Une scène qui déménage avec Audrey Lamy

Celle qui ravive tous les soirs des millions de téléspectateurs sur le petit écran, débarque à Saint-Etienne avec son one woman show « Dernières avant Vegas », tout en sincérité et rempli d’un humour barré à souhait. Propos recueillis par Grégory Bonnefont

Audrey Lamy pouvez-vous nous présenter votre spectacle « Dernières avant Vegas » ?
C’est un spectacle que j’ai écrit après un accident de scooter. Alitée pendant trois mois, je me suis dit que j’allais écrire quelque chose. J’ai commencé par écrire un sketch puis deux, en puisant l’inspiration chez les personnes qui m’entourent, mon père, ma mère, mon amoureux. Puis il y a eu ma rencontre avec Alex Lutz. C’est un spectacle qui comprend une galerie de personnages. Au début on voit une jeune comédienne qui arrive (ce n’est pas autobiographique !), elle évoque la rencontre d’une amie sur facebook puis elle se souvient de sa mère lorsqu’elle lisait ses bulletins scolaires. Il y a aussi une référence aux séries américaines avec une superhéroïne prénommée Lindsay Davenport, et qui veut bien sûr sauver le monde. C'est un humour barré mettant en scène des situations sincères et loufoques avec des textes parfois trash mais jamais vulgaires. Il n'est pas question ici de stand up. Ce n'est pas le même genre de performance. Il s'agit ici d'interpréter des personnages. Il y en a treize. Je suis très admirative de ceux qui font du stand up car ils sont "à poil" sur scène.

De vos treize personnages, lequel bénéficierait d'une affection particulière ?
Celui de ma mère. Je me souviens quand elle recevait mes bulletins scolaires, son hystérie: "avec ton père, on est vert!". J'étai toujours comparée avec la première de la classe. Ce qui m'amuse c'est d'avoir des personnages très forts, hauts en couleur mais avec une fragilité. Il y a toujours une faille, ce n'est jamais de la méchanceté gratuite et il y a toujours une phrase à la fin qui les rend attachants.

Comment s'est passée votre rencontre avec Alex Lutz, votre metteur en scène?
C'était génial et très facile, on a le même humour. Il avait envie de mettre en scène une jeune femme. On est très vite devenu amis, il y a une forte complicité. On a mis huit mois pour écrire. Il y avait ce besoin de se faire rire. Ce n'est pas toujours évident de trouver le bon binôme alors qu'avec Alex c'est allé très vite. Nous sommes très complémentaires, c'est une belle alchimie. Je pense que c'est rare ce genre de duo. Le fait qu'on soit amis aurait pu être une difficulté mais nous sommes restés très pro.

"Dernières avant Vegas", Audrey Lamy, Salle Jeanne d'Arc, jeudi 15 novembre, 20h30


pour aller plus loin

vous serez sans doute intress par...

Jeudi 12 octobre 2017 de & avec Fabrice Eboué (Fr., 1h30) avec également Ramzy Bedia, Guillaume De Tonquédec, Audrey Lamy…
Mercredi 6 avril 2016 Critique du film Tout pour être heureux de Cyril Gelblat (Fr, 1h37) avec Manu Payet, Audrey Lamy, Aure Atika, Joe Bel… de Cyril Gelblat (Fr, 1h37) avec Manu Payet, Audrey Lamy, Aure Atika, Joe Bel…

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter