Black and white

Michel Ayrault

Galerie Noir & Blanc

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Expo photo / Le photographe Michel Ayrault présente à la galerie Noir & Blanc un reportage au long cours sur le chantier de la nouvelle Comédie : Chronique d’une construction, trois années de travaux.

Trop rare lieu exclusivement dédié à la photographie dans la région, la galerie Noir & Blanc propose sa quarante-sixième exposition avec le remarquable travail qu'a mené Michel Ayrault autour d'un chantier hors norme, de la chenille au papillon, des anciens ateliers de la SSCM au tout nouveau centre dramatique national. Cofondateur (avec Guy Hyvert et Daniel Marion) du collectif éponyme, Michel inscrit fidèlement sa démarche dans le cadre que s'est fixé l'association : promouvoir la photographie sociale et humaniste tout en défendant la qualité intrinsèque du noir et blanc, avec une prédilection pour l'argentique. Pour autant, le lieu reste ouvert aux différentes pratiques photographiques, même numériques, en accueillant régulièrement sur ses cimaises les images d'artistes invités, qu'ils vivent dans le bassin stéphanois (Marie-Pierre Vincent, Maurice Muller, Ivan Richier...) ou qu'ils viennent d'un autre continent (Souleymane Cissé), qu'ils fassent partie de collectifs de photographes (Item, Le Bar Floréal) ou encore d'agences (Vu...). L'équipe se fait parfois un petit plaisir en faisant venir les œuvres de grands maîtres de la photo, comme ce fut par exemple le cas avec la série Exodes du Brésilien Sebastião Salgado. Depuis avril 2008, les expositions ont balayé bien des aspects de notre société, des constats plus ou moins heureux sur notre condition humaine, le travail, les luttes et les manifs, les artisans qui peinent à se maintenir et les usines qui ferment, mais aussi, parfois, des éclaircies, des échappatoires, comme la musique ou l'univers décalé des bikers.

Chantier

En dehors de quelques escapades chinoises ou malgaches, Michel Ayrault fixe depuis toujours, avec talent et sensibilité, la mémoire photographique du bassin stéphanois et au-delà, saisissant ouvriers, armuriers, bûcherons, bergers, pêcheurs... Le photographe concentre son attention sur ceux pour qui la vie, rude et chaotique, n'est pas vraiment un long fleuve tranquille. Les tirages monochromes actuellement exposés à la galerie (par ailleurs effectués par Pierre-Louis Giannetti au labo lyonnais Lynx), donnent à voir un chantier étonnant, avec le ballet des silhouettes affairées, hommes et femmes qui manipulent le bois, le béton, le métal, le plâtre et la peinture, avant que n'arrivent les premiers fauteuils et la signalétique. Le chantier ayant pris un retard important avec la neige puis le dépôt de bilan du premier cabinet d'architectes, les multiples corps de métier sont à l'œuvre dans une course contre le temps. Partout la valse des rouleaux et des pinceaux. En continu l'insistance des foreuses. Des dizaines de fourmis à casques blancs grouillent sur et sous les toits, déplaçant des kilomètres de câbles et des tonnes de poutrelles dans le grognement des bétonnières qui s'en viennent et s'en vont. Un chantier qui s'inscrit dans l'Histoire du théâtre stéphanois et donc dans celle de la ville depuis 1947, avec en filigrane l'omniprésence de Jean Dasté. Un chantier qui témoigne aussi des évolutions de la cité Stéphanoise qui n'en finit pas de tourner la page d'un passé industriel révolu, avec ses friches industrielles reconverties ou laissées pour mortes. Une ville où tout semble encore à faire et qui pourtant laisse son centre se vider et la culture se concentrer en périphérie, vidant le cœur de ville de ses lieux d'échange. Encore une fois, la photographie opère son travail de mémoire et c'est en ce sens que le regard de Michel Ayrault, sa maîtrise du cadre et de la composition servent une juste cause, contre l'oubli.

Chronique d'une construction / trois années de travaux, photographies de Michel Ayrault, jusqu’au 21 octobre 2017 à la galerie Noir & Blanc, 15 rue Brossard à Saint-Étienne

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 1 mars 2022 Du coup de foudre au coup du destin. Se rencontrer, s’enticher, s’aimer, s’installer, puis vouloir donner la vie… Et ne pas pouvoir. Confrontés à cette (...)
Mardi 1 mars 2022 « Pardonnez mon retard… On va tous mourir ». Parce que le tri sélectif risque de ne pas suffire, la fin de l’espèce humaine est peut-être (...)
Mardi 1 février 2022 On va le dire d’emblée : il s’agit sans doute de l’un des spectacles les plus puissants qu’il sera possible de voir cette année. Une gifle ? (...)
Lundi 24 janvier 2022   « Au voleur ! Au voleur ! À l'assassin ! Au meurtrier ! Justice, juste Ciel ! Je suis perdu, je suis assassiné, on m'a coupé la gorge, (...)
Mardi 4 janvier 2022 Depuis son fauteuil, face à la scène, il n’y a pas spectateur de théâtre plus heureux qu’un spectateur qui croit en ce qu’on lui montre. Mais pour en arriver là, la tâche des artistes est souvent longue et difficile, bien loin de la magie qui opère...
Mardi 30 novembre 2021 Deux sœurs et un frère se rejoignent au bord de la mer, après l’enterrement de leur père. 3 jours. 3 jours pour se (...)
Mercredi 3 novembre 2021 Installés à Saint-Étienne, les photographes Maxime Disy et Alexandre Beltran travaillent en binôme depuis trois ans dans une belle complémentarité. Le (...)
Vendredi 29 octobre 2021 Ils sont quatre, ils sont amis depuis toujours et parfois, bien abrités à un arrêt de bus, ils s’ennuient tous ensemble. Et si ces moments de vide créaient (...)
Mardi 5 octobre 2021 Au centre des réflexions durant la crise sanitaire, la question de l’accessibilité de la culture pour les publics éloignés se fond aujourd’hui dans un enjeu encore plus large.
Mardi 5 octobre 2021 La séparation, ou la mort. Voici comment se terminent toutes les histoires d’amour. De leur première nuit à leur dernière, Adélaïde et René se sont aimés. 34 ans passés (...)
Jeudi 16 septembre 2021 En 2021, la rentrée culturelle sera festive, ou ne sera pas… Pour mêler théâtre, musique et pampille, rendez-vous ce vendredi soir, à la Comédie de Saint-Etienne.
Mardi 7 septembre 2021 Fraîchement nommé à la tête de la Comédie de Saint-Etienne, Benoît Lambert y portera un projet collectif, mené en synergie avec plusieurs artistes. Portrait d’un penseur, devenu un homme de théâtre d’expérience.
Mardi 7 septembre 2021 Elle s’appelle Lola, elle a 8 ans et demi. Il s’appelle Thélonius, il est un chien sans collier, sans domicile, il chante et parle plusieurs langues. (...)
Mardi 7 septembre 2021 Une histoire d’amour homosexuelle, intense, sensuelle mais violente, dans la province des années 80. Une histoire racontée avec pudeur, nostalgie et (...)
Mardi 6 octobre 2020 En la voyant posée sur le bureau de tonton Gilbert, on a toujours trouvé ça très moche. Tantôt utilisée comme presse-papier, tantôt comme objet de décoration ou comme (...)
Mardi 1 septembre 2020 Nouvelle directrice ou nouveau directeur ? En tout cas, ce sera une ou un artiste pour diriger La Comédie de Saint-Étienne après le départ d'Arnaud Meunier (...)
Mardi 9 juin 2020 Nous avons demandé à quelques responsables de lieux culturels où ils en étaient et comment ils envisageaient la suite des événements... Propos recueillis par Cerise Rochet et Nicolas Bros
Jeudi 2 mai 2019 Après avoir traversé des univers imprégnés d’actualité ces dernières années, Brunot Meyssat pose aujourd’hui son regard sur le nucléaire, et de ce qu’il entraîne (...)
Mardi 5 mars 2019 Myriam Muller adapte au théâtre "Breaking the Waves", le chef-d’œuvre de Lars von Trier. Une plongée dans les abysses du sentiment amoureux, pour un entrelacement d’émotions.
Mercredi 6 février 2019 Depuis janvier 2011, Arnaud Meunier dirige La Comédie de Saint-Étienne. Avec pour ligne de mire permanente la création et la transmission, le metteur en scène poursuit son travail mêlant ouverture du théâtre au plus grand nombre, mise en avant...
Mardi 5 février 2019 2025. Tandis qu’en Europe la guerre fait rage et que le réchauffement climatique a finalement eu raison des quelques bonnes volontés, le Groenland et ses (...)
Mardi 5 juin 2018 Le spectacle de sortie des élèves de la Comédie, écrit par Pauline Sales et mis en scène par Arnaud Meunier, raconte l’histoire d’une bande d’ados à dix ans d’intervalle. Dans une atmosphère de légèreté estivale, le destin de ces jeunes adultes...
Mardi 6 février 2018 Arnaud Meunier remixe l’Orestie dans une version "tour de Babel à l’américaine" pour questionner le vivre ensemble. Alors, pub Benetton ou comédie fracassante ?
Mercredi 3 janvier 2018 Dans "Un mois à la campagne", Alain Françon nous offre un condensé du théâtre émotionnel de Tourgueniev, dans une mise en scène au plus près du texte écrit en 1850, serti dans l’écrin d’une nouvelle traduction de Michel Vinaver.
Mardi 3 octobre 2017 La rencontre de Michel Foucault avec un autostoppeur de 20 ans donnera lieu à un livre d’entretiens en 1975. À travers le récit d’un parcours individuel, (...)
Mardi 5 septembre 2017 À travers ses textes engagés, la chanteuse et guitariste Souad Massi poursuit depuis une quinzaine d’année le même combat, celui pour le maintien (...)
Mercredi 5 avril 2017 70 ans après que Jean Dasté ait inventé cette Comédie de Saint-Étienne, fleuron du théâtre décentralisé, voilà qu'elle s'apprête à quitter son quartier populaire de Beaubrun pour renaître à côté du Fil et de la Cité du design.
Mercredi 1 février 2017 Avec Et si je les tuais tous madame ?, l’auteur et metteur en scène burkinabé nous offre un spectacle poético-politique, mêlant la violence d’un texte incisif au rythme de la musique hip hop du groupe Faso Kombat. Propos recueillis par Houda El...
Mardi 10 janvier 2017 Dans Mon Fric, David Lescot écrit le récit d’une vie, celle de Moi, à travers le prisme de son rapport à l’argent, entre 1972 et 2040. Un Moi, auquel on (...)
Mercredi 4 janvier 2017 En incarnant sur la même scène trois femmes que tout oppose et que le destin réunit funestement dans un attentat, Rachida Brakni brouille les frontières entre les camps du Mal et du Bien. Un théâtre tout en nuances qui nous fait froid dans le dos.
Mardi 1 novembre 2016 La programmation théâtrale cette année donne plus de place aux adolescents, ces adultes en devenir à la croisée de chemins. Holloway Jones porte le nom de la (...)
Mercredi 5 octobre 2016 Comédie sociale à l’humour corrosif, La Cuisine d’Elvis offre un savoureux mélange des genres entre la sitcom et le music-hall. La sauce prend grâce au jeu relevé des acteurs dirigés par Pierre Maillet.
Mardi 3 mai 2016 Ça donne, Les Glaciers grondants. La nouvelle pièce de David Lescot plonge ses racines dans le réchauffement climatique et interroge notre rapport au temps (...)
Mardi 8 mars 2016 Alors qu'en janvier dernier, son spectacle BiT a rempli La Comédie de Saint-Étienne, la chorégraphe Maguy Marin récidive avec Singspiele du 9 au 12 mars dans (...)
Mardi 1 mars 2016 Poursuivant son cycle sur la culture « états-unienne », Marc Lainé explore le road trip avec "Vanishing Point, les deux Voyages de Suzanne W". Un voyage dans le Grand Nord Canadien avec les Moriarty en fond sonore… Florence Barnola
Vendredi 29 janvier 2016 Mardi 26 janvier, la Comédie de Saint-Étienne a réuni dans ses locaux avec l’Association Nationale de Recherche et d’Action Théâtrale (ANRAT) et (...)
Vendredi 8 janvier 2016 Pourquoi chroniquer un ouvrage paru en 1945 ? Parce que le 2e roman de Julien Gracq fait l’objet pour la première fois d’une adaptation théâtrale, et (...)
Mardi 5 janvier 2016 Malentendus, l’enfant inexact, spectacle en langue des signes et en français, s’inscrit dans le cycle Ultrasensibles, composé de créations et de (...)
Mercredi 2 décembre 2015 « Le livre raconte le dernier projet que l’on vient de terminer, mais à la base, nous avons commencé en 2012 … », explique Philippe Chastel, (...)
Mardi 1 décembre 2015 Le long-métrage de Jean Eustache, La Maman et la Putain, est considéré comme un chef-d’œuvre par de nombreux critiques et spectateurs. Le film sorti en (...)
Mardi 1 décembre 2015 Chorégraphe exigeant et inventif, Yuval Pick secoue les codes et les corps pour créer de nouvelles manières de danser et d'être ensemble. A l'occasion de sa création « Are friends electric » à Saint-Étienne, retour sur son parcours et son approche...
Mardi 3 novembre 2015 Dans la mise en scène tricéphale d’"En attendant Godot", les deux rôles principaux confiés à des acteurs africains confèrent au texte une résonance particulière puisant ses racines dans l’actualité. Florence Barnola
Mardi 1 septembre 2015 Les plus courtes sont les meilleures La Carolyn Carlson Company présente Short Stories : quatre pièces qui - fait exceptionnel - couvrent les quarante (...)
Vendredi 5 juin 2015 Pour clôturer en beauté la saison, la Comédie de Saint-Étienne organise, pour la première fois, trois jours de festivités avec notamment trois objets théâtraux aux (...)
Mardi 5 mai 2015 "L’odeur des planches", roman adapté en pièce de théâtre, est un très beau monologue sur le métier et la vie d’une comédienne qui ne peut plus exercer sa passion. Le texte trouve toute sa dimension dans le jeu de Sandrine Bonnaire. Florence Barnola
Mardi 31 mars 2015 La compagnie Tire pas la nappe revient sévir en terre ligérienne avec une nouvelle création drôle et émouvante, "La Classe Vive", qui s’adresse aux petits comme aux grands. Florence Barnola
Vendredi 2 mai 2014 Attention ceci n’est pas une vraie répétition, mais une fiction. Toute ressemblance avec une situation réelle est bonne à prendre ceci étant dit. La frontière (...)
Lundi 28 mai 2012 Les élèves de troisième année de l’Ecole de la Comédie de Saint-Etienne, dite promotion X, interprètent le texte de Christophe Honoré mis en scène par Robert Cantarella. Une avant-première stéphanoise attendue, précédant leur programmation au...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter