article partenaire
RCW 86, rémanent coloré.

Arno : « Il n'y a plus de rock'n'roll »

Arno + Erwan Pinard

La Forge

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Après trente-deux albums studio, Arno est revenu en humain, tout simplement. Recentré sur la voix, la guitare, la basse et la batterie, Human Incognito est un album qui laisse apparaître une certaine nostalgie mais qui conserve l'énergie qui a fait le succès du plus grand rocker belge. Rencontre épique avec le très direct Arno, avant sa venue aux Oreilles en Pointe 2016.

Vous dites que vous êtes un voyeur de l'être humain et que vous absorbez tout ce qui se passe autour de vous. C'est tout ceci qui vous aide à écrire ?
L'être humain est mon inspiration pour faire de la musique et pour écrire des textes. Comme je l'ai toujours dit, je suis influencé par tout ce qu'il fait de bien mais aussi de mal. Tout le bazar qu'il peut faire. On vit peut-être pour le moment comme dans les années 30. Je n'ai pas vécu cette décennie mais de ce que je sais de l'histoire, on se retrouve dans le même bazar... Le conservatisme est en érection comme la Tour Eiffel. Mais ce n'est pas seulement en Europe. Quand tu regardes ce qu'il se passe en Amérique, avec une figure comme Donald Trump pouvant devenir président des États-Unis... il y a cinq ans c'était impossible.

Quand je m'ennuie, je suis dans les bars et c'est très mauvais pour mon foie.

Est-ce que les attentats ont provoqué une réaction des artistes du côté de la Belgique ?
Il n'y a rien eu du tout. Nous ne sommes pas dans les années 60... Aujourd'hui, il n'y a plus de rock'n'roll. Il n'y a plus de révolution dans le rock. Il y a plus de rock dans un salon de coiffure que chez les rockeurs.

Vous parlez seulement de la Belgique ?
Non, je parle du monde entier. Quand tu vas en Amérique, regarde qui a dit des choses qui sont allées contre la campagne aux présidentielles de Donald Trump : The Rolling Stones, Neil Young, ... Ce ne sont que des vieux. Je trouve cela bizarre qu'il n'y ait pas de réaction de la part des jeunes.

Est-ce que vous n'en avez pas marre de faire de la scène ?
C'est ma vie. Je fais ça depuis près de cent-cinquante ans... (rires)

Vous avez dit que quand vous partez en tournée, c'est une période de vacances pour votre corps et votre foie...
Oui, quand je suis en tournée, mon foie est en grève. Je ne m'ennuie pas en tournée. Quand je m'ennuie, je suis dans les bars et c'est très mauvais pour mon foie.

Il paraît que vous enregistrez et mixez très rapidement vos albums. Était-ce également le cas pour Human Incognito ?
Oui, en effet. Je suis très impulsif dans tout ce que je fais. Mais je paie aussi la facture du fait d'être comme ça. C'est mon caractère. Sur Human Incognito, l'enregistrement et le mixage ont duré deux semaines. Mais je n'ai pas travaillé le samedi et le dimanche... Donc ça fait dix jours de travail. J'ai fait l'enregistrement en Belgique et le mixage en Angleterre.

À quoi ressemble la tournée d'un vieux "Motherfucker" (ndlr : référence au premier titre de son dernier album I’m Just an Old Motherfucker) tel que vous ?
Il faut venir hein ! (rires) Je suis avec un batteur, un guitariste, un clavier, et une basse. Ce sont des musiciens qui me suivent depuis longtemps. Mais je n'oublie pas toute l'équipe technique qu'il y a derrière... Nous sommes nombreux sur la route.

Dans la composition, vous laissez de la place aux musiciens ou vous dirigez tout ?
Je prends toujours des musiciens qui jouent mieux que moi, c'est beaucoup plus facile comme ça. Pour répondre à ta question, je ne peux pas trop me prononcer mais il y a un film, Dancing inside my head, qui sort en octobre pour le festival de Gand et qui montre comment je travaille en studio. Tout est expliqué dans le film mais je ne l'ai pas vu... Je n'aime pas me regarder, ce n'est pas bon pour le moral.

Quand je suis sur une scène, je suis sur une scène... Je joue pour les êtres humains

Lorsqu'on écoute Human Incognito, on sent une pointe de nostalgie. Seriez-vous en train de devenir nostalgique, vous qui avez toujours été plutôt positif ?
Je n'aime pas la nostalgie. Mais je suis d'accord, j'étais nostalgique au moment de composer cet album. Un album représente un moment de ma vie. J'ai vécu avec mon cul dans le beurre dans les années 60, 70 et 80... Aujourd'hui, pour les jeunes, c'est une période difficile. Mais je sens qu'il y aura bientôt une nouvelle révolution. Il y a de nombreux jeunes qui font des études pour des métiers qui n'existeront plus dans cinq ans. C'est une chose assez bizarre.

As-tu une image de Saint-Étienne et de sa région ?
Ce n'est pas très loin de Lyon je crois. J'ai deux enfants avec une Lyonnaise. J'ai un fils qui est né à Lyon mais il est déjà plus grand que moi... Il a 28 ans. À Lyon, j'ai toujours bu du bon vin. Mais à Saint-Etienne aussi. J'y étais il n'y a pas très longtemps pour un festival et j'ai bu un bon vin. Les anges ont pissé dans ma bouche !

D'ailleurs, préférez-vous jouer en plein air ou dans une salle ?
Quand je suis sur une scène, je suis sur une scène... Je joue pour les êtres humains.

Merci Arno. À bientôt !
Sois sage ! Fais des bêtises, pense à moi !

Soirée des machines infernales : Arno [+ Erwan Pinard], samedi 19 novembre à 20h30 à la Forge au Chambon-Feugerolles

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 29 octobre 2021 Annulée quelques jours avant son démarrage l’an dernier, la 30e édition des Oreilles en pointe se tiendra mi-novembre dans l’Ondaine. Au menu : musique, chansons et bonne humeur.
Mardi 7 septembre 2021 Carima Amarouche, plus connue sous son pseudo Karimouche, a commis ce qui est décrit dans sa bio comme une « folie franco-berbère » avec son dernier (...)
Mardi 8 décembre 2020 Fondateur et directeur artistique du festival Les Oreilles en Pointe, depuis plus de trente ans Tibert défend vaille que vaille la chanson francophone. En cette fin d'année morose, le chanteur et guitariste sort contre vents et marées...
Jeudi 1 octobre 2020 Il existe des moments d’exception et de plénitude que seuls la culture et l’art peuvent apporter. Le premier album du duo Terrenoire est de ceux-là. Raphaël et Théo Herrerias sont une fierté pour notre territoire stéphanois. De véritables artisans...
Mercredi 9 septembre 2020 Une nouvelle bouquinerie a pris place à quelques mètres de la place Carnot : la librairie Dalby. Un lieu chaleureux où l'on trouve une ribambelle de livres, un peu de musique, des affiches de ciné... et qui compte bien devenir un phare...
Mercredi 4 décembre 2019 Après des expériences au sein d'Elephanz, Pegase et Rhum for Pauline, Thibaud Vanhooland s'est envolé en solo avec le projet Voyou. Coloré mais aussi profond, l'univers de ce jeune auteur, compositeur et interprète est intéressant. Rencontre avec un...
Mardi 5 novembre 2019 Cyrielle Formaz est une jeune artiste suissesse. Avec son projet Meimuna, lancé il y a seulement trois ans, cette artiste touche-à-tout (composition, (...)
Mardi 5 novembre 2019 11e album pour le Brestois Christophe Miossec avec Les Rescapés. Moins égo-centré que ces prédécesseurs, cet album s'ouvre sur des thématiques d'actualité (...)
Mardi 5 novembre 2019 Il est rayonnant comme le nom de son dernier album "Soleil". L'auteur-compositeur-interprète rémois Barcella est assurément un des artistes de chanson française parmi les plus dynamiques. La preuve avec ses multiples casquettes et toute l'énergie...
Jeudi 14 novembre 2019 Voilà un artiste pour le moins atypique. Shauit est sûrement l'un des seuls à mélanger sa langue natale l’innu-aimun avec des rythmes tantôt soul, dancehall ou (...)
Jeudi 14 novembre 2019 Si ses Blues passent pu dans porte, Florent Vollant passe pourtant toujours aussi bien. Actif dans le milieu musical des Première Nations depuis les (...)
Mardi 3 septembre 2019 Le Rémois Barcella est un exemple de générosité scénique. À chaque prestation il emmène le public avec lui. Enfants, adultes... tout le monde y passe ! Si vous (...)
Mardi 3 septembre 2019  Les Oreilles en Pointe constituent un festival de chanson à la saveur un peu particulière. La preuve encore cette année avec une place (...)
Lundi 24 juin 2019 Depuis 1991, le festival Les Oreilles en Pointe fait vibrer dans la vallée de l'Ondaine - mais pas seulement - les sonorités francophones d'où qu'elles viennent. L'édition 2019 du festival se recentre sur cinq soirées hautes en...
Mercredi 31 octobre 2018 L'herbe n'est pas forcément plus verte ailleurs. La preuve avec une sélection d'artistes qui vont faire des Oreilles en Pointe 2018 une prairie radieuse avec une bonne place pour les découvertes.
Mercredi 31 octobre 2018 Alors que le cinéma français lui fait les yeux doux depuis une petite dizaine d’années, Manu Payet remonte sur scène pour un deuxième one-man où il se livre… quasi entièrement. Rencontre.
Vendredi 26 octobre 2018 Feu ! Chatterton s'est imposé en deux albums comme l'un des groupes de rock français parmi les plus lettrés et possédant une créativité sans bornes. Avec la tournée accompagnant L'Oiseleur, leur second opus, la formation démontre...
Mardi 4 septembre 2018 Promenons-nous dans les bois tant qu’il y en a. François-Xavier Drouet enquête sur une dénaturation aberrante de la nature, et une mise en coupe réglée de la forêt au profit, bien évidemment, des profits… Logique et mérité Prix de la Critique à...
Mardi 4 septembre 2018 Voilà des poètes pop avec des compositions parmi les plus intéressantes du rock et de la chanson français depuis des années. Puissante et délicate, la (...)
Mardi 6 février 2018 Incontournable sur YouTube où il a successivement "cassé la télé", organisé une "tournée des barbeuks" et mis en ligne des sketchs et spectacles inédits, le jeune humoriste Haroun est désormais en tournée. Il passera au Centre des Congrès pour le...
Mardi 28 novembre 2017 Le funambule électronicien Rone est de retour avec "Mirapolis", un quatrième album plus coloré et aux sons mêlant encore davantage électronique et organique. Sublimé par une pochette et un univers dessiné par Michel Gondry, cet opus est une envolée...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter