Baccalauréat : Les meilleures intentions, avec mention

Baccalauréat
De Cristian Mungiu (Rou-Fr, 2h08) avec Adrian Titieni, Maria Dragus...

Un médecin agit en coulisses pour garantir le succès de sa fille à un examen, au risque de renier son éthique. Entre thriller et conte moral, Mungiu signe une implacable chronique de la classe d’âge ayant rebâti la Roumanie post-Ceaușescu — la sienne. Lucide et captivant.

Que reste-t-il en Roumanie quand on a tout oublié du communisme ? Son administration procédurière, ainsi que ses passe-droits, ses renvois d’ascenseurs, ses faveurs… Une source inépuisable d’inspiration pour les cinéastes du cru : après Porumbiu (Policier : Adjectif, Le Trésor) ou Muntean (L’Étage du dessous), voici que Cristian Mungiu s’en empare. Pas pour une simple histoire de corruption ou de prévarication — car le héros, Romeo, demeure en dépit de ses travers conjugaux, un honnête homme — mais bien pire : l’autopsie d’un renoncement personnel ; d’un sabordage moral symbole d’un échec collectif. L’échec d’une génération d’idéalistes, jadis désireux de reconstruire sur des bases saines leur pays s’ouvrant au monde, mais qui peu à peu se sont transformés en petits notables désabusés. Alors, quitte à faire le deuil de leurs espérances, ils peuvent bien enterrer simultanément leur intégrité.

à lire aussi : Cristian Mungiu : « Parfois, il faut aller au-delà de la vingt-cinquième prise »

Responsable mais pas coupable

Si Romeo vacille en cherchant à transgresser les règles, c’est pour réparer une cascade d’“injustices originelles” : l’agression de sa fille sur le point de passer son examen, l’absence de sécurité ambiante et surtout sa responsabilité personnelle dans les circonstances du drame. Effacer l’incident apparaît comme un miracle à sa portée, pour ce médecin qui ne parvient pas à sauver ses malades, cet époux qui n’a su préserver son couple ; ce père voyant avec stupéfaction sa fille préférant une vie au pays plutôt qu’un avenir à l’étranger auquel il la prépare depuis le berceau…

Mungiu n’accable pas ce personnage, il l’accompagne plutôt pour nous faire partager dans de longs plans-séquences le poids de son quotidien erratique semé de doute, d’angoisses rentrées et de nomadisme contraint. Et comme dans 4 mois, 3 semaines, 2 jours, il nous rappelle les vertus de l’empathie. Un sentiment de partage et de compréhension, plus que jamais nécessaire dans un monde où le rejet haineux le dispute au cynisme goguenard.

Baccalauréat de Cristian Mungiu (Rou.-Fr.-Bel., 2h08) avec Adrian Titieni, Maria Drăguș, Lia Bugnar… (sortie le 7 décembre)

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 14 décembre 2016 Avec Personal Shopper, Olivier Assayas s’essaie au film fantastique-lol — un truc si improbable qu’il devrait prêter à rire tant il se prend indûment au (...)
Mercredi 5 octobre 2016 Lorsque un État fait des économies en étouffant les plus démunis, ceux-ci s’unissent pour survivre en palliant sa criminelle négligence. Telle pourrait être la morale de cette nouvelle fable dramatique emplie de réalisme et d’espérance, qui vaut à...
Mardi 5 juillet 2016 Des retrouvailles affectives en (fausses) dents de scie entre un père et sa fille, la réalisatrice allemande Maren Ade tire une grande fresque pudique mêlant truculence, tendresse et transgression sur fond de capitalisme sournois. Deux beaux...
Mercredi 8 juin 2016 Retour en grâce pour NRW — c’est ainsi qu’il sigle son nom au générique — avec un conte initiatique : celui d’une gamine partant à la conquête du monde de la mode. Le récit d’une ambition dévorante et dévorée, à la superbe… superbe.
Mardi 17 mai 2016 Le 47e opus de Woody Allen-réalisateur semble avoir été taillé sur mesure pour effectuer l’ouverture de la 69e édition du festival de Cannes : glamour, artifices et nostalgie des vieilles bobines s’y bousculent. On passe un charmant moment, sans...
Mardi 17 mai 2016 de Shane Black (E.-U., 1h56) avec Ryan Gosling, Russell Crowe, Kim Basinger…
Mardi 17 mai 2016 Si Roméo était fils d’un ogre pêcheur et Juliette travestie, fille d’un industriel de Tourcoing, peut-être que leur histoire ressemblerait à cette proto-comédie de Bruno Dumont. Un régal pour l’œil, mais pas une machine à gags. En compétition...
Mardi 3 mai 2016 En mai, le cinéma ne fait pas ce qu’il lui plaît : il tourne autour de la Croisette, où des dizaines de films sont présentés avec tonitruance à des professionnels réunis en conclave. Le vrai public, quant à lui, devra attendre des mois pour...
Mardi 20 novembre 2012 Revenu de sa Palme d’or, Cristian Mungiu déçoit quelque peu en racontant longuement et très en détails le calvaire d’une jeune femme qui, par amour, se retrouve en proie au fanatisme religieux. Un film programmatique et dogmatique, sauvé par de...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter