CharlÉlie Couture : «J'ai le sentiment d'avoir été un peu mis à l'écart»

Charlélie Couture

La Forge

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Avec "I m M o r t e l", CharlÉlie Couture a sorti à la rentrée 2014 son dix-neuvième disque studio. Une épreuve où, pour la première fois, il a confié les clefs de sa réalisation à un autre artiste, à savoir Benjamin Biolay. Un peu boudé par les médias français, le dandy blues-rock, à qui l'on doit notamment le célèbre "Comme un avion sans aile", vient en ce mois de juillet faire résonner sa voix nasillarde si particulière à la Forge dans le cadre de l'Estival de la Bâtie. Propos recueillis par NB.

Comment est intervenu Benjamin Biolay sur I m M o r t e l ?
Benjamin Biolay s'est occupé de la réalisation de l'album. Comme un metteur en scène va travailler sur un scénario existant, il a apporté une couleur particulière à l'album, sa patte. C'était une nouveauté pour moi. J'ai été ravi de faire cette expérience du fait de la complicité avec Benjamin. Sur les vingt disques que j'ai faits, c'est vraiment la première fois que je « laisse les clefs » à quelqu'un. Je suis ravi du résultat.

Est-ce que votre live a évolué depuis le début de la tournée I m M o r t e l ?
En fait, je suis sans cesse en train d'expérimenter différentes formules. Hier soir, j'étais par exemple en concert à Harlem en duo avec Karim (NDLR : Karim Attoumane, guitariste complice de longue date de CharlÉlie Couture), deux jours auparavant j'étais en quartet à Alphabet City dans un club avec deux musiciens américains en plus avec basse-batterie et Karim, et la formule trio que j'adore avec Emmanuel Trouvé au clavier me donne la possibilité d'un relief différent. J'ai eu envie de m'accorder plus de latitude par rapport à la formule rock traditionnelle que je trouve un peu lourde J'ai une approche de ma musique plus abstraite qu'avec simplement un seul type de formation.

Vous venez de clore une exposition rétrospective CharlElie, NCY-NYC à Nancy. Avez-vous d'autres expositions prévues en France ?
J'ai trois ou quatre expositions prévues à la rentrée mais pas en France. Et surtout rien de comparable à cette exposition à Nancy qui avait un caractère exceptionnel. Elle regroupait une centaine de tableaux, une centaine de sculptures, des photographies. Il y avait environ trois cent pièces présentées. Il y a eu plus de treize mille visiteurs qui se sont présentés, ce qui est assez rare pour une exposition d'art contemporain en province...

Les médias français ont un rapport parfois un peu bizarre avec vous. Est-ce que vous vous sentez assez soutenu en France ?
J'évite de me poser cette question. Cela reste un point d'interrogation pour moi. J'ai le sentiment d'avoir été un peu mis à l'écart. Ce sont des questions liées au marketing des médias de façon générale. Mais je ne peux rien dire car la presse écrite a bien soutenu l'album. C'est plutôt la télévision qui a peu encadré ma présence. Est-ce le fait que je sois à New-York ? Je ne sais pas... Mais encore une fois, j'évite de me poser la question. Il n'y a pas de raison que cela m'altère.

Les valeurs aux États-Unis ne sont pas les mêmes qu'en France.

Le fait d'être aux États-Unis depuis plus de dix ans désormais a-t-il fait évoluer sensiblement votre manière de travailler et votre vision du monde et de vous ?
Oui, bien sûr. Tout simplement car j'ai pu prendre du recul. On ne voit pas le match de la même manière que l'on soit dans les tribunes ou sur le terrain. Les valeurs aux États-Unis ne sont pas les mêmes qu'en France. Parce qu'il existe une distance et que l'on ne voit pas les choses de la même façon. Évidemment, mon rapport avec ce que je suis et même avec la France, a changé à partir du moment où j'avais un double point de vue.

Pour le moment, toujours pas de retour définitif en France en prévision ?
Cet été, je vais passer plus de temps en France qu'à New York car j'ai beaucoup de choses à y faire. De plus, je ferme définitivement ma galerie d'art à New-York dans deux semaines. Ce fut une expérience de cinq ans que je suis ravi d'avoir vécue. Cela m'a permis de rencontrer des centaines de gens. Mais étant donné qu'être galeriste est une activité extrêmement contraignante et très prenante, cela m'a obligé de mettre trop de trucs de côté. Désormais, je vais pouvoir repartir sur une autre voie et vraisemblablement retrouver un atelier et recevoir sur rendez-vous, non plus avec la porte ouverte en permanence.

CharlÉlie Couture, lundi 13 juillet à 20h30, La Forge au Chambon-Feugerolles, dans le cadre de l'Estival de la Bâtie

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 20 février 2023 C’est en 2007 que Nina Goern et Yohan Hennequin décident de former le duo Cats On Trees. Posés sur une dialectique piano-batterie, leurs textes (...)
Lundi 5 décembre 2022 Rappeur inspiré pétri de poésie humaniste, homme de lettres, de théâtre ou de cinéma, Kery James est un homme radical, intègre et engagé qui n’a pas langue dans sa poche. Bien au contraire. Si la parole est enflammée, il n’est pourtant pas question...
Mardi 7 septembre 2021 L’amour a-t-il ses raisons que la raison ignore, et surtout, ses symptômes que la science ne peut expliquer ?  La neurologue Léa Paule se (...)
Mercredi 4 mars 2020 S’exprimer et argumenter en public est un exercice très délicat. Le projet Hauts Parleurs mené par la MJC de Rive-de-Gier et le Théâtre Couzon donnent chaque (...)
Mercredi 5 février 2020 La compagnie catalane Eia nous emmène dans le monde du cirque toujours très présent dans l'imaginaire collectif, pour aller cueillir l'humanité et nous (...)
Lundi 24 juin 2019 Depuis 1991, le festival Les Oreilles en Pointe fait vibrer dans la vallée de l'Ondaine - mais pas seulement - les sonorités francophones d'où qu'elles viennent. L'édition 2019 du festival se recentre sur cinq soirées hautes en...
Mardi 5 mars 2019 Le musicien stéphanois Martin Nathan marque d’une pierre blanche les vingt ans du projet Brain Damage : une alléchante soirée live avec une belle brochettes d’invités accompagnera la sortie d’un album revisitant tout le parcours du serial dubber.
Mercredi 9 janvier 2019 La nouvelle a été rapportée par nos confrères du Progrès et d'Activ : L'Estival de la Bâtie, festival pluridisciplinaire se déroulant en juillet à la Bâtie d'Urfé, (...)
Mardi 4 septembre 2018 Librement inspiré de Moby Dick, l’Ombre de la Baleine nous plonge dans les méandres des rapports familiaux observés à travers l’œil de l’enfant. Seul en scène - (...)
Mardi 3 juillet 2018 L'Estival de la Bâtie deviendra en 2019 "Le Festival de la Bâtie". Mais avant ce changement de nom, le festival pluridisciplaine ligérien propose une programmation 2018 solide, mêlant accessibilité et exigence. En matière de musiques actuelles,...
Mardi 5 juin 2018 Depuis vingt et un ans déjà, le festival La Rue des Artistes promet trois jours de cirque et de musique tous azimuts, dans la rue comme sur scène. Parmi (...)
Mardi 3 octobre 2017 Avec les différents personnages dans lesquels l’artiste s’est glissé, l’extraordinaire carrière de David Bowie a été jalonnée d’une foultitude de costumes (...)
Mardi 4 juillet 2017 Sous la bienveillante tutelle de leurs parrains attentifs, Emmanuelle Bertrand et Pascal Amoyel, l'Estival de la Bâtie-2017 égrène son chapelet sur le département : la chasse au trésor est ouverte.
Mercredi 7 juin 2017 À la fois auteur-compositeur, pianiste et chanteur, Pascal Descamps est un artiste sensible et inspiré, aussi à l’aise dans l’univers de la chanson (...)
Vendredi 12 mai 2017 L'Estival de la Bâtie revient sur le devant de la scène du 28 juin au 21 juillet. Toujours pluridisciplinaire, le festival propose une soixantaine d'événements et spectacles pour tous mais avec une orientation marquée vers la musique classique avec...
Lundi 7 novembre 2016 L'auteure-compositrice-interprète Émily Loizeau est revenue en 2016 avec un projet très intime : Mona. Un dyptique avec une pièce de théâtre mais aussi un album magnifique qu'elle présente avec ses cinq musiciens sur scène pour les Oreilles en...
Lundi 7 novembre 2016 Énergique et boulimique de scène(s), le Perpignanais Cali repart en format solo juste après avoir mis un terme à sa tournée en groupe pour son dernier album L'âge d'or. Un passage aux Oreilles en Pointe qui s'annonce plein d'émotions.
Mardi 5 juillet 2016 Et vous (re)découvriez le savoir-faire du Cirque Bouffon ? Cette émanation d'anciens membres du Cirque du Soleil consacrent la fin de la presse (...)
Mardi 5 juillet 2016 Avec "sa" Belle au Bois Dormant, Béatrice Massin nous fait voyager dans le temps et, de Versailles que Lully enchantait avec ses ballets, à la Vienne impériale de Mozart, elle nous emmène à la découverte de la danse baroque ou "Belle Danse" qu'elle...
Mardi 5 juillet 2016 Le cru 2016 de l'Estival de la Bâtie allie à l'exigence artistique, une touche de xénophilie musicale raisonnée, démontrant que la " folie " n'est pas l'apanage (...)
Mardi 31 mai 2016 Bling-Bling et Lang-Lang n'ont qu'à bien se tenir ! C'est un "sacre du printemps" pour Pascal Amoyel, grand félin du clavier : un CD des Polonaises de Chopin, un nouveau spectacle musical, une actualité préfigurant une hausse du mercure...
Vendredi 29 avril 2016 L'Estival de la Bâtie marquera sa sixième édition cette année, du 30 juin au 23 juillet, avec un programme équilibré et intéressant entre musique classique, jazz, sono mondiale et spectacle vivant. Revue de spectacles. NB

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X