Anna Alexandre, une vie "danse"

Portrait / Danseuse passionnée et passionnante, Anna Alexandre est incontournable. À la tête de l'association Stéla et du festival DesArts//DesCinés mêlant danse et cinéma, elle possède un parcours unique, entre voyages, ouvertures et partages. Des valeurs fortes qui l'ont guidée jusqu'à Saint-Étienne, ville à laquelle elle demeure très attachée. Rencontre avec une fille au sourire communicatif.

Dans le contexte actuel toujours plus morose, certaines rencontres sont bienveillantes et apportent du baume au coeur. Avec Anna Alexandre, directrice de l'association Stéla, c'est clairement le cas. Son sourire rayonnant fait plaisir à voir. Allant de paire avec sa bonne humeur communicative, elle inspire également le respect du fait de sa modestie. En effet, lorsque nous l'avons jointe pour la rencontrer, sa réaction fut d'abord celle de l'étonnement. Pleine d'humilité, elle ne savait pas vraiment sur quel pied danser, nous demandant si nous étions bien certains de vouloir réaliser son portrait. Oui, c'était bien sur elle que notre choix s'était porté pour débuter l'année 2017 en beauté. Qui mieux qu'une fille aussi dynamique et fermement attachée à Saint-Étienne, sa ville d'adoption. Anna Alexandre, c'est un condensé d'une passion débordante pour la danse mais aussi pour autrui. Une sincérité et une foi en ses différents projets qui se dégagent de son regard, de ses propos - parfois prolixes - mais aussi et surtout de ses actes. À l'initiative du joli festival DesArts//DesCinés, mêlant danse et cinéma, qui fêtera en avril prochain sa septième édition, elle intègre dans cet événement des artistes et spectateurs porteurs de handicap. Une preuve de son ouverture et de ses valeurs humanistes fortes qui n'ont cessé de la guider durant son parcours.

Touchée par le syndrome du survivant

À l'âge de 6 ans, Anna Alexandre est encore dans la région parisienne lorsqu'elle découvre la discipline artistique qui va changer radicalement sa vie. « La danse a été un choc lorsque j'étais toute petite, explique-t-elle. J'avais une professeur plutôt fantasque en grande section de maternelle, qui se peignait les ongles en vert, jaune, rouge... (rires). À la fin de l'année scolaire, elle nous avait emmenés voir un spectacle de danse contemporaine. C'est à ce moment-là que je me suis dit que je voulais faire ça. » Issue d'une famille plutôt modeste aux origines méditerranéennes multiples, Anna était plutôt une petite fille du style modèle et bonne élève. Elle commence à suivre quelques cours de danse classique mais ne parvient pas à rentrer dans le moule. « J'étais l'aînée de la famille, assez sage et assez brillante à l'école, ce qui est difficile à croire en me voyant aujourd'hui (rires), assure-t-elle. Avec mes origines pieds noirs, la ligne "haricot vert" n'était pas trop mon truc. Je n'étais pas rondouillette mais je n'avais pas les chevilles assez solides et malgré les cours que je prenais une à deux fois par semaine, à 12 ans, je n'arrivais toujours pas à trouver ma place. C'est grâce à la danse jazz que j'ai découverte en 1985, que j'ai vraiment commencé à m'éclater. » Studieuse et obéissante, Anna poursuit ses études face à l'inquiétude de son père qui espère sa fille plus concentrée sur de "vraies" études. En avril 1988, un événement va alors bousculer le destin de la jeune femme. Elle subit un terrible accident de voiture et la danse sera le moyen pour elle de remonter la pente. « Mon oncle et ma tante sont décédés dans l'accident. J'ai eu les cervicales brisées. J'ai alors été touchée par le syndrome du survivant. Je me disais deux choses : la première était "pourquoi je suis encore là" et la deuxième était "si je suis là alors autant faire ce qui m'intéresse vraiment". Tout mon système de valeurs a volé en éclat. Je ne voulais faire plus qu'une chose : danser. » Après cet accident, elle est de retour dès octobre dans un cours de danse. C'est grâce à cette motivation qu'elle va se reconstruire physiquement et psychologiquement.

Le voyage et l'émancipation

Très vite, après ce dramatique épisode, la jeune femme reprend sa progression artistique et scolaire. Elle obtient son bac S et intègre une prépa HEC puis une école de commerce, toujours dans le but de satisfaire la volonté familiale. Mais son désir de danse ne fait que s'accroître et elle intègre "Mise à Jour", une compagnie semi-pro. Avec cette structure, elle connaît ses premières expériences de scène comme au Palais des Festivals de Cannes. En deuxième année d'école, elle saisit l'opportunité de partir à l'étranger et prend son envol pour Montréal et la liberté. Elle vit alors à fond sa passion et fait des rencontres déterminantes dont son futur mari Fred, un de ses deux colocataires dans la ville québécoise ainsi que Don Jordan et Phil Cole, deux de ses maîtres à penser. « À cette époque, j'ai alterné les cours de danse classique et jazz. J'avais beaucoup de travail à l'université mais j'arrivais à danser tous les jours. » Elle termine son année avec un stage au département marketing des Grands Ballets Canadiens. Une expérience déterminante et privilégiée auprès de cette grande institution. Elle rentre ensuite en France et pose ses valises à Saint-Étienne, ville de son compagnon. Elle prend ses marques dans cette nouvelle vi(ll)e et poursuit son cheminement professionnel. Elle fait la rencontre d'Évelyne Guichard, devient administratrice de la Compagnie de danse lyonnaise Hallet Eghayan, puis de Teatri del Vento à Montélimar et de l'ensemble Canticum Novum...

Saint-Étienne, ville de coeur

Quelques années après son installation, germe dans sa tête son projet majeur : la création d'une structure d'accompagnement artistique. Ainsi elle fonde l'association Stéla en 2006. Pas encore rassasiée, elle formalise très vite le projet d'un festival mêlant le cinéma et la danse ouvert à tous et intégrant les personnes porteuses de handicap. DesArts//DesCinés voit le jour en 2011 et se développe considérablement ces dernières années, notamment avec une compétition unique de vidéodanse ou les célèbres flashmobs. Le festival devient un "incontournable" de la saison culturelle stéphanoise. Plus que jamais motivée, cette maman de trois enfants entend bien continuer à faire bouger les lignes. D'une part avec son festival (avec la thématique Mutations/Migrations pendant 3 éditions), la programmation d'événements autour de la danse tout au long de l'année mais aussi par le biais d'un lieu unique. « Le projet est en gestation, explique-t-elle. L'idée est de mettre en place un lieu indépendant qui relève du changement social et solidaire. Un incubateur à "être citoyen aujourd'hui" entre l'artistique et le social. L'objectif est d'ouvrir ce lieu dans les deux années à venir. » Un projet pour lequel la danseuse espère compter sur le soutien des pouvoirs publics afin de continuer à faire danser sa ville de coeur et surout ne pas abandonner son combat premier : donner la possibilité à tous de se laisser emporter par le plaisir de danser.

Repères :

29 juin 1973 : naissance à Villeneuve-Saint-Georges en région parisienne

1985 : découverte de la danse jazz sur Francky Goes To Hollywood

Avril 1988 : subit un grave accident de voiture

1995 : mariage et installation à Saint-Étienne

fin 1996 : devient administratrice de la Compagnie de danse Hallet Eghayan

2004 : administratrice de Teatri Del Vento à Montélimar

2005 à 2011 : administratrice de production pour Canticum Novum à Saint-Étienne et de nouveau pour la Compagnie Hallet Eghayan à Lyon

2006 : création de l'association Stéla

2011 : 1ère édition du festival DesArts//DesCinés, en autofinancement complet

2016 : chorégraphe des danses d'avant-match pendant l'Euro 2016 à Saint-Étienne

2017 : 7ème édition du festival et projet de créer un lieu artistique, social et solidaire à Saint-Étienne dans les deux ans à venir

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 5 septembre 2023 Le téléphone est dans la main droite. Quatre doigts s’y cramponnent, tandis que le pouce s’agite inlassablement de bas en haut et de gauche à droite. Et (...)
Mardi 5 septembre 2023 Après Mirage, Dans l’engrenage ou D-Construction, les chorégraphes de la compagnie Dyptik Souhail Marchiche et Mehdi Meghari poursuivent leur (...)
Mardi 5 septembre 2023 Une malle en bois recouverte de poussière. Le couvercle qui se soulève. Un personnage qui en sort. Puis deux, puis trois, puis quatre. Au fil des (...)
Mercredi 5 juillet 2023 À l'heure où le selfie (les Québécois le nomment egoportrait) célèbre davantage l'autosatisfaction que l’introspection, on est en droit de se demander ce (...)
Lundi 3 juillet 2023 Auteure-photographe documentaire et humaniste depuis 2000, Véronique Popinet fait partie de l'agence de photojournalisme Hans Lucas. Au printemps 2022, (...)
Jeudi 22 juin 2023 Qui dit Saint-Étienne et début d’été dit… Festival des 7 Collines, cirque, musique, danse, rires, passion, émerveillement, waou et ça alors. Tour d’horizon d’une 29e édition, comme toujours au poil.
Mardi 13 juin 2023 Roche-la-Molière ne sera jamais apparue aussi grande que du 15 au 18 juin ! Durant ce long week-end, ce sont des pays du monde entier qui fouleront les (...)
Jeudi 11 mai 2023 Ambiance latino à Sainté et Rochetaillée : le festival Obatala lance sa première édition. Le but ? Faire découvrir les différentes danses latines et permettre aux (...)
Lundi 15 mai 2023 Les arts de rue entrent en scène grâce au festival Complètement Gaga qui revient à Saint-Étienne du vendredi 19 au dimanche 21 mai. L’idée d’Alexis, (...)
Jeudi 20 avril 2023 Fasciné par celles et ceux qui, samedis soirs après samedis soirs, enflamment les pistes quelle que soit la musique et en rythme s’il-vous-plait ; éberlué par celles et ceux qui sautent très haut très fort dès que la cadence s’accélère, le Petit...
Mardi 28 février 2023 Jetant un pavé dans la marre, Réponses Photo présentait le mois dernier (pour la première fois en couverture d'un magazine photo en France) une image générée par (...)
Mardi 21 février 2023 Février arrive : il est l’heure du temps fort danse, partagé entre La Trame de Saint-Jean-Bonnefonds et L’Échappé de Sorbiers. En ouverture de bal cette année, (...)
Jeudi 23 février 2023 Terre de Nubie, royaume des candaces, époque du règne de la grande reine du royaume de Méroé. L’entrée en matière est plutôt étonnante : que sait-on de la plus (...)
Mardi 29 novembre 2022 Le Kuchupudi est une danse classique indienne qui allie grâce du mouvement, puissance de la parole et rythmique des instruments. La compagnie Shantala (...)
Vendredi 4 novembre 2022 Fort d'un quatrième album déjà salué par la critique, Cascadeur, qui fait actuellement son retour sur scène, passera par Le Fil de Saint-Étienne le jeudi 10 novembre. Portrait d'un Revenant.
Lundi 17 octobre 2022 Fidèle à sa volonté de fédérer autour de la danse et de prouver qu’elle est une discipline parfaitement accessible, pourvu que l’on accepte de se laisser (...)
Jeudi 8 septembre 2022 Dans le cadre de leur présentation de saison, les studios Dyptik proposeront au public d’assister à une sortie de résidence de la compagnie palestinienne (...)
Mardi 7 juin 2022 L’heure du Festival des 7 collines a sonné. Des artistes aux inspirations innovantes et internationales se préparent à mettre en scène leurs performances dansées, jouées et chantées du 23 juin au 10 juillet sur le territoire de Saint-Etienne...
Mardi 1 mars 2022 Mettre en mouvement pour interroger les engrenages, systèmes, et forces puissantes de notre société. Danser, pour questionner notre possibilité à nous en (...)
Mercredi 12 janvier 2022 L’année 2022 sera l’occasion de réviser ses classiques de la danse contemporaine : Maguy Marin, Jiří Kylián, Ohad Naharin, Pina Bausch… Et entre deux révisions, de découvrir aussi nombre de jeunes talents internationaux.
Mardi 4 janvier 2022 Dans un monde en chute libre, où chacun surveille l’autre autant qu’il est surveillé lui-même, il en est qui (...)
Mercredi 8 décembre 2021 Suite aux dernières annonces gouvernementales, les boîtes de nuit fermeront leurs portes ce vendredi au petit matin, pour 4 semaines. Une dernière soirée entre tristesse, amertume, et joie d’être ensemble une dernière fois avant 2022.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X