu Christophe André ?
Je l'ai rencontré au cours d'émissions précédentes à la radio. Je crois que la première fois que je l'ai vu, c'était lorsque je présentais Ca va pas la tête ! ou peut-être avant pour l'émission Du côté de chez soi sur France Culture... Je ne me souviens plus très bien. Un jour, alors que nous avons développé de la camaraderie avant de devenir des amis, je lui ai proposé d'être chroniqueur dans Grand bien vous fasse ! C'est évidemment un grand spécialiste de la méditation mais aussi des troubles anxieux, des phobies sociales... des sujets sur lesquels il a écrit de nombreux ouvrages. J'ai trouvé chez Christophe qu'il y avait peu de hiatus ou différence entre ce qu'il professait et ce qu'il était. C'est un homme qui possède une grande humilité et une gentillesse débordante. Il suffit de le voir interagir au bureau, avec les stagiaires, l'équipe... J'ai beaucoup d'estime pour lui et je suis très heureux qu'il collabore à l'émission.

Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur ce cycle de 3 conférences autour du "bien vivre ensemble" que vous lancez conjointement avec Christophe André ?
L'idée est de développer "hors les murs" ce que nous faisons quotidiennement à l'antenne. C'est Carine Talbot, responsable des partenariats & opérations extérieures, qui a eu cette idée avec Laurence Bloch, la directrice de France Inter. Elles m'ont proposé d'être le premier producteur de la radio à gérer ce type de conférences. Je pense qu'il y aura chaque saison un nouveau producteur qui prendra le relais. J'ai répondu oui tout de suite à cette proposition. L'idée est de rendre accessibles des conférences qui sortent du cadre de l'émission de radio. Nous allons pouvoir parler de connaissances, de méditer tous ensemble dans un lieu public, ce qui n'est pas pareil que de méditer seul chez soi... C'est assez exceptionnel de faire ça. Nous apprendrons aussi beaucoup de choses. Pour la première, nous élargirons le savoir sur la bienveillance, est-ce que ça s'apprend ou pas, via l'école, dans la famille avec une grande pédiatre Catherine Gueguen ainsi que Rachida Brakni en grande témoin pour la première.

Est-ce que les thématiques et dates des deux autres conférences sont d'ores et déjà fixées ?
La deuxième se déroulera fin mars, normalement le mardi 27 mars, et sera consacrée à la gestion de nos émotions.

Les bienfaits de la bienveillance, 1ère conférence du cycle de 3 conférences autour du bien vivre ensemble avec Ali Rebeihi, Christophe André, Rachida Brakni et Catherine Gueguen, lundi 16 octobre à 20h, au cinéma Alhambra à Saint-Étienne, en direct du Studio 104 de la Maison de la radio (Paris)
Plus d'infos ici


Les bienfaits de la bienveillance

Conférence filmée depuis le Studio 104 de France Inter à Paris avec Ali Rebeihi, Christophe André, Rachida Brakni et Catherine Gueguen
Cinéma Alhambra 2 rue Praire Saint-Étienne
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Megarama change de bobine à Saint-Etienne

Salles | Après avoir racheté l’Alhambra et le Camion Rouge, le groupe Megarama a entrepris des travaux conséquents dans le premier. Tout en changeant les noms des deux cinémas stéphanois.

Nicolas Bros | Mercredi 30 juin 2021

Megarama change de bobine à Saint-Etienne

Après son rachat il y a presque une année des cinémas Alhambra (place Jean-Jaurès) et Camion Rouge (vers la place Chavanelle), le groupe Megarama de Jean-Pierre Lemoine a remis ces deux établissements à sa sauce. Si le Camion Rouge a simplement changé de nom (devenant Megarama Chavanelle) et remplacé ses bornes de caisses et logiciels, le désormais ex-Alhambra (devenu Megarama Jean-Jaurès) a lui subi de nombreux travaux. Une enveloppe de 5 millions d’euros a été investie dans le cinéma pour reprendre le hall d’accueil, les sanitaires, les salles et les sièges. D’autre part, les trois grandes salles ont été dotées de projecteurs laser alors que les écrans n’ont quant à eux pas été touchés. Avec ce grand coup de fraîcheur, cumulé à la réouverture des salles obscures, le nouveau propriétaire compte bien redonner un coup de fouet à ces deux établissements qui avaient perdu de leur superbe au fil du temps.

Continuer à lire

L'Alhambra et le Camion Rouge vendus

ECRANS | Selon le magazine Box Office Pro, Sylvie Massu exploitante des cinémas l'Alhambra (depuis 2014) et du Camion Rouge (depuis 2015) aurait trouvé un (...)

Nicolas Bros | Jeudi 2 juillet 2020

L'Alhambra et le Camion Rouge vendus

Selon le magazine Box Office Pro, Sylvie Massu exploitante des cinémas l'Alhambra (depuis 2014) et du Camion Rouge (depuis 2015) aurait trouvé un repreneur pour ces deux établissements après de nombreux mois de recherche. Il s'agirait de Jean-Pierre Lemoine, président du groupe Megarama, qui aurait confirmé ce jour le rachat des deux complexes stéphanois. Megarama, avec l'acquisition de ces cinémas, possède désormais 25 établissements en France.

Continuer à lire

Thomas VDB à Feurs en octobre

Humour | Journaliste, chroniqueur radio sur France Inter, comédien... Thomas VDB est énergique. Après le succès de son seul-en-scène Bon Chienchien, mis (...)

Nicolas Bros | Mardi 16 juin 2020

Thomas VDB à Feurs en octobre

Journaliste, chroniqueur radio sur France Inter, comédien... Thomas VDB est énergique. Après le succès de son seul-en-scène Bon Chienchien, mis en scène par Kader Aoun, il revient avec un nouveau projet qu'il présentera en avant-première du côté du Forez et plus particulièrement au Château du Rozier de Feurs le 9 et le 10 octobre 2020. Le tout avec sa fougue habituelle. Thomas VDB, nouveau spectacle en avant-première, vendredi 9 et samedi 10 octobre au Château du Rozier à Feurs Plus d'infos sur cette page

Continuer à lire

Des séances à tarifs réduits à Sainté

ECRANS | Le ciné à Sainté, ça sera 5€ à toutes les séances (hors séances spéciales et supplément 3D) du 22 juin au 30 juin 2020 dans les cinémas Alhambra, Camion et Méliès Jean (...)

Nicolas Bros | Lundi 15 juin 2020

Des séances à tarifs réduits à Sainté

Le ciné à Sainté, ça sera 5€ à toutes les séances (hors séances spéciales et supplément 3D) du 22 juin au 30 juin 2020 dans les cinémas Alhambra, Camion et Méliès Jean Jaurès. Une bonne nouvelle qui devrait en inciter plus d'un à retourner dans les salles obscures découvrir entre autres L'Ombre de Staline, Nous les Chiens, Filles de Joie ou même The Demon Inside pour les plus valeureux.

Continuer à lire

« De la radio en 3D »

Théâtre | Éteignez votre poste de radio et venez plutôt vivre la "Radio live" avec la journaliste de France Culture Caroline Gillet et ses quatre jeunes invités qui vous conteront leur histoire au micro. Un projet unique de radio sur scène, un prolongement de documentaire sonore comme vous n'en avez sûrement jamais encore vu. On vous en dit davantage.

Nicolas Bros | Mercredi 19 février 2020

« De la radio en 3D »

Créé en 2013 à Marseille, le projet Radio Live est une invention de deux journalistes du groupe Radio France, Aurélie Charon et Caroline Gillet. Après avoir été envoyées en Algérie pour réaliser une série de reportages sur la jeunesse, elles se sont vite rendues compte de tenir là un sujet qui mériterait encore davantage de mise en avant. « Nous avons rencontré de nombreux jeunes de 20 à 30 ans qui avaient la même volonté de changer les choses, explique Caroline Gillet. Nous avons eu envie d’aller plus loin que les reportages radio en transposant ce travail sur la scène avec des interventions en direct des jeunes. » Très vite, elles sont rejointes par l’illustratrice Amélie Bonnin qui sera chargée d’ « habiller » le tout avec des images, des montages vidéos reprenant des archives fournies par ces jeunes, leurs clips musicaux préférés… « Nous faisons en quelque sorte de la radio en 3D » assure Caroline. Les deux journalistes poursuivent parallèlement leurs pérégrinations dans d’autres pays d’Afrique ou d’Asie pour d’autres reportages et rencontrent au fil des années de nombreuses personnalités attachantes et parmi celles-ci des jeunes qui p

Continuer à lire

Le Camion Rouge et l'Alhambra sont à vendre

Ciné | Dans un entretien accordé à notre consœur Muriel Catalano du Progrès Saint-Étienne, l'exploitante des cinémas Alhambra et Camion Rouge de Saint-Étienne explique que ces derniers sont à vendre.

Nicolas Bros | Lundi 27 janvier 2020

Le Camion Rouge et l'Alhambra sont à vendre

C'est au cours d'un entretien réalisé par notre consoeur du Progrès, Muriel Catalano, que Sylvie Massu, exploitante des cinémas Alhambra et Camion Rouge, explique que les deux cinémas sont à vendre depuis « des années ». Et ce malgré une progression de 2% de fréquentation pour le Camion Rouge lors de la dernière année d'exploitation (avec 212 338 entrées comptabilisées) et plus de 300 000 spectateurs à l’Alhambra. Une entrevue à retrouver sur le site du quotidien à cette adresse.

Continuer à lire

Le lundi, c'est tarif réduit pour le ciné à Sainté

Cinéma | Forts du succès de l'opération "Sainté fête le cinéma", les quatre cinémas stéphanois (l'Alhambra, Le Camion Rouge, Le Méliès Jean Jaurès et le Méliès Saint-François) (...)

Nicolas Bros | Mercredi 4 septembre 2019

Le lundi, c'est tarif réduit pour le ciné à Sainté

Forts du succès de l'opération "Sainté fête le cinéma", les quatre cinémas stéphanois (l'Alhambra, Le Camion Rouge, Le Méliès Jean Jaurès et le Méliès Saint-François) s'associent à nouveau afin de proposer une opération spéciale depuis lundi 2 septembre. Tous les lundis, dans ces quatre établissements, le tarif d'une place de cinéma sera désormais de 6.90 €. L'offre est valable pour tous, pour tous les films, à toutes les séances (hors séances spéciales et supplément 3D). Une raison supplémentaire de sortir de chez soi le lundi !

Continuer à lire

La Fête du ciné prolongée à Sainté

Fête du ciné | La Fête du cinéma se déroule cette année du 30 juin au 3 juillet. Cet événement permet à toutes et tous de se rendre dans les salles obscures pour 4 euros la (...)

Nicolas Bros | Mercredi 19 juin 2019

La Fête du ciné prolongée à Sainté

La Fête du cinéma se déroule cette année du 30 juin au 3 juillet. Cet événement permet à toutes et tous de se rendre dans les salles obscures pour 4 euros la séance. À Saint-Étienne, on prolonge le plaisir jusqu'au 7 juillet du côté de l’Alhambra, du Camion Rouge, du Méliès Jean Jaurès et du Méliès Saint-François. L'événement s'appelle Sainté Fête le Cinéma avec, toujours, la place de ciné à 4 euros. 4 jours de fête supplémentaire dans les 4 cinémas stéphanois. À signaler que Le Méliès propose huit avant-premières pour l'occasion comprenant leurs six coups de coeur du Festival de Cannes 2019 (dont Lord of Chaos de Jonas Åkerlund le 30 juin, Sorry We Missed You de Ken Loach le 2 juillet ou encore J'ai Perdu Mon Corps de Jérémy Clapin le 6 juillet ainsi que deux films musicaux. Programmation complète de la Fête du Cinéma et de Sainté fête le Ciné à retrouver sur le site du Méliès et sur le site de l'Alhambra/Camion Rouge

Continuer à lire

Le plein de bonnes ondes

Conférence | « Le miracle de la vie n'est pas de marcher sur l'eau ou sur le feu mais de marcher sur Terre » explique Thich Nhat Hanh, moine bouddhiste vietnamien. (...)

Nicolas Bros | Mercredi 27 mars 2019

Le plein de bonnes ondes

« Le miracle de la vie n'est pas de marcher sur l'eau ou sur le feu mais de marcher sur Terre » explique Thich Nhat Hanh, moine bouddhiste vietnamien. C'est bien en cela que la méditation de pleine conscience peut nous aider. Cette pratique de plus en plus médiatique et en vogue vise à nous recentrer en nous invitant « à être » tout simplement. Ce jeudi 28 mars, Le Petit Bulletin est heureux de s'associer au comité Loire de la Ligue contre le cancer pour présenter une conférence dans les locaux du siège Casino à Saint-Étienne, en partenariat avec le Crédit Agricole Loire Haute-Loire. Intitulée La méditation de pleine conscience au cœur de la société, cette séance verra l'intervention d'une part d'Olivier Raurich, enseignant, conférencier et auteur, neuroscientifique de renom et de Dat Phan Angevin, formateur international dans le monde de l'entreprise ou de la santé depuis plus de 20 ans. Ce dernier dirige d'ailleurs les Cèdres Bleus à La Séauve sur Semène, un lieu unique pour se ressourcer. Cette soirée sera l'occasion de découvrir les origines de la méditation de pleine conscience, de revenir sur son côté laïque, ses évolutions, ses utilisations ma

Continuer à lire

Retour sur le Jupiter Show de Saint-Étienne

SCENES | L'équipe de l'émission Par Jupiter ! de France Inter a posé ses valises le temps d'un week-end à Saint-Étienne pour une émission en direct mais aussi (et (...)

Nicolas Bros | Mardi 26 mars 2019

Retour sur le Jupiter Show de Saint-Étienne

L'équipe de l'émission Par Jupiter ! de France Inter a posé ses valises le temps d'un week-end à Saint-Étienne pour une émission en direct mais aussi (et surtout) pour un spectacle inédit : Jupiter Show à l'occasion du festival des Arts Burlesques 2019. Une vidéo nous permet de plonger dans les coulisses de cette création unique et éphémère qui a réuni sur scène la Stéphanoise Juliette Arnaud, Alex Vizorek, Charline Vanhoenacker, Hippolyte Girardot, Guillaume Meurice, Pablo Mira, Frédéric Fromet et consorts.

Continuer à lire

France Inter en direct de Saint-Étienne

ACTUS | Ce vendredi 22 février, en marge de la venue de l'équipe de l'émission Par Jupiter ! pour le Jupiter Show, en ouverture du festival des Arts Burlesques, (...)

Nicolas Bros | Jeudi 21 février 2019

France Inter en direct de Saint-Étienne

Ce vendredi 22 février, en marge de la venue de l'équipe de l'émission Par Jupiter ! pour le Jupiter Show, en ouverture du festival des Arts Burlesques, France Inter passera une journée spéciale Saint-Etienne. Depuis les Halles Mazerat (Ursules), en public (entrée dans la limite des places disponibles) et en direct, plusieurs émissions seront proposées. Voilà le programme détaillé : - de 11h à 12h On va déguster de François-Régis Gaudry (enregistrement) avec Pierre Carducci du restaurant Eclosion, Catherine Griot de la Fromagerie La Griotte et Luce Cornand de l’épicerie Cornand - 12h45-13h / Le Jeu des 1000 euros de Nicolas Stoufflet - 13h-13h30 / Le Journal de 13h de Bruno Duvic - 13h30-15h / Rencontre avec les Stéphanois (hors antenne) Débat journalistes/auditeurs autour de l’info, animé par Eric Valmir, secrétaire général de l’i

Continuer à lire

Burlesquement vôtre

Festival humour | Suivie tous les jours par des milliers d’auditeurs pour son émission sur France Inter, l’équipe de Par Jupiter sera cette année l’une des têtes d’affiche du festival des Arts Burlesques. Rencontre avec Alex Vizorek, chroniqueur acerbe et chef d’orchestre de ce plateau hors-du-commun.

Cerise Rochet | Mardi 5 février 2019

Burlesquement vôtre

Alex, parlez-nous un peu de ce Jupiter Show… Il s’agit d’un spectacle conçu uniquement pour le festival : on le sort une fois et on le remballe. Les organisateurs m’ont contacté, et m’ont donné une sorte de carte blanche, que j’ai bien sûr tout de suite accepté. Je me suis dit qu’il serait sympa de faire participer les humoristes qui sont présents dans l’émission, et puis, une chose en entraînant une autre, j’ai pensé que les comédiens qui collaborent avec nous pourraient vouloir se frotter à l’exercice. J’ai fini par envoyer un mail à tout le monde… Et résultat des courses, ils ont tous accepté, même ceux qui ne sont pas habitués à la scène. Ca fait tout de même 16 personnes ! Justement, à quoi cela va-t-il ressembler ? Parce que ça fait un paquet de monde tout ça… Au final, ce sera une succession de mini cartes-blanches, animées par Charline, Guillaume (respectivement Vanhoenacker et Meurice, NDLR) et moi. Dans la construction, on essaie d’alterner les passages de seul-en-scène et les sketches à plusieurs. Ça avance bien, je crois que les spectateurs qui aiment l’émissio

Continuer à lire

Dans l'histoire du Planétarium

Culture scientifique | Le Planétarium de Saint-Étienne est une installation unique qui peut faire la fierté du territoire stéphanois. Pour marquer ses 25 ans d'existence, plusieurs (...)

Nicolas Bros | Vendredi 16 novembre 2018

Dans l'histoire du Planétarium

Le Planétarium de Saint-Étienne est une installation unique qui peut faire la fierté du territoire stéphanois. Pour marquer ses 25 ans d'existence, plusieurs événements ont émaillé l'année 2018. Ce soir, une conférence inédite intitulée Une Innovation industrielle et culturelle 100% stéphanoise: Le Planetarium reprendra l'histoire de ce lieu de culture scientifique de notre territoire. Elle sera suivie par une projection du dernier film produit par les équipes du Planétarium. Une occasion d'en apprendre davantage sur le fonctionnement technique de la voute et des projections. Parmi les intervenants, Philippe Huyard, premier directeur et initiateur du projet, partagera son expérience avec le public. Plus d'informations sur cette page ou en contactant le planétarium

Continuer à lire

Terrenoire en résidence sur France Inter

Radio | Le duo stéphanois de chanson-électro poétique Terrenoire se prépare à sortir son premier EP le 12 Octobre. En attendant cette date fatidique, le groupe a été (...)

Nicolas Bros | Lundi 24 septembre 2018

Terrenoire en résidence sur France Inter

Le duo stéphanois de chanson-électro poétique Terrenoire se prépare à sortir son premier EP le 12 Octobre. En attendant cette date fatidique, le groupe a été invité à être "résident" de l'émission Foule sentimentale du journaliste Didier Varrod sur les ondes de France Inter. L'occasion pour ces Stéphanois de faire parler d'eux et de leur musique tout en se produisant à chaque émission. Diffusion de l'émission tous les vendredis de 21h à 23h et en rediffusion ici.

Continuer à lire

Satyre dans tous les sens

Chanson et humour | Trublion chansonnier, Frédéric Fromet cache bien son jeu sous sa silhouette fine et sa voix fluette. N'épargnant personne dans ses chroniques (...)

Nicolas Bros | Mercredi 5 avril 2017

Satyre dans tous les sens

Trublion chansonnier, Frédéric Fromet cache bien son jeu sous sa silhouette fine et sa voix fluette. N'épargnant personne dans ses chroniques hebdomadaires sur les ondes de France Inter, le musicien-chanteur possède au compteur trois disques dont le dernier - produit et réalisé par Les Ogres de Barback - au titre annonçant le programme : Ca Fromet ! Après avoir suivi un parcours d'ingénieur en informatique, cet originaire du Loir-et-Cher oublie cette (non)vocation pour se concentrer sur celle qui lui correspond plus, la chanson. Sa ligne de conduite comme il l'explique si bien dans ses outils de communication : « ne rien prendre au sérieux, à commencer par soi-même » Un credo qui le suit depuis ce passage du côté artistique en 2009. Sur scène et disque tout comme à la radio, Frédéric Fromet balance ses satyres avec une bonne humeur communicative. Un peu de douceur dans un monde de brutes. Frédéric Fromet, samedi 8 avril 2017 à 20h30 à la salle André Pinatel de Saint-Genest-Lerpt

Continuer à lire

Pierre-Emmanuel Barré reviendra à Saint-Étienne

Humour | Pierre-Emmanuel Barré est à Saint-Étienne pour son spectacle Full Metal Molière ce vendredi 3 mars, dans le cadre du festival des Arts Burlesques, au Nouveau (...)

Nicolas Bros | Vendredi 3 mars 2017

Pierre-Emmanuel Barré reviendra à Saint-Étienne

Pierre-Emmanuel Barré est à Saint-Étienne pour son spectacle Full Metal Molière ce vendredi 3 mars, dans le cadre du festival des Arts Burlesques, au Nouveau Théâtre de Beaulieu. Si, dans ce spectacle, l'humoriste le plus décapant de France Inter se présente en compagnie de ses acolytes Bruno Hausler et Sébastien Chartier, il reviendra en octobre prochain à la Salle Jeanne d'Arc (27 octobre à 20h30) avec son nouveau seul-en-scène. Avis à ceux qui n'aurait pas pu le voir au NTB. Pierre-Emmanuel Barré, vendredi 27 octobre à 20h30, à la salle Jeanne d'Arc

Continuer à lire

Abracadabra à l'Alhambra

ECRANS | À l'occasion de la sortie du film Les Animaux Fantastiques, le cinéma L'Alhambra propose une soirée spéciale. Demain 15 novembre, à partir de 19h, le cinéma se (...)

Nicolas Bros | Lundi 14 novembre 2016

Abracadabra à l'Alhambra

À l'occasion de la sortie du film Les Animaux Fantastiques, le cinéma L'Alhambra propose une soirée spéciale. Demain 15 novembre, à partir de 19h, le cinéma se mettra au diapason de la préquelle de la saga Harry Potter. Au programme : stands de jeux, de divination, de magie, dégustations de dragées de Bertie Crochue, maquillages fantastiques... avant un spectacle du magicien Jan Madd du Théâtre Métamorphosis, puis la projection du film en 3D en avant-première. Une soirée événement qui confirme la volonté de la nouvelle direction de l'établissement de redonner des couleurs à sa programmation

Continuer à lire

Cinéma : Le Camion Rouge et l’Alhambra en mode phénix

ACTUS | Il y a parfois des coups de théâtre au cinéma : celui ménagé par Sylvie Massu est de nature à relancer la fréquentation de l’Alhambra et du Camion Rouge, où un nouveau directeur vient d’être nommé. Une nouvelle donne pour un deuxième souffle ?

Vincent Raymond | Vendredi 22 juillet 2016

Cinéma : Le Camion Rouge et l’Alhambra en mode phénix

Au printemps dernier, Sylvie Massu avait dressé devant la presse un état des lieux de son parc cinématographique stéphanois — l’Alhambra et le Camion Rouge —, procédant à quelques annonces : accords négociés avec les opérateurs de stationnement pour ses clients, création d’une carte de fidélité “Privilège” limitée à 1 000 détenteurs et offrant au bénéficiaire une place au tarif préférentiel de 6 euros ; ouverture pour la rentrée d’une salle de sport et d’un restaurant de part et d’autre du Camion Rouge… Cette cachotière avait omis une information de taille : la nomination Patrick Gabet au poste de directeur de réseau du groupe ABC (Alliance Bourguignonne Cinématographique), en charge des sites dijonnais et stéphanois du holding familial… mais basé à Saint-Étienne. C’est un professionnel aguerri qui fait ainsi son retour à la tête d’un ensemble de cinémas : il fut en effet directeur d’exploitation pour UGC à Lyon de 1996 à 2007, avant de se lancer avec succès dans le conseil et la communication, notamment aupr

Continuer à lire

Beatlemania

CONNAITRE | Un cran au-dessus des nombreux groupes qui rendent hommage plus ou moins habilement aux Beatles en les singeant parfois, le conférencier Pierre Espourteille partagera, en deux temps, une mine d’informations croustillantes sur le groupe emblématique des sixties. Niko Rodamel

Niko Rodamel | Mardi 3 mai 2016

Beatlemania

Ils détiennent le record mondial de disques vendus (plus de deux milliards à ce jour) et Yesterday celui de la chanson la plus reprise (au moins trois milles versions). Pourtant, presque un demi-siècle après la séparation de l’un des groupes les plus mythiques, les Beatles font encore régulièrement l’actualité. Tout récemment c’est le décès de leur producteur-arrangeur, Georges Martin, qui plongeait de nouveau les fans dans un profond émoi… Plus anecdotique, un Mancunien vient de débourser quatre-vingt-dix-huit milles euros pour s’offrir un vinyle-démo de deux chansons gravé en 1961 par les quatre jeunes musiciens de Liverpool, alors encore inconnus... Savez-vous d’ailleurs que les quatre garçons dans le vent, avant de se fixer sur leur nom définitif, se sont successivement appelés Silver Beetles, Silver Beats et même Long John and the Silver Beatles ? La bible vivante des Beatles Fan parmi les fans, Pierre Espourteille est en quelque sorte la bible vivante des Beatles en France, connaissant sur le bout des doigts les évangiles du rock écrits par les apôtres Ringo, John, Paul et George. Après une carrière dans le marketing musical et l’écriture du livre La

Continuer à lire

Cinéma : Opération reconquête pour Le Camion Rouge et l’Alhambra

ACTUS | Du passé, faisons table rase (ou presque)… Convoquant la presse pour annoncer un florilège de bonnes nouvelles, la directrice générale des deux complexes cinématographiques stéphanois n’a pas souhaité évoquer le bilan de la première année du Camion Rouge. Sauf, bien sûr, lorsqu’il lui permettait de valoriser son action en cours…

Vincent Raymond | Jeudi 14 avril 2016

Cinéma : Opération reconquête pour Le Camion Rouge et l’Alhambra

Connaissez-vous l’“effet Streisand” ? Les communicants redoutent comme la peste cette manœuvre contre-productive visant à tenter d’empêcher la propagation médiatique d’un fait au départ anodin, au moyen d’une diversion (voire d’une pression), laquelle ne fait que le diffuser à une plus large audience… Sylvie Massu n’aime peut-être pas Barbra Streisand. Visiblement échaudée par le traitement fait de l’actualité de ses salles, confrontées à une série de déconvenues depuis l’ouverture du Camion Rouge voilà un an, la patronne du groupe ABC a préféré jeter un voile pudique sur le bilan 2015, en se focalisant sur celui du premier trimestre 2016. Boosté par Star Wars, il est certes bon avec un cumul pour mars sur les deux salles de 73 847 entrées — rapporté à la référence de 48 947 pourtant établie en… 2015, jugez du paradoxe. Toutefois, ces chiffres du premier trimestre doivent être appréciés avec des pincettes, et comme des encouragements, car ils ne permettent pas encore d’établir une réelle tendance : mars 2016 est en progression, mais mars 2015 était en chute spectaculaire. Il faut donc attendre avant

Continuer à lire

Le foot prend de la hauteur

CONNAITRE | Vous le savez déjà - ou si vous n'êtes pas au parfum c'est que vous vivez dans une grotte - Saint-Étienne fait partie des villes hôtes de l'UEFA Euro 2016. (...)

Nicolas Bros | Mardi 5 avril 2016

Le foot prend de la hauteur

Vous le savez déjà - ou si vous n'êtes pas au parfum c'est que vous vivez dans une grotte - Saint-Étienne fait partie des villes hôtes de l'UEFA Euro 2016. Outre les quatre matchs qui auront lieu au stade Geoffroy-Guichard du 14 au 25 juin prochain, d'autres rendez-vous ont été pensés afin d'allonger l'événément au-delà des simples quatre-vingt-dix minutes de jeu (et plus si affinités de prolongations pour le 1/8ème de finale). Si des concerts (Mickey 3D, Sergent Garcia, The Architect) et animations seront organisés dès le 10 juin dans la "fan zone" au parc François Mitterand et place Chavanelle, une initiative inédite a été pensée avec la mise en place d'une série de conférences en amont de l'Euro. Permettant de prendre du recul et de donner de la hauteur au simple jeu, six rendez-vous avec des experts du ballon rond (auteurs, journalistes, économistes, anciens professionnels, ...) sont déployés sur le territoire de Saint-Étienne Métropole. Après deux conférences en mars, quatre autres sont prévues jusqu'au 25 mai. Parmi ces rencontres, notons Le football, un sport de droite ou de gauche ? le 28 avril à Roche-la-Molière avec pour intervenants notamment les journalistes

Continuer à lire

Les festivités de l'Euro 2016 à Saint-Étienne

CONNAITRE | L'Euro 2016 est un grand événement en France et notamment pour les villes-hôtes, dont fait partie Saint-Étienne. Mais au-delà des matchs, une programmation a (...)

Nicolas Bros | Jeudi 10 mars 2016

Les festivités de l'Euro 2016 à Saint-Étienne

L'Euro 2016 est un grand événement en France et notamment pour les villes-hôtes, dont fait partie Saint-Étienne. Mais au-delà des matchs, une programmation a été mise en place afin d'élargir l'offre avant et pendant la période du tournoi. Tout d'abord, un cycle de conférences liées au monde du football est prévue du 23 mars au 25 mai avec des interventions (sous réserve) de Jean-Michel Larqué, Daniel Riolo, Viencent Duluc, ... : - Le football francophone est-il en crise ?, mercredi 23 mars à 19h30 à la Maison de la Culture de Firminy - Supporterisme et intégration économique, mercredi 30 mars à 19h30 à la salle Gérard-Philippe de Saint-Chamond - Le football, un sport de droite ou de gauche ?, jeudi 28 avril à 19h30 à la Médiathèque L'Opsis de Roche-la-Molière - Mon Euro raconté au public, mercredi 11 mai à 19h30 à la Cité du design de Saint-Étienne - Après l'UEFA Euro 2016, quel avenir pour le football ?, jeudi 19 mai à 19h30 au Théâtre du Parc d'Andrézieux-Bouthéon - L'équipe de France, hier, aujourd'hui, demain, mercredi 25 mai à 19h30 à l'Hôtel du Département de Saint-Éti

Continuer à lire

Cinéma : L’Alhambra et Le Camion Rouge dans l’écarlate ?

ECRANS | Moins de public et bientôt moins de salariés… La situation ne cesse de se dégrader pour les deux salles stéphanoises gérées par Sylvie Duparc.

Vincent Raymond | Jeudi 21 janvier 2016

Cinéma : L’Alhambra et Le Camion Rouge dans l’écarlate ?

En novembre dernier, l’exploitante de cinéma Sylvie Duparc se voulait rassurante. Bien sûr, elle reconnaissait « ne pas être dans ses objectifs », mais faisait peser une partie des mauvais résultats du Camion Rouge sur des retards de travaux et la Ville (coupable selon elle, d’avoir refait le parvis pendant l’été) et ceux de l’Alhambra sur ses problèmes sociaux qui auraient « nui à son image ». Elle affirmait toutefois qu’octobre avait « effacé le passif ». Rétrospectivement, son enthousiasme ressemble à de la méthode Coué, car les navires amiraux de sa flotte stéphanoise tanguent de plus en plus. Le cumul des pertes est tel pour les deux derniers exercices (- 521 100 € en 2014) qu’il conduit leur société exploitante, ABC (Alliance Bourguignonne Cinématographique), à entreprendre des procédures de licenciements économiques — 4 salariés sur un effectif de 25. Avec 172 000 tickets vendus durant ses (presque) 11 premiers mois d’exploitation, Le Camion Rouge est en effet très loin des chiffre

Continuer à lire

Fête du livre, jour 3 : At last but not least

CONNAITRE | La Fête touche à sa fin. Il reste pour autant de nombreux événements à découvrir et expérimenter. Pour les plus jeunes d’entre nous, des ateliers origami sont (...)

Florence Barnola | Dimanche 18 octobre 2015

Fête du livre, jour 3 : At last but not least

La Fête touche à sa fin. Il reste pour autant de nombreux événements à découvrir et expérimenter. Pour les plus jeunes d’entre nous, des ateliers origami sont proposés place Jacquard ce dimanche, toute la journée. Ils sont animés par un spécialiste du genre : Kevin Briez. Pour les plus matinaux, le départ de la Montée des soleils d’automne est à 8h30 tapantes place de l’Hôtel de Ville. Vous pouvez venir encourager les courageux auteurs et autres coureurs mais vous pouvez également vous joindre au peloton et pédaler jusqu’à Planfoy en passant par le Bessat et Tarentaise (on se comprend : le village montagneux pas la médiathèque). Pour les footeux, sachez qu’Emmanuel Petit sera au Carré Numérique de 13h à 15h pour des selfies-dédicaces. PPDA le précédera, Eric Naulleau lui succédera. Côté débats et conférences, la rencontre intitulée Un monde infini ? qui réunit notamment Edgar Morin, Christophe Galfard, Pascal Picq et François Rollin pique notre curiosité. En effet il s’agira pour ce plateau constitué de personnalités éclectiques de partager leur méthode de compréhension du monde. A ne pas manquer à 16h, rencontre une auteure/une actrice, av

Continuer à lire

La conférence-débat animée par Le Petit Bulletin : "Architectes au premier plan"

CONNAITRE | Parmi les multiples conférences et débats qui jalonneront la Fête du livre 2015, focus sur celle qui nous concerne plus particulièrement. Aux côtés de Florence (...)

Nicolas Bros | Mardi 29 septembre 2015

La conférence-débat animée par Le Petit Bulletin :

Parmi les multiples conférences et débats qui jalonneront la Fête du livre 2015, focus sur celle qui nous concerne plus particulièrement. Aux côtés de Florence Barnola, journaliste littérature au sein de la rédaction du Petit Bulletin Saint-Étienne, vous pourrez vous plonger dans l'univers passionnant des architectes avec les interventions de deux éminents professionnels : Alexandre Chemetoff et François Chaslin. Le premier est l'auteur de nombreux projets urbains tels que la restructuration de la Manufacture Plaine Achille à Saint-Étienne ou de la métamorphose de l'Île de Nantes. Le second a été responsable du département des expositions de l’Institut français d'architecture, animateur de l'émission Métropolitains sur France Culture de 1999 à 2012 et auteur de nombreux ouvrages dont le dernier à propos de Le Corbusier. Architectes au premier plan, avec François Chaslin et Alexandre Chemetoff, samedi 17 octobre à 17h30, à l'École Nationale Supérieure d'Architecture

Continuer à lire

L'âme russe au service du romantisme

SCENES | Giselle, ballet de répertoire par excellence, réunit tous les éléments du XIXe siècle romantique. Sa projection sur grand écran à l'Alhambra nous permet de voir une interprétation époustouflante par le Bolchoï, de ce ballet qui, depuis sa création en 1841, traverse tous les âges. Monique Bonnefond

Monique Bonnefond | Mardi 29 septembre 2015

L'âme russe au service du romantisme

Bien installés dans un fauteuil à l'Alhambra, fermez les yeux, puis rouvrez-les tout grands. Vous êtes au Bolchoï dans ce temple mondial de la danse classique que nul, mieux que cette prestigieuse compagnie pouvait illustrer avec tout ce qui fait de Giselle "l'apothéose du ballet romantique" : pastorale amoureuse qui s'achève en tragédie, monde fantastique peuplé de créatures immatérielles, amour, trahison puis rédemption par la force de l'amour. Le Bolchoï réussit à s'approprier cet univers pour faire de cette Giselle, qui nécessite un surplus d'âme, un ballet qui hypnotise tous les publics. Intensité dramatique et émotion Composé de danseurs à la technique éblouissante et porté par des solistes sublimes de talent, ce ballet qui transforme le mouvement en langage de l'âme, applique parfaitement le principe romantique du mélange des genres. A l'univers réaliste et prosaïque du premier acte où Giselle, la jeune paysanne amoureuse du bel Albrecht dont elle ignore l'identité et l'engagement avec Bathilde, la duchesse altière, s'abandonne au vertige de la danse. S'oppose l'univers fantasmagorique et poétique qui nimbe l'acte

Continuer à lire

L'homme, ce rêveur définitif

ARTS | Après le Futurisme, le Dadaïsme, le Constructivisme, l'historienne d'art Ulrike Kasper poursuit son exploration du 20e Siècle artistique sur la piste du rêve et de l'inconscient, à travers Sigmund Freud, André Breton et le Surréalisme. Une conférence qui s'annonce passionnante et dont nous déployons ici quelques enjeux. Jean-Emmanuel Denave

Jean-Emmanuel Denave | Mardi 5 mai 2015

L'homme, ce rêveur définitif

«L'homme, ce rêveur définitif», comme le qualifie André Breton au début du premier Manifeste du Surréalisme en 1924, doit, afin de se libérer, se défaire se la logique, du plat réalisme de la vie quotidienne, des lois asphyxiantes de la rationalité... Pour cela, André Breton voit en Freud et la psychanalyse un appui et une ouverture formidables : «L'imagination est peut-être sur le point de reprendre ses droits. Si les profondeurs de notre esprit recèlent d'étranges forces capables d'augmenter celles de la surface, ou de lutter victorieusement contre elles, il y a tout intérêt à les capter...». La libido et ses puissances méconnues, l'inconscient et son fourmillement de pulsions et de désirs insoupçonnés, le rêve, cette «voie royale» pour parvenir à l'inconscient selon Freud, semblent à Breton et à ses comparses autant de possibilités pour renverser et étendre notre point de vue sur la psyché humaine, autant de possibilités de créativité et d'images nouvelles. Les surréalistes multiplient dès lors les récits de rêves, lancent des questionnaires sur l'amour ou la sexualité, usent de l'automatisme comme Freud de l'association libre des pensées, se passio

Continuer à lire

Fin de grève à l'Alhambra

ECRANS | Après plusieurs jours de conflit social, le cinéma L'Alhambra, situé place Jean Jaurès à Saint-Étienne, va rouvrir ses portes cet après-midi. Un accord a été trouvé (...)

Nicolas Bros | Jeudi 23 avril 2015

Fin de grève à l'Alhambra

Après plusieurs jours de conflit social, le cinéma L'Alhambra, situé place Jean Jaurès à Saint-Étienne, va rouvrir ses portes cet après-midi. Un accord a été trouvé entre la direction et les employés.

Continuer à lire

Bowie Movie

ARTS | Pour celles et ceux qui n'auront pas la chance de se rendre à l'expo "David Bowie is", à la Philarmonie de Paris depuis le 3 mars dernier, il reste une (...)

Nicolas Bros | Vendredi 6 mars 2015

Bowie Movie

Pour celles et ceux qui n'auront pas la chance de se rendre à l'expo "David Bowie is", à la Philarmonie de Paris depuis le 3 mars dernier, il reste une occasion de la découvrir sans bouger de Saint-Étienne. Le jeudi 12 mars, une séance est organisée au cinéma L'Alhambra (ex-Gaumont) le jeudi 12 mars à 20h, pendant laquelle le documentaire réalisé par Hamish Hamilton sera projeté. Ce film est une visite filmée de l’expo, actuellement à Paris, est qui fut un grand succès au Victoria & Albert Museum (V&A) de Londres. L'occasion de (re)découvrir l'univers si particulier de l'icône Bowie à travers ses costumes de scène psychédéliques et farfelus, ses manuscrits, ses carnets de notes et autres objets uniques, racontés par ses proches et autres invités.

Continuer à lire

Cinéma : les écrans montent d’un cran

ECRANS | En quatre mois, le parc des cinémas stéphanois aura été bouleversé du tout au tout, ou presque. De l’ouverture du Camion rouge à la reprise du France devenu Méliès Saint-François, en passant par celle du Gaumont transformé en Alhambra, gros plan sur les enjeux de ce grand chambardement. Christophe Chabert

Christophe Chabert | Mardi 2 décembre 2014

Cinéma : les écrans montent d’un cran

Tout s’est passé à la vitesse de la lumière projetée sur un écran. Façon Blitzkrieg, en l’espace de quelques mois, le parc cinématographique stéphanois aura donc été bouleversé quasiment de fond en comble. Début 2014, la perspective de l’ouverture du Camion rouge sur le site rénové de la caserne Chavanelle était la seule grande nouveauté à l’horizon. Mais en septembre, Le France a été racheté par Paul-Marie Claret, propriétaire du Méliès, et rebaptisé Méliès Saint-François. Dans la foulée, la direction du Gaumont annonçait que le groupe ne souhaitait plus continuer l’exploitation à Saint-Étienne. Sylvie Duparc, déjà gérante du Royal, dont la fermeture est annoncée pour début janvier, et du futur Camion rouge, a décidé de reprendre le cinéma, lui rendant son nom historique, L’Alhambra. D’où question : en quoi cette nouvelle répartition des forces va-t-elle affecter l’offre cinématographique locale ? Un camion rouge pour éteindre l’incendie ? Sylvie Duparc n’est pas une inconnue dans le monde de l’exploitation cinématographique, française comme stéphanoise… Son père possédait depuis les années 70 deux salles à Dijon et, en 1981, la famille débarque à Saint-Étienn

Continuer à lire