Erro avant la BD

L'exposition de dessins, présentée au Cabinet d'arts graphiques du Musée d'art moderne jusqu'au dimanche 13 février, et consacrée à Erro s'avère passionnante et inattendue. Avant qu'il ne sombre dans ses compositions colorées un peu répétitives inspirées des «comics» américains, l'artiste dessinait, dans les années 1960-70, de formidables bonshommes dans des scènes de lutte ou rapports érotiques, ou bien encore entraînés parmi les rouages de mécaniques et d'usines délirantes.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 29 mai 2023 Créé avec passion en 1998 à Saint-Chamond, La Rue des Artistes est peu à peu devenu un événement artistique incontournable du département de la Loire. Alors, comment faire durer un festival 25 ans ? Mustapha Kerroua et Cynthia Fort, respectivement...
Mardi 7 mars 2023 A l'initiative de l'artiste stéphanois Damien Verron, une soirée atypique propose de mettre en lumière une certaine idée du jazz, interrogeant la place des femmes sur la planète swing... et au-delà. Au programme : conférence, témoignages et concert...
Mercredi 25 août 2021 Gamins, les jours sans école, ils arpentaient les petits sentiers du château de la Perrotière, avec l’élan insouciant des premières années de la vie. Ils y (...)
Mercredi 9 juin 2021 La galerie PASQUI fait partie de ces lieux d’art qui ont traversé la crise covidienne sans trop d’encombre, les acheteurs n’hésitant à enrichir leurs (...)
Mardi 4 juin 2019 Le directeur artistique du festival La Rue des Artistes est un homme de convictions, un citoyen toujours aussi engagé à l'aube de ses cinquante ans, dont plus de la moitié au service de la culture pour tous.
Mardi 28 novembre 2017 ARK, ou Guillaume Berroyer - oui, le fils de Jackie -, est un véritable "doux-dingue" qui sait mieux que quiconque slalomer entre les modes de l'électro et rester maître de ses créations. En dj set ou en live, il propose un véritable show et le...
Mercredi 15 mars 2017 “Rare” et “abondant” qualifient autant le Festival international du court métrage de Roanne que les films présentés. Après sept éditions au taux de (...)
Lundi 15 juillet 2013 Avec ce portrait d’une adolescente qui découvre le désir et brave les interdits, François Ozon prouve sa maîtrise actuelle de la mise en scène, mais ne parvient jamais à dépasser le regard moralisateur qu’il porte sur son héroïne. Christophe Chabert

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X