Villa Gillet & Le Petit Bulletin
Immersion dans
L’Atelier des Récits 2022

Oum : « Je me contente de refléter ce que je suis »

Oum

Musée d’Art Moderne et Contemporain de Saint-Étienne Métropole

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Avec son dernier album Zarabi - "Tapis" en arabe - enregistré en partie dans le désert, la chanteuse marocaine Oum tresse des fils soyeux et chatoyants entre rythmes jazzy, langueurs orientales et percussions africaines. Rencontre avec une artiste dont les poésies envoûtantes chantent le désir féminin et exaltent un hédonisme empreint de sagesse.

Vous incarnez l’image d’une femme arabo-musulmane libre, à la fois fière de sa culture et ouverte sur le monde. Avez-vous conscience du symbole que vous représentez dans le contexte actuel d’exacerbation des replis identitaires ?
Oum :
Oui, c’est une image que j’assume parfaitement, sans pour autant l’avoir préméditée. Je me contente de refléter ce que je suis, dans la diversité de mes composantes identitaires : mes racines sahraouis, mon ancrage africain, ma culture arabo-musulmane, ma francophilie et mes influences occidentales. Je suis consciente qu’en tissant une synthèse apaisée de ces identités, j’offre un autre visage de la femme marocaine et arabe, loin des représentations stéréotypées du voile et de la soumission. Je me donne pour mission de porter cette réalité-là aussi auprès des Marocains, afin de les réconcilier avec leurs identités plurielles, et peut-être modestement contribuer à forger d’autres modèles d’identification féminine.

Votre musique puise dans la soul, le jazz, les percussions africaines, la musique orientale et même le rythme afro-cubain, et pourtant le résultat de cet assemblage hétéroclite est d’une harmonieuse cohérence. Comment décririez-vous votre style?
J’ai longtemps buté sur cette question, ne sachant trop comment relier ma musique à une catégorie bien définie et m’excusant presque de cette "particularité". Aujourd’hui, j’ai trouvé une définition économe sans être réductrice : musique marocaine contemporaine.

Mon style a aussi évolué au fil de rencontres avec des musiciens virtuoses qui m’ont accompagnée lors de mon album précédent (Soul of Morocco) et ont fortement inspiré la gestation de Zarabi. Grâce au oud de Yacir Rami, j’ai redécouvert le répertoire arabo-andalous, la contrebasse de Damian Nueva m’a initiée à la musique cubaine, la trompette de Yelfris Valdes a désinhibé mon approche du jazz et les percussions de Rhani Krija ont sublimé mes compositions inspirées des rythmes gnawas de mon enfance à Marrakech.

« En tissant une synthèse apaisée de mes identités multiples, j’offre un autre visage de la femme marocaine et arabe »

Vous avez choisi de chanter en dialecte marocain, tout en optant pour un registre soutenu et un phrasé ciselé dans la poésie ancestrale des tribus bédouines, loin des refrains faciles de la musique pop maghrébine. Où avez-vous puisé vos influences ?
Écrire en arabe a été d’abord un défi avant de devenir une évidence. Cette langue si belle et lyrique mais truffée de tabous et de détours pour dire l’amour, le désir, l’érotisme… J’ai naturellement puisé dans la tradition "d’art oral" du peuple sahraoui et le célèbre théâtre de rue de la place Jemaa el-Fna, tout en distillant dans cette langue du quotidien des expressions joliment désuètes et des envolées poétiques.

J’ai surtout voulu composer un album qui me ressemble, où l’on retrouve aussi bien les sonorités des séries marocaines kitch des années 90 que les influences des groupes mythiques de la chanson protestataire des années 70, Nass El Ghiwan et Jil-Jilala, sans oublier l’inspiration de la grande chanteuse mauritanienne Dimi Mint Abba, surnommée "la diva du désert", et les grandes voix féminines du jazz comme la sud-africaine Miriam Makeba. D’ailleurs, mon prochain projet sera de revisiter le répertoire du jazz féminin des années 20 aux années 60 sur trois territoires différents : l’Afrique, l’Amérique du Nord et l’Amérique Latine pour le réinterpréter avec ma touche arabo-afro méditerranéenne.

Vos costumes de scène chamarrés fusionnent des folklores d’Afrique et des fantasmes d’Orient, emprunts d’une sensualité et d’une féérie hors du temps. Est-ce une version afro-saharienne de la Shéhérazade des mille et une nuits ?
J’attache beaucoup d’importance à la scénographie de mes concerts. C’est presque une forme de sacralisation de ce moment unique où je veux offrir au public un voyage sensoriel complet. Cette recherche esthétique rejoint aussi mon goût personnel pour les tissus et les costumes traditionnels marocains dans leur sophistication et leur raffinement. Mais je me suis surtout entichée de la "melhfa", ce tissu d’un seul tenant qui habille avec grâce et simplicité les femmes du Sahara. J’aime la liberté de mouvement qu’il permet et la silhouette qu’il dessine, à la fois sensuelle et asexuée. Une manière aussi de revendiquer ma part de masculinité…

Oum, mercredi 6 juillet 20h30 au Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne, dans le cadre du festival des 7 Collines

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 14 mars 2022 Drissa a 11 ans. Drissa est un jeune garçon noir. Drissa veut un chien. Car Drissa voudrait être banal. Avoir la vie « des blonds », qu’il voit à (...)
Mardi 1 mars 2022 ​Pour l’album du Trinkle Jazz Ensemble dont il est ici question de célébrer la sortie par un concert maintes fois reprogrammé, le guitariste Pierre (...)
Mardi 1 février 2022 Difficile à prononcer ? Certainement. Une pépite à voir au Solar en février ? Sans hésiter ! Porté par le batteur australien Ziggy Zeitgeist, le (...)
Mardi 4 janvier 2022 Dans un monde en chute libre, où chacun surveille l’autre autant qu’il est surveillé lui-même, il en est qui (...)
Mardi 30 novembre 2021 Un film en quatre temps et en crescendo pour montrer la banalité de la peine capitale en Iran, où la mort donnée sur ordres détruit par contrecoup bien des vies. Un conte d’une tragique beauté visuelle, douloureusement bien interprété, comme...
Mardi 30 novembre 2021 Un peu de jazz, une pincée de house, un bon synthé et du groove. On shake le tout bien fort, et il ne reste plus qu’à (...)
Vendredi 29 octobre 2021 Oswéla, c’est un peu comme les cinq doigts d’une main, toujours en mouvement et pourtant unis. Jérémy Polin au saxo et à la batterie, Clémentine Nirennold à la (...)
Mardi 5 octobre 2021 Barouf : nom masculin, familier, issu de l'italien baruffa, désigne le bruit, le vacarme, le tapage. Synonymes : boucan, raffut, tintamarre. "Cette année, le Rhino Jazz(s) va faire un barouf du tonnerre à Saint-Étienne." Vous...
Mardi 5 octobre 2021 Il y a Pierre-Louis Varnier au clavier, Théo Boero à la basse et Japhet Boristhene à la batterie. À eux trois, ils forment Jasual Cazz, un groupe venu de (...)
Mardi 7 septembre 2021 Dans un monde en chute libre, où chacun surveille l’autre autant qu’il est surveillé lui-même, il en est qui résistent. Avec La 5e Colonne, la (...)
Mardi 7 septembre 2021 Un cérémonial, qui met en scène la fraternité. Chorégraphié par Fouad Boussouf, le fondateur de la compagnie Massala, le spectacle Näss - les gens, en arabe - (...)
Mardi 7 septembre 2021 Frank Sinatra et Bing Crosby, Ella Fitzgerald, Billie Holiday, Nat King Cole, Duke Ellington et jusqu’à Jamie Cullum, de tout temps le jazz a célébré Noël. (...)
Mardi 7 septembre 2021 Trompettiste et improvisateur de génie, également chanteur et producteur, Theo Croker est aujourd’hui l’une des plus belles promesses du jazz (...)
Mardi 7 septembre 2021 Contre vents et marrées, le festival Jazz au Sommet remet le couvert pour la quinzième année. Un rendez-vous qui se caractérise par la variété des lieux de (...)
Mardi 7 septembre 2021 Le Solar ouvre sa saison avec les concerts évènements de deux prestigieux musiciens qui ont accepté de parrainer le jazz club stéphanois. Après la première (...)
Lundi 16 ao?t 2021 De petits arrangements avec la sécurité dans une influente usine vont empoisonner l’environnement, les salariés et les relations familiale d’une infirmière trop jeune et trop honnête. Après la belle histoire Good Luck Algeria, Farid Bentoumi...
Mercredi 9 juin 2021 Quel bonheur de voir l’un de nos plus grands festivals célébrer « le retour à la vie » ! Et qu’importent les contraintes post-pandémiques. (...)
Lundi 10 mai 2021 Bien décidé à se tenir à peu près normalement, à partir de fin juin Jazz à Vienne avait annoncé la majeure partie de sa programmation début avril. La voici désormais (...)
Mardi 6 octobre 2020 Avis aux amateurs de musique et de bonne table ! Le Lycée hôtelier saint-chamonais Les Petites Bruyères s’associe au collectionneur (...)
Mardi 6 octobre 2020 Au fil des albums, tous aussi subtils les uns que les autres, Piers Faccini n’en finit pas de nous caresser les tympans. Tel un artisan aux mains (...)
Jeudi 1 octobre 2020 Il existe des moments d’exception et de plénitude que seuls la culture et l’art peuvent apporter. Le premier album du duo Terrenoire est de ceux-là. Raphaël et Théo Herrerias sont une fierté pour notre territoire stéphanois. De véritables artisans...
Mardi 6 octobre 2020 Dans les pas de l’album Identité (2017), le saxophoniste Gaël Horellou poursuit son travail de rapprochement entre jazz actuel et maloya, (...)
Mercredi 9 septembre 2020 Ivre de soul Avec pas moins de trente-cinq concerts annoncés mais aussi de la photo, du cinéma et des conférences, la 42ème édition du Rhino (...)
Mercredi 9 septembre 2020 Le Youmi's a ouvert ses portes durant l'été du côté de la place Fourneyron. Ce nouveau bar à salades propose notamment des poke bowls, ces saladiers où se mélangent au choix crudités avec riz, quinoa ou viandes. Tour d'horizon de cette nouvelle...
Mercredi 4 mars 2020 Véritable ovni musical, entre pop, soul, jazz, electronica et folk expérimentale, Laura Perrudin est la première musicienne à jouer de la harpe chromatique (...)
Jeudi 13 février 2020 Après avoir mis le feu au Rhino Jazz festival en 2015, le trompettiste Ibrahim Maalouf s'apprête à remettre le couvert le 9 octobre 2020 à 20h au Zénith de (...)
Jeudi 19 décembre 2019 Le Gin Tonic Orchestra, c'est tout d'abord une belle claque musicale à chaque set du groupe. Même si la formation se définit dans son dossier de presse (...)
Mercredi 4 décembre 2019 Après des expériences au sein d'Elephanz, Pegase et Rhum for Pauline, Thibaud Vanhooland s'est envolé en solo avec le projet Voyou. Coloré mais aussi profond, l'univers de ce jeune auteur, compositeur et interprète est intéressant. Rencontre avec un...
Mardi 1 octobre 2019 Après un premier album, Mars, qui avait fait l'unanimité en 2013, Macha Gharibian enfonçait le clou trois ans plus tard avec le magnifique Trans Extended. développant un style très personnel entre jazz oriental, néo-classique et pop. Compositrice...
Mardi 1 octobre 2019 Après l’Olympia et la Cigale, la tournée-marathon du chanteur-auteur-compositeur Thomas Kahn passe par le Pax ! Celui que nos confrères de l’éminent (...)
Mardi 3 septembre 2019 Pour sa treizième édition, le festival Jazz au Sommet demeure fidèle à son projet artistique et philanthropique : proposer une vingtaine de concerts (...)
Mardi 3 septembre 2019 Le Rhino Jazz(s) invite les illustres frères Moutin (Louis à la batterie et François à la contrebasse) à réaliser une résidence en trois actes, déployant leur (...)
Mardi 9 juillet 2019 C'est la fête au château de Goutelas. À l’occasion du festival « Puisque la Terre est Ronde », le bâtiment historique ouvre ses portes pour une (...)
Mercredi 19 juin 2019 Après Brüno en 2018, c’est lui qui donne des visages et des images au Festival Jazz à Vienne. Rencontre avec un illustrateur prolifique associant depuis plus de trente ans musiques et couleurs : Jacques de Loustal.
Jeudi 6 juin 2019 Le Festival du Forez, emmené par les frères Adrien (altiste) et Christian-Pierre (violoncelliste) La Marca, aborde une septième édition tout feu tout flamme avec toujours de grands noms de la musique classique & jazz mais aussi davantage de...
Jeudi 2 mai 2019 Après avoir traversé des univers imprégnés d’actualité ces dernières années, Brunot Meyssat pose aujourd’hui son regard sur le nucléaire, et de ce qu’il entraîne (...)
Mardi 2 avril 2019 Avant de célébrer comme il se doit l’International Jazz Day en alignant deux Big Bands le 30 avril au Fil, l’équipe Gaga Jazz accueillera un peu plus tôt, (...)
Mardi 5 mars 2019 Jouant sur les teintes et leur mouvement via la superposition des couches, le peintre allemand Jan Kolata propose en quelque sorte le pendant hyper (...)
Mardi 5 février 2019 Le jeune Adam Naas et sa voix unique ont marqué les oreilles en 2018 avec son premier album The Love Album, doux mélange de soul, de lévitation sonore et d'extase pop. Rencontre avec ce tout jeune artiste qui défendra son album le jour de la...
Mardi 5 février 2019 Attention les yeux et les oreilles ! Kimberly Covington (Kim pour les intimes) promet de mettre sens dessous dessus le paisible bourg de Fraisses (...)
Mercredi 9 janvier 2019 La neuvième édition des Jazzeries d’Hiver arrive à grands pas avec son lot de belles promesses. Parmi les têtes d’affiches, la triplette Charlier-Sourisse-Winsberg, le retour de Joel Forrester et le nouveau projet du saxophoniste Eric Séva.
Mardi 8 janvier 2019 Sous la houlette de Canal Jazz, l’écrin du théâtre de Roanne accueille le quartet avec lequel le saxophoniste multi-récompensé Emile Parisien écume la planète (...)
Mardi 4 décembre 2018 Formé en 2007, le groupe Buttshakers est un concentré d'énergie soul et funky. Emmenée par la chanteuse Ciara Thompson, la formation ouvre la (...)
Vendredi 26 octobre 2018 Mauvaise nouvelle pour Rhoda Scott et le Rhino Jazz Festival pour lequel l'organiste devait se produire ce soir dans la salle Aristide Briand de (...)
Mercredi 31 octobre 2018 Alors que le cinéma français lui fait les yeux doux depuis une petite dizaine d’années, Manu Payet remonte sur scène pour un deuxième one-man où il se livre… quasi entièrement. Rencontre.
Mercredi 31 octobre 2018 Georges Enesco est l'archétype de l'artiste complet : interprète exceptionnel, compositeur et chef d'orchestre, la Roumanie le vénère. Quel bonheur (...)
Mercredi 31 octobre 2018 Après le très beau Dialogo con un Duende en duo avec le guitariste barcelonais David Minguillon, le pianiste et compositeur Baptiste Bailly a posé ses (...)
Lundi 15 octobre 2018   Samedi 13 octobre, à quelques heures de son baisser de rideau, l'exposition Bowie Odyssée présentée à la Cité du Design par le festival Rhino Jazz(s) (...)
Mardi 2 octobre 2018 L'exploration de la sphère Bowie se poursuit pour la deuxième année au Rhino Jazz(s) Festival. Outre deux créations mondiales au Fil et à l'Opéra, une exposition de plus de 600 pièces inédites autour du chanteur anglais est proposée dans les...
Mardi 2 octobre 2018 En voilà un qui a fait un sacré bout de chemin depuis sa première apparition scénique à la Havane à l’âge de quinze ans ! En vingt ans, le pianiste-prodige (...)
Mardi 2 octobre 2018 Pour son quarantième anniversaire, le Rhino Jazz(s) festival investit trois gares ligériennes avec les superbes photos live d’un amoureux de la petite note bleue, le photographe Roger Berthet.
Mardi 4 septembre 2018 Chaque année, il est le festival de la rentrée, prolongeant les vacances pour quelques temps encore, invitant le public à apprécier le jazz dans toute sa pluralité, à mille mètres d’altitude et quelques encablures de la cité stéphanoise. Jazz au...
Mardi 4 septembre 2018 Après une année passée en Chine à combler près d’un million de visiteurs, une cinquantaine de chefs-d’oeuvre de la collection du MAMC+ rentre au bercail (...)
Mardi 4 septembre 2018 Le Rhino Jazz(s) poursuit son exploration musicale de la planète Bowie avec deux nouvelles créations mondiales placées sous la direction artistique de (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter