"Sofia" : Lorsque l'enfant paraît

Drame / de Meryem Benm’Barek (Fr.-Qat., 1h20) avec Maha Alemi, Lubna Azabal, Faouzi Bensaïdi…

Casablanca, de nos jours. Sa famille s’apprêtant à conclure une belle transaction, Sofia se trouve mal. Conduite à l’hôpital par sa cousine, la jeune femme accouche, totalement sidérée. Mère non mariée, là voilà donc hors-la-loi ; Sofia dispose d’une journée pour présenter le père. Qui est-il ?

N’eût-il abordé que la délicate question du déni de grossesse chez les adolescentes, ce premier long métrage sans apprêt, cru et réaliste aurait déjà mérité la vision. Mais il s’insère dans le contexte particulier de la société marocaine — un carcan où les relations sexuelles sont strictement circonscrites au mariage. Des règles férocement archaïques, modulables en fonction du niveau de revenus des contrevenants (et du montant des bakchichs qu’ils sont capables de verser aux forces de l’ordre).

Ici, l’entourage de Sofia orchestre des magouilles d’arrière-boutique non pour préserver la jeune mère de la prison, mais pour sauvegarder l’honneur familial : un scandale risquant de compromettre la juteuse affaire en tractation. Cette vénalité assortie d’une marchandisation sans vergogne des femmes s’avère d’autant plus brutale qu’elle est le fait de la mère et de la tante de Sofia, séides des règles patriarcales. Si la cousine est la seule à exprimer une parole clairement contestataire, Sofia tente d’affirmer maladroitement son individualité dans l’aliénation d’un mariage qu’elle choisit contre son clan.

Venant en complément d’autres films sur le Maghreb contemporain — tel La Belle et la Meuteou sur l’Égypte, ce long métrage nous rappele qu'un mode de pensée binaire à l'occidentale ne suffit pas pour comprendre cette société aux contours plus flous, à bien des égards paradoxale : la liberté s’y acquiert parfois dans l’enfermement traditionnel…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 9 juin 2021 Une éleveuse de sauterelles en difficulté découvre que nourrir ses bêtes en sang fait bondir le rendement… Aux lisières du fantastique et du drame social, le premier long de Just Philippot interroge les genres autant que notre rapport au vivant et à...
Mardi 2 avril 2019 Un apprenti scénariste palestinien peu imaginatif se fait dicter les rebondissements de la série politico-sentimentale sur laquelle il trime par un gradé israélien. Sameh Zorabi répond à l’absurdité ambiante par une comédie qui ne l’est pas moins… À...
Mardi 4 septembre 2018 Le réveillon d’un corps de ballet vire inexplicablement en orgie hallucinatoire et sanglante, rythmée par le tempo du DJ. Après Love, Gaspar Noé signe un nouveau film de beat ; un cocktail de survival et de transe écarlate soignant au passage la...
Lundi 10 juin 2013 De Sofia Coppola (ÉU, 1h30) avec Israel Broussard, Emma Watson…
Lundi 11 février 2013 De Nadir Moknèche (Fr-Maroc, 1h40) avec Lubna Azabal, Rasha Bukvic…

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter