article partenaire
Nouveau cratère sur Mars

Seul·e, bien ou mal accompagné·e ?

Panorama ciné janvier 2018 / Femmes seules ou le devenant, colocataires aigris, ménages à trois ou quatre, zoo à domicile… Il y a en a pour tous les goûts, y compris les becs sucrés en ce début d’année…

Comme un contrecoup des fêtes de fin d’année, propices aux réunions familiales : une ribambelle de films présentent des trajectoires de femmes seules ou sur le point de l’être. Le décevant L’Échappée belle (3 janvier) de Paolo Virzi associe une Helen Mirren en sursis à un Donald Sutherland façon Alzheimer pour une virée en camping car entre vieux soixante-huitard dans l’Amérique trumpisante. Un ennui poli saluera ce road movie faisant fausse route, voire du sur-place. Charlotte Rampling de son côté, poursuit sa fructueuse quête de rôles abrupts d’épouses esseulées. Après l’Ours d’argent pour 45 ans, elle a conquis la Coupe Volpi avec Hannah (24 janvier) d’Andrea Pallaoro, où elle campe une femme dont l’existence bascule lorsque son époux est incarcéré pour une histoire dont on comprendra peu à peu la sombre nature. Une œuvre “statique” et d’ambiance, de photographe pourrait-on dire, où la comédienne offre sans fard la dignité de son délitement.

Viens chez moi, j’habite chez une copine

Dans la déjà vaste famille “comédies de colocation entre potes“, voici Ami-Ami (17 janvier), où un William Lebghil au cœur brisé par son ex- s’installe avec sa meilleure copine Margot Bancilhon. Une nouvelle histoire d’amour le plonge dans un double embarras : il n’ose avouer à sa conquête qu’il “vit“ avec une amie, laquelle se montre plus que jalouse : possessive. Si le réalisateur Victor Saint Macary renverse une situation très convenue (ce n’est plus ici le mec qui rompt un pacte d’amitié homme-femme et en détruit l’harmonie), il sous-exploite les personnages secondaires — notamment celui du confident du héros attribué à Jonathan Cohen. À noter une lumineuse révélation : Camille Razat.

Le puritanisme de précaution étant le parfum de saison, il est à redouter que la sortie de Que le diable nous emporte (10 janvier) soit perturbée. Pas uniquement parce que l’on y voit dans un vaste appartement des femmes se dévêtir et s’aimer, mais parce que le réalisateur est le “récidiviste” Jean-Claude Brisseau. Entre interrogation métaphysique, fascination pour les ingénues, esthétique du saphisme, méditation transcendantale, création artistique et voyeurisme, son nouveau film synthétise tout le bizarre et le bancal de son œuvre. Précisons aux censeurs “par principe” que les interprètes, jusqu’à preuve du contraire, étaient tou·te·s consentant·e·s, et que rien de dégradant n’est montré. Sympa, le XXIe siècle…

Insuline vous manque…

Dans Gaspard va au mariage (31 janvier), Antony Cordier lorgne la douce folie décalée de Wes Anderson — époque Famille Tennenbaum. En route pour le mariage de son père dans le zoo familial — tout un programme en soi —, Félix Moati y embauche une Laetitia Dosch (plus convaincante que dans Jeune femme) rencontrée dans un train pour lui servir de compagne-alibi. Inutile de dire que la parentèle du héros tient de la ménagerie, et qu’il sera question de plusieurs ménages en fin de compte. Gentiment absurde, mais avec un sous-texte très réaliste, cette histoire chapitrée avec également Marina Foïs, Christa Théret et Guillaume Gouix, est plaisante à suivre.

Si elle incite des spectateur·trice·s à convoler, on leur recommandera avant d’opter pour une pièce montée coulée dans le caramel de voir l’édifiant documentaire de Damon Gameau, Sugarland (24 janvier — dix-huit jours après la galette des Rois et neuf avant la Chandeleur). Suivant le principe de Supersize Me! (2004), le réalisateur s’inflige pendant deux mois le régime “normal” d’un Australien moyen composé de 40 cuillers à café de sucre quotidiennes (!) Des sucres cachés, présents dans l’alimentation transformée en apparence saine et/ou bio, qu’il ingurgite donc sans même recourir à la junk food. Évidemment catastrophiques, les résultats sur son organisme révèlent non seulement l’ampleur d’un scandale sanitaire mondial, mais aussi une réalité diététique : l’inéquivalence des calories. Gameau a eu la bonne idée d’enrober son message inquiétant ou ses plans de bouches cariées de séquences chamarrées et de recourir à des guests de luxe (Hugh Jackman, Stephen Fry…). Comme disait Mary Poppins, « c’est le morceau de sucre qui aide la médecine à couler… » Heu, non… enfin vous voyez l’idée…

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Cinéma...

Mardi 26 avril 2022 Fruit du travail de bénédictin d’un homme seul durant sept années,  Junk Head décrit en stop-motion un futur post-apocalyptique où l’humanité aurait atteint l’immortalité mais perdu le sens (et l’essence) de la vie. Un conte de science-fiction avec...
Mardi 26 avril 2022 Orfèvre dans l’art de saisir des ambiances et des climats humains, Mikhaël Hers (Ce sentiment de l’été,  Amanda…) en restitue deux : l’univers de la radio la nuit et l’air du temps des années 1980. Une fois encore, le prodige de son alchimie teintée...
Mardi 26 avril 2022 Dans le cadre de l’opération Mai à Vélo, le cinéma Le Family proposera deux animations spéciales dans le (...)
Mardi 26 avril 2022 Comme chaque mois, le Méliès Saint-François vous convie à sa grande soirée Quiz, dédiée cette fois-ci (...)
Mardi 26 avril 2022 Une bande d’amis partis de rien. Neuf copains qui, plutôt que d’aller pointer à l’usine, décident un beau jour (...)
Vendredi 15 avril 2022 A Saint-Chamond, le cinéma Le Véo organise durant ces vacances de Pâques un festival Harry Potter. Ce samedi 16 avril, à partir de 16h30, aura tout d’abord (...)
Mardi 12 avril 2022 Le duo de cinéaste Thierry Demaizière - Alban Teurlai est de retour avec un nouveau documentaire consacré au lycée Turgot de Paris, seul établissement en France ayant intégré une section hip-hop ouverte à tous les profils. Ils ont suivi les...
Vendredi 8 avril 2022 Après une édition 2022 de retrouvailles avec un public chaleureux et heureux, le festival du film du voyage stéphanois Curieux Voyageurs prolonge le plaisir (...)
Mardi 12 avril 2022 Retour derrière le micro pour Malik Bentalha, voix française de Sonic le hérisson dans le deuxième opus de la franchise Sega-Paramount. L’occasion de poursuivre la conversation avec ce fan absolu des années 1980, débordant d’enthousiasme et de...
Mardi 29 mars 2022 Né sous les auspices de la Cinéfondation cannoise, coproduit par Scorsese,  Murina est reparti de la Croisette avec la Caméra d’Or. Une pêche pas si miraculeuse que cela pour ce premier long métrage croate brûlé par le sel, le soleil et le désir de...
Mercredi 30 mars 2022 À voir ★★★☆☆ En corps  À 26 ans, Élise est au sommet de son talent de danseuse classique. Mais une blessure (...)
Mardi 15 mars 2022 Les Ambassadeurs du Méliès, ce sont des lycéens qui aiment le cinéma, qui voient les dernières sorties en salle, et qui livrent leur coup de cœur. Aujourd'hui, Maëlem et Lucie nous parlent de leur « Pépite » du mois, Medusa, réalisé par...
Lundi 14 mars 2022 La course à perdre haleine d’une mère célibataire jonglant entre découvert chronique, problèmes domestiques, boulot à Paris et espoir d’un meilleur job. Ou comment derrière une vie quotidienne se dissimule le plus impitoyable des thrillers...
Vendredi 11 mars 2022 Signé par la prodige Domee Shi, le nouveau Pixar Alerte Rouge confirme la suprématie du studio satellite de Disney mais hélas ne bénéficie pas d’une sortie en salle : à l’instar de Soul et de Luca, il ne sera visible que sur...
Lundi 14 mars 2022 À voir ★★★☆☆ Notre-Dame brûle 15 avril 2019. Le président de la République s’apprête à livrer son bilan du Grand Débat (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter