Nicolas Brun : « Avoir une sensibilité artistique est essentiel dans ce métier»

Giovanni Anselmo

Musée d’Art Moderne et Contemporain de Saint-Étienne Métropole

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Derrière les expositions du Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne (MAMC), toute une équipe s’affaire afin d'installer et entretenir chaque œuvre présentée au public. Rencontre avec Nicolas Brun, régisseur technique du musée. Propos recueillis par Marlène Thomas

Quel parcours professionnel avez-vous suivi ?
Nicolas Brun :
Je suis venu pour la première fois au Musée d’art moderne et contemporain pour mon stage de fin d’études, puisque j’ai passé un master professionnel dans les métiers du patrimoine à Saint-Étienne et un master de recherche en science de l’art à Metz. Depuis 2008-2009, je travaille sur les montages d’expositions. Ma titularisation est intervenue en 2011. Au sein de mon mon service, nous sommes trois techniciens et deux supérieurs hiérarchiques. Il y a aussi un pôle "courant fort, courant faible" comprenant un électricien et un éclairagiste qui s’occupent aussi du bon déroulement des conférences. J’ai toujours été passionné par l’art, j’ai écrit sur l’art et je suis aussi artiste plasticien parallèlement à mes activités professionnelles. Initialement, je voulais continuer la recherche mais sans être enseignant, donc je me suis tourné vers les métiers de la conservation. J’ai fait mon stage ici avec le conservateur de l’époque, mais je me suis vite rendu compte que j’avais besoin de plus d’action. Quatre mois après le début de mon stage, une grande exposition réunissant de nombreux artistes internationaux s’installait, il y avait une émulation incroyable autour du montage. Je suis allé voir ma responsable de stage et je lui ai dit : « Il faut que j’aille mettre des clous dans un mur ! ». (rires) La régie technique était un moyen d’avoir une réflexion sur les oeuvres tout en étant dans l’action. Avoir une sensibilité artistique et comprendre l’enjeu de l’oeuvre est essentiel pour l’installer au mieux.

Quel est le rôle du régisseur technique ?
Le régisseur technique doit, tout d’abord, dénicher les informations des futures expositions, auprès des artistes, des assistants, de leur galerie. Une fois que nous avons ces informations, nous listons les problèmes techniques à venir et les éventuelles fournitures à acheter. Pour l’exposition de la Fondation Volume !, Passages, vingt-cinq tonnes de fournitures ont dû être trouvées. Dans l'exposition de Giovanni Anselmo, des pierres de deux cent vingt kilos sont accrochées par deux au mur, il y en a onze, il y a donc plus de deux tonnes sur nos murs en placoplatre. L’équipe technique a donc dû créer une structure métallique à l’intérieur du mur avec des soudures, des élingues permettant de soutenir ce poids, tout en donnant l’impression que tout est tranquillement accroché sur le mur. Si c’est une exposition de tableaux, l’installation sera nettement plus simple. Nous devons aussi prévoir combien de temps et de personnel l’exposition nécessitera et quel sera le rôle de chacun. Il m’arrive aussi de faire des simulations 3D des expositions, dans le cas d'expositions techniquement difficiles. Nous devons aussi prêter attention à la fragilité des pièces installées, ce sont des oeuvres d’art et non pas de simples pierres. L'oeuvre doit repartir en parfait état. Il faut veiller à la bonne conservation des oeuvres, à leur sécurité et à celle des personnes qui travaillent. L’anticipation des besoins et la réactivité sont essentielles. Dans l’exposition Passages, une maison emplie de fumée était placée juste devant un détecteur, il a donc fallu trouver des lanières en caoutchouc qui permettent de voir mais de fermer, tout en laissant passer les gens à l’intérieur et tout cela dans la seconde. Nous devons être réactifs face aux imprévus et en même temps gérer le montage des autres expositions. Mais tout prévoir n’est malheureusement pas possible.

À 76 ans, le sculpteur Richard Nonas [...] venait avec nous pour installer les parpaings de pierre. [...] Dans le cadre de la création artistique, il n’y a pas d’âge, pas de manque de force.

Comment se passe une installation d’oeuvres, recevez-vous des schémas pour savoir où disposer les pièces ?
Nous recevons des photos et en fonction de la difficulté technique de l’installation, il peut y avoir des plans effectués par l’artiste ou son assistant. Pour les pierres dont je parlais précédemment, nous avons reçu un calque de l’artiste avec les points d’accroche et la taille du mur pour savoir où les positionner, après c’est à nous de savoir comment. Nous passons ensuite dans une phase d’entretien de l’exposition et de préparation des suivantes. Chaque jour nous devons vérifier que personne n’a touché le tas de sable de l’oeuvre d’Anselmo, contrôler chaque petite maison de l’exposition Passages, voir s’il n’y a pas de peinture à reprendre. Le dépoussiérage est également important, nous utilisons des aspirateurs avec des filtres particuliers et des chiffons antistatiques. De nombreux matériaux existent, nous devons en avoir la connaissance avant de toucher une oeuvre. Nous-mêmes, nous devons avoir l’autorisation du conservateur pour intervenir. Une oeuvre trop spécifique ou délicate à entretenir sera directement prise en charge par le restaurateur. Pour la désinstallation, comme à l’arrivée, des constats d’états sont réalisés. Il y a ensuite l’emballage, le déballage, c’est un vrai métier. Un emballage d’oeuvre d’art est très particulier, il y a des matériaux spécifiques selon la matière de l’oeuvre, une photo n’utilisera pas le même matériau d’emballage qu’une peinture. De plus, si la peinture possède une vitre, cela nécessitera un scotch spécial vitre, pour éviter que le verre ne tombe sur l’oeuvre en cas d’accident.

Avez-vous des contacts avec les artistes ?
Nous travaillons avec eux. Certains artistes ont plusieurs expositions en cours, dans ce cas ils envoient leurs assistants gérer tout à leur place. Dans certains cas, une scénographie est réalisée par un commissaire. Giovanni Anselmo, une figure historique du monde artistique, était présent avec son assistant. Il fut parfaitement adorable. Ces rencontres sont très enrichissantes. Nous apprenons beaucoup, même si au premier abord cela peut paraître hermétique. Je pense qu’au fil des années, une méfiance s’est installée vis-à-vis de l’art conceptuel, qui parfois est jugé comme tel à tort. L’apprentissage n’est pas forcément de se cultiver plus ou d’en savoir plus sur le propos de l’artiste, parfois l’apprentissage consiste seulement à acquérir soi-même plus de sensibilité. Quand je regarde les pièces sculpturales d’Anselmo, je suis dans le ressenti, cela passe par les sens, par une habitation de l’espace, par de la poésie. Il a d’ailleurs écrit un texte assez court placé en début d’exposition, cette petite prose est comme le défilé de chaque oeuvre. La rencontre avec Richard Nonas, un sculpteur américain m’a également beaucoup marqué. Il avait une immense bonté et apportait beaucoup aux personnes qui travaillaient avec lui. À l’époque il avait déjà 76 ans, il venait avec nous pour installer les parpaings de pierre, il fendait les cales de bois, c’était hallucinant. Puis, dès que l'installation prenait fin, la vieillesse se faisait ressentir. Dans le cadre de la création artistique, il n’y a pas d’âge, pas de manque de force.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 30 novembre 2021 Pour être capitaine du navire Petit-Bulletin, il faut : de la réactivité, du sérieux, un brin de culot, un téléphone qui marche bien parce qu’il sonne tout (...)
Mardi 5 octobre 2021 Marquée par la féminisation des palmarès internationaux (qu’on espère plus structurelle que conjoncturelle), cette année cinéma 2021 donne à voir une vaste galaxie de personnages féminins dans des œuvres d’autrices comme d’auteurs. C’est cela aussi,...
Jeudi 24 juin 2021 Ils partirent quatre, mais par un prompt renfort, ils se virent quatre de plus. Le collectif de photographes stéphanois Parallax au format complet (...)
Vendredi 26 mars 2021 Originaire de Saône-et-Loire, la jeune photographe Emilie Fontaine vient d’ouvrir les portes d’un nouveau lieu dédié à l’image fixe, au cœur de l’hyper-centre stéphanois. Rencontre avec une femme passionnée qui fait fi d’un contexte morose en mal de...
Mercredi 8 juillet 2020 Après avoir parcouru et photographié un nombre presque incalculable de pays, le photographe Hervé Nègre pose ses valises à Saint-Étienne. Fraîchement installée aux pieds du Crêt de Roch, la Galerie A témoigne du riche parcours artistique mais aussi...
Mercredi 8 juillet 2020 Ce ne sont pas moins de douze expositions à ciel ouvert que propose la 8e édition de Portrait(s), le festival photo de Vichy (03). On y retrouve d'un côté, (...)
Mardi 9 juin 2020 Illustratrice de littérature jeunesse et formatrice tous azimuts, amoureuse éperdue de l’Afrique, Véronique Vernette est une Stéphanoise d’adoption bien dans ses baskets qui dessine et colorie avec un talent continuellement mis au service de...
Mercredi 4 mars 2020 Figure emblématique des nuits stéphanoises, il est sans doute davantage connu sous le surnom Ness du Bul, barman pendant près de trois décennies dans la plus ancienne boîte de nuit de la ville, aujourd'hui en vente. Désormais retiré des affaires,...
Mercredi 5 février 2020 Ancien directeur de la MJC Beaulieu, actuel programmateur du festival des Arts Burlesques et meneur de multitudes de projets, Farid Bouabdellah est un engagé sans rage, un cultureux sans costume, un homme sans entrave. Itinéraire de cet enfant de la...
Mercredi 8 janvier 2020 Un peu plus de deux ans après après son arrivée à la direction du Musée d'Art Moderne et Contemporain de Saint-Étienne Métropole, Aurélie Voltz a résolument pris ses nouvelles marques, loin de Paris, sa ville-racine. Rencontre avec une femme de...
Mardi 5 novembre 2019 Il est rappeur, il est vêtu de vert de la tête aux pieds en hommage à son équipe préférée, il est de retour avec un nouvel album,  Sur le Banc de touche, qui sortira à la fin du mois. Durant une heure, il y a peu, on a joué son jeu, il...
Vendredi 19 juillet 2019 Ingénieur industriel, tenancier de galerie d'art et éditeur indépendant, Daniel Damart a porté bien des casquettes. Il dirige aujourd'hui la maison d'édition Le Réalgar et, avec l'Association des Éditeurs Stéphanois dont il a la présidence,...
Lundi 24 juin 2019 16 clichés qui dressent le portrait d'une ville au travers de ceux qui travaillent à la rendre plus propre. Le photographe Brice Leclert a reçu carte (...)
Jeudi 2 mai 2019 Organisé depuis onze ans déjà par l’association Maraudeurs d’images en partenariat avec la ville de Saint-Genest-Lerpt et le club Roche Photographie, (...)
Mardi 2 avril 2019 Gamin, il rêvait de raconter une histoire de famille, tandis qu’il se cachait derrière des montagnes de bouquins. Devenu grand, le Stéphanois Sabri Louatah s’est inspiré de la sienne, pour écrire une saga en quatre tomes aujourd’hui adaptée à...
Mardi 5 mars 2019 Cette maladie fait encore horriblement peur. Celles et ceux qui la contractent doivent vivre d'une part avec les difficultés qu'elle provoque mais (...)
Mercredi 6 février 2019 Depuis janvier 2011, Arnaud Meunier dirige La Comédie de Saint-Étienne. Avec pour ligne de mire permanente la création et la transmission, le metteur en scène poursuit son travail mêlant ouverture du théâtre au plus grand nombre, mise en avant...
Mardi 4 septembre 2018 Avec une bonne dose de provoc', un humour (très) gras et des textes ciselés, les Joz' dynamitent quotidiennement le groupe Facebook stéphanois La Jozerie. Un succès symbolisé par un personnage haut en couleurs : Jason Chicandier, l'archétype du "bon...
Mercredi 2 mai 2018 C’est l’histoire d’une heureuse reconversion. Celle d’un Français, Cyril Hubert, installé en Suisse depuis plus de dix ans et qui, après quinze années passées chez des grands noms du luxe et de la restauration, a décidé de tout plaquer pour devenir...
Mercredi 4 avril 2018 Passionné au grand cœur, Pierre Thivillon a forgé de ses mains un parc unique et à taille humaine au fil des années : l'espace zoologique de Saint-Martin-la-Plaine. À 74 ans, l'homme, à la sensibilité débordante, continue de vivre tous les...
Mardi 6 mars 2018 Gestionnaire des costumes de l’Opéra de Saint-Étienne depuis quatre ans, le parcours et la curiosité naturelle de Gaëlle Thomas en font une femme pétillante, véritable touche-à-tout, active et engagée dans le paysage culturel stéphanois. Texte et...
Mardi 6 février 2018 Des hauteurs du Pilat aux studios parisiens, d'ACTIV Radio à Canal+, Mathieu Schalk a déjà fait un sacré bout de chemin. Comédien et imitateur tous azimuts, l'enfant du pays revient sur son parcours à l'occasion de son passage au Festival des Arts...
Mardi 31 octobre 2017 Président de la LISA (Ligue d’Improvisation Stéphanoise Amateure) depuis six ans, le fringant quadra fait feu de tout bois sur la scène culturelle associative de sa ville d’adoption.
Mardi 3 octobre 2017 Depuis 1879, le flambeau se transmet de père en fils, un trait d’union traversant trois siècles… Déjà. Des mineurs stéphanois du 19e siècle, ils ont conservé cette mâle bravoure, l’humour mutin de ceux qui lovent leur cœur au creux de leur main. Le...
Mardi 5 septembre 2017 Co-fondateur des Editions Jarjille, Serge Prud’homme (aka Deloupy) est un illustrateur heureux. L’album Love story à l’iranienne sorti aux éditions Delcourt en 2016 (d’après une enquête de Jane Deuxard) a reçu plusieurs prix très encourageants,...
Mardi 5 septembre 2017 Une année à part dans la vie de Godard, quand les sentiments et la politique plongent un fer de lance de la Nouvelle Vague dans le vague à l’âme. Une évocation fidèle au personnage, à son style, à son esprit potache ou mesquin. Pas du cinéma juste ;...
Mardi 2 mai 2017 Éclectique et passionné, le célèbre chef d'orchestre aux modestes origines, moissonne aujourd'hui ses blés. Graal du sage ou désarmant truisme, ses rêves aujourd'hui reviennent à lui, tout naturellement ! Un labeur acharné et de belles cartes...
Mercredi 5 avril 2017 15 ans après l’ouverture du Verso rue de la Richelandière, le dramaturge et metteur en scène nous raconte sa passion d’un théâtre social, ancré dans l’histoire stéphanoise.
Mardi 3 janvier 2017 Danseuse passionnée et passionnante, Anna Alexandre est incontournable. À la tête de l'association Stéla et du festival DesArts//DesCinés mêlant danse et cinéma, elle possède un parcours unique, entre voyages, ouvertures et partages. Des valeurs...
Mercredi 5 octobre 2016 Presque dix ans après la reprise de la libraire de quartier rue Pierre Bérard, Marie Marcon a su faire de Lune et L’autre un lieu d’ancrage pour les amoureux des belles lettres et d’ouverture pour les papivores aux goûts éclectiques. Houda El...
Mercredi 16 mars 2016 Le Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne propose simultanément cinq nouvelles expositions, toutes passionnantes. La plus troublante d'entre elles, "Intrigantes incertitudes", est consacrée à l’inquiétante étrangeté du dessin...
Mardi 1 mars 2016 Si vous croisez Simon Javelle, il y a de fortes chances pour qu’il n’ait que peu de temps à vous accorder. Actif et passionné, le programmateur du célèbre (...)
Mercredi 1 juillet 2015 Garant du bon déroulement du concert, tant d’un point de vue technique que de celui de la sécurité, le directeur technique se doit d’anticiper les moindres problèmes. Rencontre avec Nicolas Hoste, directeur technique du Fil. Propos recueillis par...
Mercredi 12 ao?t 2015 Manager, booker et producteur, Damien Flandin a créé l’association Face B en 2010. Un travail nécessitant passion, persévérance et polyvalence pour soutenir et développer la carrière d'artistes. Portrait de ce touche-à-tout juste avant la tenue du...
Lundi 17 mars 2014 Le catalogue des œuvres de Jules Massenet regorge de pépites reléguées à la confidentialité des alcôves musicologiques. Dans «Le Portrait de Manon», le maître lève le voile sur ses émois de jeune homme, et la cinquantaine venue, s'offre une seconde...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter