Ce qui nous lie : Je suis des vôtres

Ce qui nous lie
De Cédric Klapisch (Fr, 1h53) avec Pio Marmai, Ana Girardot...

D’une vendange à l’autre, une fratrie renoue autour du domaine familial… Métaphore liquide du temps et de la quintessence des souvenirs précieux, le (bon) vin trouve en Cédric Klapisch un admirateur inspiré. Un millésime de qualité, après une série de crus inégaux.

Dix ans après avoir laissé sa Bourgogne pour courir le monde, Jean s’en revient au domaine viticole familial, alors que son père agonise. Oubliant rancune et rancœur, dépassant les tracas administratifs, il s’emploie avec sa sœur et son frère à réussir le meilleur vin possible. Le travail d’un an, le travail de leur vie…

Loin de délaisser la caméra ces mois passés (il a en effet enchaîné pour la télévision la création de la série Dix pour cent et des documentaires consacrés à Renaud Lavillenie) Cédric Klapisch a pourtant pris son temps avant de revenir à la fiction sur grand écran. Une sage décision, au regard de ses dernières réalisations : sa sur-suite facultative et paresseuse à L’Auberge espagnole en mode cash-machine ou son recours systématique au film choral néo-lelouchien, constituaient autant de symptômes d’un essoufflement préoccupant.

Au temps en emporte le vin

Ce qui nous lie estompe cette inquiétude : respectueux de son sujet — l’apprentissage et la domestication du temps (d’horloge et de météorologue) dans le processus de fabrication du vin —, le cinéaste a observé une patiente incubation, se plaçant en adéquation avec la nature et pliant son tournage aux exigences d’icelle. D’aucuns jugeraient ces détails comme relevant de l’anecdote ou de l’absurdité économique ; il s’agit en l’occurrence d’une preuve de cohérence, de sincérité, dans son approche. Sans compter qu’en faisant peser la réalité du calendrier sur les comédiens, il leur a permis de s’imprégner d’éléments intangibles, donc de peaufiner la construction de leurs personnages.

À travers ce cycle, cette année de vinification, Klapisch condense une vie en en célébrant les plaisirs éprouvés par tous les sens : une douce ivresse (pas uniquement éthylique) disperse le spleen, et les fruits mûrs du présent contrebalancent la gravité résurgente du passé. Sans faire l’apologie des boissons alcooliques, son film vante le caractère proustien du vin, capable de ressusciter par-delà les années une époque, une ambiance, une terre comme le souvenir d’être aimés disparus. Le nectar de Bacchus apparaît aussi comme une langue vernaculaire pour la fratrie et véhiculaire pour le monde entier ; un objet culturel en apparence inerte, mais vivant et doté d’une âme. Alors, si le film sacrifie par endroits au genre “saga rurale“, avec un Jean-Marie Winling en prédateur matois, on ne se formalise pas trop : le flacon, après tout, importe moins que ce qu’il renferme.

Ce qui nous lie de Cédric Klapisch (Fr., 1h 53) avec Pio Marmaï, Ana Girardot, François Civil…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intress par...

Vendredi 29 octobre 2021 Mûrie de longues années par Audrey Diwan, cette adaptation d’Annie Ernaux saisit l’ascèse et la précision de l’autrice, pour la transmuter en portrait dépourvu de pathos d’une éclaireuse engagée malgré elle dans une lutte à la fois intime et...
Vendredi 29 octobre 2021 En un quasi temps réel, Catherine Corsini passe au rayons X et à 360° le “moment“ social des Gilets Jaunes dans un lieu essentiel où se joue une comédie humaine si réaliste qu’elle en devient fatalement tragique. Mieux qu’un épisode inédit...
Mercredi 11 septembre 2019 Comment deux trentenaires parisiens confrontés à leur solitude et leur tourments intérieurs, s’évitent avant de se trouver. Cédric Klapisch signe ici deux films en un ; voilà qui explique qu’il soit un peu trop allongé, pas uniquement à cause des...
Mercredi 27 février 2019 Sous une identité d’emprunt, une quinquagénaire délaissée noue une liaison grâce à Internet avec un vingtenaire, retardant sans cesse le moment de la rencontre. Une trouble romance à distance magnifiquement interprétée par Juliette Binoche et...
Mercredi 31 octobre 2018 Pour compenser ses années de taule, un innocent commet des délits. Sans savoir qu’il est “couvert“ par une policière, veuve de celui qui l’avait incarcéré à tort, elle-même ignorant qu’un collègue amoureux la protège… Encore un adroit jeu...
Mercredi 18 mars 2015 À cause d’une imposture littéraire devenue succès de librairies, un jeune auteur est entraîné dans une spirale criminelle ; Yann Gozlan signe une réussite inattendue du thriller hexagonal, avec un Pierre Niney excellent en héros négatif. Christophe...
Mardi 3 décembre 2013 De Cédric Klapisch (Fr, 1h54) avec Romain Duris, Audrey Tautou, Cécile de France…
Lundi 4 mars 2013 Une première au Méliès ce mois-ci : une nuit pour découvrir, gratuitement et dans son intégralité, la première saison d’une série télé. Pas n’importe laquelle : Les Revenants, accueillie comme la meilleure série française contemporaine par une...
Lundi 17 septembre 2012 Faux polar suivant la dérive existentielle d’un dealer juif qui tente de raccrocher pour s’exiler à Tel Aviv, le premier film d’Elie Wajeman opère un séduisant dosage entre l’urgence du récit et l’atmosphère de la mise en scène. Christophe Chabert

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter