Jérémy Ferrari : « Je suis celui qui va le plus loin sur scène »

Jérémy Ferrari

Zenith de Saint-Etienne Métropole

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Humour / C’est l’un des one-man-shows les plus surprenants du moment, jusque dans son titre : "Vends deux pièces à Beyrouth". Un spectacle avec lequel l’humoriste Jérémy Ferrari veut réveiller les consciences en exposant divers faits (sur les origines du bordel actuel au Moyen-Orient notamment, ou sur les pratiques pas très morales de certains philanthropes), le tout en ambitionnant de faire marrer son auditoire. Un attelage qui fonctionne (Ferrari est un excellent bateleur) et remplit les salles partout en France. Interview avant son passage par le Zénith.

D’où vous est venue cette idée d’un one-man-show présenté comme le « premier spectacle d’humour sur la guerre » ?
Jérémy Ferrari
: Je n’en sais rien ! C’est juste que j’aime utiliser des thématiques pour les one-man-shows parce que je trouve que, sinon, on parle tous de la même chose. Faire payer 45 euros une place de spectacle à quelqu’un pour lui parler de sexualité, je ne vois pas l’intérêt. Je me suis donc posé la question du comment pouvoir être surprenant sachant que tous les thèmes ont déjà été traités. J’avais déjà fait ça pour Hallelujah bordel !, mon précédent spectacle dans lequel j’avais parlé de la religion.

Et cette fois-ci je parle de la guerre… Vaste thème ! J’ai donc vraiment travaillé pendant deux ans et demi avant de commencer à l’écrire. Je suis retourné à l’école – comme je l’avais arrêtée très jeune – pour prendre des cours de géopolitique. J’ai aussi rencontré des généraux, des mecs de l’Otan, de l’Onu, des ONG, des militaires… J’ai fait un travail de presque journaliste en amont. Et à partir de ce moment-là, écrire a été facile.

Et comment avez-vous fait pour rendre ça drôle (car ça l’est) ?
Parce que c’est absurde ! La réalité est toujours très absurde. Par exemple, quand je fais le sketch de la station service et des frères Kouachi [les responsables de l’attentat contre Charlie Hebdo – NDLR] : le pompiste est forcément en train de regarder BFM TV comme tout le monde, vu que les mecs sont en cavale. Et là, les deux gars rentrent dans sa station-service. C’est une situation dramatique certes, mais absurde aussi, il ne devait pas s’y attendre !

Pareil quand je fais tout le passage sur le monde musulman : lorsque ça devient trop sérieux ou trop informatif, je fais une digression sur la reine d’Angleterre en l’insultant de manière totalement gratos pendant trois minutes parce que, là aussi, c’est absurde. Voilà pourquoi je trouve ça réducteur quand on parle d’humour noir à mon sujet – même si je l’accepte totalement. Car si l’on regarde vraiment la manière dont je travaille, je traite les sujets très noirs par de l’absurde.

Comme quand vous évoquez les attentats du Bataclan…
Quand c’est arrivé, je démarrais mon spectacle trois mois après. Je me suis vite demandé comment j’allais pouvoir traiter ce truc. J’ai cherché plein de manières détournées d’en parler mais je n’y arrivais pas. D’où l’idée d’y aller en frontal : je démarre le spectacle en informant les spectateurs qu’il est évident que l’on va se faire attaquer, donc on va s’organiser en faisant des équipes, pour désarmer le mec. Et tout d’un coup, le fait que ça soit aussi frontal, ça devient absurde.

En humour, quand on veut faire du noir mais que c’est finalement gris, ça ne marche pas. Il faut aller le plus loin possible pour que ça devienne surprenant, voire impossible, et que ça fasse rire les gens.

Votre spectacle marche très bien auprès du public, avec des salles immenses souvent complètes. Voyez-vous ce succès comme un besoin d’information des spectateurs sur ces questions très contemporaines ?
Je ne sais pas si c’est le thème qui attire le public… Quand j’ai commencé, on m’a dit que j’étais malade, que comme les gens entendaient parler de la guerre toute la journée, ils n’auraient envie de réentendre ça dans un one-man-show. Je pense plutôt que c’est le ton, totalement dans la vérité, qui plaît au public. Moi je ne fais pas de promesses pour rien aux gens – c’est pour ça que je reproche à certains humoristes de ne pas être suffisamment engagés.

Quand ils viennent me voir, les gens savent que je prends vraiment des risques : j’arrive sur scène avec des documents, je balance des noms… Je ne mens pas aux gens. Après ils aiment ou pas le spectacle, bien sûr, mais quand je leur dit "je suis celui qui va le plus loin sur scène, venez", je ne leur mens pas. Et si un mec un jour va plus loin que moi aujourd’hui dans Vends deux pièces à Beyrouth, et bah dans mon troisième spectacle j’irai encore plus loin que lui !

Vous avez un petit côté mégalo, notamment sur scène avec votre monologue de fin ou quand vous lancez des tacles à certains de vos collègues – comme Sophia Aram. Vous l’assumez ?
Le discours de fin n’est pas mégalo, c’est juste un mec en colère qui dit "j’emmerde, j’emmerde, j’emmerde"… En revanche, vous avez raison sur d’autres choses : quand je me mets à taquiner mes collègues humoristes, on peut voir de la mégalomanie. Mais pour qu’il y en ait vraiment, faudrait que je me prenne vachement au sérieux, et que je prenne le milieu des humoristes vachement au sérieux ! Alors que je suis vraiment au-delà de ça.

Ça me fait penser que j’ai fait une interview il y a quelques jours sur France info dans laquelle le journaliste me disait que Kev Adams, qu’il avait reçu avant moi, a évoqué la difficulté de vivre cette tension entre les humoristes. J’ai éclaté de rire ! Mec, tu vis mal la tension entre les humoristes ?! C’est-à-dire que dans ta vie, tu trouves qu’il y a une telle guerre entre les humoristes que tu le vis mal. Là c’est complètement absurde ! Parce que se vanner entre humoristes, c’est juste un non-événement. Et ce n’est donc pas de la mégalomanie. J’insulte quand même ma mère de pute pendant 10 minutes sur scène : à partir de là, je ne respecte rien, même pas mes parents ou moi-même !

On vous définit souvent comme un humoriste engagé. Mais on peut aussi vous voir comme un humoriste combattant…
Engagé, à force de l’entendre, j’emploie ce mot aussi. Mais c’est bien que vous posiez la question parce que, finalement, je ne me sens pas engagé. Car ça voudrait dire que je défends quelque chose, que je dirais aux gens de faire ci ou ça. Alors que ce n’est pas ce que je fais. Et dans le terme engagé, il y a un côté politique que je n’aime pas. En revanche, le mot combattant, oui, pourquoi pas. Parce que j’ai clairement cette volonté de faire bouger les choses et de foutre le bordel.

Jérémy Ferrari dans Vends 2 pièces à Beyrouth vendredi 14 avril à 20h30 au Zénith de Saint-Étienne

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 1 février 2022 2020 : bien pourrie. 2021 : moyen pourrie, mais quand même pourrie. 2022 : incertain, mais ça part pas très bien. On est crevé, on traine des (...)
Mardi 1 février 2022 Faire rire sans faire mal à ceux qui n’ont rien demandé : alors que l’impertinence agit comme un exutoire à la sinistrose ambiante, les humoristes marchent sur un fil… Qui peut rompre à tout moment s’il n’a pas au préalable été suffisamment...
Mardi 1 février 2022 Des fidèles du festival, des spectacles inédits, des étoiles montantes du rire et des caméras de France TV : Arcomik remet le couvert en ce mois de février.
Mardi 7 décembre 2021 Après une année 2021 chaotique pour les organisateurs d’événements culturels, l’année 2022 devrait, si tout se passe bien, comporter de belles surprises et redonner au public le goût du spectacle. Du côté des festivals, les premières programmations...
Mardi 5 octobre 2021 A Saint-Etienne, les vacances de la Toussaint seront placées sous le signe de l'humour, grâce au festival Arcomik...  
Mardi 7 septembre 2021 Spectacle annulé. Les remboursements des billets sont possibles dans les points de vente dans lesquels ils ont été achetés.
Lundi 29 mars 2021 La décision est tombée et était attendue. Le festival stéphanois d'humour Arcomik, est contraint de reporter à nouveau les spectacles prévus en avril. "Nous (...)
Mardi 6 octobre 2020 Le festival d'humour stéphanois, les Arts Burlesques, change de nom et devient Arcomik. Une modification d'identité qui s'accompagne d'une annonce de (...)
Mardi 6 octobre 2020 L’humoriste Thomas VDB, griffé service public, présente actuellement un nouveau spectacle, dans lequel il chronique son angoisse du monde qui l’entoure.
Mercredi 8 juillet 2020 Les vacances d'été approchent et chaque année on en attend beaucoup... surtout les années où on a dû garder nos débiles de gosses à la baraque depuis mars à cause (...)
Mardi 9 juin 2020 Nous avons demandé à quelques responsables de lieux culturels où ils en étaient et comment ils envisageaient la suite des événements... Propos recueillis par Cerise Rochet et Nicolas Bros
Mardi 11 février 2020 Nora Hamzawi est de passage à Saint-Etienne le 1er mars au Centre des Congrès. Une occasion unique de plonger dans la vie pas-si-ordinaire d'une trentenaire parisienne. Pour le fun !
Mercredi 5 février 2020 Le plus célèbre des MC "gaga" se lance dans l'aventure des Municipales 2020 à Saint-Étienne. MC Pampille, après avoir subi « la redescente après le succès, le (...)
Mercredi 4 décembre 2019 Nous sommes là dans du pur théâtre de divertissement. Du comique de situation et de répliques, des rires appuyés… Du jeu au profit de l’humour, du boulevard (...)
Lundi 2 décembre 2019 L'équipe des Arts Burlesques vient d'annoncer l'annulation du spectacle La Nuit des Belges qui devait se dérouler le 12 décembre au Centre des Congrès (...)
Mercredi 4 décembre 2019 À Saint-Étienne, l'arrivée d'un nouvel album de Dub Inc est toujours un événement, généralement accompagné d'un ou deux concerts très attendus et souvent sold (...)
Jeudi 21 novembre 2019 Le festival des Arts burlesques revient fin février 2020 pour sa 17e édition. Un événement incontournable sur la carte de l'humour en France avec la venue (...)
Mardi 5 novembre 2019 Si Alban Ivanov laisse à penser qu'il est à l'écran plus que sur scène (Le sens de la fête, Le Grand Bain...), il reste un humoriste de scène avant tout. Avant de (...)
Mardi 3 septembre 2019 11 ans... Souchon nous avait habitués à être plutôt "tranquille" concernant le rythme de ses sorties discographiques, mais là, il a fait fort ! Cela dit, à (...)
Mardi 3 septembre 2019 Après la religion et la guerre, Jérémy Ferrari s'est trouvé un nouveau cheval de bataille : la santé ! L'humoriste qui dézingue à tout-va revient (...)
Mardi 3 septembre 2019 Ils se rêvaient aventuriers, ils vont être servis ! Ils sont quatre, ils n'ont pas inventé l'eau chaude, ils participent à un jeu télévisé... Et la vraie vie (...)
Mardi 3 septembre 2019 Empire romain, il y a 2000 ans. Des toges, des sandales, des courses de chars en costume... Ben Hur ? Oui, mais en beaucoup moins long, beaucoup (...)
Mardi 3 septembre 2019 Télé, radio, spectacle... Depuis qu'il a franchi la frontière pour se faire connaître des Français, ce Belge-là n'arrête pas ! Invité lors du festival des Arts (...)
Jeudi 2 mai 2019 - M - ou Matthieu Chedid a retrouvé de sa superbe avec son sixième album studio, "Lettre infinie", sorti au début de l'année. Le Machistador est reparti sur les routes et passera une première fois le 10 mai au Zénith de Saint-Étienne...
Jeudi 2 mai 2019 Pierre-Emmanuel Barré fait partie des humoristes crus, radicaux, sans concession. Souvent nécessaires, souvent décriés mais aussi adulés. Avec son dernier (...)
Jeudi 2 mai 2019 Web, télé, scène, et maintenant librairies… Omniprésent dans le paysage médiatique français, Kevin Razy se dit lui-même « multi-surfaces, comme les lingettes (...)
Jeudi 2 mai 2019 L’idée de ce spectacle lui est venue en discutant avec sa psy, après une séparation. Grâce à un texte ciselé, concis et drôle, l’humoriste Cartouche se donne pour (...)
Jeudi 28 mars 2019 Devant le succès rencontré par la date du 28 juin de leur nouveau spectacle Bons vivants, la troupe des Joz' boostée par l'unique Jason Chicandier, a (...)
Mardi 12 février 2019 La galerie d'art stéphanoise Ceysson & Bénétière lance un nouveau projet du côté du quartier créatif en transformant l’ancien bâtiment de l’Afep en galerie d'art de 1 500 m². Ouverture prévue au début de l'année 2020.
Mardi 5 février 2019 Né sous l’étoile de la tchatche, électron libre de la scène française, Kheiron a le parcours un brin énervant du gars qui réussit tout mais à qui personne n’en veut, (...)
Mardi 5 février 2019 Suivie tous les jours par des milliers d’auditeurs pour son émission sur France Inter, l’équipe de Par Jupiter sera cette année l’une des têtes d’affiche du festival des Arts Burlesques. Rencontre avec Alex Vizorek, chroniqueur acerbe et chef...
Mardi 8 janvier 2019 L’humoriste Pierre-Emmanuel Barré présentera son nouveau spectacle à Saint-Étienne fin janvier. Rencontre avec un type franc du collier, à la ville comme à la scène.
Mardi 4 décembre 2018 Surnommé le Woody Allen Lyonnais, il s’amuse de sa vie et de son parcours, de ses déboires surtout, professionnels, sentimentaux, artistiques. Looser, (...)
Jeudi 13 septembre 2018 La salle de spectacles stéphanoise va fêter ses dix ans d'ouverture, jour pour jour, avec un concert spécial. Au programme, on notera la présence du groupe stéphanois Terrenoire, qui présentera son premier album éponyme.
Mardi 4 septembre 2018 Seul-en-scène, téloche, cinoche… On dirait bien que tout sourit à Ahmed Sylla. Propulsé par Ruquier il y a 7 ans, devenu depuis l’un des chefs de file de la (...)
Mardi 4 septembre 2018 30 ans de carrière, que le temps passe ! 7 ans après son dernier ‘’one-man’’, l’inimitable Pierre Palmade remonte sur scène, fidèle à lui-même et à son humour (...)
Mardi 4 septembre 2018 On se souvient de lui pour ses déambulations sur les marchés, pour son amour des sumos, pour ses chaleureuses poignées de main, pour sa Bernadette, pour ses (...)
Mardi 4 septembre 2018 On l’a connu il y a quelques années, alors qu’il animait des bêtisiers à la télé. Plus tard, on l’a entendu donner des conseils de drague à Florence Foresti, (...)
Mardi 6 février 2018 Des hauteurs du Pilat aux studios parisiens, d'ACTIV Radio à Canal+, Mathieu Schalk a déjà fait un sacré bout de chemin. Comédien et imitateur tous azimuts, l'enfant du pays revient sur son parcours à l'occasion de son passage au Festival des Arts...
Mardi 6 février 2018 Profil atypique de l'humour, Caroline Vigneaux a troqué sa robe d'avocate pour celle d'humoriste. Si la maîtrise de la rhétorique et l'éloquence sont des (...)
Mardi 6 février 2018 Incontournable sur YouTube où il a successivement "cassé la télé", organisé une "tournée des barbeuks" et mis en ligne des sketchs et spectacles inédits, le jeune humoriste Haroun est désormais en tournée. Il passera au Centre des Congrès pour le...
Lundi 27 novembre 2017 Le 17 juin 2017, la salle du Nouveau Théâtre de Beaulieu (NTB) était emportée par les flammes. Cet espace constituait le lieu "privilégié" du festival d'humour (...)
Mardi 31 octobre 2017 Après un passage par le Mexique et la Colombie, Dub Inc revient sur le vieux continent pour une vingtaine de dates jusqu’à Noël. Le concert du 18 novembre (...)
Mardi 3 octobre 2017 Depuis 1879, le flambeau se transmet de père en fils, un trait d’union traversant trois siècles… Déjà. Des mineurs stéphanois du 19e siècle, ils ont conservé cette mâle bravoure, l’humour mutin de ceux qui lovent leur cœur au creux de leur main. Le...
Lundi 12 juin 2017 Deuxième soirée de Fest’U sur le campus Tréfilerie. 21 spectacles sont programmés dont 15 concerts, 2 DJ Electro, 3 shows de sketches et une pièce de théâtre.
Mercredi 5 avril 2017 Trublion chansonnier, Frédéric Fromet cache bien son jeu sous sa silhouette fine et sa voix fluette. N'épargnant personne dans ses chroniques (...)
Mercredi 1 mars 2017 Deux frères montbrisonnais, David et Daniel Basso, ont réalisé leur rêve : monter une salle de spectacles dans leur ville de naissance. Agapes et Spectacles a (...)
Vendredi 24 février 2017 Vincent Dedienne, qui a (presque) débuté avec Le Petit Bulletin à Grenoble et passé par l'École de la Comédie de Saint-Étienne, revient en terres stéphanoises cette (...)
Mercredi 1 février 2017 Chaque année, le festival des Arts Burlesques convoque tout ce qui se fait de mieux dans la langue de Molière. EN 2017, il y a encore de sacrés numéros. Avec le Comte de Bouderbala, voici quatre autres noms à retenir parmi la programmation.
Jeudi 19 janvier 2017 Prévu le mercredi 1er mars à 21h à la salle Jeanne d'Arc, dans le cadre du festival des Arts Burlesques, le spectacle d'Alban IVanov est déplacé au dimanche 5 (...)
Mardi 3 janvier 2017 Farandole joyeusement erratique à travers un Paris nocturne sublimé, cette déambulation d’un directeur de théâtre aussi fantasque qu’impécunieux signe le retour du cinéaste-interprète Edouard Baer pour un film-synthèse superlatif : la plus...
Mercredi 30 novembre 2016 Après la sortie de son sixième album So What en septembre dernier, Dub Inc repart sur les routes d'Europe et du monde pour une nouvelle tournée avec quatorze nouveaux titres toujours aussi punchy. Avant le très attendu concert au Zénith de...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter