François-Henri Désérable : « Le point de départ de ce livre vient d'une somme de hasards »

Un soir avec les Goncourt

Auditorium du Groupe Casino

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Fête du livre 2017 / Le jeune auteur François-Henri Désérable, ancien hockeyeur professionnel, nous emmène dans les rues de la belle capitale lituanienne,  Vilnius, sur les traces de Romain Gary,  avec son dernier roman Un certain M. Piekielny. On retrouve dans cette enquête des touches d'humour et de malice si chères à l'auteur de La Promesse de l'Aube. Un roman d'une grande réussite, sélectionné dans la liste des potentiels Goncourt 2017, dont nous avons discuté avec son auteur.

Quel a été le point de départ de l'histoire de votre livre ? Est-ce vraiment tel que vous le racontez dans le livre, une somme de petits événements, et donc le hasard, qui vous ont guidé jusqu'à l'immeuble où avait vécu Gary enfant ?
Oui, le point de départ de ce livre vient d'une somme de hasards – un vol pour Minsk qui se transforme en vol pour Vilnius, un portefeuille volé, un train raté, telles rues empruntées plutôt que telles autres – dans lesquels j'ai voulu voir une injonction à mener l'enquête sur ce M. Piekielny qui avait fait promettre au jeune Romain Gary – qui s'appelait alors Roman Kacew – de prononcer son nom devant "les grands de ce monde".

à lire aussi : La 32e page à écrire

Vous êtes le narrateur dans ce roman. C'est un changement par rapport à Évariste et Tu montreras ma tête au peuple...
Pour la première fois, l'auteur et le narrateur se confondent. Je suis comptable de chacune des paroles prononcées par le narrateur.

Il y a une frontière très ténue dans votre roman entre le réel et la fiction. Est-ce plus difficile, mais peut-être plus excitant, d'écrire dans cette optique là ?
Le réel et la fiction s'entremêlent. Ce livre déplaira à ceux qui prétendent lire exclusivement des romans « d'après une histoire vraie » (la fameuse « non-fiction » dont je suis par ailleurs un fervent lecteur), mais aussi à ceux qui ne souhaitent lire que des œuvres de pure imagination. Ceux qui s'en foutent, en revanche, ceux pour qui la frontière entre le réel et la fiction n'est pas censée être délimitée par un mur infranchissable, ceux-là y trouveront peut-être leur compte.

à lire aussi : Belles lettres en fête

Avec cette enquête dans Vilnius, vous exhumez un monde qui a disparu et dont peu de personnes se souviennent. Etait-ce volontaire d'évoquer tout cela ?
Bien sûr. Il y avait 60 000 Juifs à Vilnius avant la guerre, et ils sont aujourd'hui un tout petit peu plus de 1000. Il y avait 106 synagogues, et il n'en reste plus qu'une. Piekielny, c'est l'incarnation de ces Juifs de Vilnius, engloutis par la lame de fond rouge et brune.

Le monde du hockey est surtout très branché hockey.

Avez-vous désormais un lien particulier avec la Lituanie ?
J'y suis allé plusieurs fois, et j'y retournerai certainement. Vilnius est une ville que j'aime, que je regarde à travers un filtre sépia, et qui m'inspire une très grande mélancolie.

Avez-vous parlé avec Bernard Pivot de la version que vous avez imaginé d'Apostrophes ? Si oui, que vous a-t-il dit à ce propos ?
Non, je n'ai pas parlé à Bernard Pivot. Mais je l'ai entendu dire dans une interview que son plus grand regret était de ne pas avoir consacré une émission spéciale à Romain Gary de son vivant. Maintenant, elle existe. Et certains lecteurs se rappellent même l'avoir vue.

Un siècle a passé, et le nom de Piekielny est encore prononcé par les grands de ce monde.

Vous êtes un joueur de hockey sur glace devenu écrivain. Est-ce que le monde du hockey est très "branché" littérature ?Le monde du hockey est surtout très branché hockey.

Conservez-vous un lien avec le hockey ?
J'y ai conservé de nombreux amis, dont certains jouent encore, et je vais chaque année aux championnats du monde. Je suis un fervent supporter de l'équipe de France.

Votre roman figure dans la liste des potentiels Goncourt. Une réaction à cette nouvelle ?
Un siècle a passé, et le nom de Piekielny est encore prononcé par les grands de ce monde.

Un certain M. Piekielny, de François-Henri Désérable, aux éditions Gallimard

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 13 novembre 2023 « Le lundi, c’est nul, c’est le début de la semaine, et en plus, ya rien à faire le soir ». FAUX ! En plus de la ribambelle de choses qu’il est possible (...)
Lundi 13 novembre 2023 Tandis que les feuilles se font plus orangées, le feu sacré du cirque se pare de ses couleurs les plus flamboyantes grâce aux 7 Collines, version fin d’année.
Lundi 13 novembre 2023 Après une première édition réussie, La Comédie de Saint-Étienne réitère le temps fort théâtral Courts-Circuits en ce mois de novembre, fédérant derrière elle plusieurs structures de la Loire.
Mardi 3 octobre 2023 La deuxième édition des rencontres théâtrales Courts-circuits aura lieu du 14 au 24 novembre dans la Loire. Benoît Lambert et Sophie Chesne, directeur et co-directrice de La Comédie de Saint-Étienne et artisans de ce temps fort collectif, reviennent...
Mardi 3 octobre 2023 Sur les cinq places du centre-ville et durant trois jours, la 37ème édition de la Fête du livre de Saint-Étienne invite plus de 200 auteurs à rencontrer le public. Portrait d'Axelle Redon, généreuse commissaire générale d'une manifestation à la fois...
Mardi 3 octobre 2023 Fini d’attendre, elle est de retour. La Positive Education Festival revient du 31 octobre au 5 novembre. Si elle pose pour la dernière fois ses platines à la Cité du Design, l’heure est à la célébration. Tour d’horizon sur cette 7e édition plus...
Mardi 3 octobre 2023 Neige est une jeune fille qui rêve de grandir. Sa mère, elle, préfèrerait ne jamais vieillir. Dehors, l’hiver arrive, et l’adolescente a disparu. La dernière (...)
Mardi 3 octobre 2023 Si vous aimez la castagne, la musique et le chaos, vous êtes au bon endroit. Bagarre Générale réunit 15 gladiateurs qui jouent une tragédie grecque en opéra (...)
Mardi 3 octobre 2023 Après une réouverture en grande pompe les 15 et 16 septembre, le Clapier, conduit par des membres de T2O regroupés en collectif, est à nouveau sur les rails. (...)
Mardi 3 octobre 2023 Nous avons parfois la chance de croiser dans notre vie des artistes pétris de talent et très engagés. La violoncelliste Clara Védèche fait partie de ces (...)
Mardi 3 octobre 2023 Comme survenu du plus profond de l'âge d'or du rock'n'roll, Ko Ko Mo sonne désormais comme une évidence dans le paysage rock hexagonal. La faute à leur (...)
Mardi 5 septembre 2023 Regroupés sous l’intitulé « artistes de La Fabrique », les 11 artistes associés de La Comédie de Saint-Étienne proposeront plusieurs créations au cours de cette saison et de la saison prochaine. Mais avant d’en arriver là, chacun a dû en passer par...
Lundi 11 septembre 2023 C’est l’événement encore assez récent qui monte et prend de l’ampleur… Initiée en 2019 à l’issue des Assises du Design, La France Design Week a réuni l’an (...)
Lundi 11 septembre 2023 Bien avant que la célèbre comédie musicale de Luc Plamandon et Richard Cocciante n'envahisse le paysage musical, une jeune musicienne composait l'opéra La (...)
Mardi 5 septembre 2023 Autoproclamé meilleur rappeur de France dans un élan d’arrogance, adoubé par la critique et le public en trois ans et trois EP, Benjamin Epps a confirmé, au (...)
Mardi 5 septembre 2023 Au centre du plateau, Hamm, aveugle et paralytique. Derrière lui, ses parents, Nagg et Nell, vivent coincés dans des poubelles. Son fils adoptif et (...)
Mardi 5 septembre 2023 Leurs pères en ont décidé ainsi : Silvia et Dorante se marieront, même s’ils ne se sont jamais vus. Peu rassurée par cette idée, Silvia obtient de son père (...)
Mardi 5 septembre 2023 Le Positive éducation festival revient  du 31 octobre au 5 novembre prochains et investit pour la dernière fois son iconique cathédrale industrielle située (...)
Lundi 11 septembre 2023 Voilà bientôt dix ans que le premier EP de Théo est sorti. Depuis, celui qui se cache sous l’alias Fakear se produit aux quatre coins du monde. De ses (...)
Mercredi 12 juillet 2023 Entrée en cuisine pour écrire sur les chefs plus que pour les imiter, Anaïs a quand même réussi l'exploit d'obtenir son CAP, avant de retrouver son clavier de journaliste avec beaucoup plus de sûreté. Car c'est en salle qu'elle aime admirer le...
Mercredi 12 juillet 2023 Ils disent « dans l’ombre de Lyon », l’on répond « bastion technologique, créatif, artistique ». Ils disent « désindustrialisation », l’on répond « résilience et renouvellement ». Ils disent « inconnue au bataillon », l’on répond « Lavilliers,...
Mercredi 12 juillet 2023 À 29 ans, Axelle Tomas a enfilé sa plus belle paire de sneakers et a couru tout droit vers sa passion : l’art. La jeune femme a tout quitté pour se consacrer pleinement à ce qu’on appelle le « custom sneakers » tout en restant dans sa ville natale....
Mercredi 5 juillet 2023 Fermé pour rénovation jusqu'au printemps 2024, le Musée d'Art Moderne et Contemporain de Saint-Étienne Métropole présente une exposition hors les murs à la Cité du (...)
Mardi 20 juin 2023 "C’est long", "ça fait mal aux pieds", "c’est ennuyeux"… Les idées reçues, ce n’est pas ce qu’il manque sur la randonnée. Et pourtant, ce sport (car oui c’est un sport) permet de s’éloigner quelques heures de sa routine quotidienne. À Saint-Etienne...
Lundi 19 juin 2023 Les douze coups retentissent, le rideau se lève et le décor est dévoilé au grand public. Pourtant, il n’y a aucun public dans la salle de la Comédie de Saint-Etienne. Seul le metteur en scène, Adama Diop et les techniciens sont présents. Tous...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X