Le carré d'Hermès

Quatuor Hermès

Centre Saint-Augustin

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Dans une lettre adressée à son père en 1777, Mozart confie : «comment écrire pour un instrument que je ne puis souffrir ?». Fidèle à lui-même, il relèvera le défi en nous gratifiant de quatre quatuors pour flûte, violon, alto et violoncelle. Composés à Mannheim, ville dont le Prince Électeur Karl-Theodore avait fait un centre culturel très actif, les deux premiers opus furent une commande de l'armateur Dejong, flûtiste amateur avec lequel il avait sympathisé. Le dernier quatuor K.278 semble pour sa part, avoir été un pastiche, caricaturant la faiblesse harmonique de certains compositeurs français, et recyclant les thèmes de chansons populaires. Pour Valérie Perrotin, flûtiste du Quatuor Hermès, jouer cette intégrale redonne vie à «un Mozart qui passait de joyeuses soirées à faire la musique avec ses amis. Ces quatuors sont très concertants, les mouvements lents sont somptueux. C'est de la grande musique de chambre, trop souvent absente du répertoire des flûtistes, qui jouent rarement avec les cordes. C'est aussi un grand plaisir que de travailler les quatre en même temps». Les autres solistes Vera Markovitch au violon, Anna Startseva à l'alto, et Marianne Gaiffe au violoncelle, partagent l'enthousiasme communicatif de leur quatrième complice. «Je me suis rendu compte du travail de justesse et de couleur de son que cet exercice requiert, et que les flûtistes n'ont pas l'habitude de faire». Alain Koenig

Quatuor Hermès, Sérénades du dimanche, Centre Saint-Augustin, 12 octobre à 17h30

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 3 septembre 2019 Alors que son édition 2019 a accueilli 1450 spectateurs du 22 au 25 août au Château de Saint-Victor, le festival de musique de chambre BWd12 prolonge (...)
Mercredi 9 janvier 2019 Cette absence de frugalité aurait pu laisser présager des pires excès de bouche ! Jugez plutôt : « Heure exquise », « Prendre le thé à (...)
Mardi 30 juin 2015 Depuis son bucolique piton, le festival BWd12 peut s'enorgueillir de donner un tremplin à la relève musicale française. Les interprètes invités sont, pour la (...)
Mardi 2 juin 2015 Sous-exploité dans l'anthologie chambriste, l'hymen harmonieux de la flûte et de la harpe exhale un doux parfum estival. Hermès, bien avant d'avoir (...)
Mardi 6 janvier 2015 Fragile intermède dans le déchaînement des passions européennes, la Belle Époque est un marqueur-temps hors du temps. Temps des cerises mûres et de l'archétype proustien Madame Verdurin : reconstitution musicale d'un salon de la Belle-Époque par un...
Mercredi 3 septembre 2014 Cette année encore, l'évêché de Saint-Étienne propose aux «Sérénades du Dimanche» une terre d'accueil digne de ce nom, dans la belle acoustique du Centre (...)
Mercredi 30 avril 2014 Heureux le village de Pommiers qui verra le 11 mai se poser les ailes du Trio «L» ! Au piano Lyuba Zhezcheva, au violoncelle Louison Crès-Debacq, et (...)
Mardi 1 avril 2014 Dans « fugues et requiem », le Quatuor Debussy met en lumière la continuité historique dans laquelle s'inscrit le « Requiem » du génial Mozart. Les évolutions chronologiques de « l'art de la fugue » dessinent l'arbre généalogique dans lequel...
Lundi 19 ao?t 2013 Loin des festivals buzzants et tonitruants, le vertigineux village de Saint-Victor-sur-Loire (42) convie tous les ans interprètes, mélomanes et simples (...)
Jeudi 20 septembre 2012 Tous les ans, l’association «Les sérénades du dimanche», sous l’impulsion musicale d’Hervé Cligniez et Cyril Goujon, met à l’honneur la musique de chambre à Saint Etienne. Vivement le dimanche ! Alain Koenig

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter