Valérie Lemercier : « Patrick Timsit, c'est l'homme idéal »

Marie-Francine
De Valérie Lemercier (Fr, 1h35) avec Valérie Lemercier, Patrick Timsit...

Interview / Cinquième long-métrage de Valérie Lemercier, "Marie-Francine" est sans doute le plus réussi. Et n’est pas (uniquement) une comédie. Rencontre avec la coscénariste/réalisatrice/interprète.

Est-il facile de signer une comédie romantique ?
Valérie Lemercier
: C’est ma première histoire d’amour au cinéma, et elle est venue malgré moi. À l’écriture avec Sabine Haudepin, je redoutais que ce soit "uc-uc". Le sujet était la résurrection de Marie-Francine, je ne voulais pas qu’elle soit trop victime : les victimes, on a envie de leur en remettre un coup, c’est humain. Alors j’ai beaucoup raccourci au montage.

à lire aussi : "Marie-Francine" : retour en grâce pour Valérie Lemercier

Il y a une évidence entre Patrick Timsit et vous à l’écran. Comment est né ce couple ?
Cette évidence était évidente pour moi ! Elle ne l’était probablement pas sur le papier, mais je savais que le choix de Patrick serait bon, car il me plaisait dans la vie – ce n’est pas plus compliqué que cela. Il a du charme, c’est l’homme idéal, il a l’âge du rôle, il pouvait faire portugais… Et je voulais qu’on voie ce que moi j’avais vu – même si je ne l’avais jamais vu sur scène avant de lui proposer le rôle.

Je voyais bien qu’il pouvait être Miguel et que ce serait bien, c’était différent. Mais j’ai l’impression que tout le monde le sait qu’il est comme ça. Il a eu l’humilité de ne pas se formaliser d’arriver page 40 ; sans que je lui demande, il est allé tout seul faire des tests dans des cuisines pour avoir les gestes pour être crédible en cuistot, alors qu’il n’est pas très manuel (rires). Quand j’entends les filles sortir du cinéma et le vouloir pour mari, je me dis que c’est réussi.

Marie-Francine vous ressemble-t-elle ?
Elle n’a jamais été confrontée à la sévérité de la vie, elle est un peu plus dans la lune et naïve que je ne le suis. Personnellement, je devance plus les choses : j’aurais vu mon mari s’éloigner, mes filles grandir… Mais je ne suis pas pour autant sa jumelle, Marie-Noëlle [la bourgeoise – NDLR] !

Votre personnage porte des lunettes. Vous ont-elles aidée à composer le rôle ?
Elles ont été très importantes ! Pour moi, Marie-Francine a des lunettes : ça maquille sans maquiller ; c’est un accessoire de beauté. Et puis, les gens bigleux sont plus dans leur monde. Je n’étais pas Marie-Francine quand je ne les mettais pas. J’ai mis du temps à les trouver. Pourtant, ce sont des lunettes de rien, de pharmacie à 12€. Mais c’était le bon modèle qu’il ne fallait surtout pas perdre : il n’y en avait qu’une paire.

Ce type de détail est-il prévu dès l’écriture ?
Tout, mêmes les décors, est pensé et écrit dans les didascalies. Ce sont des détails, mais les gens les voient. Cela fait que l’on peut regarder deux fois le film, c’est important. Moi, je veux qu’on y croit. L’appartement est faux, tout est faux, c’est en studio. La boutique aussi. Mais sur le tournage, je pensais tellement qu’on était dans un vrai appartement avec des magazines qui traînent, un bouquet du monnaie du pape dans l’entrée, de la toile de Jouy dans la chambre des jumelles… que j’allais prendre l’air sur un balcon, face à un pauvre mur.

Je m’intéresse aussi beaucoup aux costumes. Il y a les musiques que j’écoutais enfant. Je mets beaucoup de moi-même. C’est très intime, un film, même si ça fait travailler 200 personnes. Ça n’est que le fantasme et l’obsession de quelqu’un. Et heureusement : je trouve parfois dommage que les metteurs en scène ne soient pas obsessionnels.

Parvenez-vous à avoir un regard sur vos films précédent ?
J’ai revu Quadrille il y a peu : j’ai voulu montrer un costume. Je n’ai pas trop crié. En fait, il n’y a quasiment que le jeu qui m’intéresse. Un travelling, un plan de grue, de drone ou des prouesses techniques, ça ne m’intéresse pas du tout. Je suis très heureuse d’avoir eu un chef-op’ qui a très bien éclairé tout le monde !

Parfois, je choure des trucs dans des films que je vois : les parents qui se parlent de chambre en chambre, j’ai vu ça dans Madame de… d’Ophüls, un de mes films préféré, ça m'a amusé. Et la crise de Marie-Francine est un peu copié sur L’Effrontée de Claude Miller. Les petites boutiques, avec la musique de Michel Legrand, ça fait un peu Jacques Demy je ne l’ai vu qu’après. Ce sont des choses qui me parlent et me nourrissent, c’est un peu inconscient. Les personnages et l’intimité des gens m’intéressent davantage. D’ailleurs, je remarque que beaucoup de mes films se passent dans les chambre et les cuisines.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Jeudi 1 octobre 2020 Il existe des moments d’exception et de plénitude que seuls la culture et l’art peuvent apporter. Le premier album du duo Terrenoire est de ceux-là. Raphaël et Théo Herrerias sont une fierté pour notre territoire stéphanois. De véritables artisans...
Mercredi 4 décembre 2019 Après des expériences au sein d'Elephanz, Pegase et Rhum for Pauline, Thibaud Vanhooland s'est envolé en solo avec le projet Voyou. Coloré mais aussi profond, l'univers de ce jeune auteur, compositeur et interprète est intéressant. Rencontre avec un...
Mercredi 31 octobre 2018 Alors que le cinéma français lui fait les yeux doux depuis une petite dizaine d’années, Manu Payet remonte sur scène pour un deuxième one-man où il se livre… quasi entièrement. Rencontre.
Mardi 6 février 2018 Incontournable sur YouTube où il a successivement "cassé la télé", organisé une "tournée des barbeuks" et mis en ligne des sketchs et spectacles inédits, le jeune humoriste Haroun est désormais en tournée. Il passera au Centre des Congrès pour le...
Mardi 28 novembre 2017 Le funambule électronicien Rone est de retour avec "Mirapolis", un quatrième album plus coloré et aux sons mêlant encore davantage électronique et organique. Sublimé par une pochette et un univers dessiné par Michel Gondry, cet opus est une envolée...
Mardi 30 mai 2017 Valérie Lemercier célèbre la rencontre de deux quinquas bouillis par la vie dans une comédie sentimentale touchante ranimant les braises d’une délicatesse désuète. Un beau couple de personnages qu’épouse un duo d’acteurs idéal : la cinéaste et...
Mardi 2 mai 2017 Même dans la plus grande salle du monde, chacun·e demeure l’unique spectateur·trice du film se déroulant sous ses yeux, différent de celui perçu par ses voisin·e·s, et seul·e face à l’écran. Mais si le film parle aussi de solitude, celle-ci...
Mercredi 29 mars 2017 À l’instar de ses héros humains améliorés par les machines, ce film en prises de vues réelles s’hybride avec toutes les technologies visuelles contemporaines pour revisiter le classique anime de Mamoru Oshii (1997). Une (honnête) transposition,...
Mercredi 1 mars 2017 Après l'impressionnant Aqualast, le vagabond Rover, revenu de tout et surtout de partout, a passé avec succès l'épreuve de la confirmation avec Let it Glow. Réussissant le tour de force, aux commandes de cette étrangeté apatride qui fait sa...
Mercredi 1 février 2017 Avec Et si je les tuais tous madame ?, l’auteur et metteur en scène burkinabé nous offre un spectacle poético-politique, mêlant la violence d’un texte incisif au rythme de la musique hip hop du groupe Faso Kombat. Propos recueillis par Houda El...
Mercredi 4 janvier 2017 Après avoir campé dans Steve Jobs un créateur d’ordinateur, Michael Fassbender endosse pour l’adaptation du jeu vidéo Assassin’s Creed le double rôle de Cal et d’Aguilar, coiffant en sus la capuche de coproducteur. Il mise gros jeu…
Jeudi 1 décembre 2016 Il a la fougue de la jeunesse et propose une musique sans pression. Théo Herrerias, petit-frère de Raphaël, propose, avec son projet 1 000 Chevaux Vapeur, un univers musical baignant dans une electronica très actuelle, où sa voix côtoie les sons...
Mercredi 30 novembre 2016 Après la sortie de son sixième album So What en septembre dernier, Dub Inc repart sur les routes d'Europe et du monde pour une nouvelle tournée avec quatorze nouveaux titres toujours aussi punchy. Avant le très attendu concert au Zénith de...
Mardi 1 novembre 2016 Loudblast, c'est plus de trente ans d'existence et six albums aussi furieux les uns que les autres. Un groupe de trash et de death metal, pionnier du genre en France, qui continue de représenter fièrement la scène française dans le monde et qui...
Lundi 7 novembre 2016 Après trente-deux albums studio, Arno est revenu en humain, tout simplement. Recentré sur la voix, la guitare, la basse et la batterie, Human Incognito est un album qui laisse apparaître une certaine nostalgie mais qui conserve l'énergie qui a fait...
Mardi 5 juillet 2016 Quatuor venu de Madagascar, The Dizzy Brains fait sensation depuis six mois par des prestations scéniques incandescentes où garage rock à la Stooges mâtiné de french pop sixties se mêlent pour en faire l'un des groupes les plus excitants du moment....
Mardi 31 mai 2016 Avec son dernier album Zarabi - "Tapis" en arabe - enregistré en partie dans le désert, la chanteuse marocaine Oum tresse des fils soyeux et chatoyants entre rythmes jazzy, langueurs orientales et percussions africaines. Rencontre avec une artiste...
Mardi 3 mai 2016 Fascinante hydre pop à cinq têtes, Feu! Chatterton est la créature la plus singulière du rock et de la chanson depuis des lustres. Entre transe(s) musicale(s) et textes ébouriffants, elle a su imposer un style aussi unique que volatile. Entretien...
Mardi 3 mai 2016 Parmi les multiples artistes de la "relève" de la scène musicale française programmés au festival Paroles & Musiques cette année, Grand Blanc vient avec son très attendu premier album Mémoires Vives. Sur cet opus, leur cold wave...
Mardi 1 mars 2016 Menant sa carrière avec passion, patience et sagacité, Sébastien Guèze, ayant conquis le monde, revient à Saint-Étienne, en « ténor frémissant », comme il lui plaît de se définir. Propos recueillis par Alain Koenig
Mardi 10 novembre 2015 Comment raconter une tragédie intime au sein de l’une des plus immenses et indicibles tragédies de l’histoire humaine ? László Nemes s’y risque dans son premier long métrage. Grand Prix à Cannes.
Mardi 10 décembre 2013 De et avec Valérie Lemercier (Fr, 1h38) avec Gilles Lellouche, Marina Foïs…
Mardi 18 décembre 2012 De et avec Valérie Donzelli (Fr, 1h25) avec Jérémie Elkaïm, Valérie Lemercier…
Mardi 23 octobre 2012 Projet improbable emmené par l’équipe d’«Astérix aux jeux olympiques» autour de la réunion de vieilles gloires du «Top 50», «Stars 80» fascine par son envie farouche d’être aussi médiocre que son pitch. Y avait-il une autre issue ?...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter