"Je ne me considère pas comme un dj techno"

Jennifer Cardini + Sun Factory + Leome

La Dynamo

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Jennifer Cardini est une incontournable dans la liste des Djs made in France. Habituée des dancefloors, elle a tenu résidence dans des clubs aussi prestigieux que le Rex ou le Pulp à Paris. Habitant désormais en Allemagne et plus précisément à Cologne, la Française viendra mettre un point d'orgue au 10e festival Face à Face. Propos recueillis par Nicolas Bros.

Est-ce que depuis le lancement du label Correspondant en 2011, vous consacrez plus de temps à la production ?
Malheureusement pas assez, le label et ma carrière de dj m’occupent énormément mais j’espère qu’il en sera autrement en 2015.

Après trois ans, quel bilan pouvez-vous faire sur le lancement de ce label ?
Je suis fière de nos sorties et de l’évolution du label et j’en tire un bilan plutôt positif. A un niveau plus personnel je dois dire que travailler sur un projet commun, échanger des idées et être embarquée dans le processus créatif d’un autre artiste m’a énormément apporté.

Comment a évolué votre style au cours de ces dernières années ? Est-ce que le terme "techno" est le mieux approprié afin de qualifier la musique que vous jouez ou produisez ?
J’aime la techno mais je ne me considère pas comme un dj techno. J’ai toujours tout mélangé, house, techno, disco, rock, …  Quand je produis c’est pareil, Venom sorti sur Correspondant en 2012 a un coté très rock alors que Keep me hanging (Cardini&Shaw) est très house. En ce moment j’aime bien faire de l’ambiant et des trucs un peu bizarres.

Vous êtes active dans le milieu électronique depuis quelques année en France et en Allemagne, quelle est votre vision de l'évolution de ce style en France ? Existe-t-il encore des différences entre ces deux pays sur les musiques électroniques ?

Il se passe beaucoup de chose en France en ce moment et je trouve que la scène électronique française se porte très bien, elle n’a rien à envier à la scène allemande. Je pense qu’il faut arrêter de comparer la France et l’Allemagne. Il y aura toujours des différences entre ces deux pays, la musique électronique n’a pas la même place en Allemagne ou elle a, par exemple, joué un rôle très important après la chute du mur de Berlin notamment à travers la Love Parade.

Est-ce qu'en France, et notamment en province, la musique électronique a changé d'image et de public ?
J’ai l’impression que oui, il y a de très bons clubs et de très bons organisateurs  en province comme l’IBoat à Bordeaux et le Sucre à Lyon par exemple. La programmation est pointue, le public est jeune, curieux et plutôt sympa.

Quels sont vos projets pour les mois à venir ?
J’ai un projet avec David Shaw, on prépare notre deuxième EP, l’agenda du label est bien rempli avec une sortie par mois et la préparation de notre troisième compilation. Certains artistes du label travaillent sur leur premier album et moi je continue à voyager tous les week-end…

Êtes-vous déjà venue jouer à Saint-Étienne ? Qu'avez-vous comme image de cette ville ?

Non, c’est ma première fois à Saint-Étienne ! C’est un peu nul mais quand on m’a demandé de venir jouer à Saint-Étienne j’ai pensé à mon père, grand fan des verts et de Michel Platini. Je suis contente de venir jouer pourle Festival du film gay et lesbien de Saint-Étienne, j’espère que j’aurais la chance de voir des films.

Quelques coups de cœur musicaux actuels à partager ?

L’album de C.A.R sur Kill the Dj, DBFC sur HMS (le label de David Shaw), Andre Bratten, Museum of Love, …

Vous vivez désormais à Cologne. Est-ce une ville très active en matière de musique électronique, à l'image du label Kompakt qu'elle héberge ?

Il s’y passe des choses mais c’est sans comparaison avec Berlin ou Paris, Cologne est une ville assez calme et très verte et l’endroit idéal pour décompresser après un weekend en club.

Pourriez-vous en quelques mots convaincre celles et ceux qui ne vous connaitraient pas de venir vous voir le 29 novembre ?
D’abord en ces temps d’homophobie et de «peur et haine de l’autre» je leur conseille de soutenir le Festival du film gay et lesbien et je suis sûre qu’après un ou deux films ils seront de bonne humeur et auront tous envie de venir danser !

Jennifer Cardini Dj set, La Dynamo à Saint-Étienne, samedi 29 novembre

 

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 31 octobre 2023 Édition raccourcie mais augmentée pour le festival Face à Face, dont l’objectif reste la visibilisation de la culture LGBTQIA+ et la lutte contre les LGBTQIAphobies. Tour d’horizon de cette 19e.
Mardi 3 octobre 2023 Fini d’attendre, elle est de retour. La Positive Education Festival revient du 31 octobre au 5 novembre. Si elle pose pour la dernière fois ses platines à la Cité du Design, l’heure est à la célébration. Tour d’horizon sur cette 7e édition plus...
Mardi 3 octobre 2023 Après une réouverture en grande pompe les 15 et 16 septembre, le Clapier, conduit par des membres de T2O regroupés en collectif, est à nouveau sur les rails. (...)
Vendredi 12 mai 2023 Le mois de mai marque le retour des soirées estivales remplies de soleil et de joie de vivre. Dans le cadre de la Nuit des Musées, la salle du Grand (...)
Vendredi 7 avril 2023 Suite à une expérience visant à réguler la température de la planète, la Terre subit des chaleurs extrêmes qui détruisent la quasi-totalité du monde comme nous le (...)
Vendredi 17 février 2023 Le 11 avril prochain, le Musée d’Art Moderne et Contemporain fermera ses portes durant un an pour qu'y soient effectués de lourds travaux d’entretien et (...)
Mercredi 21 décembre 2022 Partant du constat que la création féminine représente seulement 4 % de ses collections (sur 20 000 œuvres), le MAMC propose avec The House of Dust un (...)
Vendredi 4 novembre 2022 Depuis novembre 2017, les vitres de la Cité du Design de Saint-Étienne tremblent aux rythmes électroniques du Positive Education Festival. Pour cette 6e et dernière édition au sein du quartier  Manufacture, Charles di Falco et sa bande programment,...
Vendredi 7 octobre 2022 Tu as déjà booké la date du 15 octobre, avec le mariage de tonton Mario, ou l’anniversaire de ta petite filleule ? Stop stop stop : tu arrêtes tout, tu (...)
Mardi 6 septembre 2022 Perché sur les hauteurs de Saint-Etienne, l’ancien Château des Beaux Arts (re)prend vie. De la musique techno s’échappe des fenêtres du deuxième étage. Après une (...)
Mardi 6 septembre 2022 On l’avait annoncé au début de cette année, malheureusement cette saleté d’épidémie en avait décidé autrement. 7 mois après, ça y est, le précieux est enfin là : le vinyle de (...)
Mardi 7 juin 2022 On ne le répétera jamais assez, après ce que l’on vient de traverser (deux années marquées par les restrictions sanitaires) mais aussi avec ce qui nous attend (probable autodestruction de l’espère humaine plus tôt que prévu), ne boudons pas la...
Vendredi 3 juin 2022 Jazz, techno, rock, disco et grosse ambiance sont au programme de ce mois de juin survolté. Grande répétition avant la saison estivale, on liste pour vous les soirées à ne pas rater. Préparez vos agendas, c’est le dernier échauffement avant l’été !
Mardi 7 juin 2022 Le Clapier a six ans, et ça se fête ! Pour l’occasion, la scène emblématique stéphanoise va investir l’intérieur de la gare comme à son habitude, mais aussi le parvis, avec une scène extérieure, pour deux fois plus de bringue. 
Jeudi 28 avril 2022 Une cantine éphémère et festive ouvrira ses portes le 7 mai, en lieu et place de l’ancien restaurant Le Flore à Saint-Etienne. Au programme de cette nouvelle adresse conçue autour des gastronomies et des...
Mardi 29 mars 2022 Il y a ceux qui font des goûters d’anniversaire, et puis il y a Positive Education. L’association stéphanoise, à l’origine du Positive Education Festival (que l’on ne présente plus) fête cette année ses dix ans, en sillonnant les routes de France...
Mardi 1 mars 2022 A la guitare comme au banjo, à la mandoline comme à l'harmonica, le Canadien Martin Swamps joue un old time blues authentique (...)
Vendredi 29 octobre 2021 Oswéla, c’est un peu comme les cinq doigts d’une main, toujours en mouvement et pourtant unis. Jérémy Polin au saxo et à la batterie, Clémentine Nirennold à la (...)
Vendredi 29 octobre 2021 1001 Bass et le Clapier, c’est un peu une histoire d’amour. Depuis plusieurs années, l’association  investit régulièrement l’ancienne gare stéphanoise, pour y proposer des soirées techno, trance et électro. Avec la signature d’un bail de...
Vendredi 29 octobre 2021 Le soleil qui s’efface derrière les collines stéphanoise, les dernières feuilles rougies par l’automne balayées par le vent frais sur l’esplanade Jacques Bonnaval. 9 novembre, on y est … enfin presque. Dans quelques jours, le Positive Education...
Jeudi 24 juin 2021 En marge de sa programmation cinématographique (la nouvelle session de visionnage aligne une dizaine de films jusqu'au 4 juillet), le GRAN LUX (...)
Mercredi 21 octobre 2020 Porté par la galerie associative Les Limbes, le projet CARBONE 20 propose de repenser la diffusion de l’art actuel et contemporain par les structures (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X