Eric Roussel : « Il y a deux personnages chez De Gaulle »

Entretien | Eric Roussel, écrivain et journaliste, a écrit de nombreux ouvrages et biographies sur des personnages qui ont marqué l'histoire française contemporaine. Parmi ceux-là se trouve le Général de Gaulle dont ce membre de l'Institut a rédigé une biographie remarquée en 2002. Il était de passage à Saint-Etienne pour marquer le 18 juin 2021 pour inaugurer une exposition consacrée aux deux venues du Général en terres stéphanoises. Rencontre.

Nicolas Bros | Lundi 21 juin 2021

Vous avez écrit de nombreux ouvrages à propos de personnages historiques français. Que représente pour vous ce travail sur le Général de Gaulle ?

Eric Roussel : De Gaulle est le sommet. C'était un défi quand Gallimard m'a proposé d'écrire ce livre. J'étais sidéré et en réalité j'ai toujours été passionné par le personnage. Si on ne me l'avait pas demandé, je ne me serais jamais lancé dans un tel ouvrage.

Est-ce l'ouvrage qui vous a demandé le plus de travail ?

E.R. : Oui. Mais c'est un personnage écrasant par son importance, c'est comme escalader l'Himalaya. De plus, quand j'ai publié mon premier ouvrage sur De Gaulle, en 2002, c'était la première fois que l'on pouvait parler de lui en s'appuyant sur des archives qui étaient enfin dévoilées. Un personnage comme De Gaulle possède sa légende, qui n'est pas toujours conforme à ce que l'on trouve dans les documents. C'est ce conflit qui pose un problème car on ne peut pas appliquer à ce personnage les mêmes règles qu'à un autre personnage. Avec le recul, le problème est devenu moins aigu. Quand on a faire à un tel personnage, on ne peut pas se contenter d'une vision positiviste mais bien tenir compte de la légende qu'il a suscitée. Il y a un équilibre à trouver. D'autre part, en 2002, il y avait encore de nombreuses personnes qui l'avaient connu et qui pensaient de bonne foi que leurs souvenirs étaient en tout point exacts avec la vérité, ce qui n'était pas tout le temps le cas.

Un personnage comme De Gaulle possède sa légende, qui n'est pas toujours conforme à ce que l'on trouve dans les archives.

Le Général de Gaulle s'est rendu deux fois à Saint-Etienne, en 1948 et 1959, à deux époques différentes, avec des enjeux divers. En 1948, il parle de "la participation" et des transformations des conditions sociales. En 1959, il aborde en filigrane l'avenir de l'Algérie. Est-ce que selon vous ces deux passages à Saint-Etienne ont été importants d'un point de vue historique ?

E.R. : C'est difficile à dire. De Gaulle est le seul président à avoir visité tous les départements français. Je ne sais pas s'il avait un rapport particulier avec Saint-Etienne, mais il y a eu la personnalité de Neuwirth qui a joué un rôle fondamental en 1958. Mais ce qui m'a frappé dans les deux discours qu'il a tenus à Saint-Etienne, au-delà des deux contextes très différents, c'est le fait qu'il insiste sur la nécessité de redressement notamment financier, via des réformes profondes. Cela revêt une résonnance actuelle. De Gaulle a fait de grandes réformes juste après la guerre et d'autres en 1958, qui n'allaient pas dans le même sens. Après la guerre, des réformes que l'on pourrait qualifier de gauche et celles de 1958 que l'on qualifierait d'ultra-libérales. Mais au fond, ce qui est intéressant, c'est qu'il y a deux personnages chez De Gaulle. Le héros de légende d'un côté et un homme d'Etat de l'autre. Ce dernier ayant réellement marqué l'histoire française.

- Eric Roussel, De Gaulle, monument français, éd. de l'Observatoire
- Exposition 1948 et 1959 Saint-Étienne a rendez-vous avec l'Histoire, à l'Hôtel de Ville de Saint-Étienne, visible jusqu'au 16 juillet 2021

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

De Gaulle x Saint-Etienne : un hommage avec expo, buste et podcast

L'appel du 18 juin | Ce vendredi 18 juin sera une journée placée sous le signe d'un grand hommage au Général de Gaulle. 81 ans après le fameux appel du 18 juin, la cité stéphanoise, qui l'a accueilli à deux reprises, propose différents événements afin de marquer le coup : une exposition inédite, le dévoilement d'un buste du Général en bronze, une rencontre avec Eric Roussel le biographe du Général et un podcast exclusif.

Nicolas Bros | Jeudi 17 juin 2021

De Gaulle x Saint-Etienne : un hommage avec expo, buste et podcast

Saviez-vous que Charles de Gaulle s'était rendu à deux reprises à Saint-Etienne ? En 1948 et 1959, très exactement. Deux passages qui ont certes marqué la ville ligérienne mais également l'histoire de France, comme en témoignent d'une part l'exposition actuellement visible dans le hall de l'Hôtel-de-ville stéphanois et d'autre part un podcast qui vient de sortir. Une expo inédite Concernant la première, l'exposition proposée par la Ville de Saint-Etienne, intitulée Charles de Gaulle 1948 et 1959, Saint-Etienne a rendez-vous avec l’histoire, permet de retracer l'importance qu'ont revêtu ces deux visites du Général en terres stéphanoises. La présentation de documents iconographiques inédits tels que le livre d'or de la ville de Saint-Etienne, des photographies, des films ou encore des périodiques permettent au visiteur de se plonger au coeur de ces deux moments décisifs. Elle est visible jusqu'au 16 juillet. Présence du biographe du Général Eric Roussel Parallèlement, signalons qu'un buste en bronze du Général de Gaulle sera également dévoilé ce vendredi 18 juin, dans le Grand Escalier de la mairie. Cette sculpture, réalisée p

Continuer à lire

De Gaulle à la p(l)age

ECRANS | Un demi-siècle après sa disparition, la figure tutélaire de la Ve République n’a pas disparu de l’horizon hexagonal. Elle se permet même d’étonnantes réapparitions spectrales via la petite lucarne…

Vincent Raymond | Jeudi 12 novembre 2020

De Gaulle à la p(l)age

Un destin hors catégorie, une stature de Commandeur assortie d’un profil de médaille, complétée par une diction de tragédien du Français, le tout couronné d’un aptonyme… Charles de Gaulle avait tout bon pour continuer à vivre par-delà les mémoires et au travers des images. Pour s’en convaincre, allumez votre télévision en ce mois de novembre 2020 : commémorations obligent, votre écran reprendrait presque les couleurs murailles de l’ORTF, ressuscitant le Général droit comme une croix de Lorraine dans des montages d’archives ici, des reconstitutions là, des biopics ailleurs… Si l’on échappe au prime time avec Lambert Wilson sorti au cinéma en début de Covid (bénie soit la chronologie des médias), on a droit à la “série de prestige” commanditée par le service public pour retracer en six épisodes la geste et la gestuelle gaulliennes, De Gaulle, l’Éclat et le Secret. Une spéciale du chef, justement écrite par un ancien patron de France Télévisions (Patrice Duhamel)

Continuer à lire

La France, l'histoire et le foot

Fête du Livre 2016, jour 1 | La Fête du livre de Saint-Étienne ouvre ses portes ce vendredi 14 octobre pour trois jours de mots, de lettres, d'auteurs, de rencontres, … Si les rencontres "classiques" avec les auteurs sous le grand chapiteau de la place de l'Hôtel de Ville seront toujours au rendez-vous, l'événement propose des éléments nouveaux et des moments d'exceptions. Et ça commence en fanfare dès ce vendredi.

Nicolas Bros | Jeudi 13 octobre 2016

La France, l'histoire et le foot

Démarrage en trombe pour cette 31ème édition de la Fête du livre de Saint-Étienne avec plusieurs événements à ne pas manquer. Le premier sera l'ouverture du studio jeunes adultes où prendront place neuf auteurs adeptes des nouvelles formes d'écriture et en lien de manière nouvelle avec leurs lecteurs (réseaux sociaux, écriture participative, "Booktubeurs", …). Dans cette volonté de "redesigner" le salon du livre du futur, la Fête du livre leur a proposé de prendre place dans un semi-remorque aménagé spécialement comme une colocation où chaque lecteur intéressé se verra proposer un moment privilégié en face à face avec l'auteur de son choix. Parmi les écrivains présents, notons la venue du jeune et impressionnant Ben Brooks, du spécialiste de la SF Alain Damasio ainsi que du chanteur-auteur originaire de Trappes (dans les Yvelines) Insa Sané. Ce nouvel espace prendra place en face du Magic Mirror – La Gayola, place Jean Jaurès, pendant tout le week-end. De Gaulle, Duluc, Cherfi, ... la France d'hier et d'aujourd'hui Parallèlement à cette installation inédite, la journée de vendredi sera marquée par la venue

Continuer à lire