Jason Chicandier, parrain de Faut Que Ca Brasse 2019

Nicolas Bros | Jeudi 28 février 2019

L'humoriste stéphanois Jason Chicantier sera de la partie pour la troisième édition du festival Faut Que Ca Brasse ! Et pas qu'un peu puisqu'il sera le parrain de cette troisième édition qui se déroulera les 24 et 25 mai 2019 au Parc Expo de Saint-Étienne. Réunissant une quarantaine d'exposants dont plus d'une vingtaine de brasseurs différents, venus des quatre coins de France, c'est l'événement incontournable autour des #BonsVivants. Jason ne s'y est pas trompé et participera à cette jolie fête. Le rendez-vous est donc fixé et la billetterie est en ligne : https://yurplan.com/event/Faut-Que-Ca-Brasse-3/37512

Faut Que Ca Brasse #03,
Festival de la bière artisanale
Vendredi 24 et samedi 25 mai 2019 au Parc Expo de Saint-Étienne
Parrain : Jason Chicandier

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

L’homme de lotissement !

Chronique du Chicandier #10 | Vincent Charboin est un homme de lotissement. Marié, deux gosses, un Xsara Picasso, un garage et un jardin de 133 m² qu’il tond consciencieusement deux (...)

Jason Chicandier | Mercredi 9 septembre 2020

L’homme de lotissement !

Vincent Charboin est un homme de lotissement. Marié, deux gosses, un Xsara Picasso, un garage et un jardin de 133 m² qu’il tond consciencieusement deux fois par mois ! Vincent est bricoleur et travaille en tant que responsable d’agence au Crédit du Nord, il est payé 2387, 56 euros Net par mois, hors primes, ce qui lui permet de partir en vacances de la même manière depuis 17 ans, à Valmorel en février et au Grau-du-Roi en août. Il prend l’apéro le vendredi à heure fixe avec Cédric Berlot, un autre homme de lotissement. Mais Vincent Charboin a un secret, il n’est pas Vincent Charboin ! Il y a 20 ans, il s’appelait Julien Tomasini et avait monté un groupe de rock avec tous ses petits copains macaronis, « Billy Rockett and the Snakes », Julien étant évidemment le fameux « Billy Rockett ». La formation a commencé à avoir son petit succès sur Roubaix tant et si bien que le groupe se comportait comme des rockstars ! Billy était toujours défoncé (alcool, coke, LSD, exta, keta avec râbla et beuh pour s’endormir...), il forniquait des groupies dans le van qui sentait la transpiration et le kebab. Au niveau de la tenue c’était collant léopard, tiags, le Perfecto de sa mère, torse nu, saut

Continuer à lire

Jason Chicandier jouera dans le prochain Astérix

Bonne nouvelle | Notre chroniqueur adoré, Jason Chicandier, sera à l'affiche du prochain Astérix, Astérix et Obélix : l'empire du milieu. C'est Guillaume Canet, le réalisateur, (...)

Nicolas Bros | Lundi 8 juin 2020

Jason Chicandier jouera dans le prochain Astérix

Notre chroniqueur adoré, Jason Chicandier, sera à l'affiche du prochain Astérix, Astérix et Obélix : l'empire du milieu. C'est Guillaume Canet, le réalisateur, qui l'a annoncé sur les ondes de France Inter dans l'émission Popopop d'Antoine de Caunes. L'humoriste stéphanois aura l'occasion d'interpréter Ordralphabetix, le célèbre poissonnier du village gaulois.

Continuer à lire

Le premier beergarden stéphanois ouvre ses portes

Bar/Resto à bières | Ca va mousser place Jean-Jaurès ! Avec l'ouverture en avril du Beer Garden, en lieu et place du restaurant Chez Colette, Grégory Descot et Guillaume Tardy poursuivent leur investissement à Saint-Étienne en ouvrant le premier resto/bar hybride proposant des bières artisanales (craft beers) exclusivement françaises et locales mais également une cuisine "brassonomique".

Nicolas Bros | Vendredi 7 février 2020

Le premier beergarden stéphanois ouvre ses portes

Inspiré des Biergärten allemands, le Beer Garden a ouvert ses portes en lieu et place du restaurant Chez Colette. Les clients de ce nouvel établissement, lancé par Grégory Descot et Guillaume Tardy, trouveront de la bière artisanale française et locale avec 13 à 17 becs pression, mais également de la cuisine "brassonomique". « L’idée qui se cache dans ce nouveau concept c’est de créer un resto de forme hybride, expliquent les deux entrepreneurs, déjà à la tête du Slag Heaps, de Geek & Beers et du Hop Square, premier bar stéphanois 100% bières artisanales. Les clients pourront profiter d’une offre de restauration traditionnelle le midi et le soir découvrir un resto et un bar à bières en même temps. » Avec un investissement de 350 000 €, ce nouveau lieu de vie peut accueillir 110 couverts et 90 personnes en extérieur, sur une terrasse équipée d'un cabanon. Tournée générale de craft beer Avec la volonté farouche d'investir dans le centre-ville de Saint-Étienne, les deux amis d'enfance poursuivent leur aventure entrepre

Continuer à lire

Le Ninkasi stéphanois a ouvert ses portes

Resto/bar | Ninkasi avait annoncé il y a quelques mois son retour à Saint-Étienne, huit ans après la fermeture de son établissement du centre-ville. C'est désormais en face du Zénith que le concept a rouvert ses portes dans la préfecture ligérienne.

Nicolas Bros | Vendredi 6 décembre 2019

Le Ninkasi stéphanois a ouvert ses portes

La franchise lyonnaise Ninkasi mêlant bières, burgers et musique est de retour en terres stéphanoises. Lancé en 1997 par le Stéphanois Christophe Fargier, le concept a depuis longtemps essaimé dans la région. On pouvait même trouver un Ninkasi il y a quelques années place Jean Jaurès, en lieu et place de la toute nouvelle Méliès Brasserie. Depuis le 27 novembre dernier, l'enseigne a rouvert ses portes dans la préfecture ligérienne, quelques semaines après l'inauguration de l'établissement d'Andrézieux-Bouthéon. C'est pile en face du Zénith que Grégory Arsac (également patron du Café Saint-Jacques dans le centre-ville stéphanois) a choisi d'installer le Ninkasi Saint-Étienne. Un choix validé par Christophe Fargier : « En tant que stéphanois, je suis fier de présenter le nouveau Ninkasi Saint-Étienne, explique-t-il par communiqué. Il y a quelques mois, Grégory Arsac est arrivé sur la friche industrielle de Sam Outillage avec un challenge : réinstaller Ninkasi dans ma ville natale et participer à la revitalisation de ce quartier, une véritable zone de brassage comme on les aime. » Pourvu de 180 places assises intérieures, d'une terrasse, d'un terrain de pétanque et d'une s

Continuer à lire

Venez fabriquer votre mousse à la Brasserie stéphanoise !

GUIDE URBAIN | L’établissement accueille chaque samedi une douzaine de brasseurs en herbe. Une activité portée par l’engouement actuel pour les bières artisanales.

Article Partenaire | Lundi 2 décembre 2019

Venez fabriquer votre mousse à la Brasserie stéphanoise !

Découvrir la fabrication de la bière et apprendre à brasser la sienne. Ou tout simplement passer un bon moment en famille ou entre amis. C’est ce que propose la Brasserie stéphanoise à travers ses ateliers d’initiation au brassage. Accessibles à tous, ces stages se déroulent dans un espace entièrement aménagé et équipé de six petites cuves de brassage (jusqu’à deux personnes par poste). Des sessions sont actuellement proposées chaque samedi, de 9h30 à 16h30. Les réservations se font en ligne directement via le site de la brasserie (http://atelier-brassage.fr). Du concassage à la fermentation Une journée de stage comprend le brassage de sa propre bière (du concassage du grain à la mise en fermentation), au choix parmi huit recettes : blanche, blonde, brune, ambrée, abbaye, IPA, triple et stout. Elle inclut également une visite de la brasserie, un casse-croûte paysan et une dégustation de bières de la Brasserie stéphanoise. A l’issue du stage, les participants repartent avec un petit livret

Continuer à lire

Chicandier programmé aux Arts Burlesques 2020

Festival humour | L'humoriste stéphanois Jason Chicandier est programmé au prochain festival des Arts Burlesques le 29 février 2020 au Centre des COngrès. Avec son nouveau (...)

Nicolas Bros | Mercredi 11 septembre 2019

Chicandier programmé aux Arts Burlesques 2020

L'humoriste stéphanois Jason Chicandier est programmé au prochain festival des Arts Burlesques le 29 février 2020 au Centre des COngrès. Avec son nouveau spectacle intitulé Un jour sans faim, écrit et joué avec son comparse de toujours Mathias Cannariato, Jason revient pour « se confier avec humour et dérision sur les déboires d’un quarantenaire. » À noter également dans les annonces des humoristes présents pour les Arts Burlesques 2020, le retour des désopilants Blond Blond and Blond ou encore la venue du phénomène Ines Reg (vous savez celle qui veut des paillettes dans sa vie...) le 29 février 2020 à la Forge avant de revenir le 24 novembre au Zénith. Festival des arts burlesques, du 27 février au 8 mars 2020

Continuer à lire

Houblonnement vôtre

Festival Faut Que Ca Brasse #3 | Les 24 et 25 mai prochains, le Hall B du Parc Expo va prendre des couleurs dorées, ambrées ou encore brunes : le festival Faut Que Ca Brasse revient pour (...)

Nicolas Bros | Mardi 30 avril 2019

Houblonnement vôtre

Les 24 et 25 mai prochains, le Hall B du Parc Expo va prendre des couleurs dorées, ambrées ou encore brunes : le festival Faut Que Ca Brasse revient pour une troisième édition qui promet de très belles rencontres autour des plaisirs houblonnés ! Plus de 40 exposants composés de brasseurs locaux, nationaux et cette année pour la première fois neuf brasseurs internationaux (Québec, Belgique, Italie, Allemagne, Angleterre, Danemark...) prendront part à ce festival unique à Saint-Étienne et dans sa région. Avec pour parrain l'humoriste stéphanois Jason Chicandier (présent le samedi avec les Joz' - séance de dédicaces prévues à 17h et 19h) et dans un format de deux soirées, cette édition se veut sous le signe des "Bons Vivants" : des bières artisanales de qualité, des stands gastronomiques et des food trucks sélectionnés pour leurs bons produits... De multiples animations pour tous Comme l'année dernière, les biérologues de renom Cyril Hubert (qui animera des ateliers-dégustations) et Hervé Marziou (qui présidera un des deux jurys de la meilleure bière du festival) seront parties prenantes de l'événement. Mais ce n'est pas tout ! Un escape game inédit, spécialem

Continuer à lire

La bière dans tous ses états

GUIDE URBAIN | Depuis le regain d’intérêt pour la bière artisanale et le développement exponentiel des microbrasseries, le monde brassicole français demeure en pleine ébullition. À la veille de la très attendue troisième édition du festival Faut Que Ça Brasse, état des lieux et nouvelles tendances à la lumière de quelques experts.

Niko Rodamel | Mardi 30 avril 2019

La bière dans tous ses états

Nous avons tout d’abord demandé à Emmanuel Gillard, auteur du site Projet Amertume et de l’annuaire La bière en France, une succinte analyse du marché français, que l’on serait en droit d’imaginer déjà saturé…. « Dans les années 80 la France comptait une trentaine de brasseurs, mais avec la relance de la microbrasserie on en est aujourd’hui à près de 1600 unités ! » En effet, tous les indicateurs économiques sont au vert : après 30 ans de chute régulière de la consommation, celle-ci progresse de nouveau avec une quatrième année de hausse consécutive et une augmentation cumulée de 20% sur seulement 4 ans. Pour faire face à la demande qui explose, la France doit recourir à des importations, notamment depuis la Belgique. « Preuve que pour l’instant les microbrasseries ne phagocytent absolument pas les gros producteurs comme Kronenbourg, Heineken ou Carlsberg qui concentrent encore 85% du volume : ils investissent des millions d’euros dans leurs sites de production et réembauchent. » Tandis que certaines grandes marques commencent à copier les codes de la brasserie artisanale, d’autres proposent des partenariats comme Pietra et la Brasserie du Pay

Continuer à lire

Les Joz allongent à Sainté

Humour | Devant le succès rencontré par la date du 28 juin de leur nouveau spectacle Bons vivants, la troupe des Joz' boostée par l'unique Jason Chicandier, a (...)

Nicolas Bros | Jeudi 28 mars 2019

Les Joz allongent à Sainté

Devant le succès rencontré par la date du 28 juin de leur nouveau spectacle Bons vivants, la troupe des Joz' boostée par l'unique Jason Chicandier, a programmé deux nouvelles dates dans cette même salle : le 27 juin et le 18 octobre 2019. La billetterie sera bientôt en ligne. Les Joz' - Bons vivants ! - Chicandier fête ses 40 ans à la salle Jeanne d'Arc : - jeudi 27 juin - vendredi 28 juin (complet) - vendredi 18 octobre

Continuer à lire

Nuit vertigineuse

Soirée | L'Américaine Louisaahhh fait tourbillonner les dancefloors avec son côté dark mais toujours avec bonne humeur. Elle (...)

Nicolas Bros | Mardi 2 avril 2019

Nuit vertigineuse

L'Américaine Louisaahhh fait tourbillonner les dancefloors avec son côté dark mais toujours avec bonne humeur. Elle distille une techno avec un côté punk bien prononcé, qui se retrouve d'ailleurs au cœur du label RAAR (curieux, bizarre en Néerlandais) qu'elle a monté en 2015 aux côtés du Nantais Maelström. Sans concession si ce n'est celle de donner la pêche, les apparitions de Louisaahhh sont propices aux vertiges musicaux. Ce qui tombe divinement sous le sens puisque c'est pour l'inauguration d'un nouveau concept de soirées, concocté par l'équipe du Fil et intitulé Vertiges de la nuit, qu'elle se produira en terres stéphanoises. Une soirée qui se tient également à l'occasion du Disquaire Day 2019, pendant lequel on vous conseille de vous délecter de nouvelles galettes chez vos disquaires indépendants favoris. Mais aussi de goûter - avec modération - à la bière Vynila brassée par la Brasserie Stéphanoise et approuvée par Harold, disquaire de Forum à Saint-Étienne. Pour couronner le tout, on pourra aussi apprécier sur scène La Fraî

Continuer à lire

Jason Chicandier finit dans l'Oeil du Petit Bulletin

Humour | L'humoriste stéphanois Jason Chicandier est tombé dans l'Oeil du Petit Bulletin. On a parlé Joz', du spectacle Bons vivants, de Sainté, de Faut Que Ca Brasse (...)

Nicolas Bros | Jeudi 7 février 2019

Jason Chicandier finit dans l'Oeil du Petit Bulletin

L'humoriste stéphanois Jason Chicandier est tombé dans l'Oeil du Petit Bulletin. On a parlé Joz', du spectacle Bons vivants, de Sainté, de Faut Que Ca Brasse 2019... Voilà le résultat :

Continuer à lire

Les Joz remettent le couvert à Sainté

Humour | Après avoir rempli la salle Jeanne d'Arc le 15 juin 2018, les Joz' reviennent avec leur nouveau spectacle Bons vivants 2 le 28 juin 2019, toujours (...)

Nicolas Bros | Mardi 18 décembre 2018

Les Joz remettent le couvert à Sainté

Après avoir rempli la salle Jeanne d'Arc le 15 juin 2018, les Joz' reviennent avec leur nouveau spectacle Bons vivants 2 le 28 juin 2019, toujours rue Jean-Claude Tissot. Comme l'annonce Jason Chicandier, « y'aura du poil, du gras d'jambon, de la briquette, des odeurs de Saint Albray, quelques élégantes de feu rouge. » Bref, du Joz' en puissance pour ce second spectacle stéphanois par l'équipe à l'origine d'un des groupes Facebook originaire de Sainté les plus fous et populaires. Enfin, signalons l'arrivée sur Twitter de Jason Chicandier avec notamment une belle intervention à propos de Saint-Étienne, « ville de la bringue » selon l'intéressé. Bons vivants 2 par les Joz', vendredi 28 juin 2019 à la salle Jeanne d'Arc

Continuer à lire

Le bonheur à "Bicicleta"

Concept store | La Bicicleta est un nouveau shop du centre-ville de Saint-Étienne. Lancé par Noelia Araya, ce concept store propose une belle sélection de produits uniques et faits main.

Nicolas Bros | Mardi 27 novembre 2018

Le bonheur à

Costa Rica, Mexique, Nicaragua, Guatemala, Thaïlande, Laos, Vietnam, France... Voilà d'où viennent les créations uniques proposées par le nouveau concept store stéphanois La Bicicleta, ouvert depuis le 15 novembre rue Aristide Briand et de la Paix, à quelques mètres de la place de l'Hôtel de Ville. Avec son grand sourire, Noelia Araya accueille les clients pour leur présenter la sélection de produits faits main qu'elle a tout spécialement retenus pour leur qualité de fabrication et leur originalité. « À travers les voyages que j'ai pu effectuer en Amérique latine et en Asie, j'ai eu l'occasion de tisser un réseau de créateurs artisanaux, explique la gérante. Lorsque je me suis installée en France, j'ai voulu promouvoir leur travail, surtout que la gamme de leurs productions était très variée. » D'abord par le biais d'un site internet, l'installation physique commence dans différentes villes par le biais de magasins éphémères en ville ou lors d'événements particuliers. « Nous avons proposé nos produits à la Foire de Paris et dans des boutiques éphémères à Aix-en-Provence, Avignon et Bourg en Bresse, détaille

Continuer à lire

Jason Chicandier, bon vivant

Portrait | Avec une bonne dose de provoc', un humour (très) gras et des textes ciselés, les Joz' dynamitent quotidiennement le groupe Facebook stéphanois La Jozerie. Un succès symbolisé par un personnage haut en couleurs : Jason Chicandier, l'archétype du "bon vivant", qui foulera avec ses potes Joz' les planches du Point Virgule à Paris en mars 2019.

Nicolas Bros | Mardi 4 septembre 2018

Jason Chicandier, bon vivant

Depuis plusieurs années, un groupe de discussion stéphanois prend de plus en plus d'ampleur sur le réseau social Facebook. Intitulé La Jozerie, il compte aujourd'hui près de 28 000 abonnés. Emmené par Guillaume, Maxence,  Mathou Cann,  Lucas, Gauthier, Gabriel, Thomas et l'incontournable Jason Chicandier, cet espace d'expression diffuse allégrement humour gras et poésie de comptoir. Créé en 2011 par une bande de potes, le concept de Joz' s'apparente à un "beauf". L'histoire démarre sans Jason Chicandier, par un site internet qui héberge tout ce que le net peut proposer comme "beauferies". « Cette page web relayait tous les stéréotypes du beauf en vidéos, images, etc, explique Jason Chicandier. Il y avait du tuning, de la nuque longue, du fan de Johnny avec tatouages qui dit à sa femme de la fermer et qui boit de la bière toute la journée... C'était en quelque sorte le meilleur du pire d'internet orienté Confessions Intimes ». Mais au bout d'un moment le contenu tourne court. Quand Chicandier et Mathou Cann débarquent chez les Joz' En 2014, Mathou Cann et Jason Chicandier, deux trublions connus pour leurs

Continuer à lire

La Brasserie Stéphanoise se fait mousser pour ses 4 ans

Anniversaire et nouveaux locaux | Depuis sa création en 2014, la Brasserie Stéphanoise connaît un succès grandissant notamment grâce à des recettes de bières artisanales de qualité qui en (...)

Nicolas Bros | Mercredi 30 mai 2018

La Brasserie Stéphanoise se fait mousser pour ses 4 ans

Depuis sa création en 2014, la Brasserie Stéphanoise connaît un succès grandissant notamment grâce à des recettes de bières artisanales de qualité qui en font une des brasseries les plus dynamiques de la région. La "collection" de la brasserie compte 12 bières différentes dans 2 gammes (Copains-Chopines et Glütte). Pour répondre à la demande grandissante, la structure vient de s'installer dans de nouveaux locaux au 15, rue Buffon, toujours sur l'ancien site de la Brasserie Mosser, à proximité de la place Bellevue. Comptant désormais quatre personnes à temps plein dont deux brasseurs, la structure espère ainsi doubler sa production, en passant de 600 à 1 200 hectolitres (environ 10 000 litres par mois) dès cette année. Parallèlement, l'équipe a mis en place depuis le mois de mars des ateliers de brassage destinés aux amateurs. Ces derniers peuvent ainsi s'initier au brassage le temps d'une journée et créer leur propre bière (du concassage à la fermentation) à partir d'une des 8 recettes proposées. Ces stages se déroulent directement à la brasserie, sous le regard avisé d'un brasseur pro, le samedi de 9h30 à 16h30. Le tarif s'élève à 150€ pour deux perso

Continuer à lire

Cyril Hubert L’âge de bière

Portrait | C’est l’histoire d’une heureuse reconversion. Celle d’un Français, Cyril Hubert, installé en Suisse depuis plus de dix ans et qui, après quinze années passées chez des grands noms du luxe et de la restauration, a décidé de tout plaquer pour devenir biérologue. Une histoire passionnelle de brasseries artisanales, de malt et de houblon, de palais et de partage.

Niko Rodamel | Mercredi 2 mai 2018

Cyril Hubert L’âge de bière

Après une enfance et une adolescence sans histoire passées du côté de Romorantin dans le Loir-et-Cher, Cyril se laisse inspirer par ses deux sœurs en choisissant lui aussi de s’orienter vers le monde de l’hôtellerie et de la restauration. Au CFA de Blois, il enchaînera en quatre ans un CAP, puis un BEP et enfin un Brevet Professionnel. « À part le rugby, pas grand-chose ne me passionnait à l’époque, je me suis donc mis au travail assez tôt par la voie de l’apprentissage. » Pendant quinze ans, le jeune homme travaillera comme chef de rang chez des grands noms du luxe et de la restauration : sur la Côte d’Azur pour le Métropole Palace de Beaulieu-Sur-Mer, pour Gérard Rabaey au Pont de Brent en Suisse, dans l’équipe du Tucker’s Point Golf Club aux Bermudes, pour le Domaine des Hauts de Loire à Onzain et enfin au sein de l’Hôtel Casino Barrière à Montreux. « Travailler dans de tels établissements a été une chance mais, la trentaine venue, je crois que j’avais déjà fait le tour du métier. Le prestige des macarons et des étoiles induit une pression particulière, le monde de la haute gastronomie reste un univers difficile, souvent épuisant. Il était temps pour moi de passe

Continuer à lire

La bière coulera à flots au Hall B du Parc Expo

Festival Faut Que Ca Brasse 2018 | Les 26 et 27 mai, le Hall B du Parc Expo de Saint-Étienne va accueillir la seconde édition du festival Faut Que Ca Brasse. Amateurs (ou non) de bières, simples curieux, groupes d'amis, familles... le rendez-vous promet, pour toutes et tous, avec une programmation complète réunissant plus de 30 exposants.

Nicolas Bros | Jeudi 3 mai 2018

La bière coulera à flots au Hall B du Parc Expo

Plus de 30 exposants, brasseurs de la France entière, des stands de restauration sélectionnés, des ateliers-dégustations assurés par un sommelier-biérologue de renom (Cyril Hubert - cf portrait en fin de journal), une soirée musicale assurée par le collectif de Djs Les Bugnes, un brassage en direct, des initiations à la sarbacane par le Comité Départemental des Jeux de Sarbacane de la Loire, un espace pour se défier à la pétanque avec vos proches, un stand de tatouage éphémère avec Spotygloo... La seconde édition de Faut Que Ça Brasse promet deux jours d'intenses festivités du côté du Hall B du Parc des Expos de Saint-Étienne. À travers la présence de brasseries de toutes tailles, ce sont des savoir-faire et des identités très différentes qui seront présentés les 26 & 27 mai (cf programmation complète ci-dessous). L'idée générale du festival étant de montrer le dynamisme et la passion d'artisans du goût, affichant la bière non plus comme une simple boisson standard mais bien comme une expression aromatique à l'image de ce que souhaite apporter chaque brasseur à sa production. Dégustations, atelie

Continuer à lire

Faut Que Ca Brasse revient fin mai au Hall B du Parc Expo

Festival bière artisanale | Après avoir attiré plus de 2 300 visiteurs lors de sa première édition en 2017, le festival stéphanois de la bière artisanale Faut Que Ca Brasse remet les fûts en (...)

Nicolas Bros | Jeudi 22 mars 2018

Faut Que Ca Brasse revient fin mai au Hall B du Parc Expo

Après avoir attiré plus de 2 300 visiteurs lors de sa première édition en 2017, le festival stéphanois de la bière artisanale Faut Que Ca Brasse remet les fûts en marche les 26 et 27 mai prochains du côté du Hall B - Parc des Expos de Saint-Étienne. Au programme, de nombreux brasseurs artisanaux présents, des ateliers de dégustation en présence d'un sommelier-biérologue de renom, des stands restauration de qualité, une soirée festive et musicale assurée par les Bugnes, des animations comme de la pétanque ou une initiation à la sarbacane (sport stéphanois d'excellence), des conférences... Bref, un gros programme sur 2 jours pour les amateurs de bières mais pas seulement ! Le tarif d'entrée reste inchangé (toujours 5 Euros, sans compter les dégustations auprès des brasseurs ou les inscriptions aux ateliers de dégustations avec le biérologue). L'idée générale du festival conserve également son esprit originel : présenter le meilleur de la brasserie artisanale et promouvoir auprès des visiteurs les savoir-faire locaux et nationaux, le tout dans une ambiance festive et conviviale.

Continuer à lire

Ninkasi revient à Saint-Étienne

Ouverture de lieu | Sept ans après avoir quitté le centre-ville stéphanois, le groupe lyonnais Ninkasi, dirigé par le Stéphanois Christophe Fargier, s'apprête à réinvestir la capitale ligérienne dans une partie des locaux de Sam Outillage. Le concept "bière-burger-musique" de l'enseigne sera bien entendu de la partie.

Nicolas Bros | Mercredi 14 février 2018

Ninkasi revient à Saint-Étienne

En 2011, le Ninkasi Saint-Étienne fermait ses portes place Jean Jaurès. Sept ans après cet arrêt d'activité, Christophe Fargier, fondateur du groupe Ninkasi bien connu chez nos voisins lyonnais, remet le couvert dans sa ville d'origine et annonce l'implantation prochaine d'un nouvel établissement à proximité du Zénith, dans un des bâtiments de l'actuel emplacement de Sam Outillage. « L'ouverture du Ninkasi Saint-Étienne devrait se faire au printemps 2019, détaille le dirigeant. Nous poursuivons notre stratégie de développement de franchises sur la région Auvergne-Rhône-Alpes. Nous sommes dans une phase de recherches d'emplacements et Saint-Étienne fait partie des villes qui nous intéressent. Nous avons identifié un emplacement qui se situe à proximité de la Comédie, du Fil et du Zénith. Pour le moment, nous n'avons pas encore trouvé le candidat franchisé mais nous avons d'ores et déjà reçu des candidatures. Le nom du futur responsable de l'établissement devrait être connu avant l'été 2018. » Une recette qui fonctionne La structure Ninkasi représente actuellement treize établissements dont la tête de proue à Gerland (avec la salle de concer

Continuer à lire

Viens faire la pampille

Bar d'artisans | Concept innovant, proposant des produits exclusivement sélectionnés dans un rayon de 200 kilomètres autour de l'établissement, le "bar d'artisans" Pampille inaugure notre rubrique "Guide Urbain Restaurants et Bars". Nous sommes allés faire un tour dans ce nouveau lieu du centre-ville stéphanois afin d'en savoir un peu plus mais aussi de goûter ce que l'on trouve sur place.

Marion Dubanchet | Mercredi 13 septembre 2017

Viens faire la pampille

"Faire la pampille", cette expression évoquera sûrement quelques souvenirs aux plus "expérimentés” d’entre nous. Petite explication de texte pour les plus jeunes : c’est un mot de gaga (le parler stéphanois) qui signifie faire la fête. C’est ce terme qu’Amandine Mermet et Benjamin Guillaume ont retenu pour nommer leur établissement. Les propriétaires définissent ce lieu comme un "bar d’artisans". Situé au 10 rue Denis Escoffier, aux prémisses du centre-ville piéton de Saint-Étienne, le choix de ce local n’a pas tout de suite été une évidence pour le duo. « Au début, nous n'avons pas souhaité nous installer ici, explique Amandine. Mais après réflexion, nous souhaitions nous installer au coeur de la ville et nous avons finalement succombé au potentiel de l’endroit. » En effet, comment résister à ces belles briques apparentes ? Une alléchante banque de produits devant un comptoir aux accents portugais, une verrière et des canapés cosys complètent aujourd’hui l’ensemble. Après 2 mois et demi de travaux, c’est "pimpé" et doté d’une identité visuelle pleine de sens (demandez donc à Amandine de vous conter l’histoire du pictogramme qui orne la vitrine) que Pampille

Continuer à lire

Anne-Laure Pelloux Prayer Molle Brasseuse de coeur

Portrait spécial Faut Que Ca Brasse | Installée dans la périphérie de Saint-Just-Saint-Rambert depuis 2003, la Brasserie de la Loire crée et commercialise des bières artisanales résolument singulières. Onze variétés de "bibines", blanches, blondes, brunes ou ambrées, toutes 100 % artisanales, 100% bio. Et c’est une brasseuse qui est aux manettes ! Rencontre avec une femme 100% passion qui sera présente au festival Faut Que Ca Brasse les 24 & 25 juin dans les bâtiments H, derrière la Cité du design. Texte & photo : Niko Rodamel

Niko Rodamel | Mercredi 7 juin 2017

Anne-Laure Pelloux Prayer Molle
Brasseuse de coeur

Elle porte un double prénom et un patronyme à rallonges, Anne-Laure Pelloux Prayer Molle est pourtant une femme simple, authentique et sincère, "pas compliquée" comme l’on dit chez nous. Et son parcours est plutôt étonnant… Anne-Laure a grandi à Beaumont-Monteux, petit village drômois de mille deux cents habitants, entre Tain-l’Hermitage et Romans-sur-Isère. Papa est comptable et maman infirmière. Après des études d’ingénieur en biochimie à Lyon puis à Grenoble où elle travaillera sur les plantes au sein du CNRS, la jeune drômoise devra suivre son mari, professeur d’éducation physique, envoyé dans l’Oise pour son début de carrière. Persuadée de retrouver un poste dans la recherche près de chez elle, Anne-Laure déchante rapidement, ne trouvant aucune perspective intéressante à moins de deux heures de son domicile. « J’ai donc cherché un autre travail. J’ai alors été prof de chimie en lycée et en post bac pendant quelques années. Cette expérience m’a au moins appris à communiquer avec les autres, à redescendre de mon Bac + 7 et à employer un vocabulaire moins technique. » Anne-Laure n’étant pas persuadée d’être faite pour un métier dont la recherche est absente, la révéla

Continuer à lire

Ça va brasser !

Festival Faut Que Ça Brasse 2017 | Les 24 & 25 juin, c'est bien du côté des bâtiments H (derrière la Cité du design) qu'il faudra venir traîner vos guêtres ! Amateurs (ou non) de bières, simples curieux, groupes d'amis, familles... Le Petit Bulletin vous donne rendez-vous pour partager le premier festival autour de la brasserie artisanale : Faut Que Ça Brasse

Nicolas Bros | Mercredi 7 juin 2017

Ça va brasser !

Plus de 20 brasseurs de la France entière, du fromage, de la charcuterie de qualité, du bon pain, des animations variées (jeux, musique, street art...), des conférences de spécialistes... Bref, la première édition de Faut Que Ça Brasse sera festive et conviviale. À travers la présence de brasseries de toutes tailles, des incontournables Brasserie Stéphanoise, Brasserie de la Loire ou Brasserie des Cimes (Savoie) aux inédites telles que la Brasserie Elixkir (Bourgogne) ou Parisis (Seine-et-Marne), ce sont des savoir-faire et des identités très différentes qui seront présentés les 24 & 25 juin (cf programmation complète ci-contre). L'idée générale du festival organisé par Le Petit Bulletin Saint-Étienne étant de montrer le dynamisme et la passion d'artisans du goût, affichant la bière non plus comme une simple boisson standard mais bien comme une expression aromatique à l'image du brasseur. Deux jours de festivités dans un lieu unique Nous avons fait le choix, au Petit Bulletin Saint-Etienne, de nous investir pour la première fois dans un évènementiel de grande envergure. Nous souhaitons démontrer notre attachement à notre terr

Continuer à lire

Faut Que Ça Brasse : le programme

GUIDE URBAIN | 🍺 "Faut que ça brasse" 🍺 : le premier festival stéphanois de la bière artisanale. "Faut que ça brasse" est organisé par Le Petit Bulletin (...)

Nicolas Bros | Mercredi 7 juin 2017

Faut Que Ça Brasse : le programme

🍺 "Faut que ça brasse" 🍺 : le premier festival stéphanois de la bière artisanale. "Faut que ça brasse" est organisé par Le Petit Bulletin Saint-Étienne. Notre volonté est de mettre en avant le travail des brasseurs artisanaux. "Faut que ça brasse" s'adresse au plus grand nombre : de l'amateur occasionnel au «beer geek». ⏰ Les horaires ⏰ : Samedi 24 juin de 11h à 21h Dimanche 25 juin de 11h à 19h 🏦 Le lieu 🏦 : Bâtiment H (ancienne Manufacture d'armes) - Quartier Créatif Manufacture de Saint-Etienne derrière la Cité du Design En savoir plus : https://goo.gl/maps/DHwy5uyqv9v Tarif : 5 € par jour (avec un verre pour déguster offert) Billetterie en ligne 👉 https://yurplan.com/event/Faut-Que-Ca-Brasse/16267?from

Continuer à lire

« La diversité en matière de bière est infinie »

Festival Faut Que Ca Brasse | Hervé Marziou est l'un des plus grands spécialistes français de la bière. À l'occasion du festival Faut Que Ca Brasse, ce gentleman-biérologue, consultant indépendant et formateur, animera une conférence-dégustation sur le thème "Bien choisir et déguster la bière". Avant-goût.

Yann Petiteaux | Mercredi 7 juin 2017

« La diversité en matière de bière est infinie »

Tout d'abord, qu'est-ce qu'un biérologue ? Hervé Marziou : C'est simple : le biérologue est là pour mettre en valeur le travail du brasseur et les bières qu'il produit. La biérologie est une discipline en émergence qui approfondit tous les domaines dans lesquels la bière est concernée. Il m'arrive de faire aussi bien des conférences sur l'histoire de la bière, sa géographie ou son économie. J'apporte aussi du conseil et de la formation, tant auprès du grand public que des professionnels. Je travaille avec les brasseurs en vue d'optimiser leurs recettes sur la base de l'analyse sensorielle. Vous êtes aussi un promoteur des accords bières-mets... Quand j'ai proposé il y a dix-sept ans de faire des repas à la bière, c'était une révolution. Aujourd'hui, lorsque l'on parle de cela, tout le monde écoute. Personnellement, je me suis battu pour que, dans les restaurants, on trouve une carte des bières à côté de la carte des vins. Les événements autour de la bière sont toujours plus nombreux. Peut-on parler d'un attrait renouvelé du grand public ? En effet. Grâce aux brasseurs art

Continuer à lire

Ça mousse et vous ?

Festival Faut Que Ca Brasse | Au Petit Bulletin Saint-Étienne, on aime surprendre. Si vous nous connaissez pour nos colonnes consacrées à la culture chaque mois, en juin prochain, nous (...)

Nicolas Bros | Mardi 2 mai 2017

Ça mousse et vous ?

Au Petit Bulletin Saint-Étienne, on aime surprendre. Si vous nous connaissez pour nos colonnes consacrées à la culture chaque mois, en juin prochain, nous vous proposons de nous rejoindre pour un événement que nous avons souhaité mettre sur pied (et croyez-nous, ce n'est pas une mince affaire) : le premier festival stéphanois de la brasserie artisanale. Intitulé Faut Que Ça Brasse, ce rassemblement vous permettra de découvrir le travail de plus d'une vingtaine de brasseurs artisanaux (des régionaux, mais pas seulement), de goûter (avec modération) à leurs élixirs, de vous restaurer avec un espace fooding (food-trucks, fromager, boucher-charcutier de qualité...), de vous divertir avec de nombreuses animations... Bref de passer un bon moment autour de la bière artisanale. Ça se passera les 24 & 25 juin, derrière la Cité du design, dans les bâtiments H (ensemble industriel au cachet unique, qui sert notamment pour la Biennale design). L'entrée est fixée à 5€ (avec un verre de dégustation offert) et les horaires sont les suivants : samedi 24 de 11h à 21h et dimanche 25 de 11h à 19h. Au plaisir de trinquer avec vous lors de ce festival d'un nouveau genre dans un lieu qui vous imp

Continuer à lire

Steak (R)évolution

ECRANS | De Franck Ribière (Fr, 2h10) documentaire

Christophe Chabert | Mercredi 12 novembre 2014

Steak (R)évolution

Le projet peut paraître gonzo, mais il est plus malin qu’il n’y paraît : Franck Ribière, qui a grandi dans une famille d’éleveurs, en a gardé une passion pour la viande de bœuf, et décide de partir caméra au poing à la recherche du meilleur steak du monde. Un itinéraire qui l’emmène de l’Amérique au Japon, de l’Argentine au Brésil, de l’Italie à l’Espagne, soit autant de rencontres avec des éleveurs, des bouchers et des chefs pour qui la viande est une affaire sérieuse qui nécessite du temps, de l’amour et une véritable philosophie. Avec le boucher Yves-Marie Le Bourdonnec comme guide éclairé, Ribière accouche d’un film dont la plus grande qualité est d’être autant pédagogique que joyeux, instructif que festif. Pas question de s’apitoyer sur quoi que ce soit, ni de dénoncer ceux qui font mal leur boulot — même si on voit apparaître en transparence le spectre d’un fiasco de l’agriculture industrielle ; ici, il s’agit d’affirmer le plaisir d’une viande de qualité, produite selon des méthodes respectueuses des écosystèmes et des paysages. Et surtout d’y goûter : les instants de dégustation vont faire saliver même le plus ardent des vegan sans pour autant lui donner

Continuer à lire